Coupe de France 32e : Djigla libère Niort !

Niort a assuré le service minimum ce soir face aux amateurs de Blayac (DH) en 32e de finale de Coupe de France. Les chamois ont été libérés par un but de David Djigla à la 69e minute et se sont imposés 1-0. Il a profité d’un ballon mal renvoyé par la défense adverse pour scorer. C’était son troisième but de la saison toutes compétitions confondues.

Niort passe dont en seizième.  A noter que David Kiki était titulaire sur le coté gauche de la défense et  Saturnin Allagbé était remplaçant.

Géraud Viwami 

Coupe de France-7e tour : Djigla qualifie Niort

Niort faisait ce soir son entrée en lice en coupe de France. Opposés aux amateurs du Stade Montois, les chamois ont pu compter sur leur héros du moment David Djigla. Alors que le score était d’un but partout, l’ailier international béninois a marqué le but de la victoire à la 84e minute. L’ancien bordelais a bien repris un centre de Zackarie Grich. Score final 2-1.  Tirage au sort du 8e tour le 15 novembre prochain. A noter que David Kiki était aussi titulaire sur le coté gauche de la défense, Saturnin Allagbé quant à lui était remplaçant.

Géraud Viwami

France-L2-J14 : Djigla buteur, Allagbé brille

Niort a poursuivi sur sa belle série contre Sochaux ce soir à domicile avec un succès 2-0. David Djigla a inscrit le deuxième but des siens à la 43e minute d’une reprise du gauche. Son deuxième but de la saison. Quant à David Kiki , il était titulaire sur le côté gauche de la défense tout comme Saturnin Allagbé dans les buts. Le gardien béninois a été encore décisif ce soir en sortant des arrêts décisifs notamment à la 53e , 58e et 90e  minute.  Il a signé son sixième match de la saison sans encaisser et Niort remonte à la 9e place avec 20 points.  A noter que Djigla a été remplacé à la 84e minute et Allagbé a écopé d’un carton jaune à la 83e minute suite une provocation de l’attaquant sochalien Thuram.

Géraud Viwami

Entretien : Djigla « je ne veux pas m’arrêter là »

Avec huit matches et un but à son actif cette saison, David Djigla (21 ans) a accordé un entretien au site officiel de son club, Niort à la veille du déplacement à Valenciennes pour le compte de la 11e journée de Ligue 2 française. L’ailier international béninois parle de la bonne forme de son club  et son début de saison personnel.

David bonjour, dans quel état d’esprit se trouve le groupe après ces deux victoires consécutives?

Ces deux victoires nous ont fait le plus grand bien, que ce soit dans les têtes ou au niveau comptable. Elles récompensent enfin tout le travail fourni depuis le début de saison.

Comment avez-vous meublé cette mini-trêve internationale?

Comme nous n’avons pas disputé de match amical, nous avons travaillé plus intensément chaque séance. Et le coach nous a donné le week-end pour bien récupérer. Ca change de nos habitudes mais il faut savoir s’adapter afin de repartir avec le même degré de forme.

Avez-vous travaillé un secteur particulier?

Pas spécialement. Les dernières séances ont été plutôt basées sur le jeu, ce qui n’empêche pas de travailler physiquement.

En quoi l’équipe a t-elle progressé pour sortir de la zone rouge?

Nous sommes restés solides défensivement ces dernières semaines. En début de saison nous prenions trop de buts. Et nous avons su trouver un certain équilibre pour attaquer également. Maintenant rien n’est acquis, il nous faut persévérer en conservant le même état d’esprit.

Vous allez vous déplacer à Valenciennes avec quelles ambitions?

Avec l’objectif de continuer dans le même sens que ce qu’on réalise depuis quatre semaines, à savoir rester costauds défensivement et faire mal offensivement. Et avec évidemment la volonté de ramener des points. Une victoire nous placerait dans la première moitié de tableau, et ce serait assurément une bonne affaire.

Sur un plan plus personnel, comment juges-tu ton début de saison?

Plutôt correct. Au départ je n’étais pas dans le groupe, mais ensuite le coach m’a donné ma chance. Pouvoir enchaîner les matchs est très important. Je ne veux pas m’arrêter là. Je souhaite naturellement avoir un maximum de temps de jeu afin d’apporter la meilleure contribution possible pour le bien de l’équipe.

Source : Propos recueillis par Bruno AHIME pour Chamoisniortais.fr

France-Ligue 2 : C’est la rentrée pour nos internationaux


La saison 2016-2017 de Ligue 2 française sera lancée ce soir avec pas de moins de huit joueurs béninois dont six internationaux.Focus.

Saturnin Allagbé, 22 ans, Niort (photo) : l’heure de vérité

Présenté comme le successeur de Paul Delecroix (parti à Lorient cet été) dès son arrivée au club à l’été 2014, il a eu le temps d’apprendre avec la réserve des chamois avant d’être lancé dans le grand bain de la Ligue 2 en fin de saison dernière. L’ancien gardien de l’Aspac a rendu des copies très correctes et a même été l’un des héros du maintien du club in extrémis grâce à ses cinq apparitions réussies sur les cinq derniers matches de la saison. Il avait réussi à garder ses buts inviolés sur ses deux premières apparitions et nommé dans l’équipe type de la 34e journée pour ses débuts contre Red Star. Il ne pouvait pas rêver mieux. Installé comme numéro un lors de la préparation estivale, le gardien des Ecureuils devrait occuper le poste dans la hiérarchie. Convaincant en matches amicaux à l’image de son dernier match contre Tours. Le champion du Bénin affiche une marge de progression très intéressante qu’il devra démontrer tout au long de la saison c’est bel et bien l’heure de la vérité pour ce grand espoir du football béninois.

Fabien Farnolle, 31 ans, Le Havre : presque plus rien à rien prouver

Avec 143 apparitions en cinq saisons complètes en Ligue 2, le gardien respire confiance et expérience à la fois. Après une année galère, il s’est formidablement relancé la saison écoulée dans les buts du Havre. Avec 12 matches sans encaisser sur 34 apparitions il a été l’un des hommes forts de la belle saison du club normand qui est monté sur le podium à plusieurs reprises et a longtemps cru à un retour en Ligue 1. Cadre respecté dans le vestiaire, l’habituel numéro un des Ecureuils n’a presque plus rien n’à prouver dans l’antichambre de l’élite française si ce n’est peut être mener son club à une promotion.

Khaled Adénon, 31 ans, Amiens : que du bonheur

Il a réussi un retour incroyable sur le devant de la scène après sa suspension par la Fifa en 2012. Patient et travailleur, le défenseur s’est reconstruit après deux saisons de haute facture en National. Recruté l’été dernier par Amiens, l’ancien pensionnaire de l’Asec Mimosas s’est vu confié le brassard de capitaine et il va mener son équipe à la montée. Régulier dans ses performances et guide pour les jeunes du groupe, il s’est aussi mué en sauveur en inscrivant des buts décisifs dont celui de la montée lors de la dernière journée de National la saison dernière contre Belfort (1-0). Il termine la saison avec 4 réalisations son meilleur total en club sur une saison. Le défenseur des Ecureuils retrouvera au Stade de la Licorne une division qu’il connait pour y avoir disputé déjà 91 rencontres avec Bastia et Lemans. Le trentenaire savoure ce retour au premier plan.

David Djigla, 20 ans, Niort : monté en régime

En manque de temps de jeu et surtout de confiance à Bordeaux, il a fait le choix de redescendre d’un cran pour s’aguerrir à Niort. Ailier rapide et dribleur il a réussi avec brio plusieurs entrées en jeu folles la saison dernière. Il ne lui faut pas grand-chose pour percer si ce n’est la régularité et la capacité à faire davantage la différence dans le camp adverse. Pour une première saison complète dans le circuit professionnel, l’ancien pensionnaire de l’Union Sportive de la Plage à Cotonou a été titularisé à 16 reprises sur ses 31 apparitions. Il doit notamment améliorer ses stats, un petit but seulement pour trois passes décisives. Vu son talent, le numéro 7 des Chamois doit clairement monter en régime cette saison pour ne pas être un « éternel espoir » une montée en régime est attendue cette saison pour ce gamin qui fêtera ses 21 ans le 23 aout prochain.

Djiman Koukou, 26 ans, Lens : un nouveau combat

Après trois saisons et demie à Niort, le «gladiateur » a rejoint librement Lens cet été. Son expérience (117 matches de Ligue 2) a séduit les nordistes qui jouent clairement les premiers rôles dans le championnat. Relégué il y a deux saisons le club veut retrouver l’élite que rêve de découvrir, l’ancien milieu de Créteil. Sa puissance et son impressionnant physique peuvent rendre bien des services au sang et or. Arrivé dans un l’un des clubs les plus populaires de France, il a une place à gagner dans le onze d’Alain Casanova et surtout une réputation de monstre récupérateur à confirmer. Son passeport pour l’élite se trouve dans ses crampons. Et pour l’anecdote il jouera peut être son premier match sous ses nouvelles couleurs à René Gaillard contre son tout nouveau ancien club.

David Kiki, 22 ans, Niort : un cap à passer

Recruté en provenance de Belfort, club amateur qui venait de monter en National, l’arrière gauche a connu une saison dernière à grande vitesse. Devenu titulaire indiscutable et nouveau chouchou du public avec la sélection nationale, le joueur formé à l’Académie France Benin Football a fait pareil en club. Même si les chamois ont lutté jusqu’à l’ultime journée pour se maintenir en Ligue 2, même s’il a été peu utilisé en fin de saison, il n’en demeure pas moins que pour son baptême de feu en division professionnelle le gaucher a montré de belles choses. Un petit but à mettre à son actif et un casier vierge passe décisive qui fait tâche. Il doit aussi progresser sur le plan défensif notamment mais avec 25 matches disputés lors de l’exercice précédent il devait pourvoir passer un cap cette année.

Jonathan Tinhan, 27 ans, Amiens : tout à prouver

Champion de France en 2012 avec Montpellier, il a mis plus de temps que prévu à percer. C’est en National sous le maillot d’Amiens la saison écoulée que le milieu offensif formé à Grenoble va enfin exploser. Replacé dans un rôle axial en attaque, le natif d’Echirolles porte son équipe avec 13 buts, il termine comme meilleur artificier de son club qui accroche le dernier billet pour la Ligue 2. Une division qu’il avait déjà connu à Grenoble puis à Arles (34 matches joués) . Il l’abordera cet été dans l’état d’esprit d’un joueur en confiance qui tout à prouver, il est tant pour lui de faire son trou à un niveau nettement plus élevé.

Cédric Hounondji , 22 ans , Gazélec Ajaccio : en pleine ascension

Il fait le choix de la continuité en signant au Gazélec Ajaccio après deux saisons régulières en prêt à Châteauroux puis à Auxerre. Le défenseur a quitté Rennes son club formateur pour se faire un nom en corse. Fraichement relégué en Ligue 2, le Gaz a misé sur l’expérience du franco-béninois qui va enchainer une troisième saison d’affilée dans la division. En nette progression, ce gaillard d’un mètre 94 sera l’un des piliers de la défense corse sous les ordres Jean Luc Vannuchi qui était déjà son entraîneur à Auxerre la saison écoulée. Buteur en match amical, l’ancien rennais semble déjà avoir pris ses repères, on aura le temps de vérifier lors de la réception de Brest ce soir pour la journée inaugurale.

Géraud Viwami

Amical: Kiki brille , Allagbé et Djigla titulaires.

Niort prépare activement sa rentrée en Ligue 2 , les chamois ont joué et battu hier Les Herbiers, club rélégué de National en match amical 2-1. Le gardien Saturnin Allagbé, l’ailier David Djigla et l’arrière gauche David Kiki étaient tous titulaire. Ce dernier s’est bien illustré en délivrant un centre décisif sur l’ouverture du score d’Adrien Dabasse dès la 5e minute de jeu. Il sera d’ailleurs le seul des internationaux béninois à avoir disputé l’intégralité de la rencontre puuisqu’Allagbé a cédé sa place à Bouchard à la pause puis Djigla a cédé la sienne à Grich à la 61e minute.
Géraud Viwami

Niort : Djigla «On se doit de prendre rapidement des points»

Niort, 17e  lutte encore pour son maintien en Ligue 2  française, les chamois accueillent Tours (9e) ce soir pour le compte de la 36e journée, David Djigla (20 ans) a accordé un entretien au site officiel de son club avant ce nouveau rendez-vous décisif. Il évoque l’enjeu du match de ce soir et  la situation du club.

avid bonjour, quel sentiment prédomine après ce 0-0 concédé face à Bourg-Péronnas?


La déception. Tout le monde était déçu du résultat final, surtout par rapport à toutes les occasions que nous nous sommes crées en première mi-temps. On aurait vraiment dû mener par un voire deux buts d’écart à la pause.

Avez-vous changé quelque chose à votre mode d’entraînement cette semaine?


Pas vraiment. Justement on se sert du travail à l’entraînement pour oublier ces déboires. Pas le temps de nous apitoyer sur notre sort, on veut continuer à avancer. On met des choses en place afin de les transcrire en match.

Une certaine pression commence à s’installer?


Nous sommes tous conscients de l’importance de la situation. Le maintien est en jeu et on se focalise dessus. Nous sommes au-dessus de la ligne de flottaison et nous voulons y rester.

 Sur quelles certitudes vous appuyez-vous pour continuer votre marche en avant?

Sur ce que nous avons réussi à mettre en oeuvre lors des trois dernières rencontres. On doit conserver cette solidarité qui se manifeste par des occasions et une solidité défensive. On a réalisé de belles prestations mais on ne doit évidemment pas s’arrêter là.

 

Difficile d’évacuer cette frustration concernant vos matchs dominés mais pas gagnés?


Encore une fois on doit et on veut avancer pour conserver notre destin en mains, pour maintenir notre position voire l’améliorer. Tout le monde est habité par cet état d’esprit. On se doit de prendre rapidement des points pour nous maintenir le plus vite possible.

 

Comment imagines-tu ce match à Tours?


Je m’attends à une rencontre physique et tendue, mais nous avons les moyens de gagner!


Entretien réalisé par Bruno Ahime

 

Source : Chamoisniortais.fr

Niort : Quand M’sieur L2 découvre Djigla (FranceFootball)

Étincelant et décisif  (buteur et passeur décisif) vendredi à Créteil, l’ailier international béninois David Djigla (20 ans) fait partie des sensations de la journée. Dans son débrief hebdomadaire sur le très réputé site de football français FranceFootball.fr, M’sieur L2  a consacré un joli paragraphe à l’honneur de l’ancien bordelais. Contenu.

On a découvert Djigla

Son doublé en amical cet été face à Luçon (National) n’avait pas alerté grand monde, pas plus que son début de saison ou les quatre misérables minutes que lui avait laissées Sagnol et Bordeaux la saison passée face à Nice, en janvier dernier. L’entraîneur des Girondins avait pourtant dit du bien de cet attaquant béninois, recruté à l’adolescence au pays (au Onze Créateur, ça ne s’invente pas), mais avait rapidement spécifié qu’il lui fallait «du temps pour s’acclimater». Cela semble être le cas à Niort, où il a réussi une passe décisive et un but qui l’était tout autant, lors de la victoire à Créteil (2-3). Une bonne pioche ?

Géraud Viwami et Arnaud Tulipier (FranceFootball)

France-Ligue 2-J19 : Djigla ultra décisif pour Niort, Farnolle voit rouge !

Et si c’était le déclic de sa saison pour David Djigla (20 ans, photo). Avant sa rentrée la 71e minute Niort était mené 2-1 par Créteil, Djigla va changer le cours du match tout seul. D’abord en provocant l’expulsion de Montaroup à la 81e minute.  A dix contre onze l’ailier béninois enflamme le match en déposant un centre sur la tête de Dona Ndoh pour l’égalisation à la 87e minute. Sa deuxième passe décisive de la saison. L’ancien bordelais parachève son match en inscrivant le but de la victoire à la 89e  minute suite à un  numéro soliste. Score final 3-2.Son premier but professionnel et son premier également sous les couleurs niortaises. Ce premier  succès de la saison à l’extérieur permet à Niort de terminer la phase aller à la 14e place avec  20 points. Djiman Koukou et David Kiki etaient titulaires. Ce dernier a d’ailleurs été averti à la 8e minute. Le gardien Saturnin Allagbé était remplaçant.

Farnolle exclu , Le Havre gagne !

Titulaire dans les buts du Havre qui accueillait Auxerre, Fabien Farnolle a été exclu au quart d’heure de jeu. Derrière Le Havre s’impose quand même  2-1 et reste 6e de Ligue 2 avec 28 points.

Géraud Viwami

Ligue 2-J11 : Farnolle sauveur, Djigla passeur

Deux internationaux béninois se sont illustrés ce soir à l’occasion de la 11e journée de Ligue 2 française, le gardien Fabien Farnolle du Havre a stoppé un pénalty et l’ailier David Djigla de Niort a délivré une passe décisive.

 

Titulaire avec les Ecureuils à Brazza ,mardi dernier , Fabien Farnolle a remis ses gants dans les buts du Havre, ce soir , qui se déplaçait sur le terrain de Valencienne pour le compte de la 11e journée de Ligue française. Les havrais se sont imposés 1-0 grâce un but de Duhamel (15e minute) et ils peuvent remercier l’international béninois qui a stoppé un pénalty de Nguette à la 67e minute. L’ancien bordelais est bien parti du bon coté et a détourné victorieusement la tentative du sénégalais. Une victoire qui permet aux Havrais de remonter à la 11e place avec 14 points.

Djigla revient bien

Lui il était absent à Brazza, mardi dernier, David Djigla a signé son retour à la compétition après près d’un mois d’indisponibilité suite à une blessure contracté à la tempe. Titulaire sur le coté gauche de l’attaque des Chamois Niortais il a disputé l’intégralité du match. Mais les Chamois ont vécu une sale soirée à domicile contre Auxerre. Défaite 3-2. L’ailier international béninois a signé une passe décisive sur le deuxième but des siens inscrit par Dona Ndoh, auteur d’un doublé d’ailleurs. Ce dernier a bien repris un centre de Djigla à la 61e minute. Niort ne va pas mieux, 17e avec 9 points. A noter que le milieu défensif Djiman Koukou était titulaire et que le gardien Saturnin Allagbé était remplaçant. Quant à l’arrière gauche David Kiki , il était absent.

Géraud Viwami.

Tour du mercato: chamois made in Benin !

Le marché des transferts est officiellement fermé partout, Bjfoot.com vous propose un point exceptionnel de tous les mouvements des joueurs béninois durant cet été. Des gros coups aux plus petits nous avons tout recensé à travers sept sujets d’exception pour vous jusqu’au dimanche prochain. Notre deuxième sujet sera consacré aux quatre internationaux béninois de Niort dont deux sont arrivés cet été.

Cela ne pouvait pas passer inaperçu puisque c’est une grande première dans l’histoire du football béninois d’avoir quatre internationaux béninois dans une même équipe en Europe.
Niort peut presque se vanter de sa colonie béninoise. En déplacement Brest, pour le compte de la 8e journée de Ligue 2 française, ce soir après sa première victoire obtenue vendredi dernier contre Nîmes, seul Djigla (20 ans) blessé à la tempe est absent. L’incontestable Djiman Koukou (24 ans), l’apprenti Saturnin Allagbé(22 ans) et le surprenant David Kiki (21 ans) seront tous seront présents.

Les nouveaux !

Régulier en CFA avec Belfort où il venait de monter en National la saison dernière, l’arrière gauche David Kiki va changer de cap cet été. Après ses débuts internationaux avec les Ecureuils, quelques semaines plus tard il signe son premier contrat professionnel avec Niort de deux ans. Sa période d’adaptation terminée, depuis la 4e journée, il est titulaire sur le coté gauche de la défense chamois et devient de plus en plus en convaincant après quatre apparitions d’affilée.

C’est le dernier arrivé avec un esprit de revanche. Après deux années en réserve avec Bordeaux, l’ailier David Djigla libéré de sa dernière année de contrat par les girondins va redescendre d’une division pour faire ses preuves et surtout lancer enfin sa prometteuse carrière. Avec son maillot floqué du numéro 7, il a déjà fait cinq apparitions cette saison sans marquer. Il prend toujours ses marques. Touché à la tempe contre le Mali à Cotonou, il devrait être indisponible minimum quatre semaines en plus.

René Gaillard est habitué à voir ses noms béninois fouler sa pelouse chaque week-end.Niort n’a disputé aucun match cette saison sans aligner un béninois. Djigla, Koukou et Kiki ont déjà été aligné ensembles. Seul Allagbé, régulièrement convoqué mais toujours sur le banc, attend ses débuts officiels.


Les anciens

Expérimenté de ses 80 matches disputés avec les chamois Ligue 2 , il est plus qu’un titulaire mais un cadre.
Djiman Koukou, premier arrivé en janvier 2012, en nette progression, il devrait viser plus haut puisque c’est sa dernière année de contrat.

Jeune gardien prometteur au Bénin et régulier dans le sillage des Ecureuils, Allagbé a été le deuxième à rejoindre les chamois l’été dernier. Actuel gardien remplaçant en équipe première, Il a encore deux ans de bail. Après une saison satisfaisante avec la réserve. Il attend toujours de faire ses débuts professionnels dans les cages niortaises.


Géraud Viwami

Photo: Allagbé , en jaune debout. Accroupi de la gauche vers la droite, David Kiki et David Djigla.

Niort : L’inamovible, le patient, le challenger et le joker !


La colonie béninoise est forte à Niort (France-Ligue 2), quatre internationaux évoluent désormais chez les chamois. Mais ils ont tous des statuts différents dans l’effectif en ce début de saison. En déplacement ce soir à Dijon pour le compte de la deuxième journée de Ligue2, trois d’entre eux sont dans le groupe. Décryptage.

Koukou, l’inamovible

C’est le plus ancien des quatre, présent au club depuis janvier 2012, Djiman Koukou (24 ans) est l’un des cadres du système de jeu du coach Régis Brouard. En 80 apparitions en deux saisons et demie, son impact physique et sa détermination sont devenus vitales pour l’équipe. Titulaire à l’occasion de la première journée vendredi dernier, sauf cataclysme, il est intouchable dans le onze type et ça devrait être ainsi jusqu’au soir de la 38e journée. Inamovible.

Allagbé, le patient

16 matches sans encaisser avec la réserve, sacrée championne avec une promotion en CFA 2 à la clé, Saturnin Allagbé (22 ans, photo) a bien réussi son adaptation pour sa première saison en France. Sa progression est logiquement récompensée cette saison, il a un nouveau statut celui de numéro 2 derrière Delecroix, le titulaire. Il profite notamment du départ de Roche, l’ancien numéro 2 à la retraite. Et il a tronqué son dossard 40 de débutant contre le 16. Dans un nouveau rôle où il devra être patient pour gratter quelques matches officiels en Ligue 2 en cas de blessures ou de suspension de Delecroix. Il devrait débuter les matches de coupe. Premier test mardi prochain contre Sochaux en coupe de la ligue. Encore lié aux Chamois pour deux ans, il faudra être patient pour lui. Il était sur le banc vendredi passé et ce sera encore le cas ce soir.

Djigla, le challenger

Annoncé comme un grand espoir du football béninois, David Djigla (19 ans) a galéré pendant deux saisons à Bordeaux où il passé le clair de son temps avec la réserve. Il n’a disputé que quelques minutes contre Nice en Ligue 1 en janvier dernier. Son unique apparition avec les pros. Libéré de sa dernière année contractuelle, il est arrivé à Niort dans la peau d’un revanchard. Rapide et dribleur, il prouvé sa faim en signant un doublé pendant la préparation contre Luçon. Remplaçant avec son maillot numéro 7 contre Valenciennes (J1), il est entré en jeu à la 62e minute. Présent dans le groupe, ce soir à Dijon, il va certainement jouer mais il doit surtout prouver pour gagner sa place de titulaire et confirmer les espoirs placés en lui. A ce niveau la concurrence ne semble pas l’effrayer. Challenger.

Kiki, le Joker

C’est le petit nouveau qui jouait encore en CFA la saison dernière. Le palier à franchir pour David Kiki (21 ans) est important mais pas impossible. Utilisé régulièrement pendant la préparation, il va devoir serrer les dents pour gagner sa place sur le terrain en Ligue 2. La patience sera de mise avec lui parce que toutes les places sont chères dans le groupe de 16 convoqués pour les matches de championnat chaque week-end. Sa polyvalence entre le milieu et le poste d’arrière gauche peut se révéler être un atout dans la durée. En attendant il a deux concurrents à doubler, Lahaye, habituel arrière droit, replacé à gauche, qui était titulaire lors de la première journée et l’autre recrue Da Veiga arrivé de Monaco. Il est comme un joker prêt à saisir sa chance dès qu’il l’aura.
Géraud Viwami

Transfert : Bordeaux va céder Djigla à Niort !


Sauf cataclysme la colonie béninoise à Niort devrait s’élargir dans les jours à venir, l’ailier des Girondins de Bordeaux, David Djigla (19 ans) va s’engager avec les chamois très rapidement.

Peu convaincant à Bordeaux, David Djigla aura une chance de faire ses preuves en Ligue 2, l’ailier qui a rejoint Bordeaux en 2013 sera cédé aux Chamois Niortais pour les trois prochaines saisons.
Son transfert sera officialisé sous réserve de la traditionnelle visite médicale, l’international béninois a déjà rejoint ses futurs coéquipiers en stage de préparation. Il devrait signer un contrat de trois ans.
Djigla a évolué ses deux dernières saisons avec la réserve de Bordeaux en CFA (28 apparitions / 3 buts). Il a même fait une apparition en Ligue 1 contre Nice le 16 janvier dernier.
A Niort, Djigla retrouvera trois autres béninois internationaux, Koukou, Allagbé et Kiki arrivé récemment.

Géraud Viwami

France-L1-J21: Première pour Djigla, deuxième pour D’Almeida avec Bordeaux ! 

Ce soir alors que Bordeaux recevait Nice pour le compte de la 21e journée avec ses deux jeunes internationaux béninois, l’ailier David Djigla (19 ans) a fait ses débuts en Ligue 1 pendant que le milieu Sèssi d’Almeida (19 ans)  a fait sa deuxième apparition de la saison.

 

David Djigla et Sessi d’Almeida ont foulé ce soir une pelouse de Ligue 1. A l’occasion  de la 21e journée de  Bordeaux accueillait Nice. Rolan a ouvert le score  à la 33e sur pénalty, les Aiglons vont égaliser par Amavi à la 66e avant  de s’imposer dans les arrêts de jeu sur un but de Plea. 2-1. Sale soirée pour les girondins mais historique pour l’ailier béninois David Djigla qui a fait ses débuts professionnels. Avec son maillot floqué du numéro 28, l’international béninois est entré en jeu à la 87e minute en remplacement de Sertic. Plutôt à la 63e minute, le milieu Sèssi d’Almeida a fait sa deuxième apparition de la saison en ligue 1. Elu meilleur espoir 2014 par Bjfoot , la semaine dernière, d’Almeida a remplacé Maurice-Belay.

Au classement , Bordeaux est 6e avec 32 points en attendant les autres matches de la journée.

Géraud Viwami

Bordeaux: Pas retenu pour la ligue 1, Djigla retourne en réserve

Visiblement , David Djigla (en blanc sur la photo, 18 ans) devra attendre pour débuter en ligue 1 avec Bordeaux. Bien qu’il ait effectué toute la préparation avec le groupe pro, l’ailier béninois est retourné avec la réserve où il débutera en CFA ce weekend. Jugé trop juste pour être intégrer directement au groupe professionnel appelé à jouer en ligue 1. Djigla n’a même pas de numéro officiel en ligue 1. Ce qui ne l’empêchera de faire des apparitions dans l’élite si le besoin se fait sentir. Mais il est plus envisageable de le voir partir en prêt ou disputer une deuxième saison consécutive en CFA. D’ici, la fin du mercato , le 1er septembre on en saura davantage.
Pour rappel la saison dernière Djigla avait disputé 500 minutes en 11 matches de CFA pour deux réalisations la saison dernière.
Géraud Viwami.

Bordeaux : Djigla , pépite en attente de confirmation.

Il est arrivé en gironde il y a un an en provenance d’Onze Créateurs (ligue 2-Bénin), David Djigla (18 ans, il aura 19 ans dans un mois) a encore deux années de contrats sur les trois pour lesquelles il s’était engagé. Alors qu’il vit sa première préparation complète avec le groupe pro, il s’apprête à connaître une première saison professionnelle qui peut déjà se révéler décisive.

Il fait toute la préparation avec le groupe professionnel sous les ordres de Willy Sagnol , le nouvel entraîneur de Bordeaux qui a succédé à Francis Gillot. Bien que David Djigla ait passé toute la saison dernière en CFA, il a été retenu avec le groupe pro pour préparer la saison qui débute le 08 aout prochain. Après une saison d’adaptation souvent diminué par des blessures, élongation notamment , il n’a joué qu’onze matches en CFA et marqué deux fois, l’international béninois va découvrir l’environnement professionnel.

La confiance de Sagnol ?

Sagnol ne manque pas de confiance envers l’ailier gauche, il a été aligné pendant les matches amicaux, contre Nice (victoire 2-1, 12 juillet) il est entré à la 55e. Contre le Shakthar (défaite 2-1) , trois jours plus tard il a disputé toute la seconde mi-temps. Le 19 juillet contre Brugges (0-0) il n’est entré en jeu tout hier contre Nantes, il était dans le groupe. Djigla sait qu’il ne serait pas un titulaire à part entière mais il peut aller cherche un temps de jeu conséquent. Sur le flanc, il peut jouer à gauche comme à droite. Il fera donc la concurrence avec des joueurs mieux affutés et internationaux comme le sénégalais Henri Saivet, la nouvelle recrue tunisienne, Wabi Kharzi, le malien Abdou Traoré, les français Maurice-Belay – Hadi Sacko et même Diego Rolan , l’attaquant uruguayen qui peut aussi dépanner sur le flanc. Dans la saison faudra compter avec les méformes des uns, les blessures des autres et les matches de coupe pour grappiller du temps de jeu. Sagnol lui accorde un minimum de confiance, l’ancien joueur du Bayern Munich a décidé de le retenir la semaine dernière alors qu’Ollé-Nicolle souhaitait renforcer son effectif avec Djigla contre le Malawi.

Première mission être dans le groupe des 18 pour la première journée contre Montpellier à la Mosson le 09 août prochain . Sinon après l’hypothèse du prêt n’est pas à exclure comme pour Emiliano Sala, le jeune attaquant argentin prêté à Niort la saison dernière et qui est considéré actuellement comme l’une des valeurs sûres du groupe de Sagnol.

Une saison décisive

Djigla a signé pour trois saisons le 25 aout dernier, il lui reste donc deux années contractuelles avec l’équipe de Jean-Louis Triaud. L’objectif principal cette saison sera de mesurer sa marge de progression après une saison d’adaptation en CFA. Djigla devra confirmer les attentes placées sinon l’expérience peut bien tourner court. Si le staff des girondins s’accordent à dire qu’il en a les capacités requises pour gagner progressivement sa place, il devra le prouver. Il a un modèle à suivre, le gabonais André Poko, arrivé au girondins en 2011 dans un contexte similaire à su s’imposer après une saison d’apprentissage en CFA pour voir son bail prolonger jusqu’en 2017. Espérons que Djigla en fasse autant.
Géraud Viwami

Bordeaux: Un bail de 3 ans plus ligue Europa pour Djigla (officiel)

Comme nous l’annoncions récemment Bordeaux officialise enfin la venue du jeune  (18 ans) ailier international béninois David Djigla. Il a signé un bail de trois saisons. L’international béninois évoluera essentiellement avec la réserve bordelaise mais il pourra faire des apparitions en ligue 1. Il jouera principalement cette saison sous les ordres de Patrice Battisrtion en CFA. L’ancien joueur de Onze Créateurs fait des parties déjà des espoirs du club qui l’a d’ailleurs inscrit sur la liste des joueurs retenus cette saison pour la Ligue Europa.  Sa signature a d’ailleurs a été officialisé sur le site du club bleus marine où on croit deja en lui avec un prototype bien connu dans la tête  » dans les traces d’André Biyogo-Poko. Il va d’abord s’aguerrir avec l’équipe réserve avant d’intégrer petit à petit le groupe professionnel au rythme de sa progression » peut-on lire au sujet de sa signature sur le site bordelais. Félicitations donc à David.

Géraud Viwami

article lié: http://bjfoot.com/2013/08/20/transfert-david-djigla-pourrait-signer-pro-a-bordeaux-le-23-aout/

Ecureuils: David Djigla ne sera pas là pour le Rwanda

David Djigla (18 ans) sera absent contre le Rwanda. La nouvelle pépite des girondins de Bordeaux ne sera pas présent à Porto-Novo pour la dernière sortie des éliminatoires 2014 avec les Ecureuils du Bénin.
Aucune raison officielle n’a encore été évoqué pour expliquer son forfait.
Pour rappel Djigla a connu sa première et unique sélection en juin 2012 sous Manuel Amoros contre le Rwanda alors qu’il avait a peine 17 ans et qu’il jouait encore à Onze Créateurs en D2 béninoise.

Amical : Ecureuils (U-20) – Ecureuils (U-17) 2-0 Les juniors mettent les cadets en garde

En préparation de son match retour contre les lionceaux camerounais à Yaoundé le weekend prochain, les cadets béninois vainqueurs de la manche aller 4-1, ont livrés un match amical leurs homologues juniores, samedi dernier au stade René Pleven d’Akpakpa. Les poulains d’Ulrich Alohoutadé se sont imposés facilement 2-0 grâce à des buts de Jacques Bessan (12e) et un pénalty de David Djigla (74e). A noter que Saturnin Allagbé a stoppé un pénalty, tiré par Roussos Makou à la 15e. Les cadets livreront un deuxième match amical contre les jeunes nigérians mercredi prochain avant de s’envoler pour le pays de Samuel Eto’o pour tenter de ramener la qualification pour le dernier tour de la Can Maroc 2013.
G.V