France : Ligue 2 , 2020-2021 , les internationaux béninois à suivre

La ligue 2 française 2020-2021 sera lancé ce soir. Six voire sept internationaux béninois seront à suivre dans cette compétition. Découverte.

Saturnin Allagbé (26 ans, Niort) , dans la peau d’un capitaine

. Titulaire indiscutable dans les cages depuis 2016 , ce sera son cinquième exercice d’affilée en tant que numéro un. Avec 111 matches en L2 au compteur , il s’est vu confié le brassard de capitaine. Une nouvelle responsabilité pour l’ancien portier de l’Aspac qui a vu sa saison écoulée tronquée par une blessure à la cheville où il n’a disputé que 13 rencontres pour 4 clean sheet  au final. Si les chamois doivent réussir  leur année , ce sera pas sans compter sur leur dernier rempart qui en plus est devenu un cadre dans le vestiaire. Sauvé in extremis par la 17e place , la précédente saison est à oublier pour un club qui part sur un nouveau cycle avec un nouvel entraîneur et une nouvelle présidence. Au club depuis 2014, le gardien des Ecureuils entame ce qui pourrait être sa dernière sous les couleurs niortaise, tant il figure les tablettes de clubs plus huppés depuis plusieurs mois.

David Djigla (24 ans, Niort) , Enfin pour l’éclosion

Freiné par de multiples blessures , on espère toujours qu’il pourra (enfin) réaliser un exercice à la hauteur de tout son potentiel. L’ailier international béninois a du vécu dans un championnat où il cumule 117 matches mais doit soigner ses chiffres seulement 8 buts et 8  passes décisives depuis 2015. Des axes de progrès évidents pour l’ancien bordelais qui va débuter sa sixième saison sous les couleurs de Niort qui l’a prolongé d’une année supplémentaire. Un peu comme une dernière chance pour l’ancien bordelais.  A l’image de son ami et coéquipier , cité plus haut , il figure aussi dans le groupe retenu pour affronter Guingamp ce soir.

Cédric Hountondji (26 ans, Clermont Foot), la montée en puissance

Après des expériences mitigées aux USA puis en Bulgarie, il a retrouvé la lumière en Auvergne où il a débarqué en juillet 2019.  Le joueur formé à Rennes s’est rapidement imposé dans l’axe de la défense en sortant des copies très correctes en 21 matches. Nommé parmi les meilleurs défenseurs dans l’équipe type des Fans de Ligue 2 , le club s’est empressé de lui proposer une prolongation jusqu’en 2023. Une belle marque de confiance. Cadre dans le groupe , l’international béninois est vice-capitaine et bénéficie de la confiance de  son coach Pascal Gastien. 5e  avant l’arrêt prématurée de la saison 2019-2020 , le club repart avec autant d’ambitions pour aller titiller les premières places et peut compter sur son numéro 4 qui débutera sixième saison dans l’antichambre de l’élite française.

Jodel Dossou (28 ans, Clermont Foot) , le factor X  attendu

C’était l’une des surprises du mercato de le voir débarquer au club. L’ailier arrive avec pour objectifs principal de porter le club vers une promotion. Considérée comme une recrue de poids , il sort d’une saison accomplie en première division autrichienne , 7 buts et 5 passes décisives et une qualification en tour préliminaire décrochée avec son ancien club, Hartberg. Joueur de vitesse et de percussion, Il est attendu comme le facteur X pour faire des différences avec son numéro 24 dans le dos , il rejoint un autre international béninois. Baptême de feu , espéré ce soir lors de la réception de Caen au stade Gabriel Montpied pour sa première  en France.

Sessi d’Almeida (24 ans, Valenciennes) , en route pour la confirmation

En quittant, Yeovil Town (D4 anglaise), il  a pris un pari de revenir en France après une Coupe d’Afrique réussie avec les Ecureuils en Egypte l’été dernier. En 24 apparitions et un but (magnifique) il a mis tout le Nord d’accord sur son potentiel. Bagarreur et travailleur dans l’âme , il a affiché des progrès tactiques et techniques au point où le club n’a pas hésité à étendre son bail jusqu’en 2023. Désormais indéboulonnable dans le onze du coach Olivier Guégan , l’ancien parisien doit monter en régime sur ce deuxième exercice afin de viser plus haut à l’image de son club qui a terminé 7e en 2020. Premier test ce soir contre Pau.

Chabel Gomez (19 ans, Amiens), la pépite en apprentissage

C’est une promesse pour l’avenir , cité parmi les plus gros espoirs du foot béninois , une saison entre les U19 et la réserve du club a suffi pour convaincre  le coach Luka Elsner de l’intégrer au groupe professionnel pour la reprise cet été. L’international béninois marque des points en quatre matches amicaux disputés dont une titularisation. Relégué, cette saison le club picard n’a toujours pas fixé son effectif définitif, entre les départs et les arrivées espérées , il devra surement patienter pour avoir sa chance en championnat. Le staff a un œil positif sur lui.

On pourrait également également citer, son coéquipier ,  l’arrière droit Youssouf Assogba qui après avoir été lancé en amical , a été  mis à disposition de la réserve après le recrutement de l’expérimenté Mickael Alphonse pour occuper le poste d’arrière droit. A suivre tout de même.

Géraud Viwami

Amicaux : Gomez et Assogba lancés avec les pros , Allagbé et Hountondji capitaines

Les internationaux béninois de France disputent depuis hier leurs premiers matches amicaux. Bjfoot vous dresse un petit bilan express.

Hier

à Amiens (L2) , l’arrière droit Youssouf Assogba (18 ans) était titulaire pendant que l’ailier Chabel Gomez est entré en jeu à la pause lors de la défaite des Picards 0-2 conte Boulogne à Touquet.  C’était leurs premières apparitions dans le groupe professionnel qu’ils ont rejoint cet été alors qu’ils évoluaient en U19 et réserve pro la saison dernière.

Nimes (L1) a été battu 1-0 par Starsbourg  avec le  milieu défensif gaucher , franco-béninois , Mattéo Ahlinvi (20 ans) , qui a paraphé son premier contrat pro cet été aligné pour la seconde période chez les crocos.

Cet après-midi 

Après l’annulation de son premier match amical , Niort a finalement retrouvé le terrain contre Laval , battu 0-1 à domicile. Saturnin Allagbé (26 ans) était aligné dans les cages avec le brassard de capitaine et David Djigla (24 ans) aussi a débuté comme ailier. Les deux internationaux ont disputé une mi-temps.

Clermont, du défenseur central Cédric Hountondji (26 ans) entré à la pause et qui s’est vu confier le capitanat  s’est contenté d’un vierge contre Troyes

Arrivé cet été , l’arrière droit Melvyn Dorémus (23 ans) était titulaire tout comme le milieu défensif Djiman Koukou (29 ans) avec le Red Star (N1) battu 2-1 par Auxerre en clôture de son stage de préparation à Migennes.

Géraud Viwami

COVID-19 : Gomez , Assogba, Barazé , Suanon , Ouorou, les internationaux béninois se lancent dans le #StayAtHomePQChallenge

Confinés aux quatre coins du monde , les internationaux béninois se sont aussi livrés au #StayAtHomePQChallenge comme de nombreux footballeurs pros. Il s’agit de réussir une série de jongles avec un rouleau de papiers toilette. Bjfoot vous fait découvrir , les vidéos , de l’arrière gauche de la JA Cotonou , Djalilou Ouorou , des jeunes amiénois Chabel Gomez et Youssouf Assogba, d’Abdel Fadel Suanon chez lui en Arabie Saoudite ou encore celle Seidou Barazé en Alsace. Régalez-vous !!!

Envoyé spécial : On a revu Gomez et Assogba en action

 

Après une semaine de travail au centre de formation, Chabel Gomez doublement décisif et Youssouf Assogba capitaine, ont signé un hold up 1-2 avec Amiens U19, leader,  ce dimanche après-midi au stade Paul André, la 18e journée du championnat national contre la Jeanne d’Arc de Drancy  sous les yeux du sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer. Récit.

 

Signé Gomez

Initialement convoqué avec la réserve professionnelle qui a vu son match reporté , Chabel Gomez s’est produit avec les U19 ce dimanche après-midi. Comme un incompris, nous avons vu deux visages de Chabel Gomez,En première période, il joue en neuf et demie dans la compo de départ. Il décroche pour toucher des ballons sans être trop incisif. Il se signale timidement par un centre à ras de terre (8e) puis il n’était pas loin de marquer en renard de surface suite à un tir mal repoussé (30e). Puis, plus rien n’à signaler en première période. Faible.

A la reprise, Amiens encaisse.1-0. Les locaux sont devants. Gomez est replacé sur le côté gauche. Il va débloquer le match tout seul sur deux actions clés. D’abord à gauche, il est lancé en profondeur, face au gardien , il place un extérieur subtile qui prenait la direction des buts quand Darell Tokpa accompagne le cuir. 1-1 (60e). Cette passe décisive va libérer l’ailier qui prend confiance dans son match et enchaîne les bonnes initiatives désormais. Il permute à droite. L’ancien d’Esae déborde et centre fort à ras de terre, le ballon est mal maîtrisé par le gardien , Tokpa en embuscade signe le doublé. 2-1. Les visiteurs célèbrent leur succès à cinq minutes du terme. Une prestation remarquée en second acte qui a conquis son coach David Suarez « C’est bien ce qu’on attend de lui ». Comme un vrai numéro 10 , son dossard du jour, il a porté son équipe.

Ce succès permet au club picard de prendre la tête de son groupe avec 40 points après 18 journées devant le Havre, 2e et le PSG , 3e.

Assogba , comme un patron.

En semaine Coach Suarez , entraîneur des U19 d’Amiens nous confiait « je lui ai donné le brassard parce qu’il dégage et représente tout ce qu’un capitaine peut faire dans son attitude » Youssouf Assogba titulaire au poste d’arrière droit portait le capitanat à nouveau sort un match très correcte tout en maîtrise sur son flanc. Il signe deux interceptions décisives en première période puis soigne ses relances. Rarement mis en difficulté dans les duels , il note tout de même le climat très venteux du jour « Oui le vent n’a pas facilité les choses ». Si son coach en club est satisfait  de sa prestation, pour son sélectionneur Michel Dussuyer, présent dans les travées du stade ,  il reste perfectible « Il lui manque encore certaines choses, je vais en discuter avec lui ».

Trente minutes après le coup de sifflet final, Dussuyer va s’offrir une petite causerie d’une dizaine de minutes avec les deux espoirs béninois avant qu’ils ne remontent dans le car pour rejoindre Amiens avec les trois points en poche.

Géraud Viwami, au stade Paul André de Drancy , Paris.

Bjfoot Awards 2019: Meilleur espoir «  Prix Médard Zanou » ,  Youssouf Assogba (Amiens/France) sacré

Bjfoot.com dévoile en exclusivité les lauréats des Bjfoot Awards 2019 qui récompensent les performances  des footballeurs béninois sur l’année civile écoulée.

Bjfoot Awards 2019: Meilleur espoir «  Prix Médard Zanou » ,  Youssouf Assogba (Amiens/France)

Enrôlé par Amiens à 18 piges à peine , c’est une belle promesse à suivre dans les années à venir. Défenseur latéral puissant et athlétique , il est attendu pour franchir des caps à son poste. Lancé en sélection nationale fanion en fin d’année dernière après avoir été un « petit » cadre chez les U17 et U20, l’ancien d’Apec Malanville ne peut plus se cacher en Picardie où il espère passer pro.

Détails du décompte final

  • Youssouf Assogba 58%
  • Bello Rouchdane (Esae) 32%
  • Fabrice Hounkpè (Tallinna Kalev/Estonie) 10%

Ecureuils :   Quels choix tactiques face au Nigéria?  la compo probable

Le Bénin débutera les qualifications de la Can Cameroun 2021 face au Nigéria. Les Ecureuils sont arrivés à Uyo ce soir à veille du duel face aux Supers Eagles. Mais quelle équipe  Michel Dussuyer pourrait aligner demain ?

 

Le  4-3-3 conservé ?

Sur les trois matches des qualifications de la Can 2019 disputés à l’extérieur, Michel Dussuyer a opté pour un 3-4-3 avec une assise défensive autour de Khaled Adénon. Cette fois-ci le vice-capitaine est absent. Mais depuis le retour de la campagne égyptienne, sur les trois amicaux disputés le Bénin a évolué en 4-3-3. Avec le laps de temps dont le staff a disposé pour travailler , il devrait s’appuyer sur ces acquis récents. Ainsi, cette dernière organisation pourrait être choisie demain face au Nigéria.

Quid de la défense centrale ?

Dans les buts, Fabien Farnolle sera aligné comme numéro un.

En défense, dans les couloirs Youssouf Assogba  et David Kiki titulaires en octobre contre la Zambie,  partent avec un léger avantage du Melvin Dorémus et Emmanuel Imorou.

Dans l’axe, privé d’Olivier Verdon suspendu. Cédric Hountondji reviendra comme titulaire. Il pourrait être associé à Nabil Yarou. Lancé dans le grand bain contre la Zambie , le capitaine des Buffles va conserver sa place dans le onze. A moins Jean Ogouchi , lui soit préféré.

reconstituer le trio habituel

Au milieu, le sélectionneur pourra aligner son milieu type. Avec Jordan Adéoti en sentinelle accompagné de Sessi d’Almeida et du capitaine Stéphane Sessègnon. De retour de blessure à la cuisse , Mama Seibou resté sur le banc vendredi en club peut aussi débuter.

Aguémon et Dossou d’entrée ?

En attaque, face au forfait de Cèbio Soukou resté en Allemagne, Jodel Dossou et Yannick Aguémon pourraient tous les deux êtres titulaires sur les couloirs. Cette option sera favorable pour plus de percussion et de vitesse sur les phases offensives. Michael Poté sera donc en concurrence ouverte avec Steve Mounié à la pointe de l’attaque.

Géraud Viwami

Ecureuils : Les questions  sur la défense avant la liste de novembre

Dans quelques jours, le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer dévoilera la liste des 23  joueurs retenus pour affronter le Nigéria à la Sierra Leone dans le cadre des qualifications de la Can Cameroun, Bjfoot creuse les dernières questions qui pourraient exister avant d’entamer cette nouvelle campagne. Première partie consacrée à la défense béninoise. 

Quid du troisième gardien ?

Si la présence de Saturnin Allagbé et Fabien Farnolle ne souffre d’aucune contestation le choix du troisième gardien ne sera sans doute déterminante cette fois-ci.   Retenu dans cette position lors de la Can 2019, Chérif Dine Kakpo a tenu sa place avec les A’ pendant les qualifications du Chan. Moyen sur ses apparitions  le gardien des Buffles  a perdu du galon en devenant numéro deux lors du de l’Ufoa quelques semaines plus tard au profit de Sheyi Damilola. Le portier d’Ayéma quant à lui malgré de bonnes prestations a une belle part de responsabilité sur le but encaissé face au Sénégal  en quarts. Invité surprise en septembre, Marcel Dandjinou a soigné sa côte depuis. Le capitaine d’Esae a enchaîné hier une cinquième apparition en coupe de la Caf sans concéder de buts. Un record pour un portier béninois qui ne saurait passer inaperçu . L’araignée a encore maintenu les siens en vie à Thiès en sortant plusieurs arrêts décisifs.  Enfin , placardé en sélection depuis 2013 malgré une régularité dans le championnat éthiopien à Bahar Dar, Harrison Hessou aussi est une option.

Comment bâtir une nouvelle  base  en défense ? 

Privé d’Olivier Verdon, apte mais suspendu face au Nigéria, le sélectionneur doit recomposer un secteur également orphelin de Khaled Adénon et Moise Adilehou.  Le premier est en convalescence tandis que le second est sans club. Le retour à la compétition de Cédric Hountondji est une bonne nouvelle, le clermontois absent en octobre va vite devenir un pilier. Déjà présent en septembre et octobre, Nabil Yarou titulaire contre la Zambie et Junior Salomon  entré en jeu contre  les chipololos pourraient compléter le duo cité plus haut. Jordan Adéoti également peut faire valoir sa polyvalence et occuper pleinement l’axe de la défense. A moins que le technicien français sorte une nouvelle surprise à un poste où les options crédibles ne sont pas multiples.

Des couloirs recomposés ? 

Dans les couloirs, à gauche, David Kiki, convoqué avec Brest pour la première fois de la saison hier soir en coupe de la Ligue est quasi assuré d’être présent. Il devrait être accompagné de Djalilou Ouorou, titulaire les trois premières journées de championnat avec la JA Cotonjou,  comme doublure. Sauf si Emmanuel Imorou qui a retrouvé du temps de jeu en régional 1 en France à Thonon Evian, lui est préféré. A droite, Youssouf Assogba, a pris ses marques en tant que titulaire sur les deux derniers rassemblements. L’amiénois qui  attend de faire ses débuts officiels avec les jeunes en Picardie montre des signes de progressions restera dans le groupe. Par contre, Mael Sèdagnondji , régulier avec la réserve dijonnaise , qui n’a disputé aucune minute sur les trois matches amicaux pourrait sortir du groupe ou continuer son apprentissage du niveau international. Ecarté après la Can , Rodrigue Fassinou , l’arrière droit et capitaine de l’Aspac  auteur d’un bon début de saison peut faire son retour. Dussuyer peut encore surprendre par ces choix avec de nouvelles trouvailles sur ce poste. A suivre.

Géraud Viwami

Transfert : Amiens (France) récupère deux espoirs béninois

Amiens a réalisé en douce un coup double sur le marché des transferts en signant deux jeunes espoirs béninois en stagiaire professionnel. Il s’agit du milieu offensif  Chabel Gomez et de l’arrière droit Youssouf Assogba .

 

Gomez , c’est (enfin) fait

Le premier coup se nomme Chabel Gomez (18 ans), son arrivée  était dans les tuyaux depuis  janvier dernier. Son transfert est désormais finalisé au sein de la formation picard , le milieu offensif béninois arrive comme un grand espoir et s’est engagé pour deux années comme stagiaire professionnel. Connu pour sa créativité et ses dribbles, il s’est révélé au grand public en sélection nationale A’ lors du tournoi de l’UFOA 2017 au Ghana. Lancé chez les Ecureuils fanion en septembre  2017 par Omar Tchomogo  à 16 ans, l’ex joueur d’Esae a également été capitaine des U20 lors des qualifications de la Can 2019. Il fait ses armes avec l’équipe réserve qui évolue en National 3 avant de prétendre au groupe professionnel qui évolue en Ligue 1.

Présenté comme un grand espoir du foot africain , Gomez était également suivi par les italiens d’Udinese et Sampdoria ainsi que d’autres clubs de l’élite française.

Assogba , la nouvelle pioche.

Youssouf Assogba (18 ans) aussi est désormais amiénois , découvert par le grand public avec les Ecureuils lors la dernière trêve internationale après avoir été lancé par Michel Dussuyer contre la Côte d’ivoire et l’Algérie, l’arrière droit aussi s’est engagé pour deux exercices comme stagiaire professionnel. Il quitte ainsi l’USS Kraké où il s’est vite signalé par ses qualités athlétiques et ses aptitudes défensives. Assogba était aussi capitaine des  Ecureuils U17 en 2016 et titulaire avec les  Ecureuils U20 en 2018. Lui aussi fera ses armes en U19  et réserve amiénoise.

Géraud Viwami.

Ecureuils : Allagbé , Aguémon et l’organisation défensive, les satisfactions de la trêve internationale

Face à la Côte d’ivoire et l’Algérie en matches amicaux sur cette trêve internationale, le Bénin a tenu tête à deux adversaires réputés sur le continent africain avec plusieurs satisfactions à la clé pour les hommes de Michel Dussuyer.

Saturnin Allagbé , la montée en puissance continue

Au fil des matches, il prend du volume dans les cages béninoises.  Il a encore sorti deux prestations de classe internationale. Contre l’Algérie sur neuf tirs cadrés concédés, le niortais a multiplié les parades pour finir par s’incliner sur un pénalty de Slimani après avoir stoppé la première tentative de l’attaquant monégasque. Contre la Côte d’ivoire , il avait déjà laissé entrevoir sa confiance et son assurance devenu habituelle dans les buts. Une montée en puissance qui se confirme.

L’organisation défensive

En deux matches, les Ecureuils ont certes encaissé deux buts mais la prestation défensive était dans la moyenne. Face à des attaquants ivoiriens et algériens incisifs, le Bénin n’a jamais été dépassé.  Le duo central Verdon – Hountondji alignés pour la première fois a démontré des affinités une concentration de tous les instants. Prometteur. Sur les côtés, à gauche David Kiki, en manque de temps de jeu en club a sorti deux copies de grande qualité. Face aux Fennecs, il a éteint Ryad Mahrez tout seul sans flancher. Défensivement il était très au niveau. A droite, Youssouf Assogba a été une bonne surprise. Le nouveau joueur d’Amiens est une belle promesse à un poste où le Bénin galère à trouver un spécialiste depuis des années. Du haut de ses 18 ans, on a tous apprécié sa rigueur défensive et sa puissance. Malgré le pénalty concédé, on devrait le revoir.  Le quatuor qui a disputé intégralement les deux rencontres a montré plusieurs signaux prometteurs. Puis au milieu, le duo d’Almeida – Adéoti a encore prouvé toute son importance dans l’équilibre de l’équipe. Le premier de plus en plus indispensable dans le pressing et le second à la relance. Sans eux , ce n’est plus la même assise défensive.

Yannick Aguémon,  c’est du bon

Longtemps courtisé pour rejoindre les Ecureuils, l’ancien toulousain a rejoint l’équipe en mars dernier sans jouer. Réserviste lors de la Can 2019, il a enfin effectué ses débuts sur cette trêve internationale. Titulaire contre la Côte d’ivoire et entré en jeu contre l’Algérie, l’ailier a rapidement exhibé ses qualités de percussions, de dribbles et créativité sur le côté gauche. Entreprenant et pas englouti par l’enjeu ,  le joueur de OH Louvain a sorti des copies dignes d’un habitué. Il a bel et bien marqué des points.

Géraud Viwami

Ecureuils : en 4-3-3 avec Aguémon et Assogba d’entrée , le XI face à la Côte d’ivoire (officiel)

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer a déjà dévoilé la compo des Ecureuils qui débuteront face à la Côte d’ivoire ce soir à 18h en match amical au stade Michel d’Ornano de Caen. L’équipe jouera en 4-3-3. Le défenseur de Clermont Cédric Hountondji, comme attendu fait son retour  en défense centrale.

Deux novices feront leurs débuts  internationaux  avec le Bénin dans le couloir droit Youssouf Assogba (18 ans)  en position d’arrière et Yannick Aguémon (27 ans, photo)  de Louvain comme ailier.

Pour le reste c’est plutôt du classique.

G.V. 

Ecureuils :  Retour de Gestede et Hountondji , quatre novices , et huit «quart de finaliste » absents.

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer vient de dévoiler la liste des 23 Ecureuils qui disputeront les deux matches amicaux prévus en septembre contre la Côte d’ivoire au Havre en France le 6  et l’Algérie à Blida trois jours plus tard. Le gardien Marcel Dandjinou et les défenseurs Mael Sèdagondji, Youssouf Assogba et Abdel Ouorou  sont convoqués pour une première fois pendant que Rudy Gestede fait son retour tout comme Yannick Aguémon et Cédric Hountondji. Huit joueurs présents à la Can sont absents. 

 

Un nouveau intègre les trois gardiens, le capitaine d’Esae Marcel Dandjinou (21 ans) est convoqué pour la première fois. Numéro deux chez les A ‘ en 2017 à l’UFOA puis pendant les qualifications du Chan 2018. Il est récompensé pour sa bonne saison avec son club,  vainqueur de la coupe nationale et qualifié pour le premier tour de la Coupe Caf cette saison. Il était récemment en stage avec les Ecureuils U23.

Quatre novices débarquent

En défense,  Mael Sèdagondji (20  ans, 1 match en N3 en 2019-2020) est convoqué pour la première fois. Défenseur franco-béninois qui porte les couleurs de Dijon où il fait ses armes en équipe réserve. Il totalise 11 matches et 1 but la saison dernière. Défenseur central de prédilection, il peut aussi évoluer dans le couloir droit. Il a déjà été supervisé par le sélectionneur en personne.  L’ancien arrière droit de l’USS Kraké , Youssouf Assogba (18 ans) en instance de transfert vers Amiens (France) est retenu pour la première fois aussi. Il arrive dans un groupe qu’il a côtoyé « officieusement » avant la Can 2019.

Auteur bonnes prestations avec les A’ en qualifications du Chan, l’arrière gauche de la JA Cotonou , Abdel Djalil Ouorou (22 ans) fait son entrée aussi dans le groupe.

Capitaine des A ‘  et auteur d’une très bonne saison avec les Buffles, Nabil Yarou (26 ans) signe son retour car il n’a plus été convoqué depuis novembre 2017. Idem pour le défenseur de Clermont Cédric Hountondji (25 ans, 5 matches L2 française) revenu en forme en Auvergne dont le dernier match international remonte à juin 2017.

Gestede de retour

Au milieu, rien n’a changé, on a repris les mêmes qui étaient déjà à la Can.

En attaque ça a bougé. Yannick Aguémon (27 ans, 3 matches en D2 Belge) fait son retour dans le groupe après avoir été écarté pour la Can 2019. Sa deuxième convocation. Rudy Gestede (30, 2 matches en D2 anglaise) signe aussi son retour chez les Ecureuils après trois années d’absence et sa brève retraite internationale. Première convocation sous l’ère Dussuyer pour l’ancien messin.

le grand 8 écarté

Huit joueurs présents à la Can sont absents pour ce prochain rendez-vous pour diverses raisons. Le gardien Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor/Turquie) est étrangement absent pourtant actif en club. En défense, en instance de transfert Seidou Barazé et Emmanuel Imorou sont laissés sur le carreau.  Moise Adilehou (Levadiakos/Grèce) qui n’a pas encore débuté la saison avec son club relégué en deuxième division et Junior Salomon (Plateau United) qui n’a pas encore repris la compétition en club sont écartés. L’ailier David Djigla (Niort/France) est blessé et indisponible en ce moment. Enfin , l’attaquant Désiré Sègbè Azankpo (Oldham/Angleterre) a été  écarté par choix.

Géraud Viwami

 

Liste des 23 pour septembre 2019

Gardiens (3)

Saturnin Allagbé (Niort/France) , Marcel Dandjinou (ESAE) Cherif Dine Kakpo (Buffles)

Défenseurs (8)

Olivier Verdon (Alavès/ Espagne) , Khaled Adénon (Al Wedha/Arabie Saoudite) , Cédric Houtondji (Clermont/France) ,Nabil Yarou (Buffles), Mael Sedagondji  (Djion/France) , Youssouf Assogba (Amiens/France) , David Kiki (Brest/France) , Abdel Ouorou (JA Cotonou)

Milieux (6)

Sessi d’Almeida (Valenciennes/France) , Jordan Adéoti (Auxerre/France) , Mama Seibou (SC Toulon /France) , Stéphane Sèssegnon (Genclerbirligi/Turquie), Tidjani Anaane (AS Soliman/Tunisie) , Rodrigue Kossi (Club Africain / Tunisie)

Attaquants (6)

Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre) ,Rudy Gestede (Middlesbrough/Angleterre) , Michael Poté (BB Erzurumspor/Turquie) , Yannick Aguémon (OH Louvain/Belgique) , Jodel Dossou (TSV Hartberg/Autriche) , Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/Allemagne)

Coach : Michel Dussuyer