Niort : infranchissable à Lorient, Allagbé progresse 

Face à Lorient, l’un des favoris à la montée hier à l’occasion du dernier match de la onzième journée de Ligue 2 française, Saturnin Allagbé (23 ans)  a été un grand artisan du nul vierge ramené par Niort au Moustoir. Le gardien des Ecureuils affiche des progrès et chiffres intéressants.

 

Si Niort a  raflé une belle cagnotte sur ses trois derniers matches  avec sept pris sur neuf possibles, son gardien Saturnin Allagbé en est pour beaucoup. Comme hier face à face à Lorient, Allagbé a sorti une prestation de haute facture.  Il a fait preuve d’un bon sens de l’anticipation sur sa sortie parfaite dans les pieds de Majeed Waris (27e).  ll a sorti un réflexe décisif sur la  parade devant Steven Moreira (37e) et une lecture de jeu parfaite sur un centre de Denis Bouanga (67e). Et quand il a été battu comme sur la frappe de Faiz Selemani (23e), il est verni car son poteau veille. Un match impeccable où on ne peut lui reprocher grand-chose. En plus d’être décisif, l’ancien portier de l’Aspac est le maître dans sa surface et n’hésite à replacer et donner de la voix sur sa défense dans les temps faibles. Des signes qui montrent qu’il gagne en charisme sur sa ligne. Il  a d’ailleurs été désigné joueur-clé du match sur Maligue2.fr  avec un 7/10.

Presque 50% de Clean Sheet

Allagbé a signé hier son quatrième matche sur onze sans encaisser. Près de la moitié des matches il a su conserver ses buts inviolés.  Il est bien parti pour battre son record de la saison dernière il avait aligné neuf matches sans encaisser en Ligue 2 sur 37 apparitions. Le gardien niortais a réalisé 35 arrêts en 990 minutes disputées cette saison en 11 journées. Des statistiques en  progrès car il avait réalisé 55 arrêts sur 37 matches l’exercice dernier en Ligue 2. Il devrait dépasser ce total au terme de l’exercice en cours. Intéressant.

Niort l’a sécurisé.

Arrivé à Niort à l’été 2014, après deux années d’apprentissage  une en réserve puis une sur le banc en Ligue 2 derrière Paul Delecroix, parti à Lorient, qui était d’ailleurs remplaçant chez les Merlus hier. L’ancien pensionnaire de Seam Taneka est devenu numéro un la saison dernière.  Il totalise désormais 53 matches  dans l’antichambre de la Ligue 1 et se fait compter parmi les gardiens les plus réguliers du championnat. En fin de contrat l’été dernier, Niort n’a pas hésité à lui proposer une prolongation jusqu’en 2019. Les chamois ont été vigilants car Metz était à l’affût et s’est renseigné sur le gardien des Ecureuils. Six jours après avoir été remplaçant avec la sélection nationale face au Gabon, Allagbé grandit bien dans son club, 11e de Ligue 2 et c’est bien ça l’essentiel.

Géraud Viwami