Ecureuils : Le cas Sessègnon, le coté gauche , les joueurs locaux , le casse-tête de Dussuyer avant la liste

Le sélectionneur des Ecureuils , Michel Dussuyer va retrouver son groupe lors de la prochaine trêve internationale  près d’un an  après le dernier regroupement qui était en novembre 2019. Le technicien français doit faire face à un  casse-tête pour constituer son effectif qui sera connue le 29 septembre prochain sur certains points.Décryptage.

 

Les joueurs locaux out ?

Depuis les deux premières journées des qualifications de la Can Cameroun 2022 (ex-2021) disputées en novembre 2019 , les Ecureuils attendent impatiemment de retrouver le maillot de la sélection nationale. Ce retour sera effectif le 11 octobre prochain à Lisbonne contre le Gabon mais le groupe devrait évoluer. Habitué à insérer au moins un joueur local dans sa liste régulièrement  , le sélectionneur, Dussuyer est pris dans un étau car les compétitions au Bénin sont à l’arrêt depuis mars dernier. Même si certains joueurs ont repris officieusement, le gouvernement n’a toujours pas officiellement autorisé une reprise des activités sportives sur le territoire nationale. Une situation qui compromets fortement la présence des joueurs évoluant dans le championnat béninois voire  d’autres pays africains qui n’ont pas encore retrouvé le chemin des terrains. A défaut des joueurs de champ ,  Dussuyer pourrait tout de même prendre une option sur le poste de gardien de but dont le troisième larron devrait être sauf surprise Marcel Dandjinou (22 ans) d’Esae.

Le coté gauche

Dans un passé récent , le poste d’arrière droit était le maillon « faible » des Ecureuils où les options n’étaient pas légions. Depuis , Seidou Barazé (29 ans) a bien colmaté avant l’éclosion de la jeunesse avec Youssouf Assogba (19 ans) et Melvyn Dorémus (23 ans).  Aujourd’hui c’est à gauche que Dussuyer doit trouver des solutions. A l’heure où nous écrivons ces lignes David Kiki qui a quitté Brest l’été dernier en fin de contrat est toujours à la recherche d’un point chute. Sans club, ce dernier n’est donc pas sélectionnable.  Son concurrent , Emmanuel Imorou (32 ans) qui a décidé de poursuivre l’aventure en National 3 (5e division française) à Evian Thonon est blessé et indisponible depuis plusieurs semaines. Aucune communication n’a été faite sur la future disponibilité de l’ancien clermontois. Le technicien française devra sans doute s’adapter ou trouver des solutions nouvelles.

Mattéo Ahlinvi (19 ans) , passé professionnel à Nîmes cet été , apparu à une reprise en Ligue 1 peut-être une option puisqu’il a déjà évolué au poste d’arrière gauche en club et en équipe de France de jeunes. Franco-béninois , tout ceci est plausible s’il décide de porter les couleurs du Bénin comme frère ainé Joris en 2015.

L’espoir béninois, Fabrice Hounkpè (19 ans) recruté par le FK Pribram en première division tchèque puis prêté au FC Mosta à Malte peut aussi servir. Le milieu gauche peut aussi redescendre d’un cran à un poste qu’il connait bien.

Le sélectionneur peut également contre toute attente décider d’aligner Melvyn Dorémus sur le côte gauche. Le joueur du Red Star a déjà dépanné à plusieurs reprises à ce poste en club précédemment.

Enfin les dernières pistes mèneraient à deux  latéraux gauches de métier , Chérif Quenum franco-ivoirien d’origine béninoise passé par Valenciennes qui a évolue à Bourges 18 (2 matches déjà joués cette saison en N2). Il avait été approché pour rejoindre les Ecureuils il y a quelques mois.

Caroff Sogbossi (25 ans) auteur d’un exercice réussie en Côte d’ivoire qui est actuellement en phase de reprise avec l’Africa Sports d’Abidjan est aussi une option.

Le cas Sèssegnon

Si on doit s’en tenir à la règle de base  en équipe nationale : Un joueur sans club et sans compétition ne peut être sélectionné. C’est actuellement le cas du capitaine des Ecureuils , Stéphane Sèssegnon (36 ans). L’ancien parisien est à la recherche d’un nouvel employeur depuis son départ de Genclerbirligi en août dernier. Leader du groupe et cadre sur le terrain , Dussuyer doit-il se passer  des services de l’ancien numéro 17 des Requins? Car il n’est pas le seul dans ce cas , d’autres internationaux comme les attaquants Désiré Azankpo et Rudy Gestede sont aussi  en instance de retrouver de nouveaux clubs. Un choix fort doit être fait par le sélectionneur sur un cas épineux.

Quid des blessés

La ligne offensive des Ecureuils devrait subir des changements dans les choix qui seront annoncés mardi prochain. Blessé au genou et opéré , Yannick Aguémon (28 ans) ,  l’ailier de Louvain est d’ores et déjà forfait. Absent du groupe de Niort depuis deux rencontres à cause d’une alerte à la cuisse , David Djigla  (25 ans) a repris  avec le groupe des chamois cette semaine. Sa présence en Ligue 2 le week-end prochain sera  déterminante pour postuler à un retour chez les Ecureuils au risque de rechuter. Idem pour Jodel Dossou (28 ans) , l’ailier de Clermont sorti sur blessure aux adducteurs  contre Toulouse samedi dernier. En cas d’indisponibilité de  ces deux habitués, Dussuyer pourrait faire appel à Marcellin Koukpo (24 ans) , en fin de contrat au CS Hammam-Lif et annoncé chez les Champions d’Algérie du CR Belouizdad. Suivi depuis plusieurs mois par le Dussuyer , Chabel Gomez (19 ans), lancé avec les pros à Amiens cet été et régulier avec la réserve depuis le début de la saison est aussi candidat à un retour chez les A qu’il avait connu précocement à 16 ans en 2017.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Tidjani arrive en Turquie , Dandjinou priorité d’un club ivoirien et Koukpo désiré par des cadors en Tunisie

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En Turquie , Anaane Tidjani s’engage avec MenemenSpor pendant que Stéphane Sèssegnon quitte Genclerbirligi. En Côte d’ivoire , l’Issia Wazy veut tout miser sur Marcel Dandjinou. En Tunisie , Marcellin Koukpo est sur les tablettes de l’Etoile du Sahel et de l’Espérance de Tunis.  Au Bénin , le coach Richard Bio n’entraînera plus Esae.

Anaane Tidjani arrive en Turquie

Après trois saisons régulières en première division tunisienne , Anaane Tidjani (23 ans) va poursuivre sa carrière à MenemenSpor en deuxième division turque. Il s’est engagé pour les deux prochaines saisons en provenance de l’As Soliman en Tunisie qu’il avait rejoint l’été dernier. Les deux clubs ont trouvé un accord pour le transfert du milieu offensif auteur de 4 buts et une passe décisive en 2019-2020. Recruté par l’Espérance de Tunis en 2015 , il s’est aguerri en prêt à Monastir puis à l’US Ben Guerdane avant de s’épanouir à Soliman. L’ancien d’Alodo va connaître sa première expérience en Europe.

Côte d’ivoire : Issia Wazy vise Marcel Dandjinou

Le gardien international béninois d’Esae , Marcel Dandjinou (22 ans) pourrait bien partir à l’étranger la saison prochaine. Le capitaine des universitaires est fortement courtisé par Issa Wazy , le club promu en première division ivoirienne la saison dernière vise un renfort de taille en voulant s’attacher les services d’un dernier rempart qui a signé 15 clean sheet toutes compétitions confondues la saison dernière au Bénin et en coupe de la Confédération Africaine.

Bénin : Richard Bio et Esae, c’est terminé

Vainqueur de la Coupe du Bénin 2019 et premier coach béninois à avoir hisser un club local en phase de groupe de la coupe de la confédération africaine en 2019-2020 , Richard Bio ne sera plus sur le banc d’Esae la saison prochaine. Arrivé au club en 2016 , l’ancien des Requins quitte le club après la meilleure saison de son histoire et de sa carrière. Il figure d’ores et déjà sur les tablettes de certains clubs locaux.

Tunisie: Des cadors veulent récupérer Koukpo

Auteur de 4 buts en 20 matches en 2019-2020 , pour sa deuxième année sous les couleurs d’Hammam-Lif dans le championnat tunisien , Marcellin Koukpo (24 ans) va quitter le club à l’issue de cet exercice. L’ idée de recruter gratuitement , l’attaquant international béninois qui est en fin de contrat intéresse selon plusieurs médias , l’Espérance de Tunis et l’Étoile du Sahel qui seraient en pôle pour recueillir l’ancien des Buffles.

Turquie : Après Genclerbirligi, Sèssegnon sur les tablettes d’Ankaragucu.

En fin de contrat à Genclerbirligi , Stéphane Sèssegnon (36 ans) est à la recherche d’un nouveau point de chute après deux saisons et demies dans son ancien club. L’ancien parisien est sur les tablettes , d’Ankaragucu et d’Hatyasport , tous sociétaires de l’élite turque. Le capitaine des Ecureuils devrait rapidement rebondir.

Géraud Viwami

Made In Benin : Marcel Dandjinou, l’inévitable ascension

A l’heure où tous les marchés sont entrain d’ouvrir leurs portes, Bjfoot  présente une série exclusive consacrée à dix  jeunes béninois de moins de 23 ans évoluant dans les championnats locaux qui peuvent être de bonnes pioches pour l’étranger. Notre numéro 1  de Made In Bénin est consacré au gardien international d’ESAE, Marcel Dandjinou (22 ans). 

Un crack dans les cages

En une année il est passé de l’ombre à la lumière. Gardien et capitaine en club c’est un leader par les performances et l’aura dans le vestiaire. Propulsé en sélection A par Michel Dusssuyer pour la première fois en septembre 2019 contre l’Algérie et la Côte d’ivoire  comme numéro trois puis numéro deux contre le Nigéria en novembre 2019 face le Nigéria en l’absence de Saturnin Allagbé, blessé. C’est désormais une valeur sûre à son poste dont les compétences dépassent le cercle béninois.

Il s’est révélé aux yeux de l’Afrique en coupe de confédération africaine 2019-2020, avec 12 matches disputés dont 6 clean sheet dans les cages d’Esae. Il a d’abord été un grand artisan de la qualification historique en phase de groupe, premier club béninois à accéder à ce niveau , en signant cinq clean sheet sur les six matches disputés, dans les préliminaires, avec deux arrêts tranchants lors de la séance des tirs aux buts décisive contre les sénégalais de Génération Foot lors du dernier tour en novembre dernier . Pour confirmer son ascension, il signe des  prestations de haut vols contre les marocains de Berkane et les congolais de Motema Pembé en phase de groupe. Il a même été désigné homme du match contre les Doras à Kinshasa en février dernier et plébiscité dans l’équipe type de la sixième journée dans plusieurs médias internationaux. Une vraie montée en puissance.

Toute l’Afrique est d’accord qu’un crack est né. Sur le plan local , grâce à ses 9 clean sheet en 16 matches avec seulement 9 buts concédés , il menait les universitaires , deuxièmes  avec un seul point de retard sur le leader Ayéma, avant l’arrêt prématuré de la saison,  vers une lutte pour le titre après avoir gagné la coupe du Bénin 2019 .

Suivi par le TP Mazembé et des belges

Nommé parmi les meilleurs gardien lors des Bjfoot Awards 2019 aux côtés de Fabien Farnolle et Allagbé , ce grand admirateur du brésilien Allison Becker ,  dégage de l’assurance sur sa ligne mais possède aussi un jeu au pied digne d’un joueur de champ. C’est un gardien moderne avec des qualités affichées sur ses prises de balles et sa lecture de jeu  qui démontre d’une une grosse marge de progression. Les congolais du TP Mazembé lui font déjà les yeux doux mais les corbeaux ne sont pas les seuls à s’intéresser car l’international béninois a été aussi repéré par des belges qui surveillent de près son dossier. Le portier arrivé de l’UNB en 2016 a  qui a tout ce qu’il faut pour franchir un prochain cap prochaine. Sans aucun doute,  il est l’une des attractions de ce marché local.

Géraud Viwami

 

 

Fiche

Marcel Souké Dandjinou

Gardien , 22 ans, 1,85m,  ESAE , 

24 matches , 15 clean sheet toutes compétitions confondues en 2019-2020 

international béninois 

Afrique : Monstrueux contre le DC Motema Pembé , Marcel Dandjinou entre dans une nouvelle dimension

 

Auteur d’un match de très haut niveau face aux congolais du DC Motema Pembé à Kinshasa le dimanche dernier, Marcel Dandjinou a crevé l’écran. Le gardien international béninois attise de plus en plus les regards.

 

Equipe type de la 6e journée avec 9/10 

Malgré la courte défaite des siens 1-0 face  aux Doras, dimanche dernier, Marcel Dandjinou a brillé  lors de la sixième journée de  la phase de groupe de la coupe de la Caf. L’international béninois, capitaine d’Esae a fait mieux que tirer son épingle du jeu. Crédité d’une note de neuf sur dix ,  il figure dans l’équipe type de la journée. Le portier en a été pour beaucoup si les universitaires n’ont pas pris l’eau dans la capitale congolaise. C’est la faute à ses cinq arrêts décisifs. Aussi spectaculaire que nécessaire, il a sorti une copie digne des grands. Il s’est d’ailleurs attiré des commentaires positifs sur les chaînes internationales. Le début de l’éclosion.

 

 

 

 

 

50% de Clean Sheet

Même si pour une première en phase de groupe, Esae a connu un tournoi difficile , Dandjinou a signé des matches sérieux dans ses perches. Le gardien  qui a été un élément-clé de la qualification  avec en prime deux tirs aux buts stoppés face aux sénégalais de Génération Foot lors du dernier tour avant les groupes, a surnagé dans le naufrage des bleus. Sur l’ensemble de la campagne des tours préliminaires jusqu’en groupe , il a cumulé six matches sans encaisser sur douze disputés. Il présente donc un ratio de  50% de matches en gardant ses buts inviolés pour des débuts sur la scène continentale , il a été plutôt convaincant.

Désormais international dans le groupe de Michel Dussuyer, il a bien marqué des points sur cette campagne africaine. Propulsé comme  numéro deux,  derrière Fabien Farnolle , face au Nigéria et la Sierra Leone lors deux premières journées des qualifications de la Can 2021, l’ancien joueur d’UNB assume pleinement son nouveau statut.

En championnat, il cumule déjà quatre clean sheet en neuf apparitions, Esae qui est troisième avec trois matches en retard à sept unités du leader Ayéma , peut compter sur son dernier rempart pour faire la différence.

Sur les tablettes

A 21 ans seulement, le gardien pourrait lever le camp rapidement, au-delà de ses arrêts réflexes et sa prise de balle impeccable, le portier entre bien dans la lignée des gardiens modernes. Il séduit encore plus avec sa vision de jeu et son jeu au pied. Ces relances sont propres et justes. Une addition de qualités qui attise les convoitises, l’international béninois a tapé dans l’œil de plusieurs ogres du continent qui se renseignent sur le joueur en fin de contrat à l’issue de cet exercice. Selon nos informations, deux émissaires de clubs Hexagonaux ont aussi cochés son nom suite à sa dernière prestation. Et si Dandjinou était entré dans une nouvelle dimension.

Géraud Viwami

 

Coupe de la Caf : Esae , comme un conte de fée

 

Premier club béninois de l’histoire qualifié pour la phase de groupe de la Coupe de la Caf, Esae débutera dimanche soir son aventure face aux marocains de la RS Berkane à l’extérieur dans un groupe B où ils affronteront également les congolais du DC Motema Pembé et les zambiens de Zanaco. Promu dans l’élite en 2011, le club est parti de loin pour tutoyer la scène africaine huit ans plus tard. Bjfoot.com vous raconte le conte de fée des hommes de Richard Bio.

 

Adjobi devient ESAE

Crée en 1996 et promu en 2011 dans l’élite, Adjobi Fc avait bouclé son premier exercice sans aucune victoire en 22 journées et une triste dernière place récoltée. Initialement relégué,  le club sera sauvé par le processus de remise en route du championnat qui instaure une ligue transitoire la saison suivante. Ayant pris la mesure de la compétition , ils assurent leur maintien en terminant 13e la saison d’après. Petit poucet dans l’arène nationale et basé à Sakété au Sud Est du Bénin, le club va changer de dénomination en 2015. Président du club crée en 1996 et promoteur de l’Ecole Supérieur d’Administration et d’Economie  (ESAE),   Clément Adéchian renomme son équipe de football à l’éponyme de son école. Ainsi, Adjobi devient Esae et sera délocalisé dans la capitale économique, Cotonou.

 

Premier titre, Bio en héros

 

 

 

 

 

 

 

Habitué à lutter pour le maintien, l’arrivée du technicien sur le banc a tout changé  en championnat depuis 2016. Il mène le club à une  troisième place  de son  groupe la même année. Puis, il s’offre une première place  son groupe en 2017 avant d’échouer dans la course au titre pendant les Play Off. La saison dernière le club a bouclé son exercice à une honorable 8e place. Un changement de statut conduit discrètement par le chef d’orchestre qui sera couronné. Arrivé dans la peau d’un outsider face à l’Aspac en finale de la coupe du Bénin, en juin dernier , le club s’impose deux buts à un. Richard Bio offre le premier titre son histoire aux bleus et blancs qui vont découvrir l’Afrique. Un sacre mérité au bout d’un parcours loin d’être tranquille car  ils ont successivement éliminé,  la JS Pobè , la JA Cotonou , Béké FC et les portuaires en finale pour soulever le graal qui sera le sésame d’une histoire encore plus belle dans les mois à venir.

 Baptême en balade 

Un saut dans l’inconnu, au tour préliminaire de la coupe de la Caf,  chez les modestes mauritaniens de l’ASC SNIM, décomplexé et ultra réaliste, Esae surprend et cartonne avec un large succès 0-5 à l’extérieur, le 10 août 2019. Les meilleurs débuts jamais réalisés par un club béninois sur la scène continentale. Un premier signe fort qui booster le capital confiance du club qui ne redescendra pas de sitôt de son nuage. Les burkinabés de Salitas en feront les frais au tour suivant.

Qualification historique 

Après un nouveau succès inattendu à l’extérieur devant les sénégalais de Génération à Dakar en match aller des barrages, une semaine plus tard à domicile, Esae va décrocher une qualification historique au bout d’un match à suspens le 5 novembre dernier au stade René Pleven de Cotonou. Battu à son tour à domicile sur le même score, c’est aux tirs aux buts que la décision se fera. Ils deviennent ainsi le premier club béninois à disputer la phase de groupe d’une coupe africaine grâce notamment à son dernier rempart  et capitaine Marcel Dandjinou.

Marcel Dandjinou, le facteur X chez les Ecureuils

Grand artisan de la qualification, Marcel Dandjinou a rapidement vu sa côte grimpé. Capitaine du club, il n’est pas qu’un simple meneur d’hommes.  Il s’est fait une forte réputation en stoppant des pénaltys. D’abord sur le plan local, il sort deux arrêts décisif en demi-finale de la coupe du Bénin contre Béké. Puis en coupe de la Caf dès sa première apparition en cours de jeu contre les mauritaniens de l’ASC SNIM au premier tour, il sort un arrêt décisif sur pénalty. Puis contre les burkinabés de Salitas et les sénégalais de Génération Foot lors des tirs aux buts au deuxième tour et dans les barrages, il s’éclate encore. Le portier a surtout aligné cinq clean sheet en six matches de coupe Caf cette saison avec un seul but concédé. Des performances qui lui ont valu  deux convocations chez les Ecureuils en septembre et novembre dernier.  Contre le Nigéria à Uyo lors de la première journée des qualifications de la Can Cameroun 2021 , son nom sera couché parmi les dix-huit sur la feuille de match comme deuxième gardien derrière Fabien Farnolle. Une belle récompense. Il devient le premier gardien de l’histoire du club à être convoqué en sélection fanion.

Géraud Viwami

 

 

Coupe de la Caf : Le groupe d’Esae contre la RS Berkane

Représentant béninois en Coupe de la Caf 2019-2020, Esae sera l’hôte des marocains de la RS Berkane , ce samedi à 17 heures. Le  coach Richard Bio a retenu un groupe 16 joueurs pour cette première journée. Les universitaires sont arrivés au Maroc ce matin.

Géraud Viwami

Le groupe

Ariel Alechou , Marcel Dandjinou –  Christian Legbe,   Erick Akplogan Hamazat Ibrahim ,  N’namdi Amaïro , Alfred Linkpon , Eric Sewa , Michael Dossou , Yabi Koladé , Mevi Sam, Rouchdane Bello , Boris Flacandji ,  Osai Fedino , Farid Edou , Maxime Kokpon

Coupe de la Caf : Au bout du suspens, Marcel Dandjinou héroïque, Esae historique !

Vainqueurs à l’aller , Esae battu sur le temps réglementaire par les sénégalais de Génération Foot 0-1 au stade René Pleven de Cotonou cet après-midi, dans un match où chaque équipe a eu sa mi-temps, Esae s’en est remis à son gardien-capitaine Marcel Dandjinou, auteur de deux arrêts pendant la séance des tirs aux buts pour devenir le premier club béninois à disputer la phase de groupe de la coupe de la Caf. Grosse performance. Résumé.

Dandjinou , ce héros

A trois buts partout après quatre tirs de chaque coté ; l’histoire de ce match s’est jouée sur les derniers tireurs de la série de cinq des tirs aux buts. D’abord, celui d’Esae , Ulrich  Dah Acheffon. L’attaquant s’élance et voit son tir stoppé par Pape Sy. Mais le gardien sénégalais était avancé. Il sera avertit et le tir au but rejoué. Cette fois-ci, Acheffon ne tremble pas et marque. 4-3. Au tour d’Albert Bougazelli de Génération Foot. La tentative de l’ailier est parfaitement captée par le gardien Marcel Dandjinou. Et c’est la folie ! Le stade explose. Les universitaires filent en phase de groupe. Mais c’était loin d’être simple.

Chérif Bayo égalise

Si d’entrée pose le pied sur le ballon, la première alerte du match est signée par une frappe de Farid Edou , bien repoussée par Khadim Ndiaye (4e). La domination des visiteurs est stérile sans apporter le danger. Esae se signale encore dans la surface adverse par une combinaison entre Anselme Kokpo et Edou mais Rouchdane Bello n’arrive pas à trouver le cadre (27e). Dans la foulée, Baye War cadre un coup franc des vingt mètres, Dandjinou est impérial (28e). Mais les visiteurs, mieux dans le jeu sur le premier acte seront récompensés avant la pause. Joseph Bougazeli , entré en jeu , cinq minutes plutôt , déborde à droite puis dépose un centre parfait sur Chérif Bayo qui coupe la trajectoire d’un plat du pied. 1-0 (41e). Le but assassin. Génération Foot refait son retard sur les deux rencontres.

Esae se réveille

A la reprise, les locaux vont enfin prendre le jeu à leur compte. Mais les joueurs offensifs sont approximatifs à l’approche des buts. Les sénégalais jouent la montre. Après l’heure de jeu, Emmanuel Onyekweni lancé en profondeur devance la sortie du gardien Ndiaye mais s’excentre et n’arrive pas à ajuster son centre pour Alfred Linkpon (70e). Buteur à l’aller, Kokpon a failli récidiver. A la conclusion d’un contre initié par Linkpon et Acheffon, l’ailier trouve le cadre dans la surface de réparation mais aussi les gants de Ndiaye (74e). Enorme occasion. Les bleus poussent, Génération Foot subit. Le temps fort des locaux se poursuit la fin de match sans être concrétisé. La dernière frayeur du match sera un coup franc de  Bun Sanneh , des dix-huit mètres qui prenait la direction de la lucarne , Dandjinou était à la parade (93e).  Comme Esae à l’aller, Génération Foot aussi s’impose à l’extérieur 0-1. La décision se fera aux tirs aux buts.

Esae seizième qualifié

La séance des tirs aux buts  commence mal pour les locaux avec le premier stoppé par Pape Sy , le gardien sénégalais entré en jeu dans les arrêts de jeu pour la séance des tirs aux buts gagne son premier et unique duel. Mais derrière, Linkpon , Kokpon et Aklogan vont transformer leurs tentatives. Pendant ce temps, Dandjinou, le gardien convoqué chez les Ecureuils pour le prochain rassemblement , a  stoppé le celui de César Gueye. Avant les derniers tireurs, le score était de trois buts partout. La suite vous la connaissez déjà.

Esae devient ainsi le premier club béninois à accéder à la phase de groupe de la coupe Caf et complète les seize clubs qualifiés pour la phase finale. Le tirage au sort sera effectué le 10 novembre prochain au Caire.

Géraud Viwami

 

XI – Esae : Dandjinou ©– Akplogan, Sanni Ibrahim , Amairo , Sanni – Bello , Linkpon , Lègbè (Sewa 92e) – Kokpon, Edou (Onyekweni 46e) , Acheffon

Coach: Richard Bio

XI – Génération Foot : Ndiaye (Sy) – Diop © , Diagne , Diouf , Diaw , Sanneh , Bayo , War , Mendy , Mame Gueye (César Gueye 64e) , Badji (Bougazeli 34e)

Coach : Djiby Fall

Ecureuils : Les questions  sur la défense avant la liste de novembre

Dans quelques jours, le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer dévoilera la liste des 23  joueurs retenus pour affronter le Nigéria à la Sierra Leone dans le cadre des qualifications de la Can Cameroun, Bjfoot creuse les dernières questions qui pourraient exister avant d’entamer cette nouvelle campagne. Première partie consacrée à la défense béninoise. 

Quid du troisième gardien ?

Si la présence de Saturnin Allagbé et Fabien Farnolle ne souffre d’aucune contestation le choix du troisième gardien ne sera sans doute déterminante cette fois-ci.   Retenu dans cette position lors de la Can 2019, Chérif Dine Kakpo a tenu sa place avec les A’ pendant les qualifications du Chan. Moyen sur ses apparitions  le gardien des Buffles  a perdu du galon en devenant numéro deux lors du de l’Ufoa quelques semaines plus tard au profit de Sheyi Damilola. Le portier d’Ayéma quant à lui malgré de bonnes prestations a une belle part de responsabilité sur le but encaissé face au Sénégal  en quarts. Invité surprise en septembre, Marcel Dandjinou a soigné sa côte depuis. Le capitaine d’Esae a enchaîné hier une cinquième apparition en coupe de la Caf sans concéder de buts. Un record pour un portier béninois qui ne saurait passer inaperçu . L’araignée a encore maintenu les siens en vie à Thiès en sortant plusieurs arrêts décisifs.  Enfin , placardé en sélection depuis 2013 malgré une régularité dans le championnat éthiopien à Bahar Dar, Harrison Hessou aussi est une option.

Comment bâtir une nouvelle  base  en défense ? 

Privé d’Olivier Verdon, apte mais suspendu face au Nigéria, le sélectionneur doit recomposer un secteur également orphelin de Khaled Adénon et Moise Adilehou.  Le premier est en convalescence tandis que le second est sans club. Le retour à la compétition de Cédric Hountondji est une bonne nouvelle, le clermontois absent en octobre va vite devenir un pilier. Déjà présent en septembre et octobre, Nabil Yarou titulaire contre la Zambie et Junior Salomon  entré en jeu contre  les chipololos pourraient compléter le duo cité plus haut. Jordan Adéoti également peut faire valoir sa polyvalence et occuper pleinement l’axe de la défense. A moins que le technicien français sorte une nouvelle surprise à un poste où les options crédibles ne sont pas multiples.

Des couloirs recomposés ? 

Dans les couloirs, à gauche, David Kiki, convoqué avec Brest pour la première fois de la saison hier soir en coupe de la Ligue est quasi assuré d’être présent. Il devrait être accompagné de Djalilou Ouorou, titulaire les trois premières journées de championnat avec la JA Cotonjou,  comme doublure. Sauf si Emmanuel Imorou qui a retrouvé du temps de jeu en régional 1 en France à Thonon Evian, lui est préféré. A droite, Youssouf Assogba, a pris ses marques en tant que titulaire sur les deux derniers rassemblements. L’amiénois qui  attend de faire ses débuts officiels avec les jeunes en Picardie montre des signes de progressions restera dans le groupe. Par contre, Mael Sèdagnondji , régulier avec la réserve dijonnaise , qui n’a disputé aucune minute sur les trois matches amicaux pourrait sortir du groupe ou continuer son apprentissage du niveau international. Ecarté après la Can , Rodrigue Fassinou , l’arrière droit et capitaine de l’Aspac  auteur d’un bon début de saison peut faire son retour. Dussuyer peut encore surprendre par ces choix avec de nouvelles trouvailles sur ce poste. A suivre.

Géraud Viwami

Coupe de la Caf : Les 18 universitaires retenus par Richard Bio

Esae affronte ce soir à 19h au stade de Thiès les  sénégalais de Génération Foot pour le compte du match aller des barrages d’accession aux phases de groupe de la Coupe de la Caf 2019-2020, le  coach Richard Bio a retenu un groupe 18 joueurs pour ce match :

Le groupe

Gardiens
1- Arile Alechou
16- Marcel Dandjinou

Défenseurs
2- Christian Legbe
3- Erick Akplogan
4- Hamazat Ibrahim
5- N’namdi Amaïro
9- Shabane Sanni

Milieux
6- Alfred Linkpon
7- Farid Edou
8- Eric Sewa
10- Michael Dossou
11- Maxime Kokpon
15- Daniel Odiuka
18- Rouchdane Bello
22- Boris Flacandji

Attaquants
12- Christian Biokou
13- Ulrich Dah Acheffon
14- Emmanuel Samuel

Coupe de la Caf : Marcel Dandjinou « aborder ce match avec beaucoup d’envie »

 

Avant d’affronter Génération Foot demain soir à Dakar , pour le compte du match aller des barrages de la Coupe Caf , le gardien capitaine d’Esae , Marcel Dandjinou nous accordé un entretien exclusif d’avant – match. Extrait

Ce sera finalement Génération Foot votre adversaire après une nouvelle attente malgré le tirage au sort , vous vous vouliez éviter le Zamalek…

(Rires) La semaine dernière, c’était un match de foot entre Zamalek et Génération Foot. Nous attendions un adversaire plutôt jouable et nous sommes tombés sur  les sénégalais. Ce n’est pas grave. C’est une bonne équipe. Parce que parvenir à ce niveau ce n’est pas donné, cela veut qu’ils aient des choses à prouver.

Après Salitas , vous héritez de Génération Foot qui a un profil similaire avec  une bonne base de formation mais aussi une équipe première compétitive qui sera votre adversaire , vous pensez que les sénégalais sont un cran au dessus des burkinabés ?

Génération Foot est une très bonne équipe, ils ont des jeunes joueurs. On a eu  la chance de jouer Salitas  qui est  du même profil. Je pense qu’on a appris, on a tiré des leçons de ce tour disputé contre eux. Mais nous allons aborder ce match avec beaucoup d’envie, d’engagement et de rigueur  pour faire un grand match à Dakar.

Alors quel votre objectif sur cette rencontre de demain, jouer pour gagner ?

L’objectif du groupe c’est d’aller à Dakar faire d’abord un grand match. Esae joue plutôt bien à l’extérieur, nous pensons allez gagner, pas y aller en victime.

Une victoire  à l’extérieur vous mettra dans une position de force en vue du retour à Cotonou la semaine prochaine ?

C’est une chance du  tirage qui fait qu’on  joue  ce match aller à Dakar.  Nous voudrions faire un bon résultat à l’extérieur pour être plus à l’aise à domicile. C’est devant  notre public, le match retour et nous ferons tout ce qu’il faut pour lui faire plaisir et arracher la qualification. Nous allons d’abord faire le maximum à Dakar.

Vous êtes le capitaine , aucun but encaissé sur les deux premiers tours , un pénatly stoppé  au premier tour et un autre au second tour ,  le club attend encore plus de vous, cela vous mets la pression ?

Je ne parlerai pas de la pression, c’est vrai que j’ai stoppé des pénos. J’ai fais quatre matches sans encaisser. J’avoue que les dirigeants et le staff attendent beaucoup de moi. Je pense bien continuer sur cette lancée avec les clean sheet. Mes coéquipiers aussi me poussent, ils ont confiance en moi. Je ferai tout pour être au top mais je n’ai pas trop de pression.

En championnat vous avez perdu votre dernière rencontre contre la JSP 1-0 , vendredi dernier , les têtes étaient déjà tournées vers la coupe Caf ?

Notre début de saison est moyen. On a commencé par un succès puis un nul et une défaite, c’est le même scénario que la saison précédente. Avec le temps cela va prendre. A cause de la coupe Caf , le coach a fait  reposer certains cadres. Cela a pesé mais ne justifie pas tout.

Vous avez été convoqué par Michel Dussuyer chez les A en septembre mais en octobre vous n’y étiez pas , dans  quelques jours la liste des Ecureuils pour les premières journées des qualifications de la Can 2021 sera publiée , vous y pensez ?

J’ai découvert le groupe des A lors contre la Côte d’ivoire et l’Algérie. C’était une belle expérience. Je continue de bosser pour avoir ma place. Actuellement j’ai plus ma tête sur la Coupe Caf  parce que notre objectif est de rentrer dans la phase de groupe.  Le plus difficile c’est de revenir dans le groupe et s’y maintenir mais j’ai toujours cette ambition.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Coupe de la Caf : Génération Foot – Esae , les trois universitaires à suivre

Anselme Kokpo N11 balle au pied

A la veille du barrage aller de la Coupe Caf qui  opposera à Dakar, ce mercredi, les sénégalais de Génération Foot aux  béninois d’Esae, Bjfoot.com vous présente les trois joueurs qu’il faut suivre dans le rang du dernier représentant béninois.

Marcel Dandjinou , l’araignée

En quatre matches disputés lors des deux premiers tours, il n’a concédé aucun but. La stat peut être flatteuse mais elle résume bien toute l’importance du dernier rempart d’Esae. Au premier tour , à Nouakchott, le gardien sans pression a stoppé un pénalty dans le jeu face aux mauritaniens de l’ASC SNIM et s’est aussi montré décisif en réalisant un  arrêt déterminant lors de la séance de tirs aux buts face aux burkinabés de Salitas à Ouaga au deuxième tour. En plus de cela on peut  reconnaître la présence dans les cages et le jeu au pied du portier qui a déjà été convoqué chez les A par Michel Dussuyer en septembre dernier. L’araignée ne laisse rien passer pour l’instant.

Anselme Kokpon, l’artiste 

Il peut illuminer le jeu tout seul avec sa patte gauche qui est devenue une arme redoutable quand son équipe est en position offensive. Positionné sur son faux pied à droite dans le trio d’attaque, il sait prendre l’intérieur du jeu avec aisance. Elégant balle au pied, il est capable de conclure mais aussi de délivrer des caviars à ses coéquipiers autour de lui. A l’image de son offrande pour Linkpon lors de la première journée de championnat contre Energie le 12 octobre dernier. Il fait aussi apprécier sa science du dribble par sa facilité à éliminer et son coup de pied sur les phases arrêtées. Sur la scène continentale , il a déjà pris ses marques , auteur du tir au but de la victoire à Ouaga contre Salitas au tour précédent, il est d’ores et déjà devenu la menace principale devant. Ce n’est pas pour rien s’il a tapé dans l’œil de plusieurs recruteurs étrangers déjà.  Un vrai danger ambulant.

Alfred Linpkon, le maestro

Il a tout d’un milieu moderne, tête toujours levée  avec vista et précision technique c’est lui qui dirige l’entre-jeu de son équipe. Leader dans l’esprit et par son activité, si Esae est réputée comme une formation plutôt joueuse il en est pour beaucoup. Ne vous fiez pas à son physique modeste, son talent est plus fracassant. Buteur, lors du carton 0-5 du premier tour à Nouakchott ,  . Le numéro 6 des bleus a confirmé sa bonne forme en championnat avec un but et  contre Energie lors de première journée. Titulaire indiscutable dans le onze de Richard Bio, il sera forcément attendu à Dakar demain.

Géraud Viwami

Ecureuils : Marcel Dandjinou , l’ange gardien

C’est qui les petits nouveaux ?  Quatre novices, sont convoqués pour la première fois en sélection nationale par Michel Dussuyer pour les matches de septembre contre la Côte d’ivoire et l’Algérie. Bjfoot.com fait les présentations. Premier épisode consacré au gardien d’Esae , Marcel Dandjinou (21 ans). Découverte.

 

« Je  ne comprenais pas ce qui se passait »

C’est l’une des grosses surprises de cette liste, Marcel Dandjinou va découvrir la sélection A. Le gardien d’Esae vient de loin. Repéré par Michel Dussuyer, il a une carte à jouer en l’absence de Fabien Farnolle. Dandjinou n’en revenait pas d’avoir été retenu « Je dormais chez moi, puis mes amis ont commencé par m’appeler pour me féliciter. Je ne comprenais rien. Quand je me connecte sur mon téléphone,  je vois une tonne de messages et la liste, c’est fou. J’étais en joie comme tout le monde chez moi ». Actuellement en lice avec son club au premier tour de la Coupe Caf. Il s’est illustré sur le plan africain en stoppant un pénalty à Nouakchott contre les mauritaniens de l’ASC SNIM lors l’épatante victoire 0-5. Il a signé un second clean sheet au match retour (2-0) en tour préliminaire. Il est désormais attendu comme un maillon fort au tour suivant contre les burkinabés de Salitas. Sa belle côte du moment a forcement pesé dans la balance.

14 clean sheet

Passé par l’UNB en deuxième division avant de débarquer à Esae depuis 2015. Le gardien porte le brassard pour sa deuxième saison chez les universitaires,  vainqueurs de la coupe du Bénin en 2019, premier titre de sa carrière. Le club lui doit en grande partie sa  8e  place en championnat car il a cumulé 33 matches pour 14 clean sheet en 2018-2019 en tant que « patron » de la sixième défense de la ligue, 23 buts  seulement encaissés en 33 journées disputés. Soit un ratio de moins d’un but encaissé par match. Pas mal.

De l’ombre à la lumière.

Tapis dans l’ombre en sélection nationale, cette convocation chez les A attire les regards sur un jeune qui était discret. D’abord avec les juniors et A’ il participé a quelques stages sans être aligné. Puis en 2017, il passe enfin le cap. Il était numéro  deux derrière Steve Glodjinon pendant l’UFOA 2017 et les qualifications du Chan 2018. Il a été lancé par Omar Tchomogo à Niamey en juin 2017 en match amical contre le Niger avec les A’.

Récemment convoqué en stage avec les U23, il était titulaire lors du match amical international gagné face au Congo (2-0) le 19 août dernier.

Alison Becker comme modèle

C’est un portier moderne avec un jeu au pied de qualité et une forte capacité à communiquer en plus de son assurance sur sa ligne. Du haut de son mètre 85 il sa formidable détente et ses arrêts réflexes lui donne de l’envergure sur sa ligne à un poste qu’il hésité à finalement occuper. Il  a longtemps joué comme attaquant avant de devenir gardien pour sa carrière. Ses proches disent de lui qu’il a la technique nécessaire pour évoluer dans le champ comme son idole le brésilien de Liverpool, Alison Becker.

Géraud Viwami

Fiche :

Marcel Souké Dandjinou

Age : 21 ans

Taille : 1m85

Poste : gardien de but

Club actuel : Esae

Ecureuils :  Retour de Gestede et Hountondji , quatre novices , et huit «quart de finaliste » absents.

Le sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer vient de dévoiler la liste des 23 Ecureuils qui disputeront les deux matches amicaux prévus en septembre contre la Côte d’ivoire au Havre en France le 6  et l’Algérie à Blida trois jours plus tard. Le gardien Marcel Dandjinou et les défenseurs Mael Sèdagondji, Youssouf Assogba et Abdel Ouorou  sont convoqués pour une première fois pendant que Rudy Gestede fait son retour tout comme Yannick Aguémon et Cédric Hountondji. Huit joueurs présents à la Can sont absents. 

 

Un nouveau intègre les trois gardiens, le capitaine d’Esae Marcel Dandjinou (21 ans) est convoqué pour la première fois. Numéro deux chez les A ‘ en 2017 à l’UFOA puis pendant les qualifications du Chan 2018. Il est récompensé pour sa bonne saison avec son club,  vainqueur de la coupe nationale et qualifié pour le premier tour de la Coupe Caf cette saison. Il était récemment en stage avec les Ecureuils U23.

Quatre novices débarquent

En défense,  Mael Sèdagondji (20  ans, 1 match en N3 en 2019-2020) est convoqué pour la première fois. Défenseur franco-béninois qui porte les couleurs de Dijon où il fait ses armes en équipe réserve. Il totalise 11 matches et 1 but la saison dernière. Défenseur central de prédilection, il peut aussi évoluer dans le couloir droit. Il a déjà été supervisé par le sélectionneur en personne.  L’ancien arrière droit de l’USS Kraké , Youssouf Assogba (18 ans) en instance de transfert vers Amiens (France) est retenu pour la première fois aussi. Il arrive dans un groupe qu’il a côtoyé « officieusement » avant la Can 2019.

Auteur bonnes prestations avec les A’ en qualifications du Chan, l’arrière gauche de la JA Cotonou , Abdel Djalil Ouorou (22 ans) fait son entrée aussi dans le groupe.

Capitaine des A ‘  et auteur d’une très bonne saison avec les Buffles, Nabil Yarou (26 ans) signe son retour car il n’a plus été convoqué depuis novembre 2017. Idem pour le défenseur de Clermont Cédric Hountondji (25 ans, 5 matches L2 française) revenu en forme en Auvergne dont le dernier match international remonte à juin 2017.

Gestede de retour

Au milieu, rien n’a changé, on a repris les mêmes qui étaient déjà à la Can.

En attaque ça a bougé. Yannick Aguémon (27 ans, 3 matches en D2 Belge) fait son retour dans le groupe après avoir été écarté pour la Can 2019. Sa deuxième convocation. Rudy Gestede (30, 2 matches en D2 anglaise) signe aussi son retour chez les Ecureuils après trois années d’absence et sa brève retraite internationale. Première convocation sous l’ère Dussuyer pour l’ancien messin.

le grand 8 écarté

Huit joueurs présents à la Can sont absents pour ce prochain rendez-vous pour diverses raisons. Le gardien Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor/Turquie) est étrangement absent pourtant actif en club. En défense, en instance de transfert Seidou Barazé et Emmanuel Imorou sont laissés sur le carreau.  Moise Adilehou (Levadiakos/Grèce) qui n’a pas encore débuté la saison avec son club relégué en deuxième division et Junior Salomon (Plateau United) qui n’a pas encore repris la compétition en club sont écartés. L’ailier David Djigla (Niort/France) est blessé et indisponible en ce moment. Enfin , l’attaquant Désiré Sègbè Azankpo (Oldham/Angleterre) a été  écarté par choix.

Géraud Viwami

 

Liste des 23 pour septembre 2019

Gardiens (3)

Saturnin Allagbé (Niort/France) , Marcel Dandjinou (ESAE) Cherif Dine Kakpo (Buffles)

Défenseurs (8)

Olivier Verdon (Alavès/ Espagne) , Khaled Adénon (Al Wedha/Arabie Saoudite) , Cédric Houtondji (Clermont/France) ,Nabil Yarou (Buffles), Mael Sedagondji  (Djion/France) , Youssouf Assogba (Amiens/France) , David Kiki (Brest/France) , Abdel Ouorou (JA Cotonou)

Milieux (6)

Sessi d’Almeida (Valenciennes/France) , Jordan Adéoti (Auxerre/France) , Mama Seibou (SC Toulon /France) , Stéphane Sèssegnon (Genclerbirligi/Turquie), Tidjani Anaane (AS Soliman/Tunisie) , Rodrigue Kossi (Club Africain / Tunisie)

Attaquants (6)

Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre) ,Rudy Gestede (Middlesbrough/Angleterre) , Michael Poté (BB Erzurumspor/Turquie) , Yannick Aguémon (OH Louvain/Belgique) , Jodel Dossou (TSV Hartberg/Autriche) , Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/Allemagne)

Coach : Michel Dussuyer