Ligue Nasuba : les championnats reportés

Annoncée pour débuter le 29 octobre prochain, la Ligue Nasuba a été reportée à une date ultérieure par la fédération béninoise de football. La décision a été révélée cet après-midi via un communiqué officiel de la FBF.

Les rumeurs faisant état du report du début du championnat  ont été confirmées cet après-midi par la fédération béninoise de football via un communiqué officiel. Selon le calendrier initial la saison 2016-2017 devait être lancée le 29 octobre prochain mais il n’en sera rien. Les clubs de première, deuxième et troisième divisions devront patienter. Dans son communiqué la FBF  a évoqué comme raison  «  facilitation des pourparlers en cours entre les différents acteurs du football afin de permettre à tous les clubs affiliés à la FBF qui pour raisons diverses, n’ont pas pu s’engager pour la saison »

Pourparlers en cours… 

A noter que cette décision de report a été prise avec une nouvelle rencontre avec le ministre des sports qui conduit depuis plusieurs semaines une médiation entre les différents camps impliqués dans la crise qui secoue le football béninois. La FBF  n’est pas insensible à la volonté de l’Etat d’assainir et apaiser le climat dans la gestion du foot nationale. Elle l’a d’ailleurs signifié dans son communiqué « nécessiter de donner au chef de l’Etat de mettre en œuvre sa vision pour le développement du football à travers les nombreux investissements et assistances prévues »

En espérant que les pourparlers puissent vite aboutir parce qu’aucune date officielle n’a été avancée pour la reprise des compétitions. L’attente pourrait être encore longue.

Géraud Viwami

Ligue Nasuba : Buffles – Panthères en ouverture, le calendrier dévoilé

Quelques jours après la date de l’annonce l’ouverture de la saison 2016-2017, le calendrier de la saison a été dévoilé. La saison sera lancée par un derby du nord entre Buffles et Panthères à Parakou, le 29 octobre prochain.

La Ligue Nasuba sera lancé le 29 octobre prochain, les calendriers des championnats de premières et deuxième division sont sortis. La saison sera déroulera sur les mêmes bases que le précédent exercice de transition. En première division nous aurons treize clubs répartis en deux groupe de six et sept équipes. Les trois premières équipes de chaque groupe devront disputer des Play off à six clubs pour désigner le champion. En deuxième division, les 14 clubs sont répartis en deux groupes de 7.

Le Mogas, grand absent

A une exception près la première division se jouera avec les mêmes équipes que la saison précédente sauf qu’on remarque l’absence du Mogas 90. Le club de la Sonacop ne s’est pas engagé pour la saison contre toute attente. Le club serait-il en voie de disparition comme Postel de la Poste nationale il y a quelques années ?
Géraud Viwami

Ligue Nasuba : Les clubs en lice, la date d’ouverture de la saison, les premiers détails sortent !


Les choses devraient reprendre le mois prochain au Bénin, le comité exécutif de la fédération béninoise de football a tenu une séance avec les clubs en vue de la prochaine saison avant d’annoncer les principales décisions en conférence de presse. Les clubs engagés dans les trois divisions sont connues tout comme la date de lancement fixée au 29 octobre
.

Après une saison transitoire terminée à queue de poisson, les championnats nationaux sont annoncés pour le mois d’octobre. Après avoir lancé un appel à l’inscription il y a quelques semaines, la ligue béninoise de football est passée dans la phase active ce jour en initiant une rencontre les clubs représentés. Ils seront 13 en première et deuxième division et 12 en troisième division. En première division on retrouve exclusivement les clubs qui étaient déjà présents lors de la saison dernière. En Ligue 2 par contre deux clubs de Parakou font leur retour, il s’agit de Dynamo et Zazira. En Troisième division on retrouve essentiellement des clubs habitués aux joutes régionales.

Nasuba ¨Sponsor officiel, lancement le 29 octobre

Comme annoncé depuis plusieurs semaines, l’operateur téléphonique du richissime Christian Lagnidé sera bel et bien le sponsor officiel du championnat. Aucune précision officielle n’a encore été donné sur l’accord financier entre les deux parties ni sur l’apport espéré pour les clubs. L’unique information révélée est la diffusion prochaine du championnat les antennes de LC2, chaine de télévision privée appartenant à l’homme d’affaire. La date du 29 octobre a été d’ores et déjà annoncée pour l’ouverture de la saison.

Géraud Viwami

Les clubs engagés

Ligue 1

As Police, Aspac, Ayéma, Dragons, Énergie, USS Kraké, ASOS, Requins, Jeunesse Athlétique de Cotonou, ESAE, Buffles, Panthères, As Tonnerre.

Ligue 2

As Cotonou, Entente FC, Hodio FC, UNB, Jeunsesse Sportive de Pobe, Akanke, As Tado, Cavalier, Espoir de Savalou, As-Vo, Delta de Glazoué, Dynamo de Parakou, Jeunesse Sportive de Ouidah, Zazira de Parakou.

Ligue 1 et 2 : un sponsor annoncé, vers une reprise

Après le championnat de transition, les championnats nationaux de première et deuxième division pourraient être relancés bientôt. La fédération aurait déjà trouvé le futur sponsor et lance un appel aux clubs.

A l’arrêt depuis la fin du championnat de transition en mai dernier, les joueurs locaux pourraient refouler les pelouses dans les semaines à venir.
Les rumeurs qui annonçaient un futur sponsor pour la saison 2016-2017 se sont précisés en fin de semaine dernière. C’est la capitale du Tchad, N’djamena qui a reçu les concernés, il s’agissait des membres de la fédération béninoise de football conduit par le président Anjorin Moucharaf et les représentants de l’opérateur téléphonique Nasuba du richissime béninois, Christian Lagnidé. Si les détails contractuels n’ont pas été révélés, les discussions semblent bien parties pour une relance du football local au point la fédération a déjà sorti un communiqué à l’endroit des clubs pour les enregistrements dans les trois premières divisions avec une date butoir fixé au 29 août.


Géraud Viwami

Ligue 1- J6 : L’Aspac intouchable, Mogas et As Police en grosse difficulté, le légendaire Requins – Dragons à suivre !

Nous sommes à une journée de fin de la phase aller du championnat de transition, avant les matches de la 6e journée dans les deux groupes, nous vous présentons les tendances dans les deux groupes avec le retour du choc légendaire entre les Requins et les Dragons.

 

Groupe A : le derby Requins – Dragons est de retour, Kotchoni est en feu  

Il y a peut-être moins d’engouement autour de l’affiche mais elle reste l’un des classiques de notre championnat. Les Requins 7e et dernier du groupe accueillent Dragons 4e avec 7 points à égalité de points avec les trois premiers.  C’est presqu’un un choc des extrêmes que le stade Mathieu Kérékou accueille demain à 16h. A la quête de leur premier succès de la saison, les rouges et blancs de Cotonou ont une occasion rêvée de se réconcilier avec leurs supporters pas très heureux en ce moment.

Quant aux Dragons, les points seront aussi cruciaux puisqu’en cas de succès le club de la capitale prendra seul la tète du championnat si les trois premiers qui comptent aussi 7 points ne gagnent pas. Intéressant !

Le dernier duel entre les clubs en championnat a eu lieu le 23 janvier 2011, Requins s’était imposé 1-0 à Porto-Novo sur un but de Christian Kotchoni.  Le géant qui porte les couleurs de la JA Cotonou cette saison domine le classement des buteurs du groupe  avec 4 réalisations (deux doublés notamment) dont un contre les Requins justement lors de la 3e journée.

Dans les autres affiches du groupe,  La JA Cotonou reçoit l’Esae  demain et cet après-midi en ouverture l’Uss Kraké sera l’hôte Ayéma  à Missrété dans un choc entre les deux premiers du groupe

Découvrez le classement et tous les résultats ici : http://bjfoot.com/ligues-pro/ligue-1/classement-ligue-1/

 Groupe B : Aspac rafle tout, d’Almeida viré, Goudjo aux commandes du Mogas ! 

Dans ce groupe la sensation a un nom : Aspac. Le club du port a signé quatre succès en quatre matches joués après cinq journées de compétitions. Lundi dernier les portuaires ont confirmé leur suprématie dans un derby cotonois contre Energie. Grâce à des buts d’Abdel Bouraima et Gaston Houngbédji , ils ont infligés aux électriciens leur première défaite de la saison, eux qui avaient tout gagné avec ce duel. Pour cette sixième journée, l’Aspac jouera encore un derby de la capitale économique contre Mogas. Mais les pétroliers ont demandé un report de la rencontre. Le nouveau coach, Bruno Goudjo arrivé cette semaine devra attendre pour faire ses débuts. Eustache d’Almeida qui  n’a gagné aucun match avec deux points marqués au bout de quatre matches disputés a été démis de ses fonctions. C’est la défaite de samedi dernier face aux Panthères  à domicile qui a scellé le sort du désormais ex-coach.

Urbain Honfo, coach de l’As Police aussi est en difficulté, son club ne compte que deux points et attend toujours sa première victoire de la saison. Les policiers battus le samedi dernier à domicile reçoivent l’As Tonnerre cet après-midi à René-Pleven.  Demain à Parakou, les Buffles accueillent Energie.

Découvrez le classement et tous les résultats ici : http://bjfoot.com/ligues-pro/ligue-1/classement-ligue-1/

Géraud Viwami

Ligue 1-J3 : Kotchoni plante un nouveau doublé, carton plein pour l’Aspac ,  Energie confirme 

En raison du second tour des élections prévues pour dimanche prochain, les rencontres de la 3e journée  de première division  programmés sur ce soir ont été avancées à cet après-midi. Kotchoni a signé un nouveau doublé, l’Aspac a réussi un holp up pendant qu’Energie  enfonçait Mogas. Le point.

A Djougou,  l’Aspac signe sa troisième victoire en autant de journée grâce à un court succès 1-0  face aux Panthères. L’unique but de la rencontre porte la griffe de l’attaquant Mama Souraka  , ancien joueur des Panthères.

Dans le même groupe, Energie enchaîne un deuxième succès devant le Mogas 2-0 qui perd pour la deuxième fois en deux apparitions. Marcellin Koukpo a été le héros des électriciens auteur d’un but et à l’origine du second marqué  contre son camp.

Buffles accueille Tonnerres  dans la dernière rencontre de la journée.

Kotchoni en mode doublé, match reporté pour les Dragons

Dans l’autre groupe , un autre ancien joueur à jouer un sale tour à son ancien club, dans le tout nouveau derby de la capitale économique la JA Cotonou  a battu les Requins 2-1 sur doublé de Christian Kotchoni . Avec un but inscrit de la tête  et un deuxième sur coup franc direct, l’international béninois porte son total à 4 buts et prend seul la tête du classement des buteurs.

L’autre rencontre du groupe qui devait opposer les Dragons à Esae à Charles de Gaulle a été reporté  à cause de  la pelouse qui était en mauvais état. L’opposition aura lieu le dimanche prochain.

Asos reçoit l’Uss Kraké demain.

Géraud Viwami

Ligue 1-J3 : Kotchoni « L’objectif c’est de me relancer »

Auteur d’un doublé salvateur  pour la JA Cotonou à l’occasion de la première journée du championnat à Missrété contre Ayéma, Christian Kotchoni l’ancien buteur de Denizlispor  revient sur son récent transfert avorté au Nigéria, sa forme, son parcours et ses ambitions. Avant d’affronter Requins, son ex-club en match avancé de la 3e journée il s’est confié à nous.Entretien.

 

Il y quelques semaines on vous annonçait à Sunshine Stars et contre toute attente vous revoilà dans le championnat béninois sous le maillot de la JA Cotonou, que s’est-il passé ?

 

J’étais parti pour jouer avec Sunshine Stars cette saison. J’ai effectivement signé avec le club et les formalités pour l’établissement de ma licence ont été entamées mais il y a un nouveau bureau qui a été mis en place dans la direction du club. Et dès que le président a été changé, le nouveau bureau est arrivé avec toute sa clique les joueurs y compris. C’est ainsi que mon contrat a été mis dans les placards. On m’a demandé d’attendre qu’on s’arrange d’abord avec les nouveaux joueurs et puisque  mon contrat n’avait pas été homologué par la fédération. C’est comme cela que je suis rentré comme le championnat allait être lancé ici je me suis engagé avec la JA Cotonou en attendant.

Vous n’avez pas perdu de temps puisque vous avez débuté par un doublé, le niveau local est-il devenu trop facile pour vous ?

(Rires) non même pas ! C’est vrai que j’ai pris pas mal d’expérience  avec mon parcours mais dire que le niveau est trop facile ou faible je ne crois pas. Il faut dire que je n’ai pas joué seul c’est le travail de tout un groupe c’est vrai qu’on  voit que celui qui a marqué le but mais c’est tout un travail. C’est le travail collectif que j’ai finalisé !

En parlant justement d’expérience, vous avez connu la  Belgique, la Turquie et le Maroc entre autre, vous avez eu beaucoup de mal à percer à l’étranger ?

Oui (hésitation) possible on peut le dire comme ça mais  j’ai été énormément freiné par les blessures dans mon élan. Je pense que si j’avais été autant blessé je serai peut être à un autre niveau. Et parfois il m’a manqué un peu de chances sur certaines situations. Mais aujourd’hui je prends tout cela avec philosophie sans baisser les bras. L’objectif c’est de me relancer.

Qu’attendez-vous alors de cette saison de transition ?

Personnellement c’est pour  me préparer pour une meilleure expérience la saison prochaine être en jambe. Faire de très bonnes stats marquer le plus possible. Mais de manière générale c’est un championnat de transition, cette compétition va déterminer le futur du football local. Donc j’attends beaucoup de ça. Je prie pour que ça aille à terme que chacun puisse en tirer les leçons pour la saison prochaine nous ayons un très bon championnat.  Nous sommes très en retard par rapport à beaucoup de pays limitrophes par exemple. Vivement que nos dirigeants puisse s’entendre et que la jeunesse puisse en profiter.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Ligue 1-J2 : Aspac enchaîne, les Requins sans défense

La deuxième journée du championnat de transition de première division s’est ouverte cet après-midi avec deux affiches. Aspac a battu les Buffles 2-1 à  René Pleven pendant que les Requins coulaient à domicile face à Ayéma 4-0 à Mathieu Kérékou.

Les Portuaires se sont imposés cet après-midi, à René Pleven face aux Buffles, 2-1 en  ouverture de la 2e journée de Ligue 1. Gaston Houngbedji a ouvert le score à la 28e minute ensuite  Uche Ezegneto doublait la mise, au retour de la pause. Moussa Adjai va réduire le score pour  les Buffles à la 75e minute. Aspac s’impose 2-1 et file en tête du groupe avec un carton plein en deux journées en attendant les matches de demain.

Les Requins coulent à domicile

Absents de toutes compétitions depuis 2011, les Requins ont signé tristement leur retour cet après-midi contre Ayéma (photo).  Battu à domicile, en milieu de semaine le club de Missrété a réussi un retentissant hold up aux dépens des Awissi-Wassa. Malgré un score nul et vierge à la pause, les Requins vont couler en seconde période. Le calvaire débute avec un but contre son camp de Micakel Kalu à la 56e minute. Derrière Ayinla Olawewadjou s’offre un doublé avant Kingsley n’achève la balade avec un dernier but dans les arrêts de jeu. Ayéma gagne facilement 4-0 au stade Mathieu Kérékou et se relance quant Requins, il va falloir vite se reprendre.

Voir classement et résultat ici : http://bjfoot.com/ligues-pro/ligue-1/classement-ligue-1/

Léandro Codo et Géraud Viwami

Ligue 1-J1 : Entrée réussie pour la JA Cotonou et l’Aspac(tous les résultats )

Les cinq affiches restantes de la 1ere journée du championnat de transition de première division se sont jouées ce mercredi.

A Bohicon, grâce à un penalty transformé par Affissou Tamou, l’Aspac a réussi un hold up face à Tonnerres dans le groupe A. Le dernier match du groupe s’est soldé par un nul 1-1 entre As Police et Mogas 90. D’Almeida Ayité a marqué pour les pétroliers et les policiers ont répliqué par William Dassagaté. Pour rappel, en ouverture de la saison, les Buffles avaient battu les Panthères 1-0 le mars dernier.

Dans le groupe B, la JA Cotonou  a signé un succès surprise à l’extérieur face à Ayéma, 2-1, grâce à un doublé de Christian Kotchoni.  Au stade Mathieu Kérékou , l’Esae  s’est contenté d’un nul vierge face à l’Uss Kraké. Enfin à Porto-Novo, les Dragons sont venus à bout  de l’Asos 1-0 dans le derby de la ville.

Géraud Viwami

Ligue 1&2 : l’heure de la reprise a sonné !  

 

Après le lancement officiel le 2 mars dernier, la première journée du championnat national de transition se poursuit aujourd’hui avec l’entrée en lice de toutes autres équipes. Après un an d’arrêt  les joueurs locaux retrouveront le plaisir de jouer.  L’heure de la reprise a bel et bien sonné.  

Le concept

Comme son nom l’indique c’est une saison transitoire qui va courir jusqu’à mai  prochain. Le comité de normalisation a instauré un championnat à deux groupes dans le but d’accélérer dans le temps mais aussi de d’alléger les budgets notamment pour les déplacements des clubs. Comme les saisons précédentes, nous aurons quatorze clubs répartis cette fois-ci  en deux groupes  de sept. Les trois premiers des deux groupes s’affronteront pour les play off pour designer  le champion. Par contre les derniers des deux groupes seront relégués en deuxième division.

La deuxième division se jouera avec treize clubs répartis  en deux groupes de six et de sept.Les premiers de chaque groupe seront automatiquement promus en première division. Les derniers de chaque chaque groupe seront relégués.

Le retour des Requins, Avrankou boycotte !

Dans l’optique de la réconciliation des acteurs du football local, le comité de normalisation avait ouvert la porte à tous les clubs nationaux y compris notamment ceux qui avaient boycotté les  compétitions locales depuis 2012.  Si Dynamo d’Abomey, Mambas Noirs et Caimans du Zou avaient par exemple  couché leur nom dans la liste des inscrits au départ, ces derniers n’ont finalement pas confirmé leur participation. Seuls les Requins de l’Atlantique,  absent depuis 2012 signent effectivement leur retour à la compétition.

En première division, Adjobi du président,  Clément Adéchian, relégué à l’issue de la saison 2014 a fait son retour aussi mais le club change de nom et devient ESAE (Ecole Supérieur d’Administration et d’Economie), du nom de l’université présidée par son propriétaire.

Autre changement de patronyme, la Jeunesse Athlétique du Plateau (Jap) , champion 2012 puis  relégué en 2014, revient et se délocalise dans la capitale économique et devient Jeunesse Athlétique de Cotonou (Jac).

L’une des grosses surprises dans le camp des absents est le désengagement d’Avrankou Omnisports (photo) , le club d’Augustin Ahouanvoebla. En tête du championnat stoppé il y a un an, les verts ne joueront pas cette saison. Idem pour les promus de la saison dernière, JS Agonli et Béké qui ne se sont pas engagés aussi.

En deuxième division aucune absence majeure n’est à signaler l’ossature est identique à celle qui étaient en course la saison écoulée.  La compétition reprend le 13 mars prochain.

Chamboulement des effectifs 

Après un an d’arrêt, plusieurs clubs ont perdu des joueur-clé  de leur effectif pour diverses raisons. D’ailleurs le comité de normalisation a déclaré que tous les joueurs « étaient libres ». Une vraie redistribution des cartes en perspective. Il y a eu plusieurs changements également sur les bancs des clubs. Nous reviendrons en détails sur ces différents mouvements dans les jours à venir à travers des sujets spéciaux.

Nous sommes déjà bien heureux de la reprise effective des compétitions locales même si le temps impartis aux clubs parait trop court pour bien se préparer.

Les affiches du jour ! 

Dans le groupe A, Buffles avait signé un succès 1-0 à l’extérieur le 2 mars dernier, grâce à Moussa Adjai face aux Panthères. Tonnerres accueillera Aspac sur la nouvelle pelouse synthétique  du stade Paulin Tomanaga et l’As Police reçoit le Mogas à René Pleven.

Dans le groupe B, nous aurons droit à un derby de Porto-Novo entre Dragons et Asos à Charles de Gaulle. Esae reçoit l’Uss Kraké au stade Mathieu Kérékou et la JA Cotonou se déplace à Missrété pour affronter Ayéma.

Géraud Viwami

Ligue 1-A-J1 :  Adjai fait gagner les Buffles à l’extérieur !

En présence des membres du comité de normalisation et du sélectionneur national Omar Tchomogo ,  les Buffles ont réussi un hold up d’entrée en s’imposant 1-0 à l’extérieur devant les Panthères pour le match inaugural de la saison transitoire. Moussa Adjai a planté l’unique but du match à la 70e minute de jeu. Le stade d’Atchoukouma était en travaux c’est finalement à Natitingou que les Panthères ont accueilli la rencontre. Les autres affiches du groupe A  tout comme B se joueront dans le 09 mars prochain.

Géraud Viwami

Ligue 1-A-J1 : Un choc septentrional pour débuter demain !

Le calendrier du championnat national de transition 2016 est enfin disponible, la compétition sera lancée demain avec un choc septentrional entre les  Buffles, champion du Bénin 2014 et Panthères double vice-champion en titre à Djougou.

Après près d’un an d’arrêt, le championnat national va reprendre demain  comme annoncée par le comité de normalisation.  Une saison transitoire qui devrait tenir en ce mois de mars et mai prochain. Une seule rencontre se jouera demain,   Les autres affiches de cette première journée se joueront  le 09  mars prochain.

Le grand derby du Nord !

Le duel inaugural sera un choc du  Nord,  les Panthères accueilleront les Buffles, champions du Bénin 2014 pour lancer la première journée dans le groupe A.   Buffles part favori le club de Parakou habitué du haut de tableau avait terminé vice-champion en 2010 avant de rafler le titre in extrémis en 2014. Habitué au maintien, Panthères a agréablement surpris en terminant vice-champion en 2013 derrière JAP puis en répétant  contre toute attente la même performance en 2014.

Mais après une année d’arrêt les effectifs ont constamment évolué mais la rivalité demeure vive entre ces clubs voisins. Ce sera électrique comme souvent.

Vous pourrez consulter le calendrier sur votre site préféré dans les heures à venir.

Géraud Viwami

Championnats nationaux : Le tirage effectué en attendant le calendrier !

Hier au siège de la fédération béninoise de football le comité de normalisation a procédé au tirage au sort des groupes des prochains championnats de transition de première, deuxième et troisième divisions nationales.

 

14 clubs ont finalement confirmés leur participation au championnat de première division. Ils ont été répartis en deux groupes sept.  Il faut noter que le groupe B est particulièrement relevés avec les deux derniers champions du Bénin , Aspac et Buffles et d’autres clubs habitués à jouer le haut du tableau comme Tonnerres et  As Police.  Dans l’autre groupe on note le retour du mythique club de Cotonou, les Requins.

Groupe A : Ayéma, Dragons, Asos, Requis, Esae (Ex Adjobi), Jac (Ex Jap), Ussk

Groupe B : Panthères, Buffles, Tonnerre, As Police, Energie, Mogas, Aspac

 

13 clubs animeront la deuxième division, ils ont été tirés en deux groupes de  six  (A) et de sept clubs (B).

Groupe A : As Cotonou, Entente, Hodio, Avo, Uac, Jsp, Eternel

Groupe B : As Tado, Dadjè, Akanké, Espoir de Savalou, Cavaliers de Nikki, Taneka

Enfin la troisième division sera disputée entre six clubs qui joueront dans un système en mode linéaire avec les clubs suivants : Asso de Natitingou, Lions de l’Atacora, Antilope de Kouandé, Delta Fc Glazoué, Jam de Missereté, Espoir de Cotonou.

Calendriers attendus

Les calendriers de ses trois compétitions devraient être bientôt disponibles et nous attendons d’amples informations sur le règlement des compétions notamment en ce qui concerne les promotions et les descentes. Annoncé pour débuter le 2 mars , toutes les compétitions sont sensés tenir dans les trois mois à venir.

Géraud Viwami

Ligue 1 et 2 : réunion entre les clubs et le Comité de Normalisation, des détails sur la saison à venir !

Dans le but d’évoquer les conditions de participations et informer les clubs  inscrits  pour le championnat de transition, le comité de normalisation a rencontré  les représentants de ces derniers aujourd’hui. Point.

 

 

Plusieurs points ont été évoqué lors des échanges présidés par Quentin Didavi en tête de la commission chargée des compétitions et Rafiou Paraiso le président du comité de normalisation.

Comme annoncé précédemment, la date de démarrage de la compétition est maintenue au 2 mars prochain. 19 clubs sont attendus en première division, 19 en deuxième division et 8 en troisième division sont attendus.

Une formule de compétition express est également annoncée avec deux matches par semaine. Les clubs devront s’attendre à  jouer à un rythme élevé avec une journée avancée en milieu de semaine puis une autre en fin de semaine comme d’habitude.

Les clubs seront également regroupés en deux groupes tirés au sort afin d’éviter un calendrier trop long à gérer dans une formule linéaire. Le comité de normalisation souhaite que ce championnat de transition tienne dans les trois mois à suivre.

Enfin dernier détail important, tous les clubs inscrits devront s’acquitter du cahier de charge de la compétition pour confirmer  officiellement leur participation.  Cette dernière étape devra être franchie avant la composition des groupes et le calendrier. A suivre.

GéraudViwami

Ligue 1 et 2 : Les clubs exigent une indemnisation  du ministère des sports avant de jouer !

Alors qu’une rencontre avec le comité de normalisation est annoncée depuis plusieurs jours, les clubs de première, deuxième et troisième division réunis en collectif se sont exprimés cette semaine en conférence de presse à Cotonou. Ils réclament une indemnisation du ministère pour l’arrêt abusif du championnat 2014-2015 en mars dernier et soulèvent des interrogations sur la gestion du comité de normalisation.

 

L’installation du comité de normalisation est loin d’avoir apaisé les discordes dans la gestion du football béninois en témoigne la sortie médiatique groupée des clubs de première de  première, deuxième et troisième division cette semaine en conférence de presse.

Le collectif est d’abord revenu sur l’arrêt du championnat 2014-2015, une décision prise unilatéralement par le ministre des sports mal digérée par les clubs qui n’ont pas cachés leur déception. Dans leur déclarations, ils ont regretté  le manque de communication du ministère des sports « Tout s’est passé comme si nous comptons par dans la balance alors que c’est nous qui donnons vie au championnat et donnons des joueurs pour l’équipe nationale »

Ces derniers sont encore plus exigeant « Nous réclamons à juste titre une indemnisation de tous les clubs de première et division à hauteur des investissements consentis avant de participer au prochain championnat »  Cette requête va-te-elle aboutir ?  En tous le bras de fer semble déjà bien engagé  et un doute sérieux plane sur la reprise des compétitions.

Le comité de normalisation aux ordres d’Anjorin ?

L’autre grosse interrogation soulevée par le collectif concerne la crédibilité du comité de normalisation. Selon les clubs « c’est un comité aux ordres d’Anjorin Moucharafou, du mininistre des sports Safiou Affo et tous les perdants des élections du 30 septembre 2013 ». Des propos qui sont loin de refléter le climat de paix attendu et qui devrait aboutir à la relance du football local. Tout porte à croire qu’une nouvelle crise vient de naître.

Géraud Viwami

Ligue 1 et 2 : Comment  relancer le foot local !

Selon  nos informations le comité de normalisation devrait tenir une réunion avec les clubs affiliés à la fédération béninoise de football en vue d’évoquer la reprise des compétitions locales. Voici comment on peut relancer le foot à l’échelle nationale. Proposition !

Saison transitoire avec « Tout le monde »

Quatorze clubs ont pris part aux dernières saisons de premières division et douze  en deuxième division. Mais depuis 2011 et la crise, Requins, Mambas Noirs, Cifas , Soleil, Dynamo d’Abomey qui étaient en première division ont décidé de boycotter le championnat. Dans un élan de réconciliation ils pourraient être rajoutés aux quatorze de la précédente saison ce qui porterait le nombre à 20 clubs. Ce qui permettrait de produire un championnat transitoire à 20 clubs divisés en deux groupes de 10 dont les 7 premiers de chaque seront qualifiés pour la saison prochaine à 14 clubs. Les trois derniers des deux groupes seront relégués en deuxième division.

En ce qui concerne la deuxième division, Caïmans du Zou et le RC Natitingou maintenus à l’issu de la saison 2010-2011 et qui ont boycotté le championnat aussi depuis 2012 pourraient être ajoutés aux 12 clubs ayant disputé la dernière saison.  Une d2 a quatorze clubs pour la saison transitoire. Ils seront rejoints par les six relégués de la première division devraient aboutir sur une saison semi-professionnelle à partir de la saison 2016-2017 avec 20 clubs divisés en deux groupes de 10 répartis entre le  Nord et Sud pour faciliter les déplacements des clubs à faibles budgets. Les deux premiers de chaque groupe pourraient prendre à des Play Off nationaux pour la montée en Ligue 1.

 

Relancer la ligue professionnelle de football en 2016- 2017

Après le succès local et l’engouement de la saison d’essai du professionnalisme en 2009-2010, relancer un championnat sur des bases similaires voire mieux ne serait pas une mauvaise idée. Premier obstacle : Trouver un mécène ou un sponsor. Dans un climat de gestion gangrené par les tendances claniques il est difficile d’inspirer  confiance et fiabilité aux futurs sponsors qui ne manquent pas d’ailleurs. La saison transitoire à venir devrait servir de garantie pour rassembler les acteurs du football local ensuite convaincre de probables investisseurs.  Un socle de relance car le football béninois aura besoin de tout le monde pour revivre.

Rafiou Paraïso, président du comité de Normalisation s’est assigné lui-même l’épineuse mission de rallier les futurs sponsors à la cause du football béninois. Espérons qu’il y parvienne.

Imposer les compétitions de jeunes à l’échelle régionale

La fédération avait l’habitude d’organiser une troisième division nationale avec une dizaine de clubs. En raison des budgets des clubs, il serait plus judicieux d’organiser une troisième division avec des phases régionales puis nationales pour la montée en D2.

Dans le même temps, les ligues devraient organiser un championnat U-17 dans le même esprit, avec des phases régionales regroupant les académies et équipes de jeunes d’une région puis une phase nationale en fin de saison.

Géraud Viwami

 

Ligue 1-J10: Avrankou nouveau leader ! 

Les cinq derniers matches de la 10e journée de Ligue 1 se sont joués cet apres-midi. Et le championnat béninois a un nouveau leader , Avrankou Ominisports, vainqueurs d’Asos à Porto-Novo , les vers profitent du nul de l’As Tonnerre pour passer en tête. Grâce à sa victoire 1-0 sur le fil face aux Panthères , l’As Police revient à un point du nouveau leader. Enfin le promu Béké signe également une belle victoire à domicile 2-0 face aux Dragons et l’Aspac d’Edmé Codjo a été surpris par Ayéma à domicile 2-0.

Tous les résultats

Samedi

Energie – JS Agonlin 1-0

US Semè-Kraké – Mogas 1-1

Dimanche

Aspac – Ayéma 0-2

Béké – Dragons 2-0

Asos – Avrankou 1-2

Tonnerres – Buffles 0-0

As Police – Panthères 1-0

Ligue 1-J10: Energie gagne , Kraké cale

Les deux premières rencontres de la 10e journée de Ligue 1 se sont disputés samedi après-midi. Au Saint Louis Stadium , l’Uss Kraké a concédé un nul 1-1 face à Mogas. Les deux équipes devraient stagner en milieu de tableau en attendant les matches de ce dimanche. A Cotonou, Energie a signé une précieuse et courte victoire 1-0 contre le promu JS Agonli.

Urgent : Le Bénin n’a plus de fédération de football (Le gouvernement retire l’agrément à la Fbf)

Retrait d’agrément, création d’une commission pour connaître des dessous de la suspension des équipes de jeunes du Bénin aux compétitions africaines, et réconciliation de la famille du football. Trois points évoqués par le gouvernement dans sa décision du 27 mars 2015. Les interprétations peuvent commencer, le football replonge dans la crise.

Beaucoup de personnalités avaient déjà évoqué cette éventualité au plus fort de la crise à la Fbf entre 2010 et 2012. Mais rien n’y fit. Cette fois-ci, c’est fait. Retrait d’agrément.

Ce terme fait penser à une rupture de confiance. La Fédération béninoise de football, comme toutes les autres fédérations, exerce une activité qui lui est cédée par l’Etat à travers le ministère des sports. Cet agrément accordé à chaque fédération peut être retiré. Mais à quel prix ?

Le Bénin n’a plus, de fait, de fédération de football

Dans la logique de cette décision, la fédération béninoise de football devient une coquille vide. C’est une dissolution de fait, en clair. La première conséquence serait l’arrêt des championnats en cours. La suite s’annonce forcément houleuse. La Fédération internationale (Fifa) devrait rapidement donner sa position sur cette décision.

Le même Etat béninois il y a quelques années, avait déjà soutenu la thèse selon laquelle la fédération de football serait une ambassade de la Fifa au Bénin (selon les termes de l’ancien président Moucharafou Anjorin). Cette fois-ci, le gouvernement a compris l’enjeu, après avoir investi quelques 30 millions d’euros (environ 20 milliards) depuis 2006..

(Affaire forcément à suivre)

 

 

Talents Locaux : Judicaël Agbokou, l’ange gardien des policiers

Il a réussi un mois de janvier de haute facture, trois matches, deux victoires un nul, l’As Police, a dominé les premières journées et ce n’était pas un hasard puisque son gardien-capitaine, Judicaël Agbokou a réussi cinq clean sheet en six matches cette saison, soit 450 minutes d’invincibilité. Blessé depuis quatre journées, l’équipe tâtonne. Allons à la découverte de l’ange gardien des policiers.

Express Parcours

En deux saisons, Judicaël Agbokou est devenu un pilier à l’As Police, débarqué en provenance de l’As Tonnerre il n’a pas mis du temps à devenir titulaire et capitaine du club après le départ de Djibril Hayatoulaye, l’ex-capitaine.
Sa jeune carrière a commencé à Natitingou au centre Seam Tanéka, il fait partie de la génération Dassagaté and Co (92-93). Le jeune Agbokou est lancé dans le grand bain en 2009, il est cédé à Espoirs de Savalou, quand le club était encore pensionnaire de Ligue 1 béninoise. Numéro un dans le club phare des Collines, c’était une première plutôt réussie, même si le club est relégué en ligue 2 en fin de saison. Il attise les regards et il choisit de s’engager avec Tonnerres en 2012. A Bohicon, il va connaitre la ligue des champions, malheureusement la concurrence est forte et l’expérimenté Rachid Compaoré, capitaine des verts à l’époque, lui est régulièrement préféré. Il continue son apprentissage en silence et décide de se relancer à l’As Police pour la saison 2013 -2014.
Soumis à une forte concurrence avec Karim Mama, ancien gardien de l’Aspac et Cyrille Sèmevo, ex de l’Uss Kraké, Agbokou gagne sa place dans les buts et se voit confier le brassard de capitaine par Stanislas Akélé. Signe de confiance et de maturité.

Mandanda comme idole.

Avec sa taille, 1.85m, Agbokou est connu comme un gardien puissant et concentré sur sa ligne. Il a une très bonne détente et souvent bien inspiré dans ses arrêts reflexes.
Ses entraineurs en disent le plus grand bien tout comme ses coéquipiers qui le surnomme affectueusement Madanda en référence à l’international français qui est d’ailleurs son modèle. Espérons qu’il ait une grande carrière comme le marseillais.

Débuts parfaits.

Il a débuté cette saison de fort belle manière avec cinq clean sheet enchainé lors des cinq premières journées, ce qui avait permis à l’As Police d’être en haut de tableau avec 12 points après six journées. Il réalise des matches de grandes factures où il sort des parades décisives. Il réussit un clean sheet en coupe Caf également contre Hearth Of Oak à Cotonou. Mais il a dû s’incliner une fois contre ses même ghanéens à Accra en manche aller du premier tour préliminaire. Le seul but qu’il ait encaissé en deux mois de compétition. Blessé puis malade depuis mi-février, il a repris le chemin des entrainements cette semaine en espérant retrouver la compétition dans une dizaine de jours.
Sa place de titulaire, n’est pas gagné d’avance, Mama Karim a bien assuré son intérim. Mais pour l’instant c’est bien Capitaine-Agbokou , l’ange gardien des policiers.

Géraud Viwami

Fiche

Judicaël Agbokou

Date de naissance : 04 janvier 1992
Taille : 1.85m
Poids : 81 kg
Poste : gardien
Club formateur : Seam Tanéka
Club actuel : As Police
Club précédent : As Tonnerres
Statut : International A’