Envoyé Spécial : Adénon en patron , Avranches cale

`

Avranches (4e) était en déplacement ce vendredi soir sur la pelouse du Sporting Club de Lyon (16e) , au stade Balmont pour le compte de la 7e journée de National 1 (D3 française), Khaled Adénon et les avranchinais n’ont pas fait mieux qu’un nul vierge contre des locaux réduits à dix. Le vice-capitaine des Ecureuils a sorti un match exemplaire sous nos yeux.

Sérénité et tour de contrôle

Numéro 3 dans le dos , bandage à la main gauche , classique , Adénon tient sa place en défense centrale pour sa troisième apparition de la saison d’affilée. Associé à Voyer , il s’installe à droite dans l’axe . Les visiteurs posent rapidement le pied sur le ballon en repartant de derrière , Adénon touche ses premiers ballons (5e). Il participe beaucoup à la construction du jeu au sol avec une relation privilégiée en direction de Boateng , le capitaine et Baptiste, ces milieux défensifs. Il fait apprécier sa sérénité et sa qualité technique en faisant double échange avec Boateng avant de trouver Zemzemi sur une passe appuyée à ras de sol sur trente mètres. (9e)

Il va s’illustrer sur le plan défensif après le premier quart d’heure. D’abord en maîtrisant la course  en profondeur , de Rivas l’attaquant qu’il contre en touche (16e). Il récidive sur une action similaire puis obtient une sortie de but (20e). Ensuite, il sera encore prompt devant le numéro 11 lyonnais sur un centre au sol. (19e) Le maréchal  débute bien  son match.

Le SC Lyon plus tranchant se crée la première  grosse occasion du match sur une frappe de Toukounra déviée en corner.(17e)

Le match va s’emballer après l’expulsion direct de Fadhloun sur un tacle dangereux. Le SC Lyon va perdre aussi son entraîneur Manu Da Costa , exclu pour contestation. (23e)

En supériorité numérique , Avranches se porte plus à l’attaque.

Dans son duel avec Rivas , il signe une intervention énergique mais régulière sur l’attaquant avant de commettre sa première faute du match sur Araujo (29e)

Avranches joue plus haut et s’expose à des contres rapides comme sur cette action où la déviation de Rivas prend le Voyer en défaut mais Adénon , bien placé haut , couvre parfaitement au niveau du rond central. (36e). Efficace.

Zemzemi passe près d’ouvrir le score pour les visiteurs sur une frappe enroulée. Le décalage a été fait au départ de l’action  par un long ballon d’Adénon sur Anziani à droite. (37e)

Pour terminer ce premier acte  avec autorité, Adénon tacle debout avec puissance Araujo qui se retrouve au sol. Fair play , il donne la main pour relever le lyonnais.

Le déluge  et la maîtrise

Le second acte démarre avec une forte pluie sous les dix degrés qu’affichait la météo , Adénon est le dernier joueur à sortir du vestiaire. Il entre sur le terrain in extremis avant le coup d’envoi. L’ancien mimo est sollicité d’entrée pour relancer court (47e). Il va bien lire le jeu sur un long ballon le dos de la  défense pour laisser passer exprès le ballon vers son gardien Cognard.

Avranches se montre dangereux sur une nouvelle frappe de Zemzemi , Kacou sort la parade. (50e)

A dix , les locaux vont retrouver le rythme après l’heure de jeu et jouent mieux. Adénon est obligé de dégager un ballon chaud  devant Rivas à hauteur de la ligne médiane (62e)

Les bleus vont respirer , Adénon touche à nouveau des ballons en phase de possession comme cette relance verticale qui casse deux lignes en direction de Séance. (65e)

Les lyonnais continue de pousser. Adénon sera au cœur de deux situations chaudes. Sur la première , il ferme la porte à Rivas qui tente un dribble intérieur à l’intérieur de la surface. C’était limite mais pas de pénalty (68e). On prend les mêmes et on recommence. Sur un long dégagement du gardien Kacou, le défenseur empêche intelligemment l’attaquant de prendre la profondeur et obtient même une faute (69e)

Rivas réclame à nouveau un pénalty suite à un choc dans la surface après un centre venu de la droite. M. Legat ne bronche pas et s’entretient avec Adénon. L’attaquant , frustré est averti pour simulation.

La fin de match est animé mais aucune des deux équipes n’arrivent à faire le geste juste dans les derniers mètres. Adénon va sauver les siens sur deux actions clés. Double intervention en coupant la trajectoire d’un centre d’Ezikian de la tête puis récidive sur une nouvelle tentative de Botella. (87e)

Enfin, pour clôturer sa prestation sa bavure , il fait parler sa lecture de jeu pour intercepter un dernier ballon aérien de la  tête (89e)

Avranches concède un  nul vierge à l’extérieur avec quelques regrets mais reste en haut de tableau.

Au stade Balmont – La Duchère (Lyon), Géraud Viwami

 

France : 2020-2021, les béninois à suivre en National 1

Le championnat de  National 1 (D3 française) 2020-2021 sera lancé ce soir. Trois internationaux béninois seront à suivre dans cette compétition. Découverte.

Melvyn Dorémus (Red Star) , en attente de  confirmation

Non , ce ne sera pas sa première saison à ce niveau mais plutôt sa troisième. Il y avait précédemment évolué sous les couleurs de l’Entente Sannois Saint-Gratien de  2017 à 2019.  Deux petites entrées en jeu en 2017-2018 puis une saison complète en 2018-2019, où il a signé 21 apparitions dont 18 titularisations. Redescendu en National 2 , la saison dernière , l’arrière droit de 23 ans s’est révélé avec un exercice abouti  au bout de 20 matches et 1 but sous les couleurs de l’AF Bobigny  qui lui a permis  d’abord de rejoindre l’équipe nationale du Bénin en novembre 2019 , lors des deux premières journées des qualifications de la Can 2022 (ex-2021). Puis cet été , le Red Star, club attendu pour jouer la montée en Ligue 2,  l’enrôle. Belle affaire pour le joueur de 23 ans.

Titulaire comme piston droit  dans une défense à cinq mise en place par le coach Vincent Bordot , pendant les préparations  , Dorémus part comme un prétendant à une place durable dans le Onze.

Djiman Koukou (Red Star) , au nom de l’expérience

Débarqué au club , en septembre 2019 , le milieu défensif n’ a pas mis du temps à s’intégrer dans l’effectif pour s’y faire une place de leader. Le brassard lui sera rapidement confié et ses 13 apparitions ont tôt fait de convaincre de convaincre le club audonien de le conserver pour une saison supplémentaire. Candidat déclaré à la montée en Ligue 2 , le club 4e avant l’arrêt de la saison dernière,  peut compter sur l’expérience de son vice-capitaine qui avant de débarquer dans la capitale comptait 48 matches dans ce championnat lors de ses passages à Créteil (2010-2011, 33 matches) et à Evian (2009-2010, 15 matches). Cette première expérience en Haut-savoyarde s’était terminée par une promotion.  A 29 ans , on souhaite autant de réussite à l’ancien lensois au terme de cette saison qui débute , lundi prochain par la réception de Bastia.

Khaled Adénon (Avranches) , comme un air de déjà-vu

Le scénario ressemble fortement à l’été 2014 quant Frédéric Reculeau avait recueilli  le défenseur à Luçon , dans cette même division alors qu’il sortait d’une année de suspension. Cette fois-ci , l’ancien manceau sort d’un exercice écourtée à Al Weddah en Arabie Saoudite par une blessure au genou. A la recherche visiblement d’un ultime défi à 35 piges , il arrive comme un renfort d’expérience dans un club tout aussi ambitieux pour avoir terminé 6e la saison écoulée. Avec 47 matches au compteur dans cette division où il a connu une promotion sous les couleurs d’Amiens en 2016 , le vice-capitaine des Ecureuils est de retour en terrain connu. Au vu de sa préparation tronquée , il devrait manquer réception de Concarneau ce soir pour la première journée.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Adénon revient en National 1, des sud-africains surveillent Akakpo et le Zamalek sur Loko?

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En France ,  le défenseur Khaled Adénon est de retour en National 1. Les turcs de Trabzonspor ont ciblé Steve Mounié. Le prometteur défenseur Arnaud Akakpo est suivi en Afrique du Sud. Libre , Jordan Adéoti pourrait rejoindre son club formateur et un géant égyptien sur les traces d’Arsène Loko.

 

Adénon est de retour en National 1

Sans club depuis son départ du club saoudien d’Al Weddah en septembre dernier , Khaled Adénon (34 ans) portera les couleurs d’Avranches pour le compte de la saison prochaine en National 1 (3e division française) . Le défenseur international béninois s’est engagé avec le club 6e de la saison dernière.

Trabzonspor en pince pour Steve Mounié

En quête de renfort pour suppléer le départ son meilleur buteur , Alexander Sorloth , auteur de 21 buts prêté par Crystal Palace qui retournera en Angleterre à la fin de l’exercice en cours, Trabzonspor aurait ciblé , Steve Mounié (25 ans) selon plusieurs médias  turcs. L’attaquant béninois a une belle côte en Super Lig , après l’intérêt de Beskitas l’été dernier , l’Ecureuil se retrouve dans le viseur du club actuel deuxième du championnat  qui devrait disputer la ligue des champions la saison prochaine.  A un an de la fin de son contrat , Trabzonspor devrait pouvoir s’aligner pour transférer l’ancien Montpelliérain.

Un retour d’Adéoti  à Toulouse ?

Sur le marché depuis la fin de son contrat à Auxerre, Jordan Adéoti (31 ans) est à la recherche d’un nouveau prochain. L’ancien capitaine des bourguignons pourrait retourner à la source , à Toulouse, dans son club formateur qu’il a quitté en 2007. Il y retrouverait notamment , Patrice Garande , fraîchement nommé à la tête du club  relégué cette saison et qui a été son entraîneur pendant trois saisons à Caen. Avec 121 matches de Ligue 2 au compteur , le milieu défensif des Ecureuils pourrait apporter son expérience au club de la ville rose , candidat déclaré à une remontée dans l’élite.

Akakpo dans le viseur d’un géant sud – africain

Elu meilleur espoir du foot béninois lors des Bjfoot Awards 2018 , Arnaud Akakpo (20 ans) a une très bonne côte en Afrique du Sud.  Le profil de l’ancien joueur de Semassi du Togo, 1m93 intéresse fortement un géant sud africain qui aurait déjà placé une option sur lui pour la saison 2020-2021 dès l’ouverture du marché. International U20 et U23 avec les Ecureuils , Akakpo est aussi sur les tablettes des ivoiriens du FC San Pédro qui veulent renforcer leur arrière garde en vue de la prochaine ligue des champions.

Après Berkane, au tour du Zamalek de se pencher sur Loko ?

En fin de contrat au DC Motema Pembé , Arsène Loko (24 ans) dispose d’une très belle côte sur le marché africain notamment dans le Nord. Alors qu’on évoquait un intérêt des marocains de la RS Berkane , le mois dernier, ce sont les égyptiens du Zamalek qui se sont aussi mis dans la course pour attirer le milieu international béninoise. A suivre.

Géraud Viwami

 

Transfert : Avranches annonce l’arrivée de Khaled Adénon !

 

Sans club depuis son départ du club saoudien d’Al Weddah en septembre dernier , Khaled Adénon (34 ans) portera les couleurs d’Avranches pour le compte de la saison prochaine en National 1 (3e division française) . Le défenseur international béninois s’est engagé avec le club 6e de la saison dernière , hier.

Il revient dans un championnat qu’il connait bien. Entre Amiens et Luçon , le vice-capitaine des Ecureuils cumulent deja 57 capes en National 1 et une promotion avec le club picard.

Il rejoint , Frédéric Reculeau ,  l’entraîneur qui l’avait déjà relancé à Luçon , dans ce même championnat en 2014-2015 après sa suspension par la Fifa. Après Lemans , Luçon et Amiens , ce sera le quatrième club de l’ancien Mimo en France.

Alors qu’on évoquait un intérêt du Mans il y a quelques jours , Avranches s’offre un renfort d’expérience avec 62 matches de Ligue 1  et 127 de Ligue au compteur.

Géraud Viwami

 

 

.

Souvenir Can Egypte 2019 : Bénin – Cameroun 0-0, cinq choses à savoir sur le troisième match des Ecureuils

Il y un an  jour pour jour , le Bénin signait sa troisième  apparition à la Can Egypte 2019 avec un second nul vierge d’affilée, face au Cameroun ,  synonyme d’ une qualification historique pour les huitièmes de finale. Savez-vous que plusieurs  records sont tombés ce soir-là ?  Bjfoot.com vous révèle aujourd’hui cinq choses que vous ignoriez ou pas  sur ce match.

 

Heureux meilleur troisième

Personne n’a oublié ce match historique qui a permis aux Ecureuils de se qualifier au second tour. Dans le nouveau format de la Can à 24 équipes , les Ecureuils se sont qualifiés en finissant parmi les quatre  meilleurs troisièmes  des six groupes. Le Bénin avec trois unités s’en sort bien dans un groupe où les deux premières places ont été dominées comme attendu par le Ghana et le Cameroun , champion en titre.

classement des meilleurs troisièmes

Invincibles Ecureuils

Avec une équipe disciplinée et rigoureuse , le Bénin a réalisé sa meilleure performance au premier tour d’une Can pour sa quatrième participation avec les chiffres qui vont avec. C’était la première fois que le Bénin,  était invaincu après trois matches et alignait deux clean sheet d’affilée. Infranchissables.

Records de points et de buts

Avec trois points , les Ecureuils ont évidemment battu le record de points sur le premier tour qui était vierge lors des trois premières participations. Le doublé de Poté  aussi a été suffisant pour dépasser le record de buts sur une phase finale qui était bloqué à un but.

Les débuts d’Allagbé

Michel Dussuyer a tourné son effectif pour ce match décisif face au Cameroun , champion en titre. Entrés en jeu sur les deux premières sorties , David Djigla et Jodel Dossou ont été titularisés. En défense , l’arrière gauche David Kiki faisait aussi ses débuts.  Mais la surprise du chef était le choix de Saturnin Allagbé dans buts qui a supplée Fabien Farnolle blessé à la veille du match.

XI Bénin : Allagbé – Verdon , Adénon, Kiki , Barazé – Mama , Adéoti , Sessègnon – Dossou (Soukou 68e) , Djigla (75e) , Mounié
Coach : Michel Dussuyer

Adénon égale Chrysostome

En débutant cette rencontre , Khaled Adénon a égalé le record d’un autre défenseur Damien Chrysostome en devenant le deuxième joueur béninois qui compte le plus de titularisations en phase finale de Can. Neuf apparitions cumulées sur les éditions , 2008 , 2010 et 2019.

Géraud Viwami

 

A lire aussi : https://bjfoot.com/2019/07/02/can-egypte-2019-benin-cameroun-0-0-les-ecureuils-resistent-et-decrochent-une-qualification-historique/

Bonus

 

Souvenir Can Egypte 2019: Ghana – Bénin 2-2 , cinq choses à savoir sur l’entrée en lice des Ecureuils

Il y a un an  jour pour jour , le Bénin faisait son entrée en lice à la Can Egypte 2019 par un nul 2-2 contre le Ghana pour sa première sortie. Le doublé de Mickael Poté est encore en dans vos têtes. C’est tout ?  Bjfoot.com vous révèle aujourd’hui cinq choses que vous ignoriez ou pas  sur ce match.

Poté Lucky Luke

Après neuf ans d’absence , il n’aura fallu qu’une  minute et 43 secondes à Michael Poté pour marquer le plus plus rapide du tournoi d’un super enchaînement crochet et pointu. L’attaquant des Ecureuils sera détrôné par l’algérien Baghdad Bounedjah qui marquera en finale au  bout de 41 secondes le but le plus rapide du tournoi en finale. Celui de Poté sera classé deuxième dégaine de la compétition.

Premier doublé  et record

Il aura fallu attendre le douzième match de la compétition pour voir le premier doublé  du tournoi, signé Poté, buteur à la 2e et 63e . C’était aussi le premier doublé de l’histoire des Ecureuils en phase finale. Ces deux réalisations permettront d’ailleurs au numéro 10 de rejoindre Razak Omotoyossi au classement des meilleurs buteurs béninois à la Can avec 2 buts.

Adénon, capitaine 4

Privé du capitaine habituel ,Stéphane Sèssegnon c’était Khaled Adénon qui avait porté le brassard de capitaine pour ce premier match. Le défenseur qui avait cet honneur pour la première fois en phase finale de Can. Après Moussa Latoundji (2004) Omar Tchomogo (2008) puis  Damien Chrysostome (2008-2010) , l’ancien défenseur du Mans est devenu le quatrième  international béninois à arborer le brassard au coup d’envoi d’un match de la Can.

2-2 , score Dussuyesque

Comme en Angola 2010 , Michel Dussuyer a débuté sa campagne  avec les Ecureuils par un nul prolifique 2-2 après avoir ouvert le score.  C’était  la première fois que le Bénin prenait un point après avoir été mené à la Can.

Onze novices

Sur les quatorze joueurs utilisés , sauf Khaled Adénon , Michael Poté et Emmanuel Imorou ,  tous les autres disputaient leurs première minutes à la Can.

XI Benin : Farnolle – Adilehou (Seibou 62e), Adénon , Verdon – Barazé , Imorou- Adéoti , D’Almeida (Dossou 62e)- Soukou (Djigla 82e) , Poté , Mounié
Coach : Michel Dussuyer

Géraud Viwami

A LIRE AUSSI  :  https://bjfoot.com/2019/06/25/can-egypte-2019-ghana-benin-2-2-pote-nest-votre-pas-pote/

En bonus…

A LIRE AUSSI  :  https://bjfoot.com/2019/06/25/can-egypte-2019-ghana-benin-2-2-pote-nest-votre-pas-pote/

Journal des transferts : Retour au Mans pour Khaled Adénon ?  Rodrigue Fassinou suivi par un cador africain et Adéoti rêve d’un retour en Ligue 1

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En France ,  Didier Ollé-Nicolle pourrait rapatrier Khaled Adénon au Mans, Sessi d’Almeida a été prolongé à Valenciennes et Oumar Tchomogo a été nommé à la tête des U17 à Niort.  En fin de contrat à Auxerre , Jordan Adéoti veut revenir en Ligue 1.  Les congolais de Vita Club surveillent l’arrière droit international Rodrigue Fassinou.

 

Khaled Adénon relancé par Ollé-Nicolle au Mans ?

Sans club depuis son départ du club saoudien d’Al Weddah en septembre dernier , Khaled Adénon (34 ans) devrait reprendre du service cet été. Le profil du formé à l’Asec plait beaucoup pour son expérience ,  62 matches de Ligue 1 et 127 de Ligue 2. Le vice-capitaine des Ecureuils pourrait retourner là où tout avait commencé pour lui en Europe à Lemans (2008-2013) , fraîchement relégué en National 1. Le club sarthois qui vient de s’attacher les services de l’ancien sélectionneur des Ecureuils , Didier Ollé-Nicolle qui a de bonnes relations avec l’ancien amiénois. Le technicien français avait relancé , Adénon en juin 2014 en le convoquant en sélection nationale contre le Sao Tomé pour le tour préliminaire des qualifications de la Can 2015 , alors qu’il sortait d’une année de suspension par la Fifa et qu’il était sans club. Ollé-Nicolle s’est même entretenu avec Adénon avant sa prise de fonction  » J’ai reçu pas mal de manifestations me disant que j’avais fait le bon choix, dont celles de Stéphane Sèssegnon et Khaled Adenon que j’avais eu sous ma coupe lorsque je dirigeais l’équipe nationale du Bénin. » a confié l’ancien niçois.  Les retrouvailles seraient parfaits pour le club qui avait soutenu Adénon pendant ses soucis avec la Fifa et lui avait même offert une prolongation à l’époque. L’ancien Mimo connait bien la National 1 où il cumule 57 apparitions entre Amiens et Luçon.

L’As Vita Club (RD Congo) surveille Rodrigue Fassinou

En pleine opération de dégraissage de son effectif où  une quinzaine de joueurs sont libérés , l’As Vita Club envisage un renouvellement massif pour le compte de la saison prochaine afin d’être compétitif dans le championnat congolais et en Ligue des Champions. Le club vice-champion de la RD Congo 2020 , viserait un nouvel arrière droit après le départ de l’ivoirien Zana Coulibaly.  L’international béninois Rodrigue Fassinou (24 ans)  serait parmi les noms sur la shortlist du  club entraîné par Florent Ibengué. Le profil et le vécu international  (12 capes) du capitaine de l’Aspac , quart de finaliste de la dernière Can avec les Ecureuils sont appréciés. A suivre.

Jordan Adéoti  rêve de revenir en Ligue 1

En fin de contrat le 30 juin prochain à Auxerre , Jordan Adéoti (31 ans) va changer de club. Le milieu défensif polyvalent se dit prêt à retrouver un projet dans l’Hexagone. Suivi par plusieurs clubs de Ligue 2 il garde un œil sur la Ligue 1 où il a un objectif précis « j’aimerais pouvoir rejouer dans l’élite et atteindre la barre des 100 matches, ce serait quelque chose de beau » a t-il révélé dans un interview accordé  au Petit Reporter du Foot cette semaine. Il a évolué dans l’élite à Caen de 2014 à 2017 avec 87 apparitions au compteur.

Valenciennes prolonge Sessi d’Almeida de deux ans

Sessi d’Almeida (24 ans) a prolongé son contrat avec Valenciennes, cette semaine ,  jusqu’en juin 2023. Arrivé libre l’été dernier en provenance de Yeovil Town en Angleterre après une Can réussie avec les Ecureuils en Egypte , le milieu défensif est revenu dans l’Hexagone trois années après avoir traversé la Manche. L’ancien parisien était lié au club jusqu’en 2021 avant d’étendre son bail aujourd’hui.

Auteur d’un retour gagnant en France , en Ligue 2 sous les ordres d’Olivier Guégan où il a aligné 24 matches pour un but , le joueur formé à Bordeaux s’est imposé dans le cœur des supporters et dans le onze type nordiste.

Oumar Tchomogo propulsé à la tête des U17 de Niort

Oumar Tchomogo est le nouveau patron des  U17 nationaux de Niort pour le compte de la saison 2020-2021. L’annonce a été fait ce mardi  dernier par le président du club , Karim Fradin lors de la présentation du nouvel entraîneur de l’équipe fanion ,Sebastien Desabre.

Membre du staff des U19 la saison dernière , l’ancien sélectionneur des Ecureuils connaît bien déjà le club. Il dirigera une catégorie désormais essentielle au club après la suppression de l’équipe U19 à partir du prochain exercice. Une belle marque de confiance dans la formation niortaise.

Géraud Viwami

Sondage : XI type 2000-2020 des Ecureuils , Votez pour le choix des défenseurs centraux !

Après trois Can dont un quart de finale en Egypte 2019 , Bjfoot vous propose de voter pour le meilleur XI type des Ecureuils des vingts dernières années.Les internationaux sélectionnés entre 2000 et 2020 sont pris en compte avec les critères suivants: Phase finale de Can disputée, nombres de sélections et influence.

L’équipe sera composée dans un 4-3-3. Sur chaque poste vous aurez le choix entre quatre noms.

Saturnin Allagbé a dominé le vote des gardiens. Romuald Boco été choisi comme arrière droit. Emmanuel Imorou vient de finir en tête du votre pour le poste d’arrière gauche avec  avec 54%  des suffrages.

Le scrutin continue avec la formation de la charnière central. Vous avez le choix entre quatre  centraux. Les deux premiers formeront la charnière . Damien Chrysostome (Can 2004, 2008 et 2010) , Khaled Adénon (Can 2008, 2010 et 2019), Olivier  Verdon (Can 2019) et Amadou Mouchariou , emblématique capitaine des Ecureuils au début des années 2000,  sont en concurrence.

Vous avez donc deux jours pour faire vos choix parmi nos propositions. Pour voter , il faut participer au sondage sur notre compte Twitter. Vous avez deux jours pour faire votre choix.

Transfert : sans club , Khaled Adénon est toujours en attente.

Sans club depuis son départ d’Al Weddha en Arabie Saoudite en septembre  dernier , le vice-capitaine des Ecureuils , Khaled est Adénon (34 ans) est toujours libre  malgré la fermeture du marché  hivernal le 31 janvier dernier.

Après une Can de haut de niveau, le défenseur central des Ecureuils s’était engagé avec Al Weddha en Arabie Saoudite après avoir négocié une sortie à l’amiable  avec Amiens où il avait encore une année de contrat. Mais, l’aventure saoudienne  tourne court suite à une blessure au genou en septembre au bout d’un seule apparition dans le club de la ville sainte . L’ancien manceau qui a déjà récupéré ses moyens physiques est à la recherche d’un nouvel employeur. Si des rumeurs ont parlé d’un retour en Haute Savoie à Lemans ou encore d’un intérêt des égyptiens de Zamalek, le vice-capitaine des Ecureuils n’a rien paraphé jusqu’au 31 janvier dernier. Homme de base de la défense de Michel Dussuyer malgré ses 34 piges il n’a plus porté le maillot de la sélection nationale depuis le huitième de finale de la Can 2019 face au Maroc. Le retour du maréchal avec les jaunes est espéré en mars prochain mais avant il devrait retrouver la compétition au quotidien. En tant que joueur libre, il peut s’engager à n’importe quel moment s’il y a intérêt d’un  club.L’homme au 120 matches avec Amiens sur les quatre dernières saisons de National en Ligue 1 est toujours dans l’ attente.

Géraud Viwami

Jeux vidéos : tout ce qu’il faut savoir sur les  béninois sur Fifa 20

Comme chaque année, la franchise EA Sports a dévoilé son jeu phare de simulation de football Fifa 20  le 27 septembre dernier, Bjfoot vous présente les quinze  joueurs béninois présents sur le jeu. Stéphane Sessègnon est le mieux noté, la meilleure progression pour  Olivier Verdon et Steve Mounié à la plus haute valeur marchande. Présentation. 

 

Le trio de tête

Qui d’autre ? Si ce n’est lui , Stéphane Sessègnon (Genclerbirligi/Turquie) est le joueur le mieux noté avec une moyenne de 76/100. Le podium est complété par deux autres joueurs qui passent la barre symbolique des 70. Il s’agit de l’attaquant Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre) qui pèse 73 et du défenseur Khaled Adénon (Al Weddah/Arabie Saoudite) noté 72.

Les meilleures progressions.

En mode carrière vous pouvez miser sur Mounié qui peut progresser jusqu’à 79. Si vous êtes déçu des 69 basiques attribués à Saturnin Allagbé (Niort/France) s’il est bien utilisé, le gardien  peut atteindre la barre des 75. Pas mal. Mais la meilleure marge de progression revient à Olivier Verdon (KAS  Eupen) qui passer de 66 à 73 s’il joue régulièrement.

Les plus chères

Sans grande surprise , Mounié est le joueur ayant la plus forte valeur marchande 5,5 millions d’euros. Le top 5 est complété par Sessègnon 3,4 millions d’euros,  Adénon est évalué à 1,5 millions. Puis Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/ Allemagne) et Allagbé clôturent le classement avec une valeur 1,1 million d’euro.

Il ne faut pas se fier aux 66 attribués comme note global à Sessi d’Almeida (Valenciennes/France). Le milieu défensif tutoie les sommets sur certains attributs  personnels avec une agressivité de 89 et son physique est de 85.

Enfin , un petit nouveau fait son entrée sur le jeu , il s’agit de l’attaquant Désiré Sègbè Azankpo (Oldham/Angleterre). En D4 anglaise , c’est le béninois le moins bien noté , 63.

Géraud Viwami

 

 

 

 

 

 

 

Entretien Exclusif : Khaled Adénon « toute l’Afrique était étonnée parce que personne ne nous voyait en quarts »

Trois mois après l’exploit des Ecureuils quarts de finaliste de la Can 2019 en Egypte, Bjfoot.com vous révèle un entretien exclusif avec Khaled Adénon, le défenseur et vice-capitaine des Ecureuils dresse un bilan complet du tournoi du Béni. Première partie.

 

Absent en quarts de finale, vous étiez déçu de n’avoir pas joué ou d’avoir perdu ?

 Oui !  J’étais déçu des deux : de ne pas pouvoir aider les coéquipiers sur le terrain et puis  apporter ce que je sais faire. Je n’ai pas pu faire ça.  En plus, je suis déçu du résultat parce que ce n’est pas passé loin. Il nous manquait juste la réussite, je crois parce que  les gars, ils ont tout donné,  ils ont joué à fond. Comme tout joueur, on est tous compétiteurs, on a toujours envie de gagner tout ça pour dire que j’étais un peu déçu mais c’est la vie et c’est le foot. Il doit avoir un gagnant est un perdant et ce jour là c’était nous. Pendant cette Can on a appris de bonnes choses et comme je l’avais dit dans une interview mes  deux premières c’était pour apprendre donc à la troisième c’était la bonne. On a tout fait, on a tout misé pour pouvoir faire une bonne Can en Égypte et c’était le cas.  En espérant que cela va nous servir prochainement pour  essayer d’aller encore plus loin.

 Vous vous rendez compte quand même que le Bénin a fait un quart de finale de coupe d’Afrique des nations, dites-nous en toute honnêteté quand vous aborder le groupe C avec le Ghana et le Cameroun vous vous étiez fixé, entre vous,  quel objectif au départ ?

 Comme tout le monde disait,  c’était pour aller gagner le match à la Can parce que cela n’était jamais arrivé. Ensuite passer au plus vite le premier tour. On a su passer le premier tour mais on n’a pas réussi à gagner un match (sur le temps réglementaire). Au fur et à mesure pendant la CAN on a vu qu’on pouvait aller loin, donc on a misé là-dessus. On a eu l’appétit en mangeant en fait. On a su gratter  pour arriver en  huitième de finale et  quarts de finale même si les gens ne pensaient  pas qu’on pouvait aller jusque-là. Nous nous savons qu’on pouvait y arriver entre nous les joueurs  on savait de quoi  nous étions capables et jusqu’où on pouvait aller. Donc cela  ne nous étonne pas d’être arrivé là.  Ça a étonné l’Afrique parce qu’à la base il ne nous voyait pas là. C’est aussi grâce au soutien du peuple béninois grâce aux prières qu’on est arrivé là. C’est une première pour le pays, c’est bien tout simplement.

 Avec un peu de recul comment analysez-vous votre premier match de la compétition face au Ghana ?

 Oui le premier match face au Ghana on a vu que tous les joueurs étaient super concentrés. Contre ces équipes il faut être super concentré et motivé. On a su avoir ça. Ce n’est pas évident parce qu’on était menait puis on se fait rattraper et dépasser.  Il faut avoir le mental pour revenir au score même si ils ont joué à dix, on n’a pas lâché.  On n’a pas baissé les bras, on a su aller de l’avant on a obtenu ce match nul. Et franchement ça nous a  fait du bien. Ça nous a tout de suite mis dans la Can parce que tout le monde voyait le Ghana nous battre. Donc  ça nous a mis dans la compétition. Cela nous a donné plus de courage, parce que faire un match nul contre le Ghana même s’ils ont joué à dix ce n’est pas tout le monde qui le fait. C’est une grande nation.

 Deuxième match face à la  Guinée-Bissau, c’était  annoncé comme le match le plus facile ou le plus abordable pour le Bénin mais ça ne s’est pas passé comme ça…  

 Oui sur le papier et par rapport au nom du pays la Guinée Bissau, les gens  pensaient qu’on allait gagner facilement. Mais s’ils sont arrivés à la Can c’est parce qu’ils ont de bons joueurs. Il faut reconnaître que moi aussi sur le papier c’est ce match qu’on devrait gagner. Mais comme je l’ai dit c’est une bonne équipe avec de bons joueurs qui voulait aussi gagner. Ils  pouvaient être aussi troisièmes parce qu’ils avaient un point. Aussi,  ils étaient venus avec la mission de ne pas perdre contre nous. Oui il y avait un peu de déception sur ce match parce qu’il fallait au moins gagner,  mais bon on a pris un point. Et ça nous a permis de se qualifier et on est passé au deuxième tour.

« Jouer les quarts de finale ce n’est pas donné à tout le monde surtout pour le Bénin. Tout le monde était en joie, on sautait partout. C’était magnifique ! »

 

 Et la grande affiche face au Cameroun qui est sans doute le match qu’on peut citer comme  le plus difficile pour le Bénin…

 Oui le Cameroun c’était un match difficile. On a beaucoup couru derrière le ballon mais on n’a pas lâché parce qu’on voulait passer au deuxième tour.  Le Cameroun, c’est une bonne équipe et puis c’est le tenant du titre donc ils ont mis ce qu’il fallait dans le match. Posséder le ballon nous faire courir. On a su gérer parce qu’il nous fallait un match nul pour pouvoir passer. Il ne fallait donc pas perdre ce match là donc on a su bien gérer toutes les attaques camerounaises. Même si c’était compliqué ça nous a permis de passer au deuxième tour.

Et puis il y a ce match qui est devenu historique dans les deux sens, particulièrement pour vous et pour toute la nation béninoise celui face au Maroc…

 Ah oui le match contre le Maroc tout le monde nous voyait perdre. Parce que c’est le Maroc, ils ont des joueurs qui jouent dans des grands clubs en ligue des champions. C’était un peu plus compliqué pour nous mais bon on a su mettre en place ce qui nous a été demandé. On a marqué le premier but ; bien sûr on a eu plus de confiance pour dire qu’on peut les battre mais pour mon rouge l’arbitre  a décidé autrement mais comme on le dit il y a un Dieu pour les faibles.

 Vous étiez comment pendant la séance de tirs au but puisque que vous n’étiez pas sur le terrain…

 Mais je n’ai même pas eu accès au stade pour aller regarder jouer mes coéquipiers. Je  ne savais pas comment ça s’est passé. C’est après que j’ai entendu des chants béninois depuis le vestiaire donc je me suis dit qu’on a gagné

Donc vous  n’aviez pas regardé les tirs au but dans les vestiaires? 

 Non non! je n’ai pas regardé il y avait pas de télé, je ne savais rien. C’est après quand j’ai entendu les chansons béninoises , j’ai donc su qu’on a gagné qu’on a passé ce cap. J’étais très content parce que ce n’était pas évident parce que l’arbitre a tout fait pour qu’on perde ce match. 

C’était la folie dans les vestiaires rire…

 Malgré ma sortie, les gars ont su bien finir. Après dans les vestiaires tout le monde était content parce que jouer les quarts de finale ce n’est pas donné à tout le monde surtout pour le Bénin. Tout le monde était en joie, on sautait partout. C’était magnifique !

« Alors,  mon coéquipier Moïse  (Adilehou) a eu une crampe donc je viens en aide pour qu’il puisse faire quelques étirements mais l’arbitre vient par derrière et me tire et me dis : viens on y va. Et moi j’ai dit : lâche-moi » 

Si on peut revenir sur le carton rouge ,  les deux cartons jaunes que vous prenez est-ce qu’on peut enfin savoir ce qui s’est passé ? 

 (Rires) franchement moi-même je ne sais pas ce qui s’est passé. Sur le premier jaune,  je crois qu’il a dit à saturnin qu’il perdait trop de temps à dégager le ballon et moi je passe et je dis mais ça fait que dix minutes  seulement qu’on joue et  vous lui dites qu’il perd le temps.  Là j’ai eu le premier carton. Sur le deuxième, c’est incroyable quand même. C’était à la 86e minute,  tout le monde était fatigué avec la chaleur. Alors,  mon coéquipier Moïse  (Adilehou) a eu une crampe donc je viens en aide à mon coéquipier pour qu’il puisse faire quelques étirements mais l’arbitre vient par derrière et me tire et me dis : viens on y va. Et moi j’ai dit : lâche-moi. C’est tout ce que j’ai dit puis j’ai reçu un second jaune. C’était très difficile de quitter mes coéquipiers puisque ce sera difficile de gagner ce match mais pas la grâce de Dieu ils ont tenu jusqu’aux tirs aux buts. Dieu a fait parler sa merveille.

 Et les  quarts de finale comment l’avez-vous vécu dans la tribune c’était sans doute le match le plus difficile de votre carrière. Vous avez déjà été suspendu pour des matchs mais pas pour les quarts de finale de Can ?

 C’était compliqué vraiment. En tant que joueur je ne souhaite pas ça à mes coéquipiers d’être  suspendu pour les quarts de finale, demie ou finale et d’être dans les tribunes. C’était très dur pour moi très difficile. J’étais dans les tribunes et j’ai transpiré parce que je ne pouvais rien.  C’était difficile pour moi sur chaque action. C’était dommage de ne pas pouvoir être sur le terrain avec mes coéquipiers pour donner ce que je sais faire où apporter un peu de mon expérience.  Franchement, j’avoue c’était difficile. Mais on a joué contre le Sénégal  c’était un match très tendu.

La seule différence qu’il y a eu c’est qu’ils ont su marquer en une deux trois situations. Et  qu’on n’a pas su bien gérer c’est dommage quand même.  Dieu a décidé autrement on devait s’arrêter mais avec beaucoup de fierté et pas beaucoup de regrets parce qu’on est rentré au pays la tête haute pour dire aux béninois qu’on n’a pas sali le drapeau.  On l’a bien porté  même si on n’est pas allé en finale.

Entretien réalisé par Géraud Viwami 

Can Egypte 2019 : Maroc – Bénin, Les joueurs à suivre

Le Bénin joue le Maroc cet après-midi pour le premier huitième de finale de la   Can 2019 au Al Salam Stadium du Caire. Voici les quatre joueurs que vous devez suivre dans cette rencontre. Présentation.

Khaled Adénon (Bénin)

Monté en puissance dans le tournoi , il ne fait aucun cadeau aux attaquants adverses. Impérial face aux camerounais, le vice-capitaine des Ecureuils tient son match référence. A 33 ans, c’est lui le chef de la défense qui donne le ton, dirige et replace ses pairs. S’il est au niveau le Bénin peut prétendre à un troisième clean sheet d’affilée.

Michael Poté (Bénin)

Auteur d’un doublé contre le Ghana en ouverture c’est le joueur offensif le plus à craindre par les adversaires du Bénin. Il le sera encore plus ce soir parce que Steve Mounié est suspendu et il devrait être aligné dans l’axe de l’attaque. Fraîchement transféré , à BB Eruzumspor , l’attaquant est attendu sur un rendez-vous majeur comme ce huitième de finale.

Nordin Amnrabat (Maroc)

Passeur décisif et homme du match la contre la Côte d’ivoire en phase de groupe , c’est pion essentiel de Hervé Renard. Connu pour combativité à gauche comme à droite , sa débauche d’énergie et sa percussion perturbent n’importe quelle organisation défensive. L’ailier d’Al Rayan se dépense aussi dans les tâches défensives, c’est un soldat complet.

M’bark Boussoufa. (Maroc)

C’est la boussole du milieu. Ne vous fiez pas à son poids plume , il pèse bien plus lourd dans l’organisation de l’équipe Chérifienne. Technicien fin , il a l’art de la passe et la science du placement. Sa vision de jeu illumine le jeu fluide de son équipe.Buteur contre l’Afrique , le polyglotte de 34 ans est le facteur X qui peut tout changer s’il est dans un beau jour.

Géraud Viwami

Ecureuils : Les 23 à la loupe , le téméraire 

Jusqu’à l’entrée en lice du Bénin le 25 juin prochain contre le Ghana à Ismaila pour le compte de la première journée de la Can Egypte 2019, Bjfoot.com vous propose de découvrir les 23 joueurs retenus par Michel Dussuyer. Portrait du jour consacré à Khaled Adénon. Episode 22.

Il sera à troisième coupe d’Afrique , régulier en sélection nationale depuis depuis treize années. Il a été lancé en septembre 2006 par Edmé Codjo contre le Togo. Vice-capitaine des Ecureuils , il séduit par son sens du sacrifice , lui qui est revenu de l’enfer après sa suspension d’un an par la Fifa en 2012.

Défenseur central de base , il a , par le passé dépanner à droite. Joueur intelligent dans son placement , il est admiré pour sa motivation et son engagement. Solide dans les duels , il fait apprécier son jeu de tête offensif comme défensif. Son calme éternel respire de la confiance et une sérénité qui fait du bien autour de lui.

Il est le deuxième joueur a avoir disputé l’intégralité des six matches de qualifications de la Can Egypte 2019. Michel Dussuyer a rapidement fait de lui un cadre presque naturellement , il a porté le brassard sur les deux derniers matches de qualifications avec mérite. Titulaire indiscutable dans une défense à trois comme en duo , la bonne tenue de l’arrière garde béninoise est étroitement liée aux performances du « patron »

Né en Côte d’ivoire et formé à l’Asec d’Abidjan , il débute chez les mimos avant de signer professionnel au Mans en janvier 2008. Il portera ensuite les couleurs de Bastia. Avant de relancer après sa suspension en repartant de rien  à Luçon puis à Amiens depuis 2015. Après avoir été capitaine du club et connu deux ascensions jusqu’en ligue 1 française , il a tenu encore sa place dans l’élite avec 23 apparitions au compteur sur la saison 2018-2019.
Avec une petite année de contrat encore valable à Amiens , il sera tout de même suivi comme un leader et joueur d’expérience.

Géraud Viwami

Fiche de joueur
Abdul Khaled Adénon , 1m83, 33 ans , défenseur central
Club actuel : Amiens (France)
international depuis : Septembre 2006
nombres de capes : 60, 2 buts
surnom : l’académicien (surnom donné à cause de son club formateur l’Asec)

Etranger : Les débuts de Rodrigue Kossi et Mohamed Aoudou

Bjfoot.com vous présente un bilan express des faits marquants des internationaux béninois en club ce week-end. On retiendra les débuts de Rodrigue Kossi et Mohamed Aoudou et l’expulsion de Khaled Adénon.

En Europe

A Malte , Mohamed Aoudou (28 ans ) a fait ses débuts avec son nouveau club de Mosta (11e) à l’occasion de la 13e journée de championnat. Ils ont arraché un nul 1-1 sur le terrain de Saint Andrew (8e). L’attaquant international béninois avec son numéro 25 dans le dos  était à l’origine du but égalisateur de Raphael Morisco au bout du temps additionnel (90e)

En France , Khaled Adénon (33 ans) a vécu un sale samedi en plus de la lourde défaite d’Amiens face au PSG , le vice-capitaine des Ecureuils a été expulsé à la 66e minute pour cumul de cartons jaunes suite à des fautes sur Kylian Mbappé et Edinson Cavani. Son premier carton rouge dans l’élite française.  Il sera suspendu lors de la prochaine journée contre Lille.

En Afrique

En coupe Africaine de clubs, d’abord en ligue des champions, le milieu prometteur Rodrigue Kossi (18 ans,photo) a vécu la défaite du Club Africain contre les Algériens du CS Constantine à l’occasion de la première journée de la phase finale dans le groupe C, 0-1. Le milieu défensif est entré en jeu à 76e minute avec son numéro 14 faisant ainsi officiellement ses débuts à cette étape de la compétition qu’il a découvert la saison écoulée avec les Buffles.

En barrages aller de la coupe Caf, Isaac Louté (27 ans) était titulaire sur le côté gauche d’Enugu Rangers. Les nigérians   qui ont signé un précieux succès à l’extérieur 1-2 au Lesotho  devant Bantu Fc.

En Algérie, Jacques Bessan (25 ans) aussi a disputé ses premières minutes sous les couleurs du MO Bejaia lors du derby perdu 1-0 contre la JS Kabylie.

Géraud Viwami

Bjfoot Awards 2018 : Joueur de l’année , les nommés sont…

 

Bjfoot.com dévoile les nommés des Bjfoot Awards 2018. Vous pouvez voter sur l’onglet réservé à la Une du site. Vos choix compteront pour 50% dans le verdict final. Voici les nommés pour le titre de joueur  l’année. 

  • Joueur de l’année 

Khaled Adénon 33 ans  (Amiens/France)

Leader du vestiaire amiénois, il fait partie des hommes intouchables dans le club picard. Avec 32 titularisations en Ligue 1 sur l’année civile, sans faire du bruit il fait partie des défenseurs les plus réguliers dans l’un des championnats majeurs d’Europe malgré ses 33 ans et reste aussi inamovible chez les Ecureuils aussi. Constance.

Steve Mounié 24 ans (Huddersfield/Angleterre)

C’est un titulaire en Premier League, grand artisan du maintien de son club en fin de saison dernière. Il a conservé son statut cette saison et justifie sa réputation dans le meilleur championnat du monde. Chez les Ecureuils, il est désormais considéré comme le premier choix en pointe. Montée en puissance.

Jordan Adéoti  29 ans (Auxerre / France)

Il a réussi son pari en repartant en Ligue 2 française. A 29 ans il a retrouvé une maturité dans son jeu au point de se voir confier le brassard de capitaine en club. Avec une quarantaine de matches disputés sur l’année 2018, meneur d’hommes en bourgogne, il a aussi pris du volume chez les Ecureuils. Une grosse année.

Joueur de l'année 2018

  • Khaled Adénon (51%, 533 Votes)
  • Steve Mounié (38%, 400 Votes)
  • Jordan Adéoti (11%, 111 Votes)

Total Voters: 1 044

Loading ... Loading ...

LA REDACTION 

Perf’ des béninois :   le retour de Rudy Gestede (Point complet)

Votre rubrique vous dresse un bilan express des performances des joueurs  béninois à l’étranger. Cette semaine  on retiendra : En Tunisie, pour le retour de la Ligue 1, Jacques Bessan et Chamsden Chaona ont débloqué leur compteur but. Jordan Adéoti a fait de même en Ligue 2 française. Point complet.

 Bon à savoir…

Vendredi soir  en France, en Ligue 2, Saturnin Allagbé (24 ans) a signé son troisième clean sheet de la saison lors du succès 1-0 contre Paris Fc. Le gardien international béninois qui a été annoncé comme celui qui fait le plus d’arrêts dans le championnat confirme sa bonne forme tout comme Niort en surrégime 5e pour l’instant.

Samedi, Jordan Adéoti  (29 ans) a débloqué son compteur contre Lens à domicile, il a donné l’espoir aux auxerrois en égalisant d’un tir bien placé au cœur de la surface de réparation. Mais son but ne suffira pas à éviter la défaite 1-2. Adéoti marquait ainsi son  4e but sous le maillot bourguignon depuis son arrivée l’été dernier.

David Kiki (24 ans) aussi a connu sa première titularisation de la saison avec Brest couronné par un succès 3-1. Les brestois flirtent sur une série de sept victoires d’affilée.

En Ligue 1, Khaled Adénon (33 ans) devra patienter pour célébrer son premier but dans l’élite. Le défenseur international béninois s’est vu refusé un but contre Dijon alors qu’il avait marqué de la tête. Mais son but a été refusé pour une position de hors-jeu. Patience Khaled.

En Turquie, sur la même dynamique, Fabien Farnolle (33 ans) a enchaîné une deuxième titularisation d’affilée dans les cages de Yeni Malytyaspor.  Il a été une nouvelle fois préféré à Ozbir. Le gardien des Ecureuils a même stoppé un pénalty de Demir 74e dans un match prolifique 4-4.Le Fabulous devient-il numéro un ?

 

En Tunisie, c’était la saga des internationaux béninois qui attendaient la reprise du championnat. Chamsedeen Chaona (1 match,  1 but) qui faisait ses débuts avec le Stade Gabésien a célébré avec un but d’entrée.  Prêté par l’Espérance de Tunis, l’ancien défenseur a permis aux siens de décrocher un nul 1-1.

En Angleterre, débarrassé de ses blessures, Rudy Gestede a enfin joué ses premières minutes cette saison avec M’Boro en championship. Une entrée en jeu gâchée par une défaite surprise 0-2 à domicile contre Nottingham Forest.

Jacques Bessan (24 ans, 4 matches, 1 but)  a joué un mauvais tour à son ancien employeur, le Club Africain de Tunis. Le Stade Tunisien s’est imposé contre toute attente 1-4 au Parc A et le dernier but a été planté par l’attaquant international béninois qui signait son premier but de l’exercice. Parti à la limite du hors-jeu il s’est permis d’éliminer un dernier défenseur d’un crochet avant de conclure.

Avec Ben Guerdane, Anaane Tidjani (21 ans) a disputé ses 45 premières minutes sous les couleurs de Ben Guerdane où il a été prêté par l’Espérance de Tunis.

En Grece , Moise Adilehou  a confirmé sa montée en puissance avec une troisième titularisation d’affilée en défense centrale , l’ancien défenseur du FC Porto est parti pour gagner une place de titulaire.

 

Video : Le péno arrêté par Farnolle

Ils n’ont pas joué.

En Arabie Saoudite, Abdel Fadel Suanon  (Damac) a repris l’entraînement collectif cette semaine,  Il pourrait faire un retour à la compétition lors de la prochaine journée.

En France, en Ligue 1 Emmanuel  Imorou  (Caen) est resté sur le banc sans entrer en jeu. En Ligue 2, Jonathan Tinhan (Troyes) est resté sur le banc sans entrer en jeu. Olivier Verdon n’est pas dans le groupe de Sochaux ce soir parce qu’il a déjà rejoint les Ecureuils en stage à Paris.

Aux USA, en MLS, l’attaquant Femi Hollinger-Janzen (New England Revolution) n’était pas dans le groupe retenu. En phase de reprise, Cédric Hountondji (New York City FC) n’était pas disponible.

En Afrique du Sud, Christophe Aifimi n’était pas dans le groupe de Black Leopards en première division.

G.V. 

 

TABLEAU DES STATS

Allemagne

D1-J7

Hanovre – Stuttgart 3-1

Titulaire : Daniel Didavi – milieu offensif – 90 minutes (Stuttgart)

Stat saison : 4 matches

Classement : 18/18 : Stuttgart 5 points

 

D3-J11

Hansa Rostock – Karlsruher 1-0

Titulaire : Cebio Soukou – milieu offensif- 79 minutes (Hansa Rostock)

Stat saison : 9 matches 4 buts

Classement : 10e/18 : Hansa Rostock 14 points

Angleterre

D1-J8

Burnley – Huddersfield 1-1

Entré en jeu : Steve Mounié – attaquant  – 59e minute  (Huddersfield)

Stat : 6 matches

Classement : 18e/20 : Huddersfield 3 points

 

D2-J12

M’Boro – Nottingham Forest 0-2

Entré en en jeu : Rudy Gestede – attaquant – 61e minute (M’Boro)

Stat : 1 match

Classement : 4e /24 : M’Boro 22 points

 

D4 – J12

Yeovil Town – Exeter   2-2

Titulaire : Sessi d’Almeida – milieu défensif- 90 minutes (Yeovil T.)

Stat Saison : 12 matches, 1 but

Classement : 15e/23 : Yeovil T. 16 points.

 

Arabie Saoudite

D2 – J6

Al Khaleej – Al Jabalain 2-1

Titulaire : Paterne Counou – défenseur central (Al Jabalain)

Stat saison : 6 matches – 1 but

Classement : 12e /20 : Al Jabalain, 8 points

 

France

L1 – J9

Amiens – Dijon 1-0

Titulaire : Khaled Adénon- défenseur central – 90 minutes  (Amiens)

Stat saison : 8 matches

Classement : 13e  /20 : Amiens 10 points.

 

Bordeaux-Nantes 3-0

Titulaire : Jules Koundé- défenseur central- 90 minutes (Bordeaux)

Stat saison : 9 matches

Classement : 7e  /20 : Bordeaux  14 points.

 

Ligue 2 – J10

Niort-Paris FC 1-0

Titulaire : Saturnin Allagbé-gardien- 90 minutes ; David Djigla – 90 minutes (Niort)

Stat saison : Allagbé  10 matches -2 clean sheet ; Djigla 4 matches – 1 but

Classement : 5e/20 : Niort 17 points

 

Auxerre – Lens  1-2

Titulaire : Jordan Adéoti- milieu défensif, 79 minutes (Auxerre)

But : Adeoti 50e

Stat saison : 8 matches 1 but

Classement : 18e/20 : Auxerre 7 points.

Valenciennes – Brest 1-3

Titulaire : David Kiki – arrière gauche- 90 minutes (Brest)

Stat saison : 1 match

Classement : 2e/20 : Brest 22 points

 

Grèce

D1-J6

Panaitolikos – Levadiakos 2-1

Titulaire : Moise Adilehou – défenseur central – 90 minutes (Levadiakos)

Stat saison : 4 matches

Classement : 14e/16 : Levadiakos 3 points

Slovaquie

D1- 11

Slovan Brastislava – Senica 2-2

Titulaire : Désiré Azankpo Sègbè – attaquant –75 minutes (Senica)

Stat saison : 10 matches, 2 buts

Classement : 12e/12 : Senica 7 points

Togo

D1-J3

Sara Sport –  Semassi 2-1

Titulaire : Arnaud Akakpo – défenseur central – 75 minutes (Semassi)

Stat saison : 3 matches

Classement : 3e/14 : Semassi 6 points

Suisse

D2-J10

Kriens – Vaduz 2-2

Titulaire : Jodel Dossou – ailier – 76 minutes (Vaduz)

Stat saison : 8 matches

Classement : 7e/10 : Vaduz 11 points

Tunisie

D1-J4

Club Africain – Stade Tunisien 1-4

Entré en jeu : Jacques Bessan – attaquant – 66e  minutes (Stade Tunisien)

But : Bessan 93e

Stat saison : 4 matches 1 but

Classement : 3e/14 : Stade Tunisien 10 points.

 

JS Kairouan – Stade Gabesien 1-1

Titulaire : Chamsdeen Chaona – défenseur – 90 minutes (Stade Gabésien)

But : Chaona 53e

Stat saison : 1 match 1 but

Classement : 6e /14 : Stade Gabésien 5 points.

 

Tataouine – Ben Guerdane   

Entré en jeu  : Anaane Tidjani – milieu offensif  – 45e  (Stade Tunisien)

Stat saison : 1 match

Classement : 11e /14 : Ben Guerdane 6 points.

 

Turquie

D1-J8

Yeni Malatyaspor – Istanbul Basaksehir4-4

Titulaire : Fabien Farnolle – gardien- 90 minutes (Yeni Malatyaspor)

Stat saison : 2 matches

Classement : 8e  /18 : Yeni Malatyaspor 12 points.

D2-J8

Osmanlispor – Adana Demirspor 1-0

Titulaire : Michael Poté –attaquant- 90 minutes (Adana Demirspor)

Stat : Poté , 8  matches , 5 buts

Classement : 3e /18 : Adana Demirspor 16 points.

 

Altay – Genclerbirligi 0-1

Titulaire : Stéphane Sèssegnon – milieu offensif –  90 minutes (Genclerbirligi)

Stat saison : 6 matches – 2 buts

Classement : 1er/18 : Genclerbirligi 24 points

Réalisé par Géraud Viwami

Toute personne qui copie cet article sans citer la source s’expose à la rigueur de la loi.

Qualifications Cameroun 2019: Togo – Bénin : quatre choses à savoir

Le Togo accueille le Bénin au stade municipal de Lomé , ce dimanche, dans le cadre de la deuxième journée des qualifications de la Can Cameroun 2019. Bjfoot.com vous révèle quatre histoires que vous ignoriez avant ce derby ouest africain.

Première d’un académicien

En septembre 2006, le Togo avait accueilli le Bénin au stade de Kégué à l’occasion de la première journée des qualifications de la Can Ghana 2008. Ce jour-là Abdul Khaled Adénon arborait pour la première fois le maillot des Ecureuils à 21 piges.  Le jeune défenseur était encore académicien à l’Asec Mimosas dans le championnat ivoirien quand il a été lancé dans le grand bain international par un technicien local, Edmé Codjo.  Associé à Damien Chrysostome , ils formeront la paire centrale la plus alignée de l’histoire du football béninois (près d’une cinquantaine de fois) ,douze années plus tard il est toujours inamovible et sera encore présent face au Togo dimanche. L’un des deux rescapés du dernier duel entre les deux pays avec  Stéphane Sèssegnon.

Un pigiste vert

Devenu un joueur de premier plan depuis qu’il a cassé les codes avec sa stature moyenne et brillé avec en défense centrale avec Getafe cette saison en Liga espagnole, la carrière européenne de Djene Dakonam est sur une pente ascendante. Il faut un peu de mémoire pour rappeler aux novices qu’il a fait ses gammes dans le championnat béninois en 2009-2010 avec l’As Tonnerre. Il a défendu les couleurs du club de Bohicon avec la génération de Seidou Barazé notamment avant d’être transféré au Coton Sports de Garoua puis s’envoler vers le Vieux Continent. De la D2 espagnole à Alcorcon puis la D1 belge à Saint- Trond avant de se poser à Getafe depuis l’été dernier.

Entre deux

Il aurait pu porter la tunique des Eperviers mais il est international béninois depuis un peu plus d’un an, pays d’origine de son paternel. Dimanche prochain,  il affrontera le cœur serré la nation de sa mère, le Togo. Moise Adilehou n’aura pas un dimanche tranquille à la maison peu importe le résultat.

En terrain connu

Privé du grand stade de Kégué en pleine rénovation, les Eperviers sont contraints de se produire sur le petit municipal de Lomé et ses 10 mille places. Mais c’est une enceinte qui réussit bien aux Ecureuils toutes catégories confondues. En 2014 les U17 conduit par Emile Enassouan y a avait remporté la Président Cup en surclassant le Mali en finale 2-1 au bout des prolongations. Puis en juillet dernier, les juniors en match amical ont surclassé le champion du Togo en titre, l’As Togo Port, 0-2. Alors l’équipe fanion sait ce qu’elle doit faire.

Géraud Viwami

Journal des transferts : un attaquant béninois  file en Slovaquie, Adénon prolongé, Koukpo courtisé, Ligali vers la Ligue 2, Koukou et d’Almeida sont libres !

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : Deux signatures, celles de l’attaquant Désiré Azankpo en première division slovaque et la prolongation de Khaled Adénon à Amiens. Les tanzaniens de Young Africans font les yeux doux à Marcellin Koukpo tout comme les clubs de Ligue 2 français au gardien de Montpellier Jonathan Ligali. Enfin Djiman Koukou , Sessi d’Almeida et Richard Bakary sont à la recherche d’un club.

 

Désiré Azankpo file en Slovaquie

Auteur d’une bonne saison avec Epinal (National 2) 15 buts en 24 matches toutes compétitions confondues, Désiré Azankpo (25 ans) file en première division slovaque. L’attaquant international  béninois s’est engagé pour deux saisons avec le FK Senica. 11e du précédent exercice et maintenu à l’issue des play off le club compte sur son nouveau buteur pour jouer sa survie cette saison. L’ancien joueur du FC Metz va connaître son troisième championnat après la France et le Luxembourg. Il retrouvera au club le milieu Bissau-guinéen Zezinho et l’ancien attaquant d’Auxerre le franco-congolais Lynel Kitambala comme coéquipiers.

Il sera le quatrième joueur béninois à jouer dans cette ligue après Moise Adilehou (Slovan Bratislava) Tony Toclimiti et Babatoundé Bello (Zilina)

Khaled Adénon prolongé jusqu’en 2020

Arrivé au club en 2015 en National 1, Khaled Adénon (32 ans)  va poursuivre l’aventure avec Amiens désormais en Ligue 1. Le défenseur international béninois a signé cette semaine une prolongation de deux ans jusqu’en 2020. Cadre du vestiaire et vice-capitaine, l’ancien mimo de l’Asec a disputé 34 matches en Ligue 1  la saison dernière. Il va donc entamer sa quatrième année au club l’esprit tranquille.

Young Africans accélère sur Marcellin Koukpo

Il avait déjà fait part de leur intérêt lors du mercato de janvier, 3e du dernier championnat tanzanien et engagé en phase de groupe de la Coupe Caf, Young Africans envisage sérieusement de s’attacher les services de Marcellin Koukpo (22 ans). Selon nos informations, l’attaquant international béninois dispose actuellement d’une offre du club entre les mains et devrait se décider dans les jours à venir. Plusieurs médias annoncent déjà que les deux parties sont proches d’un accord même rien n’est encore officiel. A suivre.

Jonathan Ligali vers un départ en Ligue 2

Après un prêt réussi à Dunkerque en National 1 (29 matches) le gardien Jonathan Ligali (27 ans) voudrait quitter Montpellier à un an de la fin de son contrat vu qu’il ne sera que la doublure de Benjamin Lecomte la saison prochaine en Ligue 1. Elu meilleur joueur du club Dunkerquois par les supporters, le franco-béninois jouit d’une belle cote et figure dans les petits papiers de quelques clubs de Ligue 2 qui pourrait lui offrir un rôle de numéro 1. Une option qu’il privilégie car il aurait refusé de prolonger chez les héraultais sans assurance d’avoir plus de temps de jeu. Clermont et le Gazélec Ajaccio sont à l’affût.

Djiman Koukou , Sessi d’Almeida et Richard Bakary sont libres

En fin de contrat, trois internationaux béninois sont actuellement sans club depuis le 30 juin dernier. Non conservé par Lens le milieu défensif  Djiman Koukou (27 ans, 17 matches en L2 en 2017-2018) serait pisté par d’autres clubs de Ligue 2 française. En Angleterre, le milieu Sessi d’Almeida (22 ans, 23 matches en D3 anglaise) est aussi libéré par Blackpool après une saison tout comme l’arrière droit Richard Bakary (20 ans, 5 matches en U23) non prolongé par Southampton, ils sont à la recherche d’un nouveau club.

 

Géraud Viwami

 

Bjfoot Awards 2017 : joueur de l’année , les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  joueur de l’année

Khaled Adénon (32 ans , Amiens – France ) 

Il a vécu une fin de saison 2017 incroyable en Ligue 2 avec la montée d’Amiens dans l’élite française. Vice-capitaine, il est incontournable dans la charnière centrale picarde même en Ligue 1 et considéré comme l’un des patrons du vestiaire. Il revit avec des prestations régulières en L1, une dizaine d’année après son arrivée en Europe et sa suspension.  Il signe un retour au premier plan remarquable.

Michael Poté (33 ans ,Adana Demirspor – Turquie puis Apoel Nicosie Chypre)

Auteur de 23 buts sur l’année civile il a encore terminé meilleur buteur en D2 turque avant de revenir à Chypre à l’Apoel Nicosie avec une première partie de saison presque idyllique.  Il est entré dans l’histoire du football béninois en ligue des champions. Premier béninois à fouler la pelouse de Bernabeu et le record de buts en phase finale (2 buts). Il s’est bonifié avec l’âge apparemment.

Steve Mounié (23 ans, Montpellier – France puis Huddersfield – Angleterre)

Il a enfilé 13 buts sur l’année civile.  Sur la seconde partie de saison en France il est devenu un titulaire indiscutable pour son premier exercice seulement dans l’élite. Le natif de Parakou secoue l’été avec un transfert lucratif (13 millions d’euros) en Angleterre qui fait de lui le béninois de le plus cher de l’histoire et la plus grosse vente du club héraultais devant le français Olivier Giroud. Une très belle année.

La Rédaction. 

Bénin – Gambie : les notes des Ecureuils

Vainqueurs hier 1-0 des Scorpions de la Gambie, Bjfoot.com a noté la prestation des Ecureuils.

 

 

Fabien Farnolle  5.5

Il n’a pas eu beaucoup de travail. Il a été décisif sur la frappe de Barrow en première période puis rassurant sur ses sorties aériennes en seconde période. Un match très tranquille et plein de confiance pour le gardien Havrais pas vraiment inquiété.

Oliver Verdon  5.5

Milieu défensif ou défenseur central, il n’a pas joué à son poste de prédilection. Aligné dans le couloir droit, il a montré ses qualités défensives en restant sur ses appuis en  un contre un. Mis en difficulté sur quelques accélérations il n’a rien laissé passé de grave sur son coté surtout en seconde période. Trop timide offensivement  sinon rien à lui reprocher. Correct.

David Kiki  6

Entreprenant sur son sur flanc il n’a pas toujours été en réussite mais il a tout faire pour. Son entente avec Dossou a été intéressante mais on aurait les voir plus efficaces. Le niortais a une  fois encore assumé et confirmé son statut sur le coté gauche. Des progrès à faire sur les centres quand même.

Cédric Hountondji 5.5

Pour une première apparition à Mathieu Kérékou ,  il a su gérer la pression  bien aidé par Khaled Adénon quand il s’est fait piégé sur quelques ballons dans son dos. Le défenseur du Gazélec Ajaccio a bien fait apprécier sa détente verticale sur les duels aériens. Il ne sait pas non plus compliqué la tâche sur ses relances. On a envie de le revoir.

Khaled Adénon 7

On pourrait dire qu’il a fait un match de chef. Toujours posé, il a couvert toute la défense à la perfection. Malgré les assauts gambiens il a donné l’impression de défendre avec une aise qu’on lui connait. Malgré son entaille à la tête, il a gardé sa combativité et son sérieux pendant tout le match. Boss.

Djiman Koukou 6

Beaucoup de courses, des ballons gagnés , aucune économie d’effort, il a eu une activité de tous les instant comme comme souvent dans le milieu des Ecureuils. Généreux il a été très présent notamment en début de match. Il s’est un peu éteint vers la fin. Pas grand-chose à lui reprocher.

Mama Seibou 6.5

Il a été l’une des satisfactions  hier après-midi. Motivé et souvent bien placé il a bien assumé son rôle de relayeur.  Il a régulièrement fait les bons choix et s’est montré aussi engagé dans ses interventions. Il aurait pu être buteur s’il avait été plus juste en première période. Une copie très propre.

Stéphane Sèssegnon 6

Il était souvent trop bas pour faire la différence mais il a eu l’inspiration et le coup de chance qu’il fallait sur son but.  Le capitaine a une fois encore fait apprécier sa palette technique ses touches de balles. Il a fait le plus dur en permettant à l’équipe de s’imposer.

Michael Poté 5.

Positionné à droite,  il a été généreux avec beaucoup d’appels et de courses vers le but. Il s’est crée deux bonnes occasions, une de la tête en première période et une frappe  croisée en seconde période. Altruiste il aurait pu être passeur décisif si Dossou avait plus prompt en première période. Un bon match dans l’ensemble. Apprécié du public,  il a eu droit à sa standing ovation à sa sortie .

Jodel Dossou 5.5

Mathieu Kérékou c’est son  jardin. Il s’est signalé dès l’entame avec deux grosses occasions. S’il a été sans aucun doute le béninois le plus remuant offensivement. Il a aussi vendangé. Il doit progresser dans sa finition. Sinon son entente avec Kiki sur le côte gauche a été appréciable jusqu’à sa sortie.

Steve Mounié 5

Il eu un match un peu compliqué. Rarement servi dans des conditions idéales, l’attaquant de Montpellier n’a pas eu d’aller au combat aérien. Transparent en première période il a eu deux bons ballons en seconde période. Une tête qui aurait pu faire mouche et son missile des trente mètres qui a soulevé le stade sans faire trembler les filets. Il a beaucoup couru dans le vide aussi.

Géraud Viwami