Ecureuils: Le miracle n’a pas eu lieu

 

Pour sa quatrième sortie dans les éliminatoires du mondial 2014, le Bénin n’a pas pu créer la surprise face à l’Algérie à Porto-Novo. Comme à l’aller Gestede a marqué pour les Ecureuils et comme à l’aller les fennecs se sont imposés 3-1. L’Algérie prend une bonne option pendant que le Bénin n’a plus de chance.

 

Les buts

31e minute : Coner tiré par Sèssegnon à droite, c’est dégagé par la défense algérienne. Le cuir revient sur le capitaine béninois qui dépose un centre millimétré sur la tête de Gestede qui ouvre le score. L’attaquant de Cardiff inscrivait ainsi son deuxième en autant de sélection. Le stade jubile et explose de joie.

38e minute : Guedioura mets une balle en cloche derrière la défense béninoise, Bèmenou tarde à sortir, Slimani profite pour mettre un lob limpide. 1-1  l’Algérie égalise, le stade est muet.

42e minute : coup franc décalé à droite pour les Algériens. Lacen dépose un centre chirurgical sur la tête de Slimani au second qui signe son doublé de l’après-midi. 2-1, les supporters béninois se fâchent  dans les tribunes.

80e minute : Koukou perd un ballon dans l’entrejeu, le contre algérien sera fatal. Ghilas file seul au but et va battre Bèmenou d’un tir croisé à de terre. Le stade se vide.

 

Autres temps forts

15e minute : Soudani est servi dans les six mètres. Bèmenou sort dans ses pieds le cuir roule vers les buts, heureusement que Fousséni dégage son camp.

34e minute : Sèssegnon s’offre un slalom de grande qualité dans la surface mais son tir du pointu est claqué en coner par Mbholi.

 

L’Algérie était plus forte

Le miracle attendu par le peuple béninois n’aura pas eu lieu. Le beau temps de Porto-Novo n’a sourit qu’aux visiteurs. Le début de match est largement à l’avantage des algériens qui sont pressants. Derrière les béninois vont beaucoup entreprendre. Angan en position de relayeur ose beaucoup dans la construction, pendant que Dossou anime bien son flanc. Malgré l’ouverture du score de Gestede  le  Bénin va couler.  Les algériens ont eu les ressources pour revenir et dominer le match. Derrière le Bénin à manquer de moyens pour riposter, Amoros a été trop hésitant dans son coaching.  Et l’expulsion du jeune Nana Badarou à la 67e minute n’a pas arrangé les choses.

L’animation offensive béninoise a été trop approximative face à une défense algérienne bien regroupée autour du capitaine Bougherra. Et devant les petits gabarits verts ont régulièrement mis la défense en difficulté comme sur l’expulsion de Nana Badarou obligé de faire faute. Les fennecs étaient plus forts et méritent amplement leur succès. Comme à l’aller ils s’imposent et conservent la tête du groupe.

Feuille de match

Eliminatoire mondial 2014

Stade : Charles de Gaulle

Bénin-Algérie 1-3

Gestede 31e pour le Bénin , Slimani 38e et 42e , Ghilas 80e

Expulsion : Nana Badarou 67e

Bénin : Bèmenou – Badarou, Adeoti, Fousséni , Adjamossi- Koukou , Angan (Olou), Boco (Sossa) , Dossou (Omotoyossi)- Sèssegnon , Gestede

Algérie : Mbolhi- Mesbah , Bougherra, Medjani , Belkalem- Mostefa, Taider , Lacen , Feghouli- Soudani , Slimani

1 pensée sur “Ecureuils: Le miracle n’a pas eu lieu”

  1. Au delà e cette analyse que je trouve juste, l’effectif n’étais pas adapté.
    Il a manqué des joueurs d’expériences!
    Un joueur comme Angan dans l’entre-jeu me surprend bcp!
    On aurait pu appeler Jonsohn et l’aligner avec koukou par exemple.

    Par ailleurs pour moi, des joueurs comme adjamonsi et Boco sont finis! Tout au plus, ils doivent entrer dans le dernier quart d’heure.
    Moi j’aurais aligné Angan en milieu gauche.

    Mais bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *