Ecureuils : Ce qu’on a aimé contre le Madagascar

Sans vraiment faire fort dans le jeu , les Ecureuils ont assuré l’essentiel en s’imposant hier contre le Madagascar lors de la première journée des qualifications du Mondial Qatar 2022. On a tout de même noté des points positifs dans la prestation des hommes de Michel Dussuyer. Détails. 


Air Mounié a décollé 

Ce n’est pas une surprise de le voir marquer de la tête. On connaît tous la qualité de sa détente verticale qui a fait mouche hier. Neuvième but international dont six de la tête pour le natif de Parakou. L’attaquant qui n’avait plus marqué avec les Écureuils depuis octobre 2020 a victorieusement repris un corner de Cèbio Soukou, qui signait sa septième passe décisive en Jaune. Le buteur brestois a été décisif sans avoir eu une multitude d’opportunités dans les derniers mètres et c’est tout qu’on attend du numéro neuf. Il aurait même pu être passeur décisif si la reprise de Desiré Azankpo n’avait ricoché sur le montant après un bon travail à droite.

L’activité de Mattéo Ahlinvi

Aligné à gauche dans le trio du milieu, il ne s’est pas économisé dans la répétition des efforts. Le milieu de Dijon s’est aussi dépensé dans la projection verticale comme un box to box. Ce qu’on ne voit pas souvent chez les Ecureuils. Il s’est créé deux occasions sur une tentative enroulée du droit en première période  et une frappe contrée dans la surface en seconde période. Le gaucher a aussi fait apprécier sa science du déplacement entre les lignes et sa justesse technique. Dire que ce n’était que sa deuxième titularisation chez les Ecureuils, il a marqué beaucoup de points. On a envie de le revoir. 

Allagbé concentré jusqu’au bout

Si les Ecureuils s’en sortent avec un clean sheet, la prestation du dernier rempart y était pour quelque chose. On a tous en tête la dernière parade décisive sur la déviation malheureuse de Poté qui prenait la direction des buts. Le Valenciennois a été aussi présent sur deux ballons vicieux en première période et plus rassurant  sur les sorties aériennes. Son calme légendaire et sa concentration se sont aussi répandus sur sa défense.

On aurait également pu citer la première correcte de Melvyn Doremus dans le couloir gauche ou l’hyperactif Jordan Adeoti au milieu.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.