Transfert : Cinq internationaux béninois en fin de contrat à signer gratuitement

A l’heure où tous les championnats prennent le dernier virage, certains joueurs arrivent en fin de contrat et sont libres de choisir leur future destination. On vous présente cinq internationaux béninois qui pourraient être de bonnes affaires pour les clubs. 

 

Cebio Soukou – Arminia Bielefeld (Allemagne) 

A 28 piges sa première saison en Bundesliga avait débuté comme dans un rêve avec un but dès la première journée mais la suite sera plus compliquée. Entre la lutte pour le maintien du club, sa blessure et sa non prolongation , il a été relégué au second plan dans l’effectif. Seulement douze apparitions dont cinq titularisations en championnat. Le milieu offensif n’a planté qu’un but  en treize apparition en Bundesliga. Il va quitter le club qu’il a rejoint à l’été 2019.

Formé en Allemagne où il a connu toutes les divisions professionnelles , il dispose d’une bonne côte dans le pays et ne devrait pas avoir de mal à rebondir. Bochum, son club formateur vient d’être promu en Bundesliga. Un retour aux sources dans les tuyaux?

Yohan Roche – Rodez AF (France)

Lui aussi a perdu sa place au fil des semaines , après avoir enchaîné les présences dans le groupe entre le banc (11 fois ) et le terrain (12 fois), il a disparu. Le défenseur central a été quasiment éjecté depuis la fin d’année. La volonté du club de ne pas le conserver à la fin de son bail en juin et le recrutement d’un autre central en janvier dernier ont scellé son cas. Après avoir aligné 25 apparitions  comme titulaire la saison précédente en Ligue 2 , cet exercice est bien plus difficile pour lui. Il va lever le camp après trois saisons où il a participé à la promotion du club de National 1 vers la Ligue 2.

Devenu international béninois,  l’ancien de Reims a désormais un statut en Ligue 2 où il a cumulé 37 matches sur les deux dernières saisons. A 23 balais , c’est assurément une belle affaire à récupérer sans indemnités, les clubs de Ligue 2 ne devraient pas laisser passer cette occasion.

Abdel Fadel Suanon – Free State Stars (Afrique du Sud)

Il a bien tenu son pari de relance en Afrique du Sud où il a débarquer l’automne , titulaire indiscutable à Free State Stars , le club est toujours à la lutte pour la remontée dans l’élite à trois journées de la fin de la saison. L’attaquant auteur de quatre buts toutes compétitions confondues en vingt apparitions a rendu bien des services aux siens par son activité et ses percussions. Débarrassé de ses blessures , il vit une saison complète où il a déjà fait l’unanimité sur le plan local. Engagé jusqu’à la fin de la saison en cours,  le joueur de 25 ans a toute les chances de fausser compagnie au club de Bethlehem car les convoitises affluent déjà.

Selon nos informations , deux clubs de PSL (première division sud-africaine) lui tendent déjà les bras. L’ancien de l’Etoile du Sahel prend son temps pour se décider.

David Djigla – Niort (France) 

Il connaît sa saison la plus compliquée à Niort assurément. Pas vraiment dans les plans du coach Desabre , il a été très peu utilisé cette saison (11 matches dont 1 seule titularisation). Après sa prolongation l’été dernier, cette saison sera sa dernière au sein du club des Deux-Sèvres qu’il a rejoint depuis 2015. Ailier percutant avec vitesse et dribble , il a plus de cent matches de Ligue 2 à son actif. Une solide réputation dans l’antichambre de l’élite française qui milite en sa faveur et  devrait l’aider à retrouver un  nouveau projet qui lui convient la saison prochaine dans l’Hexagone ou ailleurs. L’ancien bordelais est  aussi suivi en Turquie.

David Kiki – Montana (Bulgarie)

Après  cinq saisons en pro en France , il a filé au PFC Montana pour une première expérience à l’étranger en Bulgarie sur cet exercice. L’arrière gauche après l’étape de l’adaptation est monté en puissance. En piston gauche ou arrière latéral , il s’est imposé dans le couloir comme premier choix. Il livre une saison bien correcte avec des performances régulières, 21  apparitions toutes compétitions confondues. Revenu au niveau sportivement , il devrait quitter le club qui se bat pour se maintenir dans l’élite. Les premières pistes mèneraient à un retour en Ligue 2 française. A suivre.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.