Ecureuils : Et si c’était enfin l’heure d’Arsène Loko !

Auteur d’une saison convaincante entre l’Oman et la Libye, Arsène Loko (26 ans) a cumulé 3 buts et 8 passes décisives en 22 matches joués. Plébiscité dans ces deux championnats, le milieu courtisé sur le marché actuellement dispose d’une côte qui monte en flèche qui devrait lui ouvrir (enfin) les portes de la sélection nationale dans un rôle de meneur de jeu où Cèbio Soukou pourrait manquer le prochain rassemblement . On vous explique pourquoi. 

 

Milieu béninois le plus décisif en 2021 

Après deux expériences africaines à l’Africa Sports en Côte d’ivoire puis au DC Motema Pembé au Congo, Arsène Loko a brillé dans le Golf  en Oman puis en Libye sur cette saison 2020-2021 qui vient de se terminer. Arrivé en Oman en décembre 2020, il change le visage d’Al Nasr presque tout seul, utilisé dans un rôle de relayeur ou meneur il a délivré cinq passes décisives. Elu homme du match à cinq reprises, Al Msnai , troisième à la mi-saison en mars sort le chéquier pour le transférer. Mais, il n’aura pas le temps de faire le bonheur son  nouveau club, le championnat omanais est arrété à cause de la remontée du coronavirus dans le pays. Le rebond arrive vite.

Loko signe finalement  à Al Akhdar en Libye pour la seconde partie de saison. Le milieu poursuit sa montée en puissance personnelle. D’abord, en s’installant rapidement comme un titulaire indiscutable au coeur du jeu. Ensuite, il se montre décisif avec deux buts magnifiques qui font l’unanimité  sur  la toile. En plus d’une impression visuelle convaincante, ses chiffres sont à la hauteur soit : trois buts et trois  passes décisives. Enfin, son club termine premier de son groupe avant d’échouer en demi-finale du championnat à un match du titre.Un parcours remarquable.

 

Sa saison s’est donc clôturée à la fin juillet sur une déception mais en cumulée de ses deux aventures, il aura délivré huit passes décisives et marquer trois buts. Ses statistiques font de lui, le milieu béninois le plus décisif en 2021.

Il est demandé sur le marché

Sa bonne forme n’est pas passé inaperçu, après avoir fait la Une des médias locaux et internationaux avec un récent entretien accordé à nos confrères d’Afrofootball, Loko attise aussi les convoitises. Il figure toujours sur les tablettes d’Al Msnai qui souhaite le faire revenir en Oman mais la concurrence s’intensifie. D’abord en Libye une lutte est ouverte entre Al Ahli et Al Ittihad, tous deux qualifiés pour les coupes africaines. L’ancien Oyé est également suivi au Qatar et au Maroc. Il a désormais l’embarras de choix pour sa future destination alors qu’Al Akhdar souhaite déjà le blinder.

 Profil intéressant  mais « Blacklisté » sélection nationale ?

Absent chez les Ecureuils depuis 2017, sa dernière présence était sous le sélectionneur Oumar Tchomogo. Loko n’est visiblement pas dans les plans de Michel Dussuyer et son staff qui s’intéressent quasiment pas aux performances du milieu. Malgré sa régularité en RD Congo sous les couleurs du DC Motema Pembé en Coupe Caf précédemment, il n’a jamais suscité un quelque conque intérêt chez le staff des Ecureuils. Bizarre. On pourrait croire à une incompréhension ou simple choix d’homme lié à la concurrence. La question de la valeur du joueur ne se pose pas puisque  ce dernier  a révélé récemment que le technicien français avait des vues sur lui quant, il était encore à l’Africa Sports, à l’époque  il entraînait la sélection ivoirienne. Son adjoint, Moussa Latoundji également connait bien le profil du joueur qu’il a encadré lors du tournoi de Montaigu en 2011 avec les Ecureuils U15  puis avec les U17 en qualifications de la Can quelques années plus tard. Sur la forme actuelle,  aucun milieu béninois dans son registre ne fait mieux que lui  sur les critères sportifs. Si le sélectionneur se passe  encore de ses services, on pourrait se poser de réelles questions ou avoir des explications si des joueurs évoluant à un échelon en dessous ou moins performants lui passent devant.

Au-delà de ses chiffres et sa bonne côte actuelle, intrinsèquement, Loko rendrait bien des services au milieu des Ecureuils actuellement où la qualité technique et la créativité font cruellement défaut depuis l’inactivité du capitaine Stéphane Sèssegnon. Repositionné en meneur de jeu, récemment, Cèbio est actuellement blessé aux adducteurs ce qui ouvre davantage la porte dans l’entre-jeu. C’est également un profil qui apporterait une diversité  dans les choix avec les profils défensifs qui s’empilent. Dans une méritocratie, celui que l’on surnomme “Zidane” devrait (enfin) avoir sa chance chez les Ecureuils à moins qu’il soit déjà et définitivement blacklisté malgré les opportunités. Verdict: mardi prochain.

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.