Super Ligue 2021 : Les dix révélations qu’il ne fallait pas manquer

Après la fin de la saison en Super Ligue 2021,  Bjfoot.com vous présente les dix révélations béninoises de la saison de moins de 23 ans.Découverte. 

 

 

Malick Tongui, 17 ans (Béké)

Deuxième meilleur buteur du championnat avec 9 buts, il a porté son équipe avec son numéro dix dans le dos. Meilleur artificier du championnat sur coup franc avec quatre tentatives transformées, il a aussi délivré quatre passes décisives à son actif. A 17 ans, il a crevé l’écran pour faire l’unanimité à juste titre. Joueur offensif polyvalent capable de jouer en soutien de l’attaquant ou en attaquant intérieur sur un côté, il a l’art du dribble et de la finition avec une grosse marge de progression. Crack.

Roland Béakou 20 ans (Buffles)

Il est devenu contre toute attente, le fer de lance de son équipe dans la lutte pour le titre. Auteur de 9 buts, il termine sur le podium des  buteurs mais le gaucher a vraiment séduit. Ailier replacé dans l’axe avec succès, il s’est montré aussi décisif que généreux dans les efforts. Après être monté en régime sur le plan local, le vice-champion du Bénin sera  forcément attendu en Coupe de la Caf. Redoutable.

Junior Olaitan, 19 ans (Ayéma)

Sa montée en puissance ne fait plus aucun doute. Son rôle de meneur de jeu est devenu vitale pour son équipe. Intenable pour les adversaires, créateur constant de danger, il a mis tout le monde d’accord sur son fort potentiel au point d’être appelé en sélection A en juin dernier. Alignant puissance athlétique et vista technique, il a terminé l’exercice avec 4 buts et 3 passes décisives doublés d’une influence incontestable au coeur de jeu. Confirmation.

Romaric Amoussou  20 ans (Requins)

Pour une première saison dans l’élite, il a fait le boulot sans complexe. Utilisé dans plusieurs rôles sur le front de l’attaque, habile , il a su s’adapter grâce son bagage technique. Dans l’axe où sur un flanc, il s’est doucement révélé comme le leader technique des Awissi-Wassa. Malgré la saison moyenne du club, il est l’une des rares satisfactions de l’effectif. 6 buts à mettre son compteur. Virevoltant.

Jospin Botchi, 21 ans (As Cotonou)

Il a su aligner à la perfection, volume de jeu, intelligence tactique et justesse technique pour se rendre indispensable au coeur du jeu des Cotonois. En relayeur, meneur ou pointe basse, il n’a jamais failli avec un esprit de combat de tous les instants. Il a même dépanné comme arrière droit comme son numéro 2. Il a réussi à briller même quand son équipe était en difficulté. Maestro

Iréné Glèlè, 21 ans (Béké)

Ce n’est pas le genre de joueur qu’on remarque tout de suite mais c’est un profil spécial. Défenseur central intelligent dans son jeu, il a l’art de l’anticipation et dégage un calme naturel digne des grands. Son attitude rassurante est doublée par sa capacité technique à relancer proprement sol comme dans les airs sans déchets. Elégant balle au pied du haut son mètre 84, il a tapé dans l’oeil de plusieurs observateurs qui lui prédisent déjà un bon avenir. Satisfaction.

David Tchetchao, 17 ans (Dragons)

Il a du feu dans les jambes. A gauche comme à droite, il a été le dynamiteur du jeu offensif des siens. Energique et fougueux, il est quasi difficile à contenir quand il accélère en dribble ou vitesse pure. Il a forcément des progrès à faire dans la finition et sur l’aspect tactique mais c’est un feu follet. Avec 3 buts et 3 passes décisives, il présente un tableau statistique encourageant au titre d’une belle promesse à suivre.

Boris Alitonou, 18  ans (Requins)

Ne vous fiez pas à son physique frêle sinon il va vous jouer des tours. Ailier habile le gaucher maîtrise déjà les accélérations et les débordements sur son couloir. Il s’est aussi cassé les reins et s’infiltrer balle au pied pour créer du danger. Il cumule 4 buts et 7 passes décisives. Il est le joueur le plus impliqué dans les 19 buts du club. Il a encore des progrès à faire mais son profil est tout aussi interessant. Promesse.

Moubarak Gounou, 21 ans (Buffles)

Sans faire de bruit, il s’est mis dans la peau du leader technique du vice-champion du Bénin. Décisif à dix reprises avec six buts et  quatre passes décisives, le milieu offensif est le deuxième meilleur buteur du club de Parakou. Il a séduit par sa maîtrise balle au pied et son intelligence tactique pour créer des occasions. Il a beaucoup pesé dans la réussite offensive des siens en étant à l’origine des actions.Efficace.

Seidou Zoulkanery , 16 ans  (Esae)

Il fait à peine un mètre soixante mais il a donné le tournoi à toutes les défenses adverses sans exception. Joueur doué techniquement, il aligne aisément vitesse mais coup de rein grâce à son centre de gravité très bas. Il sait éliminer et faire avancer son équipe dans son rôle d’ailier, c’est vrai détonateur de jeu qui n’a pas froid aux yeux pour jouer dans les petits espaces. Généreux en effort, il s’implique autant pour défendre.La toupie.

On aurait également pu citer…

le défenseur central Imourane Ibrahim (Esae) , l’arrière gauche,  Dahouda Toukourou (Damissa), le gardien Arile Alechou (Eternel), l’attaquant Yaris Fatihi (Damissa) et l’ailier Ismael Hounkpè (As Cotonou)

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.