France : Cinq choses à savoir sur Junior Olaitan

Passé professionnel dans les dernières heures du mercato hivernal à Niort en janvier dernier, Junior Olaitan (19 ans) saute un cap dans sa jeune carrière. Le milieu offensif  figure pour la première fois dans le groupe de Sébastien Desabre pour la réception de Quevilly ce samedi dans le cadre de la 30e journée de Ligue 2. Il pourrait faire ses premiers pas en pro avant de rejoindre les Ecureuils la semaine prochaine en stage. Annoncé comme un joueur prometteur, on vous dévoile cinq choses qui vous ignoriez sur le nouveau 15 des Chamois.

 

Sur les bonnes traces

Apprécié pour ses qualités humaines, c’est également un belle promesse sportive. Milieu offensif axial de prédilection, il occupe aussi bien le rôle de meneur de jeu comme relayeur. En plus de ses qualités techniques au dessus de la moyenne, il présente déjà une densité athlétique intéressante. Il a aussi de l’inspiration avec un créativité élargie en puissance comme en finesse. Eternel combattant et généreux dans les efforts, il a du progrès à faire tactiquement et dans la finition mais il présente déjà une palette qui fait rêver les béninois et maintenant les supporters chamois. Comme un symbole, depuis le transfert de  Saturnin Allagbé de l’Aspac vers Niort en 2014, il entre dans un cercle fermé de joueurs ayant quitté directement le championnat béninois pour une signature pro en France aux cotés de David Djigla et Stéphane Sessègnon. Il est sur les bonnes traces.

Dijon , Brest et Branik Ostrava étaient chauds

Les prétendants étaient nombreux à ses trousses depuis un peu plus d’une année mais il a pris son temps avec son entourage pour trancher. En novembre 2021, il foule une première fois le sol français pour deux essais à Pau et Brest. Les deux clubs sont convaincus et passent aux négociations. Deux propositions de contrats sont à l’étude  sur la table. Ensuite, quelques semaines plus tard Branik Ostrava, pensionnaire de première division tchèque entre dans la danse également tout comme les français de Dijon. Mais après réflexion,  le choix se portera sur les Chamois de Niort où il s’engage jusqu’en 2025.

Premiers pas en Ecureuils

Après avoir brillé à l’échelle locale, le grand public le découvre sur la scène internationale au tournoi de l’UFOA U20 à Porto-Novo en décembre 2020. Avec son numéro dix dans le dos, il réalise un tournoi de qualité au point où il tape dans l’œil des recruteurs étrangers et de Michel Dussuyer. L’ancien sélectionneur des Ecureuils, l’intègre chez les A six mois plus tard pour la première fois sur sa liste en juin 2021. En septembre 2021 à Antananarivo il fait ses premiers pas avec l’équipe fanion contre le Madagascar en qualifications du Mondial en entrant en jeu à la 83e minute. Ensuite, il enflamme , le stade  Général Mathieu Kérékou avec deux entrées  convaincantes à Cotonou contre la Tanzanie et le Madagascar pour définitivement confirmer qu’il peut tenir sa place dans l’entre-jeu des Ecureuils. Des débuts presque parfaits pour ces cinq capes. Il est également dans le groupe convoqué pour le stage international prévu à Antalya la semaine prochaine.

Meilleur joueur local aux Bjfoot Awards 2021

Auteur de 10 buts et 11 passes décisives en 2021 sous les couleurs d’Ayéma où il a passé les trois dernières saisons, il est arrivé à maturité. L’ancien numéro dix du club d’Adjarra n’avait presque plus rien à prouver sur la scène locale tellement il faisait l’unanimité. Nommé à plusieurs reprises dans les équipes type hebdomadaires, mensuelles et annuels du championnat, il étoffe son palmarès avec un premier titre personnel majeur en étant élu meilleur joueur local lors des Bjfoot Awards 2021;

Les larmes de joie

En rejoignant les chamois niortais, il a sans doute réalisé un rêve de gosse en signant le premier contrat professionnel de sa carrière. Décris comme un garçon attachant et à l’écoute. Son état d’esprit est loué par tous ceux qui l’ont connu. Le soir de l’officialisation de son mouvement, il s’est empressé de poster un message bien émouvant sur ses réseaux sociaux en remerciant tous les personnages clés qui ont contribué à son éclosion du centre de formation à l’équipe nationale A. Classe. Puis, il a fondu en larmes en adressant un dernier message vidéo à ses anciens coéquipiers. Bel hommage.

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.