Perf’ des béninois :  Jodel Dossou était en feu , Arsène Loko brille

Votre rubrique vous dresse un bilan express des performances des joueurs  béninois à l’étranger. Cette semaine  on retiendra : Le coupe double de Jodel Dossou et la belle semaine d’Arsène Loko. Point complet du premier épisode de la saison 2019-2020 .

 

Bon à savoir…

Jodel Dossou (27 ans) est le MVP de la semaine, l’ailier a bien brillé avec un but et une passe décisive lors d’un nul match prolifique 3-3 en son club Hartberg et le Rapid de Vienne en première division autrichienne. Son deuxième but de la saison était une spéciale crocher intérieur – frappe croisée au premier poteau.

Arsène Loko (24 ans) aussi a été doublement heureux avec le DC Motema Pembé d’abord titulaire en championnat ce soir contre Don Bosco , il a été encore remarquable. D’abord en trouvant la transversale sur une frappe (8e) avant d’être à l’origine du  deuxième but de la victoire 2-1 avec un décalage sur le côté droit qui amène le but  de William Likuta (56e).

Puis en coupe africaine où il était remplaçant, samedi, le DC Motema Pembé au bout du suspens a éliminé les soudanais d’Al Watany et disputera les barrages de la coupe de la CAF.

En Ligue des Champions, la titularisation de Jean-Marie Guera (23 ans)  n’a pas empêché  Enyimba a perdu 1-0 chez les soudanais d’Al Hilal après le nul vierge du match aller. Éliminés de la compétition, ils sont reversés en Coupe de la Caf où  ils disputeront les barrages.

Sans Jacques Bessan (26 ans) , le TP Mazembé a assuré sa place en phase de groupe en dominant les malgaches de Fosa Juniors. L’attaquant international béninois sera disponible pour cette phase. Idem pour Le milieu Jérôme Bonou  Agossa (24 ans) , absent car retenu avec les Ecureuils A’ pour le tournoi de l’Ufoa,  mais le Djoliba a décroché son ticket pour les barrages de la Coupe Caf devant les togolais de Maranatha.

 Yannick Aguémon (OH Louvain) , Jordan Adéoti (Auxerre) et Djiman  Koukou (Red Stars) sont resté sur le banc sans entrer en jeu.

Géraud Viwami

 

TABLEAU DES STATS 2019-2020

 

Allemagne

D2 – J6

Arminia Bielefeld  – Stuttgart  0-1

Titulaire : Cèbio Soukou – milieu offensif – 90 minutes (Bielefeld)

                     Daniel Didavi – milieu offensif – 68  minutes (Stuttgart)

Stat saison : 7 matches – 1 but // Didavi  8 matches  3 buts

Classement : 3e/ 18 : Bielefeld  15 points.   1er/ 18 : Stuttgart 20 points

 

Angleterre

D4 – J11

Carlisle – Oldham 1-0

Titulaire : Désiré Azankpo Sègbè– attaquant – 90 minutes (Oldham)

Stat saison : 11 matches , 1 but

Classement :  20e/24 : Oldham  10  points

 

Autriche

D1-J9

Rapid Vienne – Hartberg 3-3

Titulaire : Jodel Dossou – ailier –  86e  minute (Hartberg)

But : Dossou 45e

Stat saison : 8 matches, 2 buts

Classement : 6e/12 :  Hartberg  12 points

 

Belgique

D1-J9

Cercle Bruges – Eupen 1-2

Titulaire : Olivier Verdon – défenseur central- 90  minutes (Eupen)

Stat saison : 2 matches

Classement : 14e/16 : Eupen 6 points.

 

France

Ligue 2 – J9

Niort – Auxerre  2-2

Titulaire : Saturnin Allagbé– gardien – 90 minutes (Niort)

Stat saison: Allagbé 8 matches, 3 clean sheet

Classement: 9e /20: Niort 13 points

 

Grenoble – Caen 1-0

Titulaire : Jonathan Tinhan – attaquant –  78 minutes (Grenoble)

Stat saison : Tinhan 7 matches, 1 but

Classement : 14e/20 : Grenoble 11 points

 

Ajaccio – Valenciennes 2-0

Titulaire : Sessi d’Almeida  – milieu défensif – 59 minutes (Valenciennes)

Stat saison : d’Almeida 7 matches

Classement : 8e /20 : Valenciennes  10 points

 

National 1 (D3)  – J9

Créteil – Toulon 1-1

Titulaire : Mama Seibou – milieu  –  78 minutes (Toulon)

Stat saison : Seibou  7 matches

Classement : 16e/18 : Toulon 6 points

 

RD Congo

D1-J6

DC Motema Pembé – Don Bosco 2-1

Titulaire : Arsène Loko  – milieu  –  78 minutes (DC Motema Pembé)

Stat saison : Loko 5 matches

Classement : 3e/16 : DC Motema Pembe 10 points

 

République Tchèque

Vlasim II  –  Lysa n.L. 3-1

Entré en jeu : Joel Sogbo – attaquant – 86e minute (Vlasim II)

Stat saison : Sogbo 4 matches, 1 but

Classement : 7e/16 : Vlasim II 13 points

 

Turquie

D1 – J6

Antalyaspor  – Yeni Malatyspor 3-0

Titulaire : Fabien Farnolle – gardien – 90  minutes

Stat saison: Farnolle 6 matches, 2 clean sheet

Classement : 13e/18 : Yeni Malatyaspor 7 points

 

Ankaragurcu  – Genclerbiligi 2-1

Titulaire : Stéphane Sèssegnon– milieu offensif – 90 minutes

Stat saison : Sèssegnon 6  matches, 1  but

Classement : 18e /18 : Genclerbirligi 2  points

Réalisé par Géraud Viwami

 

 

 

 

 

 

Jeux vidéos : tout ce qu’il faut savoir sur les  béninois sur Fifa 20

Comme chaque année, la franchise EA Sports a dévoilé son jeu phare de simulation de football Fifa 20  le 27 septembre dernier, Bjfoot vous présente les quinze  joueurs béninois présents sur le jeu. Stéphane Sessègnon est le mieux noté, la meilleure progression pour  Olivier Verdon et Steve Mounié à la plus haute valeur marchande. Présentation. 

 

Le trio de tête

Qui d’autre ? Si ce n’est lui , Stéphane Sessègnon (Genclerbirligi/Turquie) est le joueur le mieux noté avec une moyenne de 76/100. Le podium est complété par deux autres joueurs qui passent la barre symbolique des 70. Il s’agit de l’attaquant Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre) qui pèse 73 et du défenseur Khaled Adénon (Al Weddah/Arabie Saoudite) noté 72.

Les meilleures progressions.

En mode carrière vous pouvez miser sur Mounié qui peut progresser jusqu’à 79. Si vous êtes déçu des 69 basiques attribués à Saturnin Allagbé (Niort/France) s’il est bien utilisé, le gardien  peut atteindre la barre des 75. Pas mal. Mais la meilleure marge de progression revient à Olivier Verdon (KAS  Eupen) qui passer de 66 à 73 s’il joue régulièrement.

Les plus chères

Sans grande surprise , Mounié est le joueur ayant la plus forte valeur marchande 5,5 millions d’euros. Le top 5 est complété par Sessègnon 3,4 millions d’euros,  Adénon est évalué à 1,5 millions. Puis Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/ Allemagne) et Allagbé clôturent le classement avec une valeur 1,1 million d’euro.

Il ne faut pas se fier aux 66 attribués comme note global à Sessi d’Almeida (Valenciennes/France). Le milieu défensif tutoie les sommets sur certains attributs  personnels avec une agressivité de 89 et son physique est de 85.

Enfin , un petit nouveau fait son entrée sur le jeu , il s’agit de l’attaquant Désiré Sègbè Azankpo (Oldham/Angleterre). En D4 anglaise , c’est le béninois le moins bien noté , 63.

Géraud Viwami

 

 

 

 

 

 

 

Autriche : buteur et passeur , Jodel Dossou porte Hartberg

Hartberg (6e) et le Rapid Vienne (4e)  se sont séparés sur un nul prolifique 3-3 ce soir pour le compte de la neuvième journée de première division autrichienne. Jodel Dossou (27 ans, 8 matches , 2 buts)  a été un grand artisan pour Hartberg dans ce match. L’ailier international béninois a d’abord égalisé pour les siens à juste avant la pause 1-1. Son deuxième but de la saison. Ensuite , il sera passeur décisif pour Tadic qui donnera une avance de   3-2 aux siens à sept minutes du terme avant qu’ils ne concèdent l’égalisation au bout du temps additionnel.

Géraud Viwami

Coupe de la Caf : Esae s’impose aux tirs aux buts devant Salitas Fc et verra les barrages !

Après le nul 0-0 , concédé au match aller à domicile il y a quinze jours , Esae et Salitas se sont séparés encore sur le même score cet après-midi à Ouagadougou à l’issue du temps réglementaire à l’occasion du match retour du deuxième tour préliminaire de la coupe de la Caf. Les universitaires béninois se sont finalement imposés aux tirs aux buts 5-3. Ils deviennent ainsi le premier club béninois a disputé les barrages de la compétition , dernière étape à franchir pour entrer  dans la prestigieuse phase de groupe. Le tirage au sort aura lieu en octobre en attendant de connaître toutes les équipes reversées de la Ligue des Champions.

XI – Esae : Dandjinou – Legbè , Akplogan , Ibrahim , Amairo, Linkpon , Edou , Sèwa , Kokpon, Onyekweni, Bello. 

Géraud Viwami

Ecureuils : Cédric Hountondji blessé , une défense centrale décimée contre la Guinée – Bissau ?

Michel Dussuyer doit faire face à un casse-tête pour composer sa liste pour le match amical du 13 octobre contre la Guinée Bissau à Porto-Novo notamment en défense centrale. Il sera privé de Cédric Hountondji, le joueur de Clermont souffre d’une élongation depuis la semaine dernière et sera absent au moins trois semaines. Déjà absent en septembre suite à une blessure au genou , Khaled Adénon n’a pas encore repris la compétition avec Al Weddah. Moise Adilehou également n’est pas sélectionnable puisque sans club après sa résiliation avec Levadiakos après la dernière trêve internationale.

Des absences qui pourraient favoriser les retours de Chamsdeen Chaona (Dragons) Junior Salomon (Plateau United) ou un replacement de Jordan Adéoti en défense centrale.

Le sélectionneur des Ecureuils annoncera sa liste le 30 septembre prochain.

Géraud Viwami

Ecureuils : Les 23 de Bjfoot pour octobre

 

A la veille de l’annonce officielle, prévue le mardi 1er octobre , des 23 joueurs convoqués par Michel Dussuyer pour affronter en match amical la Guinée Bissau à Porto-Novo, le 13 octobre prochain, Bjfoot.com a mis un costume de sélectionneur pour concocter sa liste. Présentation.

 

Gardiens (3): Saturnin Allagbé (Niort/France), Harrison Hessou (Bahar Dar / Ethiopie) Marcel Dandjinou (Esae)

Exit Cherif Dine Kakpo numéro un avec les A’ au tournoi de l’Ufoa , il ne devrait pas être disponible au cas où le Bénin passerait les deux premiers tours. Fabien Farnolle aussi est absent, le gardien de Yeni Malatyaspor prolongerait ainsi sa « pause », ce qui donnerait enfin une chance à Hessou.

 

Arrières droits (2): Youssouf Assogba (Amiens/France), Samuel Sanoussi (Lemans/ France)

Auteur de prestations prometteuses en septembre, Assogba revient logiquement. Mael Sèdagondji  sort du groupe pour manque de temps de jeu. Il n’a plus rejoué avec la réserve de Dijon depuis sa première convocation chez les Ecureuils. Régulier avec la réserve du Mans, Sanoussi aussi serait testé pour ses premiers pas dans le groupe à un poste où le sélectionneur fait des essais pour l’avenir notamment.

Arrières gauches (2) : David Kiki (Brest/France), Cherif Quenum (Valenciennes/France)

C’est un peu la galère dans ce couloir. Même s’il s’est engagé en Régional, Emmanuel Imorou ne devrait pas retrouver les Ecureuils avant de se relancer à un meilleur niveau. Jamais convoqué en Ligue 1 cette saison, Kiki plutôt convaincant en septembre et habitué sera présent. Franco-béninois, Quenum serait candidat à une première chez les Ecureuils. Lui aussi attend son heure avec Valenciennes en Ligue 2 cette saison.

Arrière centraux (4): Olivier Verdon (Eupen/Belgique), Chamsdeen Chaona (Dragons) Junior Salomon (Plateau United/Nigéria), Jordan Adéoti (AJ Auxerre/France)

Un nouveau casse-tête. D’abord les absents, Cédric Hountondji , souffre d’une élongation et sera absent environ un  mois. Absent en septembre suite à une blessure au genou, Khaled Adénon ne serait pas disponible. Désormais sans club après sa résiliation à Levadiakos , Moise Adilehou n’est pas en compétition pour être sélectionné. Ces forfaits, favoriseront les retours  de Salomon et Chaona qui  s’engagé et a effectué toute la préparation avec les Dragons. Adéoti, abonné au banc à Auxerre depuis l’arrivée de JM Furlan pourrait descendre d’un cran pour dépanner.

Milieux (6): Rodrigue Kossi (Club Africain/Tunisie), Arsène Loko (DC Motema Pembé/ RC Congo) Anaane Tidjani (AS Slimane/Tunisie), Stéphane Sèssegnon (Genclerbirligi/Turquie), Mama Seibou (SC Toulon/France), Sessi d’Almeida (Valenciennes/ France)

Aucun changement majeur dans ce secteur. Bien qu’en manque de temps de jeu en club, Kossi et Tidjani garderont la confiance du sélectionneur. En bonne forme en ce moment, Arsène Loko sera récompensé par une première présence méritée dans le groupe.

Attaquants (6) : Jodel Dossou (Hartberg/Autriche) , Yannick Aguémon (OH Louvain/Belgique) , Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld/Allemagne), Abdel Bouraima (Williamsville AC / Côte d’ivoire) Michael Poté (BB Erzurumspor/Turquie ) Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre)

Replacé en pointe en seconde mi-temps face à l’Algérie, Poté pourrait être sélectionné comme attaquant en axial en concurrence avec Mounié.  Le  nouveau positionnement du buteur d’Erzurumspor combiné à l’indisponibilité de David Djigla libère une place sur les côtés qui profiterait à Abdel Bouraima pour faire son entrée dans le groupe au poste d’ailier. Le nouveau joueur du Williamsville AC, double meilleur passeur du championnat béninois en titre aurait enfin sa chance chez les A.

LA REDACTION

 

Ecureuils A’ : une dernière victoire en préparation avec Koukpo buteur et Koutché décisif

Avant de s’envoler demain pour le Sénégal qui accueille le tournoi de l’Ufoa  du 28 septembre au 13 octobre , les Ecureuils A’ se sont imposés 2-1 dans leur dernier match amical de préparation face à l’Asos, club de deuxième division béninoise sur la pelouse  du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. L’attaquant  d’Hammam-Lif , Marcellin Koukpo a transformé un pénalty obtenu par Kabirou Koutché du Williamsville AC  et l’ailier Kola Raimi a inscrit le but de la victoire.

Géraud Viwami

Coupe de la Caf : le DC Motema Pembé d’Arsène Loko file en barrages au bout du suspens

Le Daring Club Motema Pembe s’est fait peur cet après-midi à domicile en match retour du deuxième tour de la Coupe de la confédération africaine face aux soudanais d’Al Watani Khartoum. Vainqueurs à l’aller à l’extérieur, les verts et rouges d’Arsène Loko , remplaçant ,  se sont inclinés 1-2 à Kinshasa sur le temps réglementaire sur le même score . La décision s’est faite au tirs aux buts , le DC Motema Pembé s’impose 3-1 grâce notamment à deux arrêts de son gardien congolais Barel Moukou pendant la séance.

Le milieu international béninois, auteur du but de la victoire au match aller  et les siens disputeront donc les barrages le mois prochain pour espérer entrer en phases de groupe.

Géraud Viwami

 

Coupes  Africaines : Arsène Loko , Jean-Marie Guéria et  Esae  , les béninois à suivre ce week-end

Ce week-end sera décisif dans les tours préliminaires de coupes africaines, Esae , dernier club béninois sur le continent sur le feu à Ouaga contre Salitas  en coupe de la confédération africaine pendant que les internationaux Jean-Marie Guéra (Enyimba/Nigéria) Arsène Loko (DC Motema Pembé/RD Congo) et Isaac Louté (Enugu Rangers) tenteront de passer avec leur club.

Coupe de la confédération africaine : Loko d’entrée , Esae attendu 

Arsène Loko , le milieu buteur à l’aller  et le DC Motema Pembe seront en lice ce vendredi après-midi à 15h30 pour la réception des soudanais d’Al Watany Khartoum en match retour du deuxième tour préliminaire  pour accéder aux barrages après la victoire 2-1 à l’aller. Match à suivre en direct sur la RTNC (Canal 340 sur les bouquets Canal +)  , la télé nationale congolaise.

Les nigérians d’Enugu Rangers, d’lsaac Louté doivent remonter la pente face aux gabonais de l’AS Pelican, vainqueurs de la manche aller 2-1 à Libreville. Absent, l’arrière gauche est attendu pour faire son retour dimanche.

Enfin, au Mali , sans sa dernière recrue béninoise Jerôme Bonou Agossa , pas encore qualifié,  le Djoliba doit confirmer sa victoire à l’extérieur 1-2 face aux togolais de Maranatha Fc pour disputer les barrages.

Dernier club béninois encore en lice sur le continent, ESAE devra bonifier son nul vierge acquis il y a deux semaines, demain après-midi à Ouagadougou contre Salitas. Battu en super coupe nationale, dimanche dernier par les Buffles, Marcel Dandjinou et ses amis peuvent entrer dans l’histoire du Bénin en accédant à l’ultime étape des barrages avant la phase de groupe.

Ligue des champions : Guéra en guerre en Khartoum

Le champion du Nigéria , Enyimba a concédé un nul 0-0 à domicile contre les soudanais d’Al Hilal.  Jean-Marie Guéra est dans le groupe des Eléphants d’Aba qui  sont obligés d’aller faire un résultat à l’extérieur dimanche prochain pour entrer en groupes.

Le groupe d’Enyimba en partance pour Khartoum , Jean Marie Guéra , deuxième accroupi de la gauche vers la droite

Géraud Viwami

Ecureuils : l’animation offensive en question

Les Ecureuils feront une dernière répétition générale  en match amical face à la Guinée Bissau le 13 octobre prochain à Porto-Novo avant d’affronter le Nigéria et la Sierra Leone en novembre pour les qualifications de la Can Cameroun 2021. Si l’assise défensive des Ecureuils est en nette progression, le jeu offensif est moins clinquant. Décryptage.

Michel Dussuyer est encore entrain de construire son équipe malgré une coupe d’Afrique réussie où le Bénin a été éliminé en quarts de finale par le Sénégal futur finaliste, le jeu des Ecureuils est loin d’être reluisant offensivement. L’animation défensive quant à elle est en nette progression. Mais pourquoi le Bénin joue moins bien collectivement devant ?

Sessègnon , replacé plus haut ? 

Depuis la Can 2019, Les Ecureuils ont évolué  cinq fois sur sept en 4-3-3  au détriment du 3-4-3. Le premier système de jeu devient l’organisation préférentielle du technicien français mais  son triangle du milieu de terrain souffre dans les sorties de balles et phases de transitions offensives. Si Jordan Adéoti est devenu indispensable dans son rôle de sentinelle devant la défense et de premier  relanceur,  Sèssi d’Almeida aussi est devenu aussi vital pour l’équipe par son activité constante.  Dans un rôle de relayeur ou meneur capable de porter l’équipe offensivement ; le capitaine Stéphane Sèssegnon qui complète le trio  a failli dans ce rôle à la Can 2019. Il n’a plus ses jambes de vingt ans  malgré toute son influence. Ceci peut s’expliquer aussi par les kilomètres parcourus dans le replacement et l’équilibre de l’équipe. Absent, contre l’Algérie la qualité offensive des Ecureuils se résumait aux percées via les couloirs. Le libérer de certaines tâches défensives et le repositionner plus près de l’attaquant serait une option.

Quels milieux pour la Guinée Bissau en octobre ?

Le milieu béninois a clairement besoin de se renouveler. Sur le banc, Anaane Tidjani  a la polyvalence pour bien rentrer dans ce milieu mais le joueur de l’AS Slimane  joue peu en première division tunisienne, seulement trente minutes disputées en trois journées. Rodrigue Kossi aussi est encore plus en manque de temps de jeu puisqu’il  n’a jamais été convoqué par Lassad Dridi en  championnat depuis le début cette saison au Club Africain où il a perdu sa place.

Une situation qui pourrait profiter à Arsène Loko, attendu match retour  de la coupe de la confédération africaine ce week-end, le milieu relayeur apparu déjà  cinq reprises cette saisons sous les  DC Motema Pembé avec une réalisation en coupe africaine à la clé.

Convoqué en octobre et novembre 2018, puis réserviste à la Can 2019, le milieu d’Enyimba Jean-Marie Guéra n’a disputé qu’une poignée de minutes en ligue des champions alors que le championnat du Nigéria reprend le 15 octobre.

Auteur d’une très bonne saison avec la JA  Cotonou , le milieu relayeur Harold Avodagbé suivi par plusieurs clubs étrangers, récemment présent avec les U23 et passé les U20 aussi à un profil intéressant.

Varier le style  d’attaquant ?

Il a  débuté tous les matches du Bénin depuis septembre 2018  à la pointe de l’attaque, malgré un statut de titulaire indiscutable, Steve Mounié a pris moins de galons dans le jeu. Son pressing constant sur les lignes défensives adverses, contraste avec son rendement offensif en dents de scie. Attaquant de pivot, il n’a jamais réellement eu de concurrence. Rudy Gestede convoqué contre en septembre, a été finalement forfait puis Michael Poté, replacé en pointe à la mi-temps  contre l’Algérie pourrait l’alternative mais à 35 piges cela ne saurait durer. Desiré Sègbè Azankpo , écarté après la Can pourrait signer son retour pour être en fin tester dans l’axe tout comme Marcellin Koukpo ou Jacques Bessan. Ou encore Joël Sogbo , nouveau sociétaire du FC Vlasim en République Tchèque est aussi cité. Le technicien français devra diversifier pour se montrer dangereux dans le jeu offensif sur les prochaines échéances.

Géraud Viwami 

UFOA Sénégal 2019 : Les 21 Ecureuils A’ avec Marcellin Koukpo et Kabirou Koutché

Le sélectionneur des Ecureuils A’ , Moussa Latoundji a finalement dévoilé la liste des 21 internationaux retenus pour disputer le tournoi de l’UFOA à Thiès , du 28 septembre au 13 octobre.

En stage avec un groupe de 21 joueurs locaux depuis une semaine , le technicien béninois a finalement convoqué cinq joueurs expatriés afin d’établir sa liste définitive qui rejoindra le Sénégal en fin de semaine.

Le milieu défensif de Ben Guérir (D2 Maroc) Fadil Bawa, le nouveau milieu relayeur du Djoliba (Mali) , Jerome Bonou Agossa  , l’ailier gauche du Wac (Côte d’ivoire) , les attaquants Mohamed Sacca du Hafia (Guinée) et Marcellin Koukpo d’Hammam-Lif (Tunisie)  ont rejoint le groupe  qui se prépare actuellement à Porto-Novo.

Le Bénin entre en lice le 1er octobre contre la Guinée au premier tour.

Gardiens (2) :  Damilola Sheeyi (Ayéma)  Chérif Dine Kakpo (Buffles)

Défenseurs (7)  : Yarou Nabil (Buffles) , Badarou Nana Nafiou (Aspac)  Akplogan Érick (ESAE),  Ogouchi Jean (Dragons) , Hassane Imourane (APJ), Ourou Djalilou (JA Cotonou), Rodrigue Fassinou (Aspac)

Milieux (7) :  Houngbédji Gaston (Aspac) Sedjame Patrick (Buffles) Fadil Bawa (Ben Guérir/Maroc)  Jerome Bonou Agossa (Djoliba/Mali), Aboki Waris (Aspac) Kabirou Koutché (Williamsville AC / Côte d’ivoire), Kola Raimi (Tonnerres)

Attaquants (5):  Idrissou Saliou  (Panthères) Marcellin Koukpo  (Hammam-Lif/Tunisie)   Mama Souraka (Béké),Mohammed Sacca (Hafia/Guinée), Bio Odo Chabi (Soleil)

Sélectionneur : Moussa Latoundji.

Ecureuils : La Guinée Bissau en amical à Porto-Novo le 13  octobre

Les Ecureuils disputeront un match amical le 13 octobre l’occasion de la prochaine journée Fifa, les hommes de Michel Dussuyer affronteront la Guinée- Bissau le 13 octobre au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Les Ecureuils retrouveront les Djurtus qu’ils avaient déjà croisés lors de la Can 2019 en  Egypte. La rencontre s’était soldée par un nul vierge.

La liste définitive des joueurs convoqués sera dévoilée le 30 septembre prochain.

Ce sera la dernière répétition générale avant d’entamer les qualifications de la Can Cameroun 2021 qui débuteront en novembre prochain avec les deux premières journées contre le Nigéria et la Sierra Leone.

Géraud Viwami

RD Congo : Arsène Loko , itinéraire d’un surdoué discret

Il entame une septième saison à l’étranger et sa troisième sous les couleurs DC Motema Pembé, 3e du dernier championnat congolais et en course au deuxième tour de la coupe de la confédération africaine, entre discrétion et progression, retour sur le parcours d’Arsène Loko (24 ans). L’histoire d’un milieu de terrain de talent pourtant mal-aimé.

 

Quand il entrait sur le terrain, le vendredi 13 septembre dernier, à Khartoum, le DC Motema Pembé se contentait déjà d’un nul, 1-1, à l’extérieur c’était sans compter sur le génie de son numéro 17 qui fera parler sa touche technique avec efficacité en plein de cœur de la surface adverse. Arsène Loko a donné une victoire à l’extérieur en match aller du deuxième tour de la coupe de la confédération avec un geste de classe, un ballon piqué avec sang froid. Un but qui aurait sans doute mérité de faire le tour de monde ou de  la toile mais il est passé presque inaperçu et résume bien la carrière de l’homme qui a fait son trou en silence.

Arrivée en 2017 en provenance de l’Africa Sports d’Abidjan, il s’adapte vite à la ligue congolaise dans un club de haut de tableau qui termine deux fois derrière l’As Vita Club et le TP Mazembé sur ces deux premières saisons. Vivien Laglo, recruteur ivoirien qui l’a suivi à l’Africa et au DC Motema Pembé en parle avec des étoiles dans les yeux « il partait dans l’inconnu en RD Congo mais la compétition l’attirait avec l’idée d’être régulier en compétition africaine. Mais il faut avouer qu’il a mis un peu de temps à s’adapter  depuis il est devenu un pion essentiel du club malgré le changement de staff.».  En 2018-2019, il signe dix passes décisives en 32 matches toutes compétitions confondues et contribue  encore en grande partie une troisième présence d’affilée du club sur l’échiquier africain.  En fin de contrat cet été, le club s’est empressé de lui proposer une prolongation d’une année en témoigne son importance chez les verts de Kinshasa où son statut de titulaire ne fait plus débat.

« Des contrôles de Zidane»

Milieu de terrain de formation, il peut évoluer à tous les postes axiaux, comme relayeur ou meneur de jeu, sa palette a bien évolué mais sa qualité technique demeure l’essence de son jeu.  Vivien Laglo confirme son évolution « Je l’ai suivi encore en championnat sur les grands matches contre le TP Mazembé ou en coupes africaines  et il n’a rien perdu au contraire, il a pris encore du poids notamment en volume de jeu. Sa qualité technique naturelle et son intelligence font beaucoup de bien à l’équipe dans l’utilisation du ballon. C’est une expérience qui lui fait du bien » Coéquipier en  formation à  Onze Créateurs (ex-USP), le défenseur Brice Gozo en garde aussi  de bons souvenirs « c’est quelqu’un qui est très bon techniquement, il a une relance de très grande qualité du pied gauche comme du pied droit. Il peut aussi sortir des contrôles de nulle part comme Zinédine Zidane » L’ancien international français est d’ailleurs son idole ce qui lui a valu d’être surnommé ainsi par ses pairs dans son quartier à Akpakpa en plein cœur de Cotonou.

Formé à l’Union Sportive de la Plage en compagnie du niortais David Djigla, son ami,  Loko va découvrir la compétition en troisième puis deuxième division avec Onze Créateurs (Ex-USP) et épate davantage. Kola Raimi , son coéquipier de l’époque est encore fan de sa palette « Il a une énorme vision de jeu au milieu avec des passes qui cassent les lignes, sa lecture de jeu m’impressionne et il a un coup de pied de grande qualité »

Loko, troisième debout , de la droite vers la gauche. Djigla deuxième accroupi de la droite vers la gaucher. Gozo premier debout de la gauche vers la droite. Photo : Union Sportive de la Plage en 2010-2011

 

 

Sur le toit de l’Afrique

En 2011, il crève l’écran lors d’un concours panafricain des jeunes du continent African Football Dream Team, parrainé par le camerounais Patrick Mboma. Loko est retenu dans l’équipe du type du concours et élu Dream Player à Malabo en Guinée Equatoriale. Le concours était réservé aux jeunes de 16-18 ans avec plus d’une centaine de candidats au départ dans neuf pays. Il tape dans l’œil des recruteurs et se révèle au grand public avant de filer en Côte d’ivoire en 2013.

Edmé Codjo, sélectionneur national des jeunes  avait flairé assez tôt le talent du gamin il y a presque dix ans en le prenant dans ses valises pour le très réputé tournoi de Montaigu (U15) en 2010 avec la sélection nationale béninoise en France. Dans la foulée Loko sera surclassé chez les U17 et U20 la même année avec beaucoup de réussite.

Malgré une régularité affichée à l’étranger, Loko n’a paradoxalement jamais eu sa chance  chez les Ecureuils après les jeunes. Chez les A, il est apparu trois fois sous Omar Tchomogo au regroupement sans jamais être aligné pendant les qualifications du Mondial 2018 et de la Can 2017. En novembre 2016, Mathias Déguénon à la tête des A’ en avait fait un titulaire indiscutable au tournoi de l’Uemoa à Lomé avec réussite. Depuis il n’a plus eu accès au maillot jaune à contrecœur.

Loko, premier accroupi de la droite vers la gauche , N°7 Photo : XI au tournoi de l’Uemoa 2016 à Lomé

 « Les gens aiment le foot ici »

Avec  plus de 200 matches au compteur à l’étranger depuis 2013 entre le championnat ivoirien et congolais aucun milieu de terrain béninois n’a autant joué que lui sur cette période à part Jordan Adéoti et Djiman Koukou. Il a étoffé son vécu avec une dizaine de matches africains au compteur depuis 2015 avec l’Africa puis le DCMP. Aucun international béninois n’a disputé autant de rencontres continentales sur la période. Nette progression.

Une seule saison suffira pour convaincre l’Africa Sports d’Abidjan, l’un des clubs les plus mythiques du pays de  le recruter au CO Korhogho dans le nord de la Côte d’ivoire. En trois saisons chez les Oyés il a pris ses marques pour finir par s’imposer sans faire grand bruit. Son aventure avec les rouges et verts se termine avec deux  coupes nationales décrochées en 2015 et 2017. Ses deux premiers titres majeurs titre à l’étranger. « Ce titre était important pour le club, on sortait d’une saison compliquée en championnat donc on sauvait ainsi notre saison. Mais à titre personnel, j’ai atteint un objectif en gagnant un deuxième titre avec un grand club de Côte d’ivoire et d’Afrique » se réjouit  l’intéressé.

Au DC Motema Pembé, il découvre une ferveur similaire dans la capitale congolaise « Quand tu n’es pas habitué cela peut t’impressionner de voir l’implication des supporters. J’ai été présenté devant des milliers de personnes je n’ai jamais vécu cela. Les gens aiment le foot ici et sont de vrais passionnés. Le stade est rempli à chaque match. Pour nous les joueurs, c’est un bonus ».

Géraud Viwami

 

 

 

 

Entretien Exclusif : Khaled Adénon « toute l’Afrique était étonnée parce que personne ne nous voyait en quarts »

Trois mois après l’exploit des Ecureuils quarts de finaliste de la Can 2019 en Egypte, Bjfoot.com vous révèle un entretien exclusif avec Khaled Adénon, le défenseur et vice-capitaine des Ecureuils dresse un bilan complet du tournoi du Béni. Première partie.

 

Absent en quarts de finale, vous étiez déçu de n’avoir pas joué ou d’avoir perdu ?

 Oui !  J’étais déçu des deux : de ne pas pouvoir aider les coéquipiers sur le terrain et puis  apporter ce que je sais faire. Je n’ai pas pu faire ça.  En plus, je suis déçu du résultat parce que ce n’est pas passé loin. Il nous manquait juste la réussite, je crois parce que  les gars, ils ont tout donné,  ils ont joué à fond. Comme tout joueur, on est tous compétiteurs, on a toujours envie de gagner tout ça pour dire que j’étais un peu déçu mais c’est la vie et c’est le foot. Il doit avoir un gagnant est un perdant et ce jour là c’était nous. Pendant cette Can on a appris de bonnes choses et comme je l’avais dit dans une interview mes  deux premières c’était pour apprendre donc à la troisième c’était la bonne. On a tout fait, on a tout misé pour pouvoir faire une bonne Can en Égypte et c’était le cas.  En espérant que cela va nous servir prochainement pour  essayer d’aller encore plus loin.

 Vous vous rendez compte quand même que le Bénin a fait un quart de finale de coupe d’Afrique des nations, dites-nous en toute honnêteté quand vous aborder le groupe C avec le Ghana et le Cameroun vous vous étiez fixé, entre vous,  quel objectif au départ ?

 Comme tout le monde disait,  c’était pour aller gagner le match à la Can parce que cela n’était jamais arrivé. Ensuite passer au plus vite le premier tour. On a su passer le premier tour mais on n’a pas réussi à gagner un match (sur le temps réglementaire). Au fur et à mesure pendant la CAN on a vu qu’on pouvait aller loin, donc on a misé là-dessus. On a eu l’appétit en mangeant en fait. On a su gratter  pour arriver en  huitième de finale et  quarts de finale même si les gens ne pensaient  pas qu’on pouvait aller jusque-là. Nous nous savons qu’on pouvait y arriver entre nous les joueurs  on savait de quoi  nous étions capables et jusqu’où on pouvait aller. Donc cela  ne nous étonne pas d’être arrivé là.  Ça a étonné l’Afrique parce qu’à la base il ne nous voyait pas là. C’est aussi grâce au soutien du peuple béninois grâce aux prières qu’on est arrivé là. C’est une première pour le pays, c’est bien tout simplement.

 Avec un peu de recul comment analysez-vous votre premier match de la compétition face au Ghana ?

 Oui le premier match face au Ghana on a vu que tous les joueurs étaient super concentrés. Contre ces équipes il faut être super concentré et motivé. On a su avoir ça. Ce n’est pas évident parce qu’on était menait puis on se fait rattraper et dépasser.  Il faut avoir le mental pour revenir au score même si ils ont joué à dix, on n’a pas lâché.  On n’a pas baissé les bras, on a su aller de l’avant on a obtenu ce match nul. Et franchement ça nous a  fait du bien. Ça nous a tout de suite mis dans la Can parce que tout le monde voyait le Ghana nous battre. Donc  ça nous a mis dans la compétition. Cela nous a donné plus de courage, parce que faire un match nul contre le Ghana même s’ils ont joué à dix ce n’est pas tout le monde qui le fait. C’est une grande nation.

 Deuxième match face à la  Guinée-Bissau, c’était  annoncé comme le match le plus facile ou le plus abordable pour le Bénin mais ça ne s’est pas passé comme ça…  

 Oui sur le papier et par rapport au nom du pays la Guinée Bissau, les gens  pensaient qu’on allait gagner facilement. Mais s’ils sont arrivés à la Can c’est parce qu’ils ont de bons joueurs. Il faut reconnaître que moi aussi sur le papier c’est ce match qu’on devrait gagner. Mais comme je l’ai dit c’est une bonne équipe avec de bons joueurs qui voulait aussi gagner. Ils  pouvaient être aussi troisièmes parce qu’ils avaient un point. Aussi,  ils étaient venus avec la mission de ne pas perdre contre nous. Oui il y avait un peu de déception sur ce match parce qu’il fallait au moins gagner,  mais bon on a pris un point. Et ça nous a permis de se qualifier et on est passé au deuxième tour.

« Jouer les quarts de finale ce n’est pas donné à tout le monde surtout pour le Bénin. Tout le monde était en joie, on sautait partout. C’était magnifique ! »

 

 Et la grande affiche face au Cameroun qui est sans doute le match qu’on peut citer comme  le plus difficile pour le Bénin…

 Oui le Cameroun c’était un match difficile. On a beaucoup couru derrière le ballon mais on n’a pas lâché parce qu’on voulait passer au deuxième tour.  Le Cameroun, c’est une bonne équipe et puis c’est le tenant du titre donc ils ont mis ce qu’il fallait dans le match. Posséder le ballon nous faire courir. On a su gérer parce qu’il nous fallait un match nul pour pouvoir passer. Il ne fallait donc pas perdre ce match là donc on a su bien gérer toutes les attaques camerounaises. Même si c’était compliqué ça nous a permis de passer au deuxième tour.

Et puis il y a ce match qui est devenu historique dans les deux sens, particulièrement pour vous et pour toute la nation béninoise celui face au Maroc…

 Ah oui le match contre le Maroc tout le monde nous voyait perdre. Parce que c’est le Maroc, ils ont des joueurs qui jouent dans des grands clubs en ligue des champions. C’était un peu plus compliqué pour nous mais bon on a su mettre en place ce qui nous a été demandé. On a marqué le premier but ; bien sûr on a eu plus de confiance pour dire qu’on peut les battre mais pour mon rouge l’arbitre  a décidé autrement mais comme on le dit il y a un Dieu pour les faibles.

 Vous étiez comment pendant la séance de tirs au but puisque que vous n’étiez pas sur le terrain…

 Mais je n’ai même pas eu accès au stade pour aller regarder jouer mes coéquipiers. Je  ne savais pas comment ça s’est passé. C’est après que j’ai entendu des chants béninois depuis le vestiaire donc je me suis dit qu’on a gagné

Donc vous  n’aviez pas regardé les tirs au but dans les vestiaires? 

 Non non! je n’ai pas regardé il y avait pas de télé, je ne savais rien. C’est après quand j’ai entendu les chansons béninoises , j’ai donc su qu’on a gagné qu’on a passé ce cap. J’étais très content parce que ce n’était pas évident parce que l’arbitre a tout fait pour qu’on perde ce match. 

C’était la folie dans les vestiaires rire…

 Malgré ma sortie, les gars ont su bien finir. Après dans les vestiaires tout le monde était content parce que jouer les quarts de finale ce n’est pas donné à tout le monde surtout pour le Bénin. Tout le monde était en joie, on sautait partout. C’était magnifique !

« Alors,  mon coéquipier Moïse  (Adilehou) a eu une crampe donc je viens en aide pour qu’il puisse faire quelques étirements mais l’arbitre vient par derrière et me tire et me dis : viens on y va. Et moi j’ai dit : lâche-moi » 

Si on peut revenir sur le carton rouge ,  les deux cartons jaunes que vous prenez est-ce qu’on peut enfin savoir ce qui s’est passé ? 

 (Rires) franchement moi-même je ne sais pas ce qui s’est passé. Sur le premier jaune,  je crois qu’il a dit à saturnin qu’il perdait trop de temps à dégager le ballon et moi je passe et je dis mais ça fait que dix minutes  seulement qu’on joue et  vous lui dites qu’il perd le temps.  Là j’ai eu le premier carton. Sur le deuxième, c’est incroyable quand même. C’était à la 86e minute,  tout le monde était fatigué avec la chaleur. Alors,  mon coéquipier Moïse  (Adilehou) a eu une crampe donc je viens en aide à mon coéquipier pour qu’il puisse faire quelques étirements mais l’arbitre vient par derrière et me tire et me dis : viens on y va. Et moi j’ai dit : lâche-moi. C’est tout ce que j’ai dit puis j’ai reçu un second jaune. C’était très difficile de quitter mes coéquipiers puisque ce sera difficile de gagner ce match mais pas la grâce de Dieu ils ont tenu jusqu’aux tirs aux buts. Dieu a fait parler sa merveille.

 Et les  quarts de finale comment l’avez-vous vécu dans la tribune c’était sans doute le match le plus difficile de votre carrière. Vous avez déjà été suspendu pour des matchs mais pas pour les quarts de finale de Can ?

 C’était compliqué vraiment. En tant que joueur je ne souhaite pas ça à mes coéquipiers d’être  suspendu pour les quarts de finale, demie ou finale et d’être dans les tribunes. C’était très dur pour moi très difficile. J’étais dans les tribunes et j’ai transpiré parce que je ne pouvais rien.  C’était difficile pour moi sur chaque action. C’était dommage de ne pas pouvoir être sur le terrain avec mes coéquipiers pour donner ce que je sais faire où apporter un peu de mon expérience.  Franchement, j’avoue c’était difficile. Mais on a joué contre le Sénégal  c’était un match très tendu.

La seule différence qu’il y a eu c’est qu’ils ont su marquer en une deux trois situations. Et  qu’on n’a pas su bien gérer c’est dommage quand même.  Dieu a décidé autrement on devait s’arrêter mais avec beaucoup de fierté et pas beaucoup de regrets parce qu’on est rentré au pays la tête haute pour dire aux béninois qu’on n’a pas sali le drapeau.  On l’a bien porté  même si on n’est pas allé en finale.

Entretien réalisé par Géraud Viwami 

Transfert : Amiens (France) récupère deux espoirs béninois

Amiens a réalisé en douce un coup double sur le marché des transferts en signant deux jeunes espoirs béninois en stagiaire professionnel. Il s’agit du milieu offensif  Chabel Gomez et de l’arrière droit Youssouf Assogba .

 

Gomez , c’est (enfin) fait

Le premier coup se nomme Chabel Gomez (18 ans), son arrivée  était dans les tuyaux depuis  janvier dernier. Son transfert est désormais finalisé au sein de la formation picard , le milieu offensif béninois arrive comme un grand espoir et s’est engagé pour deux années comme stagiaire professionnel. Connu pour sa créativité et ses dribbles, il s’est révélé au grand public en sélection nationale A’ lors du tournoi de l’UFOA 2017 au Ghana. Lancé chez les Ecureuils fanion en septembre  2017 par Omar Tchomogo  à 16 ans, l’ex joueur d’Esae a également été capitaine des U20 lors des qualifications de la Can 2019. Il fait ses armes avec l’équipe réserve qui évolue en National 3 avant de prétendre au groupe professionnel qui évolue en Ligue 1.

Présenté comme un grand espoir du foot africain , Gomez était également suivi par les italiens d’Udinese et Sampdoria ainsi que d’autres clubs de l’élite française.

Assogba , la nouvelle pioche.

Youssouf Assogba (18 ans) aussi est désormais amiénois , découvert par le grand public avec les Ecureuils lors la dernière trêve internationale après avoir été lancé par Michel Dussuyer contre la Côte d’ivoire et l’Algérie, l’arrière droit aussi s’est engagé pour deux exercices comme stagiaire professionnel. Il quitte ainsi l’USS Kraké où il s’est vite signalé par ses qualités athlétiques et ses aptitudes défensives. Assogba était aussi capitaine des  Ecureuils U17 en 2016 et titulaire avec les  Ecureuils U20 en 2018. Lui aussi fera ses armes en U19  et réserve amiénoise.

Géraud Viwami.

Perf’ des béninois :  Sessègnon , Loko  et Dossou buteurs , Allagbé et Farnolle brillent

Votre rubrique vous dresse un bilan express des performances des joueurs  béninois à l’étranger. Cette semaine  on retiendra :  Les buts de Stéphane Sèssegnon , Jodel Dossou , Arsène Loko , les passes décisives de Daniel Didavi et Désiré Azankpo puis les belles prestations de Saturnin Allagbé et Fabien Farnolle dans les buts . sPoint complet du premier épisode de la saison 2019-2020 .

 

Bon à savoir…

Vendredi, en match de la coupe de la confédération africaine , Arsène Loko  (24 ans, photo) a été décisif lors de la victoire du DC Motema Pembé à l’extérieur devant les soudanais du FC Khartoum en match aller du deuxième tour préliminaire . Entré en jeu en seconde période , le milieu béninois a marqué le but de la victoire 1-2 d’un joli ballon piqué dans la surface (87e).

Samedi en Autriche , les retrouvailles ont été amères pour Jodel Dossou (27 ans) face au Red Bull Salzbourg , son nouveau club Hartberg a pris l’eau 7-2 mais l’international béninois a quand même rappelé de bons souvenirs à son ex employeur en inscrivant son premier but de la saison dans le dernier quart d’heure.

En Angleterre , en attendant d’ouvrir son compteur , Désiré Azankpo Sègbè (26 ans) enchaîne bien les matches en quatrième division anglaise , il a été passeur décisif pour Filipe Morais. 2-0 à la pause pour Oldham mais ils se feront rejoindre en seconde période 2-2.

En Allemagne , Stuttgart est leader de la deuxième division grâce en grande partie au bon début de saison de Daniel Didavi (29 ans), déjà auteur de deux buts , le gaucher a été passeur décisif pour Badstuder sur le troisième but des siens , vainqueurs de Jahn Regensburg , 3-2.

Dimanche ,  en Turquie , Genclerbirligi peut remercier son capitaine Stéphane Sessègnon  (35 ans) auteur du but égalisateur contre Trabzonspor à cinq minute du terme. 2-2, score final et premier  point récolté pour le promu.

Enfin , les gardiens ont aussi brillé. D’abord en Ligue 2 française , Saturnin Allagbé (25 ans) devra attendre pour son quatrième clean sheet de la saison mais il a été quand même désigné  homme du match, par les supporters niortais,  malgré la défaite 0-1 contre Grenoble.  L’ancien portuaire s’est incliné sur pénalty car dans le jeu , il a été irréprochable avec des arrêtes décisifs ( 13e, 46e et 91e).

En Turquie , Fabien Farnolle (34 ans), est aussi en bonne forme , l’ancien Havrais a signé un  deuxième clean sheet lors du hold up 0-4 , réussi par Yeni Malatyaspor sur le terrain d’Ankaragucu.

A noter que Jules Koundé (Seville/Espagne)  Olivier Verdon (Eupen/Belgique) et  Jordan  Adéoti (Auxerre/France) sont restés sur le banc sans entrer en jeu.

Géraud Viwami

 

TABLEAU DES STATS 2019-2020

Afrique – Coupe de la Confédération Africaine

Matche Aller

FC Khartoum – DC Motema Pembé 1-2

Entré en jeu : Arsène Loko – milieu – (DC Motema Pembé)

But : Loko 87e

 

 

Allemagne

D2 – J6

Jahn Regensburg – Stuttgart  2-3

Titulaire : Daniel Didavi – milieu offensif – 90  minutes (Stuttgart)

Stat saison : 6 matches – 2 buts

Classement : 1er/ 18 : Stuttgart 14 points

 

Hanovre – Arminia Bielefeld  2-3

Titulaire : Cèbio Soukou – milieu offensif – 66  minutes (Bielefeld)

Stat saison : 5 matches

Classement : 3e/ 18 : Bielefeld  12 points

 

Angleterre

D2-J7

Huddersfield – Sheffield Wednesday 0-2

Entré en jeu: Steve Mounié– attaquant – 77e minute (Huddersfield)

Stat saison : 3 matches

Classement : 23e/24 : Huddersfield 1 point

 

D4 – J8

Oldham – Grimsby 2-2

Titulaire : Désiré Azankpo Sègbè– attaquant – 90 minutes (Oldham)

Stat saison : 8 matches

Classement :  20e/24 : Oldham   6 points

 

Autriche

D1-J7

Red Bull Salzburg – Hartberg 7-2

Entré en jeu : Jodel Dossou – ailier –  57e  minute (Hartberg)

But : Dossou 77e

Stat saison : 6 matches, 1 but

Classement :  6e/12 :  Hartberg  11 points

 

Belgique

D2-J6

Saint Gilloise – OH Louvain

Entré en jeus : Yannick Aguémon – ailier  – 89e  minute (Louvain)

Stat saison : 5 matches

Classement :1er/8 : OH Louvain 13 points

 

 

Etats – Unis

D2-J28

Phoenix Rising – Los Angeles Galaxy II  4-1

Titulaire : Armel-Don Tchilao – milieu offensif – 46 minutes (LA Galaxy II)

Stat saison : 18 matches

Classement : 9e/18 : LA Galaxy II 39 points

France

Ligue 1 – J5

Paris SG – Strasbourg  1-0

Titulaire : Colin Dagba – arrière droit– 90 minutes (Paris SG)

Stat saison : 4  matches

Classement : 1er/20 : Paris SG 12 points

 

Ligue 2 – J7

Niort – Grenoble 0-1

Titulaire : Saturnin Allagbé– gardien – 90 minutes (Niort) // Jonathan Tinhan – attaquant –  78 minutes (Grenoble)

Stat saison : Allagbé 6 matches,  3 clean sheet  // Tinhan 5 matches, 1 but

Classement : 9e /20 : Niort 11 points // 15e/20 : Grenoble 7 points

 

Clermont – Lorient  0-2

Titulaire : Cédric Hountondji – défenseur – 90 minutes (Clermont)

Stat saison : Hountondji 7 matches

Classement : 8e /20 : Clermont  10 points

 

République Tchèque

Réserve League 

Vlasim II  –  SK Lhota 1-2

Entré en jeu : Joel Sogbo – attaquant – 46e minute (Vlasim II)

Stat saison :  Sogbo 2 matches , 1 but

Classement : 7e/16 : Vlasim 10 points

 

Turquie

D1 – J4

Ankaragurcu  – Yeni Malatyspor 0-4

Titulaire : Fabien Farnolle – gardien – 90  minutes

Stat saison : Farnolle 5 matches , 2 clean sheet

Classement : 7e/18 : Yeni Malatyaspor 6 points

 

Trabzonspor  – Genclerbiligi 2-2

Titulaire : Stéphane Sèssegnon– milieu offensif – 90 minutes

But : Sessègnon 85e

Stat saison : Sèssegnon 4  matches, 1  but

Classement : 17e /18 : Genclerbirligi 1  point

Réalisé par Géraud Viwami

 

 

 

 

 

Turquie : Stéphane Sessègnon sauve un point pour Genclerbirligi

En quête de sa première victoire en première division turque cette saison , Genclerbirligi (17e) a arraché un nul 2-2 ce soir à Trabzonspor (8e) grâce à son capitaine Stéphane Sèssegnon (35 ans, 4 matches , 1 but en 2019-2020). Menés jusqu’à cinq minutes du termine , le milieu offensif béninois servi au second poteau a ajusté le gardien pour l’égalisation. Premier de la saison pour le numéro 10 et premier point récolté cette saison par  le promu.

G.V.

Autriche : Harberg coule , Dossou ouvre son compteur

HARTBERG, AUSTRIA – AUGUST 25: Jodel Dossou of Hartberg controls the ball during the tipico Bundesliga match between TSV Hartberg and FK Austria Wien at Profertil Arena on August 25, 2019 in Hartberg, Austria. (Photo by Markus Tobisch/SEPA.Media /Getty Images)

Jodel Dossou (27 ans , 6 matches , 1 but) a fait ses retrouvailles avec le FC Salzbourg (1er) à l’occasion de la 7e journée de première division autrichienne. Entré en jeu à la 57e minute , son club , Hartberg (5e) a coulé sur un large score 7-2 mais l’international béninois a inscrit le deuxième but des siens à la 77e minute. Son premier but de la saison et ouverture de son compteur sous son  nouveau maillot.

G.V.

UFOA Sénégal 2019 : Moussa Latoundji dévoile une première liste de 21 noms

Le sélectionneur des Ecureuils A’ , Moussa Latoundji vient de dévoiler une première liste de 21  Ecureuils convoqués pour entamer la première phase de préparation du   tournoi de l’UFOA prévu du 28 septembre au 13 octobre à Thies au Sénégal. Aucune surprise car le groupe est essentiellement composé des internationaux évoluant au Bénin qui ont pris part récemment sans succès aux qualifications du Chan 2020, en attendant peut-être  les expatriés.

Le stage débutera ce 15 septembre au centre Issa Hayatou de Missrété.

Les Ecureuils seront face à la Guinée au premier tour le 1er octobre puis ils affronteront le Sénégal ou la Guinée Bissau au tour suivant en fonction du résultat.

Rappelons que le tournoi de l’UFOA est réservé aux joueurs sélectionnables partout dans le monde entier  et que le Bénin a terminé quatrième de la dernière édition au Ghana en 2017.

Géraud Viwami

 

Les 21  Ecureuils convoqués 

Gardiens :  Damilola Sheeyi (Ayéma)  Chérif Dine Kakpo (Buffles)

Défenseurs : Yarou Nabil (Buffles) , Badarou Nana Nafiou (Aspac)  Akplogan Érick (ESAE), Dossa Honoré (Ayéma) Ogouchi Jean (Dragons) , Hassane Imourane (APJ), Ourou Djalilou (JA Cotonou), Rodrigue Fassinou (Aspac)

Milieux :  Houngbédji Gaston (Aspac) Sedjame Patrick (Buffles) Seni Atikou  (Buffles)Adangnandé Gilbert (Energie), Aboki Waris (Aspac) Djibril Naïm (Asvo), Kola Raimi (Tonnerres)

Attaquants:  Idrissou Saliou  (Panthères) Martin’s Friday  (Buffles)   Mama Souraka (Béké), Bio Odo Chabi (Soleil)