Ecureuils : Une finale Dupuis – Beaumelle pour le choix final ?

Les Ecureuils attendent un nouveau sélectionneur depuis novembre 2021 et ça ne devrait plus tarder après six mois d’attente. Alors que Moussa Latoundji, intérimaire en mars est confirmé comme numéro deux, la place du futur patron du staff reste à pouvoir. Une shortlist est sur la table des autorités béninoises et deux noms sont en tête de liste, Nicolas Dupuis et Patrice Beaumelle. Explications.

 

Le Bénin débute les qualifications de la Can Côte d’ivoire 2023 en juin prochain dans le groupe L avec deux rendez-vous attendus contre le Sénégal et le Mozambique. Si les Ecureuils ont fait un carton plein en remportant l’Antalya Cup en mars dernier en Turquie, l’épineuse question du sélectionneur était toujours en suspens. Moussa Latoundji, ancien adjoint  de Michel Dussuyer et en charge des Ecureuils A’ avait bien assuré son intérim. Mais le technicien béninois a été informé assez tôt sur son rôle provisoire, le fauteuil laissé vacant par Dussuyer sera réattribué. Latoundji va tout de même conserver sa place d’adjoint dans le futur staff comme annoncé cette semaine par Claude Kpaki, le secrétaire général de la fédération béninoise. Pour l’instant c’est la seule annonce officielle sur le staff, l’interrogation reste entière sur le choix du sélectionneur mais la réponse est imminente.

Beaumelle et Dupuis en tête de liste

Il y a bien de l’intérêt pour diriger les Ecureuils et des candidatures sont arrivés sur la table des autorités béninoises qui sont désormais proche de trancher. Une Shorlist est à l’étude mais deux noms sont en pôle position. Quart de finaliste de la Can 2019 avec le Madagascar, Nicolas Dupuis est en concurrence avec Patrice Beaumelle, fraîchement arrivé en fin de contrat avec la Côte d’ivoire. Dans les tuyaux depuis plusieurs semaines, les deux techniciens français ont eu des échanges avec les autorités béninoises. Ces derniers gardent également un œil sur le profil du portugais Jorge Costa, remercié par les tunisiens CS Sfaxien au début du mois d’avril. Passé par le Gabon (2014-2016) , l’ancien du Fc Porto qui ne manierait pas la langue de Molière est également cité comme troisième larron mais avec moins de faveurs. Egalement dans le viseur des béninois, Corentins Martins vient de s’engager avec la Libye. L’étau se resserre sur le Bénin à un mois du début prochain stage des Ecureuils qui débouchera sur les deux premières journées des qualifications de la prochaine Can 2023 avec le Sénégal champion d’Afrique comme premier client. Le futur sélectionneur entrera dans une course contre la montre pour préparer sa première liste et une entrée en lice qui sera scrutée. Pour l’instant, les autorités locales après six mois d’attente sont enfin proche de prendre la décision sur la succession de Dussuyer dans les jours à venir. Les Ecureuils auront (enfin) un nouveau sélectionneur.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.