Entretien: Roméo Da Costa « On a les moyens d’aller chercher un résultat »

Passé Viljandi (Estonie) , il a planté 15 pions avec Béké la saison écoulée qui lui ont permis de s’ouvrir les portes des Ecureuils A’ mais aussi un transfert de choix à Coton Fc, champion du Bénin, Roméo Da Costa (21 ans) et ses coéquipiers, qui sont arrivés en terre ivoirienne, tenteront de renverser l’Asec Mimosas ce dimanche à Yamoussoukro en match retour de la Ligue des Champions. Battu, 1-2 à domicile, le club de Ouidah doit relever un défi de taille, l’attaquant formé à Alodo Sports est revenu sur cette rencontre à venir et les enjeux. Entretien. 

 

Quand on a un retard à faire sur l’Asec avec un match retour à Yamoussoukro comment on se sent ?

On se mettra pas vraiment la pression. On abordera ce match tout comme les autres mais avec beaucoup plus d’envie de gagner et de rigueur. Je ne vous cache pas qu’on a envie de gagner aussi et se qualifier.

Vous aviez perdu le match aller en prenant deux buts quasi évitables, c’était une défaite dure à encaisser vu le scénario du match ?

oui, on peut dire. C’était une défaite qu’on pouvait éviter puisque dans le football à ce niveau les erreurs se payent cash. On a encaissé sur nos erreurs mais ça nous fait grandir. On prend ce deuxième but alors qu’on était bien dans le jeu. Ça nous fait mal. On a appris de cette rencontre aller et on sera plus concentré pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

La Champions Ligue est vraiment une compétition exigeante …

Sans fausse modestie, l’Asec est favoris mais on a les moyens avec notre effectif d’aller faire un résultat. Nous avons de la qualité aussi quand même. On les respecte mais ils ne sont pas imbattables.

Etre sur le banc pendant tout le match, la pelouse vous a manqué ?

Si la pelouse m’a vraiment manqué au match aller mais il faut apprendre à être patient. Je suis arrivé en cours de préparation, évidemment que j’ai envie de jouer et je fais confiance au staff pour me lancer au bon moment.

Une semaine plus tard, comment allez-vous aborder cette rencontre avec quel état d’esprit vous avez travaillé pendant la semaine ?

On a travaillé comme d’habitude sérieusement. On est tous conscient que tout va se jouer sur ce match retour. Avec rigueur et en ayant le bon état d’esprit, nous avons bien bossé.

Personnellement, vous avez rejoint le club récemment c’est sur ce genre de rencontre qu’on attend que les recrues fassent la différence non ?

oui oui c’est vrai. Après la période d’adaptation , il faut vite entrer dans le bain. Je sais ce qu’on attend de moi. Je fais au maximum pour répondre aux attentes et aider l’équipe à atteindre ses objectifs dès que je suis sur le terrain.

Le match idéal ce dimanche ce serait quoi pour vous ?

Je mets un doublé et on gagne  2-0 (rires). Ce serait parfait. Mais la vérité, peu importe mais il faut qu’on donne tout pour passer ce tour et ne pas avoir de regrets au coup de sifflet final. Rien d’autre que la qualification sinon on sera déçu de s’arrêter là.

Entretien réalisé par Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.