Journal des transferts : Mounié est brestois , Sèssegnon discute avec Ankaragurcu et Birmingham vise Gestede

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra :Le retour de l’attaquant  Steve Mounié en Ligue 1 française à Brest. En Turquie ,  le milieu offensif Stéphane Sèssegnon discute avec Ankaragurcu. En Angleterre , Birmingham s’interresse à l’attaquant  Rudy Gestede. Le défenseur Olivier Verdon a été présenté à Ludogorets en Bulgarie.

 

Mounié est de retour  en Ligue 1 française

L’attaquant Steve Mounié (25 ans) signe son retour en Ligue 1 française , trois ans après son départ de Montpellier pour Huddersfield en Angleterre. Auteur de 19 buts en 95 matches de l’autre côté de la Manche , l’international béninois a été recruté par Brest  pour un transfert avoisinant les 5 millions d’euros. Le natif de Parakou portera le numéro 15 et s’est engagé pour quatre ans en Bretagne.

Turquie : Sèssegnon discute avec Ankaragurcu

Le capitaine de Ecureuils , Stéphane Sèssegnon (36 ans) libre depuis son départ de Genclerbirligi le mois dernier devrait rebondir en Turquie. Selon plusieurs médias locaux , l’ancien parisien serait en discussions avancées avec Ankaragurcu , pensionnaire de première division turque. A suivre

Angleterre : Birmingham est sur Gestede

Libre depuis la fin de son contrat à Middlesbrough , Rudy Gestede (32 ans) pourrait rester en Championship, deuxième division anglaise. Il serait sur les tablettes de Birmingham. A la recherche d’un attaquant , le club désormais coaché par l’espagnol Aitor Karanka qui était à l’origine sa signature à M’Boro en janvier 2017 serait en pince pour  retrouver l’international béninois.

Bulgarie : Ludogorets présente Verdon

Après la finalisation de son prêt en fin de semaine en provenance d’Alavès, le défenseur béninois Olivier Verdon (24 ans) a été officiellement présenté sous ses nouvelles couleurs du club bulgare de Ludogrets hier. Il portera le numéro 24 et n’a pas caché ses ambitions  » C’est la meilleure équipe de Bulgarie, elle joue en Ligue des Champions et Europa League , chaque année. Je connais d’autres joueurs qui sont venus ici. Mon objectif est d’évoluer individuellement et d’aider l’équipe aussi. »

France : Metz a tenté Dossou

Arrivé à Clermont pour trois ans en provenance d’Hartberg en Autriche , Jodel Dossou (28 ans) aurait pu atterrir ailleurs qu’en Ligue 2. Selon nos informations , Metz a tenté une approche pour chiper l’ailier international béninois mais ce dernier avait déjà ficelé sa venue en Auvergne. Les Grenats n’ont pas pu renverser la tendance.

Géraud Viwami

 

 

Transfert : Brest officialise l’arrivée de Steve Mounié !

Dans les tuyaux depuis quelques jours , c’est désormais officiel , le club de Ligue 1 française Brest a annoncé ce matin le recrutement de l’attaquant des Ecureuils  Steve Mounié (25 ans) qui s’est engagé pour quatre ans en provenance d’Huddersfield en Angleterre.

 

Trois ans après avoir brillé avec Montpellier pour sa saison unique à 14 buts en 2016-2017, Mounié est de retour en Ligue 1 française. Il portera à nouveau le  numéro 15 mais sous les couleurs de Brest ,  14e du championnat la saison dernière.

En quête de renfort offensif- deux buts marqués en deux journées – après avoir été devancé par Lorient sur le dossier Adrian Grbic, le club breton a racheté la dernière année de contrat du natif de Parakou avec les Terriers. Un transfert bouclé autour de 5 millions d’euros

Mounié est entré dans l’histoire en devant le joueur béninois le plus cher avec son transfert à 13 millions d’euros à l’été 2017. En Angleterre , il a passé deux saisons en Premier League , 59 apparitions pour 9 buts et 5 passes décisives. Puis la dernière en Championship en signant 8 buts et 2 passes décisives en 30 matches.

Avant de traverser la Manche en 2017, il avait brillé d’abord en Ligue 2  en prêt à Nîmes avec 11 buts en 2015-2016 avant d’exploser dans son club formateur en Hérault la saison suivante.

Attaquant pivot reconnue comme finisseur dans la surface , il sera le deuxième international béninois à porté les couleurs du club après l’arrière gauche David Kiki , qui a quitté le club cet été à l’expiration de son contrat après trois saisons.

Géraud Viwami

Transfert : Steve Mounié vers un un retour en Ligue 1 française ?

Steve Mounié (24 ans )  pourrait bien revenir en Ligue 1 la saison prochaine, trois ans après son départ , selon plusieurs médias Hexagonale , l’attaquant des Ecureuils serait proche de  s’engager avec Brest. Huddersfield a accordé un bon de sortie au joueur qui devrait partir pour un chèque avoisinant les  cinq millions d’euros. Saint-Etienne aussi serait intéressé pour s’attacher les services de l’ancien Montpelliérain après avoir bouclé le départ de l’attaquant Lois Diony qui va rejoindre Angers sous peu. Une finale entres les Verts et les Pirates pour attirer l’international béninois?

Géraud Viwami

Transfert : Sur le départ , Steve Mounié est dans le viseur de Saint-Etienne et Marseille

A une année  de la fin de son contrat , Huddersfield ne retiendra pas son  attaquant , Steve Mounié (25 ans) , l’international béninois dispose d’un bon de sortie et un retour en Ligue 1 est bien d’actualité.

 

Huddersfield est vendeur

Recruté à l’été 2017 contre un chèque de 13 millions d’euros  qui fait de lui l’international béninois le plus cher de l’histoire , Steve Mounié pourrait quitter Huddersfield cet été à un an de la fin de son contrat puisqu’il dispose d’un bon de sortie sur ce mercato.

Auteur de 8 buts en 2 passes la saison écoulée après une entame compliquée en Championship, le natif de Parakou a bien soigné ses chiffres et remonté sa côte sur le marché. Attaquant  pivot de qualité et finisseur , il pourrait représenter une bonne affaire  dans ce mercato un peu spécial.

Devenu un joueur clé au club , il a d’abord connu une belle expérience en Premier League anglaise pendant deux saisons avec 9 buts. Ensuite en Championsip sur l’exercice précédent malgré  les nombreux changements sur le banc l’Ecureuil a bien gardé le cap sur le terrain en étant important dans le maintien du club. Les Terriers ont besoin de vendre pour boucler quelques arrivées et il reste l’une des valeurs les plus bankables de l’effectif.

Saint-Étienne et Marseille en pôle pour un retour en Ligue 1

Sur le départ ,  l’attaquant figure sur les tablettes des clubs en Turquie , Allemagne , Italie  et France. Un retour dans l’Hexagone en Ligue 1 ne déplairait pas à l’ancien nîmois qui a brillé dans la Ligue des Talents avec Montpellier en signant 14 buts en 2016-2017 avant de filer à l’anglaise. Selon plusieurs sources Hexagonales, Saint-Étienne serait en discussions pour s’attacher les services du numéro des Ecureuils dont le profil plait à Claude Puel , qui souhaite se séparer  de Lois Diony et Wabi Khazri  dans le Forez pour faire de la place à sa future recrue en attaque. Marseille aussi à la recherche d’un attaquant pour concurrencer , Dario Benedetto comme l’annoncé le directeur sportif Pablo  Longoria il y a quelques jours , le club veut « enrôler un jeune attaquant susceptible d’être revendu d’ici à deux ans». Selon La Provence , le club serait prêt à débourser cinq ou six millions d’euros, des montants qui correspondent à la valeur actuelle de l’attaquant béninois selon le très réputé site allemand Transfermarkt. A ce tarif , Air Mounié peut décoller pour la Canebière.

Géraud Viwami

 

 

 

Angleterre : Steve Mounié signe un retour décisif

A la lutte pour le maintien en Championship (D2 anglaise) , Huddersfield (19e) s’est offert une bouffée d’oxygène en allant s’imposer ce soir 0-3 sur la pelouse de Birmingham (17e) pour le compte de la 40e journée. Entré en jeu à l’heure de jeu , Steve Mounié (25 ans, 24 matches ,  8 buts et 2 passes décisives en 2019-2020) faisait son retour à la compétition  depuis la reprise post coronavirus. Il avait manqué les deux journées de reprise à cause d’une gêne à la cuisse.

L’attaquant international béninois  s’est illustré en étant passeur décisif sur le troisième but marqué par Elias Katchunga à la 72e minute, en déviant un coup franc de la tête. Air Mounié a bien repris du service pour sa deuxième offrande de la saison.

Géraud Viwami

Perf’ des béninois : Gestede titulaire pour la reprise , Poté et BB Ezurumspor se rapprochent de la Super Ligue et le hold up de Dossou

Certains internationaux béninois ont repris la  compétition après l’interruption globale provoquée par la crise sanitaire du COVID-19. Cette semaine nous avons patrouillé sur les principales performances de la semaine écoulée. Point.

En deuxième division anglaise , Rudy Gestede (31 ans , 19 matches , 2 buts, 1 passe) était titulaire avec Middlesbrough (21e) pour le retour de la Championship mais malheureusement ils se sont lourdement inclinés à domicile 0-3 devant Swansea (9e).

Steve Mounié (24 ans) a dû déclarer forfait avec Huddersfield à cause d’une déchirure.

En deuxième division allemande , déjà assuré de remporter le titre et d’évoluer en Bundelisga la saison prochaine , l’Arminia Bielefed (1er)  a enregistré un nul prolifique 3-3  sur le terrain de Karlsruher , samedi dernier après avoir mené 3-0 au bout de vingt minutes. Cèbio Soukou (27 ans, 26 matches , 5 buts , 5 passes décisives en 2019-2020) est sorti du banc à la 65e minute. Il ne reste plus qu’une journée pour clore l’exercice.

En première division autrichienne, Hartberg (5e)  a encore signé un gros coup dans les play off pour le haut de tableau en allant s’imposer dans la capitale devant le Rapid de Vienne (2e)  0-1 à l’occasion de la 28e journée.  Remplaçant au coup d’envoi , Jodel Dossou (28 ans, 26 matches , 5 buts , 4 passes décisives en 2019-2020) est entré en jeu à la mi-temps.  Hartberg doit sécuriser sa cinquième place qui lui permettra de disputer les qualifications pour l’Europa League la saison prochaine. L’ailier international béninois et les siens ont encore quatre journées  pour y arriver.

En première division estonienne , Jonas Tossou (18 ans, 7 matches , 1 but) a signé une nouvelle apparition avec Tulevik  (5e) , vainqueur 2-0 de Legion (9e) mardi dernier. Le milieu offensif béninois est entré en jeu à la 71e minute.  On jouait la huitième journée.

En Turquie , samedi , en première division c’était la 28e journée , avec Fabien Farnolle (35 ans , 28 matches ,6 clean sheet en 2019-2020), Yeni Malatyaspor (14e) s’est offert un succès vitale dans la course au maintien , 2-1  face à Goztepe (8e). Avec 31 points Malatyaspor  a quatre unités d’avance sur le premier non relégable Konyaspor. Concerné par la lutte pour la survie dans l’élite , Genclerbirligi (13e) sans Stéphane Sèssegnon (36 ans) s’est incliné contre Kayserispor (17e)

Samedi en deuxième division , BB Ezurumspor (2e) a fait un nouveau pas vers la remontée dans l’élite grâce à sa victoire 1-0 sur Eskisehispor  (18e) Mickael Poté (35 ans , 24 matches , 7 buts , 1 passes décisive en 2019-2020) était titulaire pendant 64 minutes. A quatre journées de la fin de la saison , le club a les cartes en mains pour blinder la seconde place synonyme de  promotion automatique.

Dimanche soir , Boluspor (15e) n’a pas eu besoin des services de Moise Adilehou (24 ans) resté sur le banc pour décrocher un nul vierge dans le match de mal classés qui l’opposait à Altinordu (14e)

Géraud Viwami

Télévision : Steve Mounié rêve de Koh-Lanta

Diffusée depuis 2001 sur la chaîne française TF1 , l’émission de télé-réalité , Koh-Lanta a du succès auprès des sportifs pour sa compétitivité.  Présentée par  Denis Broignart , le concept est de récompenser le candidat qui survivra aux épreuves sur une île déserte. Fan de l’émission ,interrogé il y a une dizaine de jour par nos confrères de FranceFootball dans un sujet réalisé sur l’édition 2020 , l’attaquant des Ecureuils et d’Huddersfield a dévoilé un plan surprenant «Ce serait le rêve ultime d’y participer. Dès que je finis ma carrière, c’est l’une des premières choses que je vais essayer de faire !»  Rendez-vous  pris pour l’édition de 2035.

Géraud Viwami

 

Entretien exclusif : Steve Mounié « Nous avions rassemblé un peuple entier, c’était beau. »

La trêve forcée à cause du coronavirus, son début de saison, le football anglais, la Can 2019, son nouveau statut en sélection nationale, David Wagner et le mercato, l’attaquant d’Huddersfield Steve Mounié (25 ans, 23 matches, 8 buts s’est livré sans langue de bois. Après plus  de deux mois sans football, l’attaquant d’Huddersfield nous a accordé un entretien exclusif. Contenu.

 

Qu’est-ce qui vous manque le plus en ce moment ?

Ce qui me manque le plus actuellement c’est ma liberté de voir ma famille, mes amis, voyager. Je pense que c’est la chose qui me manque énormément.  C’est la chose la plus difficile pour tout le monde dans ce confinement. On n’a plus la liberté de faire quoi que ce soit et c’est vraiment compliqué

Quelles sont les dernières informations que vous avez concernant la reprise ?

Nous sommes censés reprendre les entraînements le 18 mai et les matches en juin. Mais cela est toujours en fonction des annonces du gouvernement. Il y a quelques jours, le premier ministre Boris Johnson a fait une annonce et franchement je n’ai pas trop compris. Je n’en sais strictement rien. C’est vraiment pesant. Nous sommes dans le flou entre deux chaises. On attend peut-être quelque chose qui n’arrivera jamais. C’est encore plus difficile.

Avant l’arrêt de la saison le 7 mars, vous étiez sur une série de huit buts sur les neuf derniers matches, après un début de saison compliquée la crise a quasiment coupé votre élan…

C’est vrai que depuis décembre, je revenais. J’ai réussi à marquer pas mal de buts sur une période très courte. J’ai eu la chance d’avoir du temps de jeu et j’ai prouvé que je n’étais pas fait pour le banc de touche. Si on m’utilise, je peux être efficace. J’ai fait mon boulot qui était de marquer des buts. En tant qu’attaquant, je sais que je marquerai toujours. A partir du moment où je suis sur le terrain, je sais que je peux marquer. J’ai été traité d’une certaine façon en début de saison mais j’ai gardé le cap pour montrer ma vraie valeur. C’est dommage que le corona soit venu. J’espérais passer la barre des dix buts avec un ratio but par match incroyable. J’ai mis huit buts en 9 titularisations, c’est déjà bien.

« La Premiere League, c’est le must, même en Championship, notre stade à Huddersfield fait 20 mille spectateurs tous les week-end et ça chante ! »

 

Après deux saisons en Premiere League, comment jugez-vous la Championship…

Les deux saisons en Premiere League étaient exceptionnelles même si la deuxième a été très compliquée. Aussi bien sur le plan mental que collectif et sportivement. Heureusement j’ai eu la Can pour remonter un peu tout cela. Je n’ai pas non plus fait un tournoi exceptionnel. C’est aussi parce que la saison a été compliquée mentalement. Par contre, la première saison était incroyable, le niveau de la PL, on le voit à la télé mais on ne s’en rend pas compte, c’est très élevé. Quand j’arrivais en équipe nationale après, je me sentais plus à l’aise que quand j’étais à Montpellier ou à Nîmes. Cela marque vraiment l’intensité qu’il peut avoir et ça aide pour la sélection. Je dirai que c’est le meilleur championnat du monde. Après la Championship, c’est un ton en dessous. Il y a plus d’espaces, les défenseurs font plus d’erreurs. Il y a plus de facilités à marquer des buts qu’en PL. Des fois en PL, je faisais des matches entier sans avoir tiré une fois au but. J’étais dans une « petite » équipe mais ça pouvait arriver de faire un match sans frapper une seule fois au but. Je n’étais pas le seul attaquant dans ce cas. En Championship, les occasions, elles viennent.

…Et le foot anglais en général après la France ?

C’est un football de passionné, les fans, les stades remplis, ça donne des frissons. Quand on rêve de jouer au foot en étant petit, c’est ce que je vis en Angleterre. Les belles pelouses, les stades pleins, les chants, franchement là même le fait d’en parler j’en ai déjà des frissons. La PL, c’est le must, même en Championship, notre stade à Huddersfield on fait 20 mille spectateurs tous les week-end et ça chante.

D’ailleurs vous avez votre propre chanson auprès des  supporters des Terriers …

Quand ils sentent qu’un joueur se bat pour l’amour du maillot et réalise de bonnes performances, Ils n’hésitent pas à lui faire une chanson personnelle assez rapidement. J’ai eu la chance de bien démarrer à Huddersfield en pré saison ou début de saison pendant la première année, ça a fait que j’ai eu droit à une chanson très vite. Et à chaque fois que je marque un but jusqu’à ce jour ou que dès que je fais une action chaude sur le terrain, j’ai droit à ça. Et je vous assure que c’est des frissons quand j’entends tout le stade qui chante « Olé Olé Mounié ». Franchement c’est incroyable de vivre cette sensation. Je remercie les fans d’Huddersfield pour cela parce qu’ils m’ont fait vivre des frissons sur le terrain. Quand vous l’entendez dans le stade, vous avez envie de vous donner deux fois plus pour l’entendre encore

Et cette chanson a inspiré un rappeur béninois qui a composé un titre à votre honneur …

Tess Ridfa , c’est l’artiste en question. Il a fait cette chanson avec le clip qui va avec  pour la Coupe d’Afrique. Franchement quand j’ai vu le son arriver , je me suis dis : Whaouh ! Merci mon gars. Tu m’as fais honneur. La chanson, elle est top. Franchement, Tess Ridfa , il a géré.  Grand rappeur. Je suis en contact avec lui d’ailleurs , on se parle de temps en temps. Je sais qu’il est jeune, mais il a beaucoup de talents parce que la chanson, les paroles sont bien. Le clip qu’il a monté aussi n’est pas mal. Franchement ça m’a fait grave plaisir. En début de carrière comme ça entendre une chanson à son honneur, une chanson officielle enregistrée c’est un truc de fou ! Après c’est parce qu’on a réalisé quelque chose d’assez exceptionnelle. Cela faisait dix ans qu’on ne s’était pas qualifié pour la Can. C’est un peu comme une reconnaissance, on a vécu un moment historique et cette chanson aussi fait partie de l’histoire.

Vous aurez encore une année de contrat à la fin de saison, on parle d’un retour en France à Lens, après les rumeurs de Reims, Marseille et Nice dernièrement, vous envisagez vraiment un retour dans l’Hexagone ?

Je ne suis pas au courant de toutes ces rumeurs. J’ai vu celle de Lens sur Instagram. C’est mon agent qui gère ça. Après les deux dernières saisons à Huddersfield, c’est un sujet d’actualité. Nous verrons bien avec la crise actuelle, ce qui peut se faire ou pas.

Vous n’étiez pas loin de quitter le club l’été dernier ?

J’ai eu des contacts mais cela ne s’est pas fait pour X et Y raisons. Je suis heureux ici. Il me reste une année de contrat, les choses peuvent vite changer.

Quels clubs étaient intéressés ?

Des clubs de Premiere League et de Bundesliga en Allemagne.

 

« Avoir une fondation, c’est un projet que j’avais en tête depuis tout petit. C’est très important de rendre ce que la vie nous a donné »

 

Alors comment vous meublez vos journées, en cette période ?

Je fais du sport, il faut se maintenir. Je n’ai jamais été aussi bien physiquement. J’ai un summer body, je suis prêt pour la plage (rires).  Tous les jours à 17 heures, pendant le confinement, je jouais à Mario Kart sur Nitendo Swicth avec la famille. C’est un moyen de rester en contact avec eux. J’ai pu m’occuper de différents projets, d’accélérer certaines choses.

En parlant de ça, vous avez lancé votre fondation récemment dans quel but ?

J’ai créé la Fondation Steve Mounié en janvier 2020. Elle a réalisé sa première action en avril. Un don de matériels pour la lutte contre le coronavirus dans trois villes du Nord du Bénin, Parakou, Kouandé et Sinandé. Ce sont les villes dont mes parents sont originaires. C’était important pour moi de faire ce geste. C’est pour montrer que je pense à mes frères et je les soutiens pendant cette crise sanitaire qui touche le monde entier. Si je peux leur apporter un peu d’aide c’est avec grand plaisir. Avoir une fondation, c’est un projet que j’avais en tête depuis tout petit. Je voyais mes idoles, les grands joueurs africains réaliser ce genre de choses. Ils faisaient des fondations qui aidaient à leur façon le développement de leur pays. Je me suis dit un jour j’espère que j’aurai la possibilité de faire cela à mon tour au Bénin et aujourd’hui je peux le faire, je le fais avec plaisir. C’est très important de rendre ce que la vie nous a donné. Le projet va s’étendre sur plusieurs thématiques. D’abord, « L’eau pour tous » ensuite le recyclage des déchets plastiques, la culture. C’est important de promouvoir la culture béninoise à l’étranger mais aussi de la transmettre entre nous. Il faut garder notre identité. Le dernier thème sera consacré au sport. En 2021, on va essayer d’organiser un match de gala sur Parakou. Nous allons inviter des joueurs de l’équipe nationale mais j’espère aussi des amis qui évoluent en Europe et qui voudront bien venir. Ce serait vraiment cool de faire cela et récolter des fonds pour la fondation, réaliser des opérations dans la ville.

Vous semblez très lié à la ville de Parakou où vous êtes d’ailleurs né ?

C’est ma ville natale. Je suis né là-bas, donc forcément jusqu’à ma mort j’aurai un lien avec Parakou. C’est là où mes parents vivent. Mon oncle et grand-mère aussi. Elle y a son hôtel depuis quarante-cinq ans maintenant. Franchement, Parakou c’est toute l’histoire de la famille Mounié. On y est attaché. C’est chez nous. J’ai envie de faire des choses pour ma ville.

« Dans les tribunes, je vous jure que je n’ai même pas stressé, comme si je savais qu’on allait passer contre le Maroc »

 

Quand on vous dit Can Egypte 2019, vous pensez à quoi ?

Je pense à des moments inoubliables. C’était énorme. Nous avions réalisé quelque chose d’exceptionnelle. Même si je n’ai pas participé au match contre le Maroc, je me souviendrai toute ma vie de ça. Arriver en quarts de finale, on ne se rend pas compte mais nous avions réalisé quelque chose de dingue. Cela restera à jamais dans nos mémoires et celles des béninois aussi.  Nous avions rassemblé un peuple entier. C’était beau. J’ai encore des images qui défilent dans ma tête, des moments de joie quand nous sommes rentrés à Cotonou. C’était vraiment exceptionnel de voir tout le Bénin ensemble derrière nous, la patrie, l’amour du maillot. J’espère qu’on pourra refaire de telles performances pour revivre des moments pareils.

Comment avez-vous vécu ce match contre le Maroc en tribunes puisque vous étiez suspendu ?

Franchement sur ce match, je n’ai eu aucun stress bizarrement. Même sur le pénalty de Ziyech en fin de partie. Dans les tribunes, je vous jure que je n’ai même pas stressé, comme si je savais qu’on allait passer. C’était incroyable. Après c’était un peu dur parce que je n’ai pas pu aller dans le vestiaire comme j’étais suspendu. Je n’ai même pas pu être dans le vestiaire pour célébrer la victoire. Je devais attendre dehors sur le parking où on prenait notre bus. C’était vraiment difficile parce que je n’étais pas de la partie.  Sinon après c’était une joie immense, quand Mama Seibou a marqué le penalty de la qualification. C’était exceptionnel. Et Saturnin Allagbé qui nous a sorti des arrêts incroyables. C’était beau à vivre.

Depuis votre première sélection en 2015, votre statut a vraiment évolué chez les Ecureuils , maintenant vous êtes le choix numéro un au poste de numéro 9…

Je suis juste un joueur, un peu plus expérimenté, il y a des jeunes qui sont arrivés aussi. Je suis l’attaquant, je suis là pour marquer des buts, parfois me sacrifier pour l’équipe comme je l’ai fait à la Can. Mon rôle est simple parce que nous avons encore nos cadres qui sont là. Sèssegnon, Poté, Farnolle et Adénon, ils sont là pour nous montrer la voie.

Une dernière pour la route Wagner il attend quoi pour vous passer un coup fil pour débarquer à Schalke 04.

(Rires) Wagner est un grand coach, j’espère qu’un jour, je pourrai retravailler avec lui. Il m’a vraiment appris beaucoup de choses. Il a une idée du football différente de ce que j’avais pu voir avant. C’était ce que j’étais venu chercher en signant pour lui en 2017.  C’est pour lui que j’ai signé, son discours, la façon dont il voulait me faire jouer. Je sentais que j’allais progresser avec lui et ça été le cas. Même au plan statistique cela ne s’est pas vu aux yeux du monde je sais très bien que j’ai bien progressé. Wagner est un grand homme et si un jour il veut me reprendre ce sera avec plaisir.

Entretien réalisé par Géraud Viwami entre Lyon (France) et Huddersfield (Angleterre)

Angleterre : L’entrée fracassante de Steve Mounié !

Steve Mounié (25 ans, 22  matches , 8 buts , 1 passe décisive) confirme sa bonne forme du moment avec une entrée très réussie cet après-midi en étant impliqué sur trois buts. Sorti du banc à la 73e minute, alors qu’Huddersfield (17e) ne menait qu’un but à zéro face à Charlton (20e) , pour le compte de la  36e journée de  deuxième division anglaise , l’attaquant international béninois a  d’abord corsé l’addition en touchant son premier ballon deux minutes plus tard dans la surface de réparation.  Son huitième but de la saison  et son cinquième sur les huit derniers matches disputés.  Ensuite, il sera à l’avant dernière passe sur le troisième but d’Ahearne-Grant (90e). Le numéro 24 va encore s’illustrer en étant passeur décisif sur le dernier but du match marqué par Bacuna (94e) qui a scellé la large victoire 4-0 des Terriers.

Géraud Viwami. 

Angleterre : Steeve Mounié égale un record , Huddersfield tombe

Huddersfield (21e) n’avance pas vraiment sur sa saison en Championship où le maintien est toujours d’actualité après la défaite de cet après-midi 3-1 face à Swansea (9e) à l’occasion de la 34e journée de deuxième division anglaise. Sorti du banc à la pause , Steve Mounié (25 ans, 20 matches , 7 buts ) a marqué l’unique but des Terriers à la 78e minute. Il a ramené un espoir de courte durée en égalisant sur un vrai but de renard de surface dans les six mètres avant que les siens ne coulent en fin de match.

L’attaquant international béninois de retour au premier plan signe son troisième but en février et son septième de la saison.

Le numéro 24 égale ainsi son meilleur total en championnat uniquement sur un exercice avec le club anglais en 2017-2018 en Premiere League anglaise.

G.V.

Angleterre : A force de caractère, Steve Mounié (re) décolle !

Auteur de six buts sur les neuf derniers matches, élu joueur du mois de janvier, Steve Mounié (25 ans) retrouve la lumière avec Huddersfield en deuxième division anglaise après un début de saison  compliqué. L’attaquant international béninois revient de loin.

Il a fait le plein de confiance ces dernières semaines au point de prendre la responsabilité de tirer et transformer un pénalty samedi dernier contre Queen Park Rangers, lors de la 31e journée de championnat, Mounié a totalement renversé la  tendance au sein de son club. Il vient d’enchaîner six buts  sur ses neufs dernières apparitions dont la moitié ont fait gagner des points aux Terriers.

Il en a planté trois de la tête, évidemment. Et l’autre moitié du pied droit dont son bijou contre Blackburn Rovers le 29 décembre dernier.

Au cœur d’une saison , 2019-2020 , compliquée, où Huddersfield relégué de la Premiere League doit encore lutter en Championship pour éviter une deuxième descente d’affilée, l’attaquant béninois redevient le maillon fort de la ligne d’attaque par son utilité dans le jeu et ses chiffres.

Air Mounié décolle 

De retour de la Can 2019, sans but, l’ancien héraultais annoncé sur le départ reste à quai et devra lutter pour revenir dans le onze. La présence de Jan Siewert qui ne l’avait vraiment pas dans ses plans depuis son arrivée en janvier 2019 sur le banc du club n’arrange pas vraiment les choses.  Mais le club change de coach en septembre dernier. Dany Cowley débarque. Tout  ne bascule pour autant tout de suite. La preuve, il a débuté 18 matches sur le banc. Mounié revient progressivement dans l’équipe, pas toujours sur le terrain. Avant de marquer son premier but en championnat  le 21 décembre 2019 contre Nottingham Forest, il se ressource d’abord avec les Ecureuils où il débloque son compteur cette saison contre la Zambie en amical à Cotonou en novembre 2019, en match amical. La machine est ainsi lancée.

Actuel deuxième meilleur buteur du club, il n’a pas perdu sa  concentration  et faire preuve d’un force mentale pour revenir à son meilleur niveau.  Il  signera un mois de janvier de  bonne facture avec deux buts inscrit et se voit désigner joueur du mois au sein du club. Belle récompense.

Recruté pour 14 millions d’euros, à l’été 2017  en provenance de Montpellier, surnommé Air Mounié en référence à son jeu de tête,  est encore lié au club anglais jusqu’en juin 2021, il retrouve une pente ascendante qui pourrait faire les affaires de tout le monde l’été prochain. Mais avant il sera encore attendu dès demain soir pour le match de la 32e journée contre Cardiff.

Géraud Viwami

 

Angleterre : Steve Mounié ne s’arrête plus

Steve Mounié (24 ans , 17 matches , 6 buts) poursuit sa belle série du moment en Championship (D2 anglaise) avec Huddersfield (19e) , l’attaquant des Terriers a remis ça cet après-midi contre Queen Park Rangers (17e)  pour la 31e journée. Il a confirmé la victoire des siens 2-0 en inscrivant le second but sur pénalty à  l’heure de jeu.  Sixième réalisation de la saison  et troisième but consécutif sur les trois dernières journées.

G.V. 

Angleterre : Steve Mounié célèbre sa cinquantième avec un but

HUDDERSFIELD, ENGLAND – NOVEMBER 10: Steve Mounie of Huddersfield Town during the Premier League match between Huddersfield Town and West Ham United at John Smith’s Stadium on November 10, 2018 in Huddersfield, United Kingdom. (Photo by Marc Atkins/Getty Images)

Buteur en semaine , Steve Mounié (25 ans, 16 matches , 5 buts) a remis cet après midi malgré la défaite d’Huddersfield (20e) contre Fulham (3e) pour le compte de la 30e  journée de deuxième division anglaise. L’attaquant international béninois, titulaire a inscrit le deuxième but des siens à la 39e minute en étant à la conclusion d’un centre à ras de terre au second poteau. Son cinquième but de la saison. C’est la deuxième fois de la saison  que Mounié , qui  fêtait cet après-midi sa cinquantième titularisation sous le maillot des Terriers, marque sur deux journées d’affilée. Serial buteur.

Géraud Viwami 

Angleterre : Steve Mounié débloque son compteur

 

 

Titulaire pour la troisième fois de la saison , Steve Mounié (25 ans, 10 matches , 1 but en 2019-2020) a enfin débloqué son compteur en deuxième division anglaise cet après-midi lors du succès 2-0 d’Huddersfield (19e) sur Nottingham Forest (9e) à l’occasion de la 23e journée de championnat. L’attaquant international béninois a inscrit le deuxième but des siens  à la 49e minute d’une tête bien placée au second poteau sur corner . Son premier but cette saison. Annoncé sur le départ cet hiver l’ancien héraultais retrouve ses sensations à l’approche de l’ouverture du marché.

Géraud Viwami

Transfert : Mounié courtisé en Premiere League

Alors qu’il s’apprête à disputer son troisième match de Can avec les Ecureuils demain , Steve Mounié (24 ans) est sur les tablettes de plusieurs clubs de Premiere League. Relegué en deuxième division anglaise avec Huddersfield , l’attaquant qui est encore lié au club pour deux saisons selon la presse anglaise intéresse , Newcaste , Bournemouth, Crystal Palace et Watford. Ce dernier club était déjà prêt à le recruter il y a deux ans avant qu’il n’aille chez les Terriers. Huddersfield  pourrait céder à une offre avoisinant quinze millions d’euros. L’international béninois avait coûté 14 millions lors de son arrivée.  A suivre.

Géraud Viwami

Entretien : Steve Mounié «  Tout ce que nous voulons , c’est rendre fier le peuple béninois en se qualifiant  »

Avant le début du stage de préparation, ce lundi,  dans le cadre du match décisif de la 6e journée des qualifications de la Can Egypte 2019 des Ecureuils contre le Togo, Steve Mounié (24 ans) nous a accordé un entretien exclusif. L’attaquant d’Huddersfield revient sur sa saison en club, son avenir  et du duel du 24 mars prochain. Entretien.

Vous  êtes dans une saison compliquée avec Huddersfield, dernier de Premiere League anglaise , comment vous arrivez à vous motiver dans cet épisode ?

C’est vrai que cette saison elle n’a pas été simple. On n’a pas su reproduire ce qu’on avait fait la saison dernière. Il faut savoir qu’on est Huddersfield, le petit poucet de la Première League.  L’équipe avec le moins de moyens. On a réussi à le faire une saison et celle-ci malheureusement a été un peu plus compliquée. Après cela n’a pas été facile à gérer mentalement que ce soit en tant qu’attaquant ou compétiteur j’ai du mal à accepter d’être dans cette situation. Une saison avec peu de buts (ndlr : 2   buts en PL), une saison avec peu de victoires. C’est très compliqué.  Au-delà de cela même si les gens ont du mal à le voir je sais que malgré tout même si  le bilan comptable n’a pas suivi, même si les statistiques, les performances collectives  n’ont pas suivi, je sais que j’ai énormément progressé cette saison, je suis un meilleur joueur. L’important c’est de ne pas baisser les bras, de toujours relever la tête dans les moments difficiles d’être conscient de ses qualités et sa valeur.

Personnellement avec seulement deux buts marqués l’effet de surprise de votre arrivée la saison dernière en Angleterre est dissipé…

L’effet de surprise n’a plus été pour l’équipe entière. Je ne pense pas que je n’ai pas marqué plus de buts que ça à cause du fait que les adverses me connaissent mieux. Je pense simplement  que cette saison je suis dans une équipe où on a du mal à se créer des opportunités, de la différence. En tant qu’attaquant on a besoin de ses partenaires pour donner des bons ballons. Après il a fallu que je me réinvente, que je cherche des solutions, que je sorte de mon  style de jeu mais malheureusement je ne peux pas faire des miracles.

Le changement d’entraîneur avec le départ de David Wagner  et l’arrivée de Jan Siewert  en décembre n’a pas fait plus de bien que cela ?

Le changement de coach pour l’instant n’a pas eu son effet. Cet effet qui normalement est censé galvaniser les troupes et donner un nouvel élan à l’équipe. Malheureusement pour l’instant cela n’a pas encore fonctionné, on a qu’une pauvre victoire à notre compteur. Il reste des matches pour changer la donne et on va essayer de donner le maximum. On se bat avec nos armes.  Le changement de coach à a été très compliqué à vivre  pour la plus part des joueurs. On portait tous l’ancien manager près du cœur. C’est quelqu’un qui nous a tous fait venir en PL, ramener en PL pour ceux qui était là au club. C’est grâce à lui et aux autres que le club en est là. C’est grâce à lui que j’ai signé en PL.  Je le remercierai toujours. Il m’a fait progresser en tant que joueur

Le mardi 26 février vous avez d’ailleurs offert  cette victoire dont vous parlez en toute fin de match, ce genre de moment font toujours du bien …

C’est toujours de grandes émotions. On joue au foot pour ce genre de moment. Un but à la dernière minute qui permet à votre équipe de remporter le match. Ça fait toujours son effet même si vous êtes dernier. J’étais content de ramener la victoire à mon équipe, de donner la joie aux fans, mes coéquipiers et au staff. J’espère pouvoir reproduire ce genre de performance en équipe nationale. Si cela peut déjà être lors du prochain match face au Togo, j’aimerais revivre ce genre de moment  avec le peuple béninois.

« monter que le Bénin à des ressources et de l’avenir avec sa jeunesse »

D’ailleurs débutez ce lundi, le stage de préparation  du match contre le Togo à domicile dans quel état d’esprit allez-vous aborder ce derby ?

C’est toujours une fierté de représenter les couleurs du Bénin. On sait que ce match face au Togo va être crucial. C’est une finale chez nous. Il va falloir gérer ce match comme des hommes, comme des footballeurs professionnels matures.  Ne pas faire n’importe quoi. On a déjà nos fantômes du passé comme ce match face au Mali où on avait subi cette lourde défaite. Avec une meilleure gestion cela aurait pu se passer autrement. Il faut que ces expériences nous servent.  Il va falloir le soutien de tout le peuple. Il va falloir une ambiance de feu au stade pour nous galvaniser.

En l’absence de Stéphane Sèssegnon et Michael Poté, vous êtes attendus pour endosser le rôle du leader d’attaque ?

C’est vrai que ces absences redistribuent les rôles au sein de l’équipe. On connait leur importance dans l’expérience dans la gestion des matches. Il va falloir que l’on prenne la relève. On sait qu’ils ne seront pas éternels.  Ce match  est une bonne occasion pour monter que le Bénin à des ressources et de l’avenir avec sa jeunesse.

Vous rêvez d’une première Can…

Bien sûre que c’est  un rêve, un objectif aussi. On a envie de rendre fier le peuple béninois. De porter haut les couleurs du Bénin à l’échelle continentale. C’est pour cela qu’on joue pour le Bénin. Tout ce que nous voulons c’est rendre fier le peuple béninois en se qualifiant. On sait que cela fera beaucoup d’heureux et cela donnera beaucoup d’espoir à tout le monde. Ça donnera plus d’envie de nous soutenir.  C’est très important. On va tout donner.

« Avec le douzième homme on est capable de grandes choses »

Dites-nous, en cas descente  probable, vous avez déjà imaginé la saison prochaine, jouer en Champîonship ou rester en PL ailleurs, vous avez une priorité ?

J’ai encore deux ans  de contrat. C’est vrai  que  l’idée de jouer en Championship n’est pas ma priorité, si je peux rester en PL, je ferai tout pour. Mais dans la vie il faut savoir respecter les contrats aussi donc  je ne sais pas ce qui adviendra à la fin de la saison. Mais je suis prêt à relever tous les défis. L’objectif c’est de rester en PL.

On a appris il y a quelques jours que vous avez envoyés votre maillot à un étudiant béninois en France qui se fait moquer par ses amis sur les footballeurs béninois…

C’est vrai ! Il m’avait écrit il y  a un moment sur  mon compte Instagram. Il m’a dit qu’il se faisait chambrer par ses camarades qui lui disait qu’il y avait aucun joueur béninois connu et qu’on  ne pouvait même pas acheter un  maillot d’un joueur béninois dans un magasin. Du coup cela m’as touché et je me suis dit je suis fière d’être béninois. Je ne peux pas accepter qu’on chambre un compatriote. J’avais la possibilité de faire ce geste et je l’ai fait avec plaisir. Ce n’est pas la première fois que je fais cela d’ailleurs. J’en ai envoyé à d’autres aussi. Je le fais assez régulièrement si je peux faire plaisir à des gens je le fais. Encore plus quand il s’agit des béninois je le fais. On est en Europe  on sait à quel point c’est dur, le froid, les baisses de moral si je peux relever un peu celui d’un compatriote qui se fait chambrer c’est avec plaisir.

On a aussi vu un supporter anglais célébrer votre but contre Wolverhampton avec un drapeau du Bénin …

Il faut savoir qu’il y a une famille anglaise qui a chaque  match à domicile brandit le drapeau du Bénin. C’est tellement une fierté de voir le drapeau dans le stade, je suis parmi l’un des seuls drapeaux à être représenté dans le stade à chaque match. Ce n’est pas même des africains, c’est des anglais qui m’apprécient et le pays aussi. C’est un geste qu’ils font à chaque match à domicile et c’est magnifique. Je les remercie à chaque en leur donnant des maillots.  C’est très beau.

Pour finir…

Un dernier message à tout le peuple béninois, j’espère que vous serez nombreux le dimanche  24 mars, on a besoin du soutien du peuple de la chaleur. Avec le douzième homme on est capable de grandes choses,  on  l’a déjà montré contre l’Algérie. Je suis sure qu’on peut reproduire ce genre de performance surtout à la maison. 

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Angleterre : Steve Mounié libère Huddersfield

Steve Mounié (24 ans, 23 matches , 2 buts) a retrouvé le chemin des filets avec Huddersfield (20e)  ce soir à l’occasion de la 28e journée  de Premiere League contre Wolwerhampton (8e). L’attaquant béninois  a délivré les Terriers en marquant au bout du temps additionnel l’unique but du match. 1-0. Huddersfield n’avait plus gagné depuis le match aller contre Wolwerhampton fin novembre. Avec 14 points , les Terriers sont bien loin, à onze points  du premier non relégable Cardiff City.

Mounié aussi n’avait plus été en réussite depuis son premier but en championnat le mois dernier. L’ancien Montpellier a été récompensé dans un match où il s’est crée les meilleures opportunités d’abord de la tête (59e) dans le petit filet puis une frappe enroulée qui passe a rasé le poteau (85e).

Géraud Viwami

Bjfoot Awards 2018 : But de l’année , Steve Mounié

Bjfoot.com dévoile ce soir les vainqueurs des Bjfoot Awards 2018 pour récompenser les performances des acteurs du football béninois sur l’année civile.

Le but de la tête de l’attaquant d’Huddersfield Steve Mounié (24 ans) contre la Gambie sous le maillot des Ecureuils est élu  but de l’année.

But de l’année

  • Steve Mounié 45,82%
  • David Djigla 26,16%
  • Seni Atikou 14%
  • Jodel Dossou 08,50%
  • Cèbio Soukou 2,50%

NB : les résultats finaux ont été obtenus de la manière suivante. Le vote du public compte pour 50% ainsi les voix récoltés à l’issue des votes du public ont été divisés par deux puis additionnés aux voix obtenus au sein de la rédaction qui comptent également pour 50%.

LA REDACTION

Jeux vidéos : les joueurs béninois sur FIFA 19

Pour les amoureux de jeux vidéos , Fifa 19 a été officiellement dévoilé ce week-end par Electronic Arts. Devenu le jeu de simulation de football par référence , vous pouvez aussi y retrouver nos internationaux béninois. D’abord le jeu débarque avec une grosse nouveauté qui l’acquisition de la licence de la Champion’s League européenne et la création d’un nouveau mode « maison » où les gamers peuvent modifier les règles du jeu à leur guise. Ils peuvent jouer sans cartons , sans hors jeu etc. Laissez vous aller.

Pour revenir aux internationaux béninois ils sont 14. L’attaquant d’Huddersfield, Steve Mounié est le  mieux noté avec 76. Il a aussi la meilleure marge de progression en mode carrière il peut atteindre les 83 s’il est utilisé régulièrement.

Géraud Viwami

Média – Mode : Steve Mounié à la Une de Modernetchic !

L’attaquant béninois d’Huddersfield Steeve Mounié bascule dans le monde de la mode et la fashion. Le natif de Parakou fait pour ce mois de juillet la une du webzine  béninois de Lifestyle et mode, Modernetchic. La rédaction dirigée par Estelle Gloria lui  a consacré plusieurs pages pour un entretien exclusif où on découvre autrement l’ancien buteur de Montpellier ainsi qu’un portrait vidéo à retrouver sur toutes les plateformes sur les réseaux sociaux du magazine et sur modernetchic.com  dans les jours à venir.

A noter la collaboration du rédacteur en chef de Bjfoot.com Géraud Viwami dans la réalisation du sujet. Ce dernier a a été sollicité sur l’écriture du test introductif de l’entretien grand format.

G.V.