Made In Bénin : Alfred Linkpon , le magicien d’Akpakpa – Dodomè

A l’heure où tous les marchés sont entrain d’ouvrir leurs portes, Bjfoot  présente une série exclusive consacrée à dix  jeunes béninois  de moins de 23 ans évoluant dans les championnats locaux qui peuvent être de bonnes pioches pour l’étranger. Notre  huitième numéro  de Made In Bénin est consacré  au milieu offensif d’Esae, Alfred Linkpon (19 ans).

 

Indiscutable et indispensable

Après avoir soulevé la coupe nationale en juin 2019, Esae était à la lutte pour le titre national en 2020 après avoir connu la phase de groupe de la coupe de la confédération africaine puis était reconnu pour sa qualité de jeu , c’est parce qu’il était l’élément central. Malgré son physique presque chétif  son bagage technique et son intelligence de jeu compensent largement. Milieu offensif axial, c’est le facilitateur du jeu dans le milieu à trois que Richard Bio alignait quant il était encore sur le banc des universitaires. Transféré de Mambas Noirs où il a fait ses débuts en première division nationale  en 2017-2018, il pris son envol chez les bleus. En deux saisons , il a gagné la coupe du Bénin , découvert la scène africaine et s’est offert un belle réputation sur l’échiquier local en devenant un titulaire indiscutable, une pierre angulaire dans l’organisation. En 28 matches toutes compétitions confondues , il a délivré 8 passes décisives et marqué 3 buts en 2019-2020. On retiendra ses matches de haut vol contre les sénégalais de Génération Foot à Cotonou en octobre 2019 et son tir au but transformé lors de la séance décisive. Il a aussi  brillé en groupes en faisant un match référence contre les marocains de Berkane à l’extérieur. Il est devenu indispensable dans la fluidité du jeu des siens. Meilleur passeur de son équipe , son rôle va bien au-delà.

Facilitateur et magicien

Il assume à la perfection dans un rôle de relayeur , box-to-box ou meneur de jeu avec une aisance technique au-dessus de la moyenne. Sa couverture de balle reste une arme redoutable dans l’organisation, c’est difficile lui chiper un ballon dans les pieds dès qu’il en a le contrôle. Il aimante le cuir et sait distribuer. Jeu court comme jeu long , il voit vite et sait bouger dans les espaces dans la moitié adverse. Capable de se projeter , il sait aussi créer le danger par l’élimination parce qu’il a le dribble facile. C’est un milieu complet qui n’a pas peur de répéter les efforts pour se replacer et se déplacer dans un pressing. Généreux et doué , il doit pourtant faire des progrès dans la finition pour tutoyer un niveau nettement plus élevé dans un futur proche. surnommé « Eto’o » comme son idole , sa réputation va bien au-delà des rues du quartier populaire d’Akpakpa-Dodomé où il a tout appris.

L’heure du grand saut ?

Intenable en 2019-2020 , c’est lui qui change le visage du jeu de son équipe. Son ascension fulgurante n’est pas passé inaperçue. Il d’ailleurs été nommé lors des Bjfoot Awards 2019 pour le titre de meilleur joueur local. Suivi par le staff des Ecureuils A’ , il pourrait aussi  bien taper à la porte des A puisqu’il a un profil peu commun. En attendant, il a déjà été propulsé comme titulaire chez les U23 en matches amicaux contre le Tchad et le Congo.

Passé par Espoir Fc de Cotonou en amateur avant de découvrir l’élite avec Mambas Noirs , Esae pourrait-être la dernière étape avant le grand saut à l’étranger. Après avoir rendu des copies correctes en coupe de la Caf, il a bien tapé dans l’œil de plusieurs clubs en Afrique du Nord notamment.

Géraud Viwami

 

Fiche

Alfred Linkpon

milieu offensif, béninois

1m67, 19 ans , Esae

Coupe de la Caf : Génération Foot – Esae , les trois universitaires à suivre

Anselme Kokpo N11 balle au pied

A la veille du barrage aller de la Coupe Caf qui  opposera à Dakar, ce mercredi, les sénégalais de Génération Foot aux  béninois d’Esae, Bjfoot.com vous présente les trois joueurs qu’il faut suivre dans le rang du dernier représentant béninois.

Marcel Dandjinou , l’araignée

En quatre matches disputés lors des deux premiers tours, il n’a concédé aucun but. La stat peut être flatteuse mais elle résume bien toute l’importance du dernier rempart d’Esae. Au premier tour , à Nouakchott, le gardien sans pression a stoppé un pénalty dans le jeu face aux mauritaniens de l’ASC SNIM et s’est aussi montré décisif en réalisant un  arrêt déterminant lors de la séance de tirs aux buts face aux burkinabés de Salitas à Ouaga au deuxième tour. En plus de cela on peut  reconnaître la présence dans les cages et le jeu au pied du portier qui a déjà été convoqué chez les A par Michel Dussuyer en septembre dernier. L’araignée ne laisse rien passer pour l’instant.

Anselme Kokpon, l’artiste 

Il peut illuminer le jeu tout seul avec sa patte gauche qui est devenue une arme redoutable quand son équipe est en position offensive. Positionné sur son faux pied à droite dans le trio d’attaque, il sait prendre l’intérieur du jeu avec aisance. Elégant balle au pied, il est capable de conclure mais aussi de délivrer des caviars à ses coéquipiers autour de lui. A l’image de son offrande pour Linkpon lors de la première journée de championnat contre Energie le 12 octobre dernier. Il fait aussi apprécier sa science du dribble par sa facilité à éliminer et son coup de pied sur les phases arrêtées. Sur la scène continentale , il a déjà pris ses marques , auteur du tir au but de la victoire à Ouaga contre Salitas au tour précédent, il est d’ores et déjà devenu la menace principale devant. Ce n’est pas pour rien s’il a tapé dans l’œil de plusieurs recruteurs étrangers déjà.  Un vrai danger ambulant.

Alfred Linpkon, le maestro

Il a tout d’un milieu moderne, tête toujours levée  avec vista et précision technique c’est lui qui dirige l’entre-jeu de son équipe. Leader dans l’esprit et par son activité, si Esae est réputée comme une formation plutôt joueuse il en est pour beaucoup. Ne vous fiez pas à son physique modeste, son talent est plus fracassant. Buteur, lors du carton 0-5 du premier tour à Nouakchott ,  . Le numéro 6 des bleus a confirmé sa bonne forme en championnat avec un but et  contre Energie lors de première journée. Titulaire indiscutable dans le onze de Richard Bio, il sera forcément attendu à Dakar demain.

Géraud Viwami