Découverte: Christophe Aïfimi, Molto l’araignée

Deux fois nominé au titre de meilleur gardien du championnat de football de première division de Côte d’Ivoire, Christ Aïfimi porte, depuis six saisons, le Stella Club d’Abidjan sur ses épaules mais le portier bénino-ivoirien rêve d’une carrière internationale et se verrait bien endosser le maillot d’une sélection nationale.

A 25 ans, Christ (diminutif de Christophe) Aifimi est considéré comme l’un des meilleurs à son poste.

Du haut de son mètre 84 et ses 76 kilos, le gardien, athlétique, “titulaire à part entière“ et régulier dans ses performances, s’est construit une solide réputation dans le championnat ivoirien.

Son surnom: “Molto l’araignée“ (molto qui veut dire “beaucoup“ en Italien). Ses parades, ses sorties aériennes et ses arrêts-reflexes font de lui une valeur sûre, malgré la saison en dents de scie de son club, qui a terminé la saison 2013-2014 dans le ventre du classement, 7e de la Ligue 1.

“J’ai mon propre style que j’essaie de travailler tous les jours mais je m’inspire de tous les grands gardiens que je connais“, affirme-t-il.

Son entraineur Célestin Kouamé ne tarit pas d’éloges sur son joueur: “Il est très rassurant dans les buts et a de bons reflexes. Mais sa qualité première ce sont les duels, Christophe est difficile à prendre en un contre un“.

Abobo, le point de départ

C’est dans cette commune populaire au nord d’Abidjan que Christ a commencé à taper dans le ballon. Enfant, il ne rêvait pourtant pas d’être un gardien de but. Il l’est devenu par un concours de circonstances.

“Avec des amis, on se promenait au quartier et nous sommes tombés sur un test d’un club. Il n’y avait pas de gardien alors on m’a envoyé dans les buts. Tout est parti de là“, explique-t-il.

En 2000, Molto intègre, à 11 ans, le centre de formation Palma Lions Club d’Aboboté, sous quartier de la commune. Chez les minimes, il participe activement au titre de champion remporté l’année suivante.

Quatre ans plus tard, il atterrit au WAC d’Abidjan, un club de troisième division, sous forme de prêt. “Il fallait que je joue le championnat senior pour pouvoir m’aguerrir. Avec les dirigeants de Palma, on s’est donc entendu pour que je sois prêté“, affirme-t-il.

De 2006 à 2008, il joue 46 matches sur 52 possibles en D3 et s’impose comme un titulaire indiscutable à son poste. Ses performances de haute volée vont taper dans l’œil des dirigeants du Stella, qui le recrutent en 2008 après un match amical où il aura étalé toute sa classe.

“J’ai saisi ma chance et je me suis engagé avec le Stella. C’était une occasion pour moi de rejoindre le haut niveau“, dit-il, le sourire en coin.

Futur concurrent pour Allagbé ?

D’origine béninoise, de Sakété plus précisément dans la région du Plateau, Christ est né à Abidjan et a la double nationalité. Le jeune gardien espère un jour revêtir le maillot d’une des deux sélections nationales. “Personnellement, la double nationalité est une chance . Je vais jouer pour le pays qui aura besoin de moi“.
Sa bonne forme ne pourrait pas tomber mieux à l’heure où la sélection béninoise est déjà privée de Fabien Farnolle. Aifimi pourrait bien se révéler comme le concurrent idéal de Saturnin Allagbé , le nouveau niortais.
En Côte d’Ivoire, “l’araignée“ attise la convoitise des cadors notamment l’Asec et le Séwé Sport de San-Pedro, club du sud ouest ivoirien, sacré champion pour la troisième fois consécutive.

Mais, son “objectif, c’est de voyager, quitter le pays et évoluer au haut niveau, dans un grand club plus professionnel “, affirme celui qui envisageait aussi une carrière dans l’électronique après son baccalauréat série C.

Le Paris St Germain (France), l’Inter de Milan (Italie) et Chelsea (Angleterre) sont ses équipes préférées.

Avec le Stella d’Abidjan, Christ possède néanmoins un palmarès assez maigre avec seulement une coupe nationale en 2012 et une finale de cette même compétition perdue contre l’Asec la saison dernière.

“C’est un garçon bien. Il a les qualités pour évoluer à l’extérieur. Ce serait une grande perte pour nous s’il quittait le Stella“, estime Toh Jean alias “Céréso“, ex-international et intendant du club.

Par Jacob Djossou (coll.) depuis Abidjan

FICHE

Christophe AIFIMI
Nationalité: Bénino-ivoirienne
Taille : 1,86 m
Age : 25 ans
Poste : gardien de but
Club actuel: Stella Club d’Abidjan (D1)
Club formateur : Palma Lions Club d’Aboboté
Club précédent : WAC (D3)

1 pensée sur “Découverte: Christophe Aïfimi, Molto l’araignée”

  1. c bien de chercher et montrer tous les jeunes beninois ki joue. o football. en Afrique ils sont nombreux car notre championnat ne permet pas exprimer. en Côte d’Ivoire ils sont nombreux k votre correspondant les cherche et écria sur eux. l exemple du Burkina est palpable la majorité des étalons viens de la diaspora en Côte d’Ivoire et nous avons aussi le nigeria o lieu de naturalisé des jeune ki ne respecterons pas le drapeau national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *