Lesotho-Bénin : Le XI des Ecureuils avec Kiki et Agossa

Michel Dussuyer vient de dévoiler le onze des Ecureuils face au Lesotho cet après-midi à 14 heures à Maseru dans le cadre de  la quatrième journée des qualifications de la Can Cameroun 2022. Le technicien français a procédé à trois changements dans l’équipe de samedi dernier. L’arrière gauche , David Kiki a été préféré à Emmanuel Imorou. Jerôme Agossa fait son entrée au milieu au détriment de Mattéo Ahlinvi. Puis Mickael Poté revient à la place de David Djigla sur un côté dans le trio d’attaque.

Les notes des Ecureuils contre le Lesotho. 

 

Saturnin Allagbé  6

Un arrêt sur une frappe de Khutlang en première période puis deux centres bien négociés en seconde , le dijonais n’a pas été mis en difficulté. Un match plutôt tranquille, mis sous pression sur la passe en retrait délicate de Roche , il n’a pas paniqué. Correct.

Yohan Roche 5

Pour une première titularisation à domicile , il a tenu pari. Aucune intervention tranche sauf sur un dégagement en seconde période. Il a manqué un peu de justesse sur la passe en retrait vers Allagbé. Il a été discret et efficace à la fois. Il peut faire mieux.

Cédric Hountondji 6,5

Aligné à gauche de la défense centrale à trois , le clermontois a été sérieux dans son match. Entre les prises de décisions , les duels , les sorties de balle. Il n’y a rien à lui reprocher. Jamais dépassé, il  a parfaitement maîtrisé son sujet. Le genre de performance qu’on a envie de revoir. Irréprochable.

Khaled Adénon 7

Comme souvent quand il porte le brassard , c’est une masterclass. Gestion de la profondeur , placement intelligent , diriger la défense, le capitaine a été à la hauteur. Souvent à l’origine de la première relance , c’est lui qui s’en  va chercher tout seul la passe décisive sur le but. Boss.

Emmanuel Imorou 5

A l’entame du premier acte , il a déposé deux centres de qualité sur Steve Mounié puis il a bien combiné avec son ailier , David Djigla. Mais il s’est fondu progressivement seconde période où il a été sollicité  dans son couloir .Il a terminé le match sur les rotules. Fatigué.

Youssouf Assogba  5,5

Sans doute l’une de ses prestations les encourageantes  en six capes. On a enfin vu  un arrière latéral libéré qui a pris son couloir. Il aurait pu être passeur décisif pour Dossou. La connexion commence à s’établir. Sa copie peut-être validée même s’il a encore des progrès à faire. Evolution.

Sessi d’Almeida 6

On est déjà habitué à le voir au four et au moulin. Son pressing de tout instant était la clé de la bonne forme des Ecureuils sur le premier acte et dès qu’il s’est éteint en seconde , l’équipe en a souffert. Manque de verticalité sur certains choix , sinon rien à dire. Guerrier. Il a cédé sa place dans le dernier quart d’heure à Jerôme Agossa auteur d’une entrée en de qualité.

Mattéo Ahlinvi 6,5

Il faut croire que c’était seulement sa deuxième cape et sa première titularisation mais il dégage déjà une  aisance. On a tout de suite vu la qualité de sa patte gauche , les bons choix de passes , les déplacements entre les lignes et la capacité de projection. Une heure de jeu réussie. Promesse.

Jodel Dossou 8

C’est l’homme providentiel , il était dans tous les bons coup. Il aurait pu claquer un triplé parce qu’il en  a eu les occasions. Son but est aussi beau que précieux puisqu’il offre la victoire. Evidement , il provoqué et crée le danger comme à son habitude mais pas que. Il assume comme un leader. Efficace.

David Djigla 5

Une incursion de génie par mi-temps. C’est tout. On l’a déjà vu dans un meilleur jour quand on connait ses qualités de vitesse et de percussion. Un peu trop timide et juste dans ses prises de décision. Un match loin d’être convaincant pour le niortais. Doit mieux faire. Remplacé par Chabel Gomez (73e) ,  l’amiénois a apporté la folie qui manquait dans ses dribbles sans faire mouche. On a envie de le revoir.

Steve Mounié 5,5

Il a cherché en vain son but. Sa tête sur le poteau en fin de match écoeure tout comme les deux premières en début de rencontre. Comme d’habitude, il a beaucoup couru pour le collectif et le pressing. On aurait aimé le voir récompenser d’un but. Dommage mais il a été courageux et généreux.

Mama Seibou 6

Il a supplée , Alhinvi à la 60e minute et il apporté ce qui manquait : De l’énergie et de la sérénité. Le vice-capitaine de Toulon a montré qu’il avait du vécu dans un rôle de box-to-box. Son entrée a fait beaucoup de bien à l’équilibre de l’équipe. Coaching gagnant.

 

NB: Seuls les joueurs qui ont disputé au moins trente minutes de jeu sont notés.

Ecureuils : Un groupe réduit contre le Lesotho ?

Les Ecureuils se sont entraînés hier , au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo,  Michel Dussuyer a dirigé un groupe de 21 joueurs qui devrait préparer les deux rencontres à venir contre le Lesotho dans le cadre des qualifications de la Can Cameroun 2022. Aucun joueur n’a été convoqué pour remplacer les trois forfaits. Un pari risqué. 

 

Privés de Cèbio Soukou , Jordan Adéoti et Olivier Verdon , les Ecureuils ont connu leur seconde séance d’entraînement du stage de préparation hier à Porto-Novo. Steve Mounié , Saturnin Allagbé, Mattéo Ahlinvi , Jerome Agossa , Fabien Farnolle , David Kiki et Anaane Tidjani ont rejoint le groupe dans la nuit du lundi dernier. Michel Dussuyer a donc conduit un groupe de 21 joueurs pour une séance classique fait d’exercice technique et d’un jeu d’opposition dirigée à huit clos. Le groupe s’entrainera à nouveau cet après-midi au centre aéré de la BCEAO à Cotonou.

Un effectif limité avec des risques

Vraisemblablement avant la réception du Lesotho , samedi prochain dans le cadre de la troisième journée des qualifications de la Can Cameroun 2022 , le technicien français n’envisagerait pas de remplacer les trois joueurs forfaits. Quarante-huit heures après les forfaits aucun suppléant n’a été appelé. Un choix qui peut s’avérer risqué pour plusieurs raisons. D’abord parce que Michael Poté est suspendu pour le premier match ce qui limitera la marge de manoeuvre avec un seul joueur offensif voire deux sur le banc. Pour ce premier duel , l’effectif sera composé de trois gardiens et seize joueurs de champ. Ensuite , il y a le facteur covid. En cette période particulière , les joueurs subiront des tests PCR avant d’être éligible à la veille du match. Le Bénin n’est pas à l’abri de mauvaises surprises. Par exemple, avant de prendre la direction de la capitale béninoise ,le Lesotho a vu trois joueurs de son effectif testés positifs au Covid. Ces derniers sont restés à quai. Enfin , il y a également les risques de blessures  et de suspension entre les deux matches. Rappelons que selon le règlement de la Caf , tout pays qui n’a pas quinze joueurs qualifiés (11 titulaire et 4 remplaçants)  perd son match sur tapis vert. Dans le même groupe , le Nigéria est dans l’urgence actuellement pour constituer son groupe en tenant compte de ce quota car plusieurs Super Eagles sont empêchés. Un scénario à craindre.

Géraud Viwami

Mali : Jerôme Agossa buteur , Djoliba passe en coupe

Sorti du banc à la 70e minute , Jerôme Agossa a participé au large 3-0 de l’AC Djoliba en phase de ligue de la coupe du Mali face à l’AS Séko, ce dimanche soir. Le milieu international béninois a inscrit le dernier but du match dans les arrêts de jeu. Il a parfaitement conclu une dernière contre attaque après avoir éliminé son défenseur en face (93e). Son deuxième but de la saison avec les rouges de Bamako. Leader de son groupe en championnat , Djoliba reste en course pour un doublé coupe-championnat.

G.V. 

 

Mali : Jerôme Agossa débloque son compteur , Djoliba déroule

Jerôme Agossa (25 ans) a ouvert son compteur sous les couleurs de l’AC Djoliba à l’occasion de la 18e journée de championnat malien  contre Sonni. Le milieu international béninois a ouvert le score d’une reprise du gauche en pleine surface de réparation à la 8e minute. Les rouges vont finalement s’imposer 3-0 et conserver la tête du groupe A avec 42 unités au compteur et neuf d’avance sur le LC Bamako.

G.V. 

Coupe de la Caf – J1 : Esae corrigé , Loko brille et Agossa passeur décisif

Les béninois étaient à l’honneur ce jour à l’occasion de la première journée de la phase de groupe de la Coupe de la Caf.

Dans son groupe B , Esae a concédé une lourde défaite à l’extérieur, 3-0 face à la RS Berkane. Krouch (26e) , Laachir (32e) et Ouattara (87e) ont assuré le premier succès des oranges.

Dans le même groupe , le DC Motema Pembé (RD Congo) a failli se faire surprendre par les zambiens de Zanaco qui ont rapidement pris l’avantage grâce à Moussa Souleymanou (25e). Sorti du banc à l’heure de jeu , Arsène Loko a apporté de la fluidité au jeu des Doras avant l’égalisation de Peter Kolawolé (78e). 1-1.

Prochaine journée le 8 décembre , Esae recevra au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo le DC Motema Pembé.

Agossa passeur décisif

Jérôme Agossa a réalisé des débuts plus prometteurs sur la scène continentale avec l’AC Djoliba qui se déplaçait au Caire pour affronter les libyens d’Al Nasr. Titulaire pendant 70 minutes, le milieu international béninois a été passeur décisif sur la magnifique ouverture du score de El Hadji Ba  (52e). Score final 1-1

La semaine prochaine , les Djolibistes accueilleront à Bamako les sud africains de Bidvest Wits.

Géraud Viwami 

Coupe de la Caf – J1: le groupe de l’AC Djoliba avec Jérôme Agossa

Le Djoliba AC se déplace ce dimanche à 14 heures au stade Al Salam du Caire pour affronter les libyens d’Al Nasr, contraints d’accueillir leur match en terre égyptienne à cause de l’instabilité à Tripoli. Le milieu international béninois Jérôme Agossa est convoqué dans le groupe du club malien , arrivé au Caire hier soir , pour le compte de cette première journée dans le groupe C.

Géraud Viwami 

Coupe de la Caf : Logé dans le pot 3 , Esae sera fixé le 10 novembre

Dernier qualifié pour la phase de groupe de la coupe de la Caf 2019-2020 , Esae complète le rang des 16 équipes du tournoi finale qui seront réparties en quatre groupe de quatre où les équipes s’affronteront en matches aller et retour. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale .

Le club béninois est  logé dans le pot 3 en attendant  le tirage au sort est prévu pour le 10 novembre prochain au Caire.  Rappelons que les milieux internationaux béninois Arsène Loko du DC Motema Pembé , Jean-Marie Guéra  d’Enyimba et Jérôme Agossa du Djoliba disputeront également la phase finale avec leur club respectif.

G.V.

Les 16 qualifiés

POT 1

 

POT 3

Ecureuils : Koukpo et Imorou reviennent , Agossa présent , première pour Dorémus, les 23 pour le Nigéria et la Sierra Léone 

Le sélectionneur des Ecureuils Michel Dussuyer a dévoilé ce matin, les 23 joueurs convoqués pour les premières journées de la Can Cameroun 2021 contre le Nigéria le 13 novembre et la Siera Léone  le 17 novembre à domicile. Quatre joueurs locaux sont retenus ainsi qu’un néophyte , l’arrière droit Melvyn Doremus de l’AF Bobigny. Jérôme Agossa est retenu pendant qu’Emmanuel Imorou et Marcellin Koukpo reviennent dans le groupe.

Allagbé out , première pour Domérus

Privé de Saturnin Allagbé , blessé à la cheville qui  est indisponible , Cherif Dine Kakpo fait son retour dans le trio des gardiens en même temps que Marcel Dandjinou en bonne forme avec Esae.

En défense centrale, Jean Ogouchi des Dragons, aligné récemment avec locaux pendant les qualifications du Chan et l’Ufoa fait son entrée en équipe fanion, quatre ans après sa dernière sélection chez les A. A droite, Melvyn Dorémus (23 ans, 10 matches , 1 but , en National 2 en 2019-2020) est la nouvelle trouvaille du technicien français.  Franco béninois, porte les couleurs de l’AF Bobigny, pensionnaire de National 2 actuel troisième de son championnat, cette saison. Dorémus formé à l’Entente Sannois Saint-Gratien avait disputé 18 matches en National 1 , la saison dernière. A gauche, Emmanuel Imorou aussi est de retour, le joueur d’Evian Thonon bénéficie de son facteur expérience. Il n’avait plus été convoqué depuis la Can.

Agossa présent , Koukpo revient

Au milieu, aucune surprise si ce n’est la présence de Jérôme Agossa. Le milieu du Djoliba est récompensé pour sa belle prestation contre la Zambie en octobre.

En attaque, auteur de trois buts sur les trois dernières apparitions avec le CS Hammam-Lif , Marcellin Koukpo fait son retour dans le groupe près d’un an d’absence.

Géraud Viwami

Liste des 23

Gardiens (3): Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor), Marcel Dandjinou (ESAE)  Chérif Dine Kakpo (Buffles)

 Défenseurs (8) : Youssouf Assogba (Amiens/France), Melvyn Doremus  (AF Bobigny/France) , David Kiki (Brest/France), Emmanuel Imorou (Thonon Evian/France) , Olivier Verdon (Eupen/Belgique), Cédric Hountondji  (Clermont/France) Jean Ogouchi (Dragons) , Nabil Yarou (Buffles)

Milieux (6): Jordan Adéoti (AJ Auxerre/France) , Jérôme Agossa (Djoliba AC/Mali), , Stéphane Sèssegnon (Genclerbirligi/Turquie), Mama Seibou (SC Toulon/France), Sessi d’Almeida (Valenciennes/ France), Anaane Tidjani (AS Solimane/Tunisie)

Attaquants (6) : Jodel Dossou (Hartberg/Autriche), Yannick Aguémon (OH Louvain/Belgique), Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/Allemagne), Michael Poté (BB Erzurumspor/Turquie) Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre), Marcellin Koukpo (CS Hammam-Lif/ Tunisie)

Coach : Michel Dussuyer

 

 

 

Amical : Bénin –  Zambie 2-2, Les Ecureuils bousculés, Poté en mode super sub  

Surpris par une Zambie portée par Justin Shonga , auteur d’un doublé, les Ecureuils s’en sont remis à un but tardif de Michael Poté pour éviter une défaite en match amical ce dimanche après-midi au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo avec une copie globalement  moyenne.

 

Mounié répond à Shonga

Après la minute de silence observée en hommage au célèbre journaliste de la télévision nationale, Alex Chodaton , décédé cette semaine , Les Ecureuils entament le match avec la possession acquise face au bloc bas des zambiens qui se dessine assez tôt sous  la chaleur de la capitale.

Jodel Dossou va allumer la première mèche béninoise. A la sortie d’un double crochet dans la surface, son tir s’envole (7e). Le jeu offensif béninoise peine à être fluide, le milieu Jérôme Agossa titulaire pour la première fois avec les Ecureuils fait apprécier son impact et sa justesse technique. Après le premier quart d’heure les visiteurs respirent.

Musankanya va lancer la première alerte des verts d’un tir des vingt mètres (18e). Deux minutes plus tard, Fabien Farnolle qui signait son retour dans les buts sera cueilli à froid. Justin Shonga bien lancé dans le dos de la défense béninoise, marque d’un tir croisé chirurgicale. (20e) 0-1.

Les Ecureuils vont pousser. Youssouf Assogba , centre fort dans la surface , Steve Mounié est court au point de pénalty , Cebio Soukou cadre sa tête au second poteau mais pas assez puissamment pour faire mouche. (27e)

Le Bénin peine à mieux organiser ses attaques, pendant que la Zambie bien en place joue en contre.

Soukou va offrir une merveille de passe en cloche dans le dos de la défense à Dossou. L’ailier d’Hartberg n’ajuste pas bien sa reprise en extension qui passe au dessus. Enorme occasion (38e). Dans la foulée, Mounié va égaliser de la tête. Sur un long centre de David Kiki, l’attaquant d’Huddersfield en embuscade au second poteau place un coup de casque victorieux. (39e). Il brise une série noire de six matches sans marquer avec les Ecureuils. 1-1, à la pause, le nul était logique.

Doublé de Shonga, raté de Sessègnon , Poté en sauveur

Les Ecureuils débutent fort le second acte. Dossou lancé en profondeur par Stéphane Sessègnon à gauche, son centre sera détourné (47e). Les hommes de Michel Dussuyer vont baisser du pied après l’heure de jeu les visiteurs reprennent le contrôle du jeu.

Mulenga esseulé au second poteau manque le cadre après un centre parfait de Kampamba (67e). Bousculé dans la surface, Yannick Aguémon obtient un pénalty.  La tentative de Sessègnon est bien stoppée par Sébastien Mwange (70e).

Dix minutes plus tard, la Zambie va repasser devant. Justin Shonga arrache un ballon dans les pieds d’Olivier Verdon dans la surface et marque d’un tir croisé puissant. Doublé. 1-2. (80e).

Le jeu collectif des Ecureuils s’appauvrit et le Bénin va s’en remettre à Aguémon sur coups de pied arrêtés.  Il prend d’abord sa chance sur corner direct, claqué par le gardien (82e).

Dans l’ultime minute du temps réglementaire, Anaane Tidjani obtient un coup. Aguémon dépose le ballon sur le crâne de Michael Poté, entré en fin de match. Le coup de casque de l’attaquant trouve le poteau intérieur et termine au fond 2-2. Ouf. Le  nom du buteur est scandé en chœur par le stade peu rempli. Soulagement.

Face à un adversaire discipliné et efficace, les Ecureuils ont arraché un nul au bout match globalement moyen pour leur dernier match amical avant d’affronter le Nigéria et la Sierra Leone le mois prochain pour les premières journées des qualifications de la Can 2021.

Géraud Viwami

 

XI – Bénin : Farnolle – Assogba , Kiki , Yarou (Salomon 46e), Verdon – Adéoti , Agossa , Sessègnon (Tidjani 76e) – Soukou (Aguémon 45e),  Dossou (Azankpo 80e) Mounié (Poté 80e).

Coach : Michel Dussuyer.

UFOA Sénégal 2019 : Guinée – Bénin 1-2 , Agossa libère les Ecureuils au bout d’un match laborieux

Les Ecureuils ont réussi leur entrée en lice au premier tour du  tournoi de l’Ufoa ce soir à Thiès contre la Guinée en s’imposant 1-2 grâce à un but tardif du milieu du Djoliba AC , Jérôme Bonou Agossa au terme d’un match assez moyen et filent en quarts contre le Sénégal

Houngbédji frappe fort , Koukpo régale.

Les Ecureuils entrent vite dans la rencontre en  se signalant sur corner. La passe de Jérôme Agossa est reprise de la tête par Nabil Yarou au point de pénalty sans trouver le cadre (3e). En essayant de poser le jeu, les  hommes de Moussa Latondji  sont approximatifs techniquement face au pressing des guinéens qui vont prendre le contrôle du jeu. Le capitaine du Syli , Jean Moutsé fera briller Sheyi Damilola sur une frappe des vingt mètres mais le gardien d’Ayéma s’envole et sort la parade. (11e) Michael Millemelo aussi va s’y prendre de loin après un petit festival mais son tir fuit le cadre pour peu (14e).

Après ce temps fort guinéen, les béninois vont mieux dans le jeu. Touché au tibia , Fadil Bawa , le milieu du CJ Ben Guérir cède sa place à Gaston Houngbébji qui fera mouche dans foulée. A la conclusion d’une action collective aboutie initiée par Agossa avec Marcellin Koukpo en relais qui sera passeur décisif pour le milieu de l’Aspac qui marque d’un tir puissant en pleine surface. Belle action, beau but. 1-0. (27e)

Cet avantage assomme la Guinée qui  va tenter de réagir par des centres mais  Damilola est impeccable.

Koukpo , qui sera désigné homme du match , va signer une dernière action de classe avant la pause. L’attaquant d’Hammam-Lif part en slalom seul à gauche, élimine trois défenseurs, pénètre dans la surface mais sa passe en retrait est dégagée. Dommage.  Plus réalistes , les Ecureuils mènent à la pause.

le missile d’Agossa 

A la reprise , les Ecureuils jouent bas et laissent le ballon à la Guinée , plus entreprenante.  Alpha Oumar Sow va se créer une occasion , sur une frappe au second poteau mais Damilola a les poings fermes (66e).

Servi par Koukpo , Idrissou Saliou croise trop sa frappe et manque de faire le break (71e).

Mama Bangoura va s’y prendre sur une reprise en pivot dans les dix-huit mètres qui trouve le cadre et les gants du portier béninois (84e) . A force de buter sur la défense béninoise dans le jeu ,  Morlaye Sylla égalisera sur  un joli coup franc des vingt mètres (88E).

Le Syli pensait tenir la séance de tirs aux buts avant l’ultime assaut des Ecureuils. Initié par Houngbédji à droite qui centre sur Mama Souraka au point de pénalty, l’attaquant de Béké contrôle et laisse Agossa marquer d’une frappe aussi puissante que précise en pleine lucarne (93e). 2-1. Une nouvelle action action construite qui est conclue.

Le Bénin plie le match et jouera le Sénégal en quarts jeudi prochain.

Géraud Viwami 

XI – Bénin : Damilola – Yarou , Ogouchi , Ouorou , Fassinou – Sèdjamè, Bawa (Houngbédji 20e) , Agossa – Koutché (Idrissou 68e) , Sacca, Koukpo (Souraka 79e)

Coach : Moussa Latoundji (Ben)

Coupes  Africaines : Arsène Loko , Jean-Marie Guéria et  Esae  , les béninois à suivre ce week-end

Ce week-end sera décisif dans les tours préliminaires de coupes africaines, Esae , dernier club béninois sur le continent sur le feu à Ouaga contre Salitas  en coupe de la confédération africaine pendant que les internationaux Jean-Marie Guéra (Enyimba/Nigéria) Arsène Loko (DC Motema Pembé/RD Congo) et Isaac Louté (Enugu Rangers) tenteront de passer avec leur club.

Coupe de la confédération africaine : Loko d’entrée , Esae attendu 

Arsène Loko , le milieu buteur à l’aller  et le DC Motema Pembe seront en lice ce vendredi après-midi à 15h30 pour la réception des soudanais d’Al Watany Khartoum en match retour du deuxième tour préliminaire  pour accéder aux barrages après la victoire 2-1 à l’aller. Match à suivre en direct sur la RTNC (Canal 340 sur les bouquets Canal +)  , la télé nationale congolaise.

Les nigérians d’Enugu Rangers, d’lsaac Louté doivent remonter la pente face aux gabonais de l’AS Pelican, vainqueurs de la manche aller 2-1 à Libreville. Absent, l’arrière gauche est attendu pour faire son retour dimanche.

Enfin, au Mali , sans sa dernière recrue béninoise Jerôme Bonou Agossa , pas encore qualifié,  le Djoliba doit confirmer sa victoire à l’extérieur 1-2 face aux togolais de Maranatha Fc pour disputer les barrages.

Dernier club béninois encore en lice sur le continent, ESAE devra bonifier son nul vierge acquis il y a deux semaines, demain après-midi à Ouagadougou contre Salitas. Battu en super coupe nationale, dimanche dernier par les Buffles, Marcel Dandjinou et ses amis peuvent entrer dans l’histoire du Bénin en accédant à l’ultime étape des barrages avant la phase de groupe.

Ligue des champions : Guéra en guerre en Khartoum

Le champion du Nigéria , Enyimba a concédé un nul 0-0 à domicile contre les soudanais d’Al Hilal.  Jean-Marie Guéra est dans le groupe des Eléphants d’Aba qui  sont obligés d’aller faire un résultat à l’extérieur dimanche prochain pour entrer en groupes.

Le groupe d’Enyimba en partance pour Khartoum , Jean Marie Guéra , deuxième accroupi de la gauche vers la droite

Géraud Viwami