Envoyé Spécial : Adénon en patron , Avranches cale

Publié le: 25/09/2020 23:29:31 GMT+0100

`

Avranches (4e) était en déplacement ce vendredi soir sur la pelouse du Sporting Club de Lyon (16e) , au stade Balmont pour le compte de la 7e journée de National 1 (D3 française), Khaled Adénon et les avranchinais n’ont pas fait mieux qu’un nul vierge contre des locaux réduits à dix. Le vice-capitaine des Ecureuils a sorti un match exemplaire sous nos yeux.

Sérénité et tour de contrôle

Numéro 3 dans le dos , bandage à la main gauche , classique , Adénon tient sa place en défense centrale pour sa troisième apparition de la saison d’affilée. Associé à Voyer , il s’installe à droite dans l’axe . Les visiteurs posent rapidement le pied sur le ballon en repartant de derrière , Adénon touche ses premiers ballons (5e). Il participe beaucoup à la construction du jeu au sol avec une relation privilégiée en direction de Boateng , le capitaine et Baptiste, ces milieux défensifs. Il fait apprécier sa sérénité et sa qualité technique en faisant double échange avec Boateng avant de trouver Zemzemi sur une passe appuyée à ras de sol sur trente mètres. (9e)

Il va s’illustrer sur le plan défensif après le premier quart d’heure. D’abord en maîtrisant la course  en profondeur , de Rivas l’attaquant qu’il contre en touche (16e). Il récidive sur une action similaire puis obtient une sortie de but (20e). Ensuite, il sera encore prompt devant le numéro 11 lyonnais sur un centre au sol. (19e) Le maréchal  débute bien  son match.

Le SC Lyon plus tranchant se crée la première  grosse occasion du match sur une frappe de Toukounra déviée en corner.(17e)

Le match va s’emballer après l’expulsion direct de Fadhloun sur un tacle dangereux. Le SC Lyon va perdre aussi son entraîneur Manu Da Costa , exclu pour contestation. (23e)

En supériorité numérique , Avranches se porte plus à l’attaque.

Dans son duel avec Rivas , il signe une intervention énergique mais régulière sur l’attaquant avant de commettre sa première faute du match sur Araujo (29e)

Avranches joue plus haut et s’expose à des contres rapides comme sur cette action où la déviation de Rivas prend le Voyer en défaut mais Adénon , bien placé haut , couvre parfaitement au niveau du rond central. (36e). Efficace.

Zemzemi passe près d’ouvrir le score pour les visiteurs sur une frappe enroulée. Le décalage a été fait au départ de l’action  par un long ballon d’Adénon sur Anziani à droite. (37e)

Pour terminer ce premier acte  avec autorité, Adénon tacle debout avec puissance Araujo qui se retrouve au sol. Fair play , il donne la main pour relever le lyonnais.

Le déluge  et la maîtrise

Le second acte démarre avec une forte pluie sous les dix degrés qu’affichait la météo , Adénon est le dernier joueur à sortir du vestiaire. Il entre sur le terrain in extremis avant le coup d’envoi. L’ancien mimo est sollicité d’entrée pour relancer court (47e). Il va bien lire le jeu sur un long ballon le dos de la  défense pour laisser passer exprès le ballon vers son gardien Cognard.

Avranches se montre dangereux sur une nouvelle frappe de Zemzemi , Kacou sort la parade. (50e)

A dix , les locaux vont retrouver le rythme après l’heure de jeu et jouent mieux. Adénon est obligé de dégager un ballon chaud  devant Rivas à hauteur de la ligne médiane (62e)

Les bleus vont respirer , Adénon touche à nouveau des ballons en phase de possession comme cette relance verticale qui casse deux lignes en direction de Séance. (65e)

Les lyonnais continue de pousser. Adénon sera au cœur de deux situations chaudes. Sur la première , il ferme la porte à Rivas qui tente un dribble intérieur à l’intérieur de la surface. C’était limite mais pas de pénalty (68e). On prend les mêmes et on recommence. Sur un long dégagement du gardien Kacou, le défenseur empêche intelligemment l’attaquant de prendre la profondeur et obtient même une faute (69e)

Rivas réclame à nouveau un pénalty suite à un choc dans la surface après un centre venu de la droite. M. Legat ne bronche pas et s’entretient avec Adénon. L’attaquant , frustré est averti pour simulation.

La fin de match est animé mais aucune des deux équipes n’arrivent à faire le geste juste dans les derniers mètres. Adénon va sauver les siens sur deux actions clés. Double intervention en coupant la trajectoire d’un centre d’Ezikian de la tête puis récidive sur une nouvelle tentative de Botella. (87e)

Enfin, pour clôturer sa prestation sa bavure , il fait parler sa lecture de jeu pour intercepter un dernier ballon aérien de la  tête (89e)

Avranches concède un  nul vierge à l’extérieur avec quelques regrets mais reste en haut de tableau.

Au stade Balmont – La Duchère (Lyon), Géraud Viwami

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.