Ecureuils – Liberty : décryptage

 

 Djidonou n’a pas eu grand-chose à faire, sauf sur le but où une fois encore, il a manqué d’emprise sur sa défense quelque peu déconcentrée.

Chrysostome et Adénon après plus de 30 associations dans l’axe, ont peu de choses à corriger, sauf leur placement et leur influence sur le reste de la défense et le milieu de terrain. Ils ne doivent pas jouer à deux en espérant que les autres seraient à leur niveau. Côté couverture, ils doivent encore faire quelques petits réglages.

Adénon, un peu suffisant sur l’action du premier but, devra rester plus concentré, car on a tous en mémoire ses moments d’absences face à la Côte d’Ivoire il y a deux ans.

Singbo et Boco sont bien en place, mais ont encore une semaine pour être physiquement plus percutants. N’oublions pas qu’ils ont fini plus tôt et aussi que la charge es premiers jours de la préparation a pu peser.

Ahouéya et Seidah sont restés bien soudés devant la défense, quoique parfois absent à l’impact physique sur les duels. Sur le plan offensif, ils ont fait de bonnes relances.

Sessègnon a montré qu’il pouvait jouer dans l’axe et défendre avec toute l’équipe. On l’a vu dans le même schéma que face au Ghana à Kumassi en mars dernier. Sur le plan offensif, il a montré un jeu de synthèse, réussissant à allier efficacité devant les buts et distribution du jeu.

Ogunbiyi, c’est le gamin du groupe par son exceptionnelle envie de jouer. Il donne du rythme et sait jouer très vite sur son côté. Il est prêt. Seul petit détail, il a le droit de frapper aussi au but, comme au Mali en 2007. Il ne devrait pas oublier cela !

Omotoyossi a laissé un peu tout le monde sur sa faim, mais il n’y a pas de doute sur ses capacités. Il doit juste penser lâcher le ballon quand il a 2 coéquipiers en position de frappe. Il doit aussi jouer en une ou deux touches parfois e frapper plus souvent. Car malgré qu’il porte le numéro8, il n’est pas un milieu de terrain. Il est le buteur. Il doit donc frapper plus souvent, il en a les armes.

Chitou : il fait la doublure et joue au mieux son rôle de grand-frère sur le terrain avec Djidonou. Il propose les exercices et dirige les sessions de travail.

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

1 pensée sur “Ecureuils – Liberty : décryptage”

  1. Heureuse année à toi Aubay, plein succès à ton site web sinon notre nouveau site. Santé Paix Prospérité.
    Quelle est ton appréciation par rapport à Poté lors du match face à Liberty du Ghana?
    ALLEZ LES ECUREUILS NOUS SOMMES TOUS DERRIERE VOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *