Entretien : Mathias Déguénon « La défaite contre Béké à domicile a été une bonne piqûre de rappel »

Champion du Bénin 2021, sur le banc d’Esae, Mathias Déguénon s’est confié à nous en exclusivité. Ancien sélectionneur des Ecureuils U20 et A’ nommé à la veille du démarrage de la Super Ligue en mars dernier, il a relevé le défi en mettant au règne des Buffles. Basé à Lokossa, ils ont terminé en tête avec 39 points en 18 journées en ayant six longueurs d’avance sur le deuxième, Buffles.Meilleure attaque de la ligue avec 34 buts marqués, le club est aussi réputé parmi les plus beaux jeux du championnat. Le technicien béninois dévoile son état d’âme après ce première titre de sa carrière , les moments clés de la saison , les ambitions du club et son recrutement. 

 

Quel est votre sentiment après ce premier titre personnel et pour le club ?

Un sentiment de joie tout naturellement. Une satisfaction morale après tant d’années d’échecs transformés en expérience. Pour le club, c’est le même sentiment. Un coup d’essai qui s’est avéré être payant.

Comment jugez vous le parcours de votre équipe sur la Super Ligue ?

Globalement, le club a été plutôt constant dans ses résultats au cours de ce championnat. Une performance à mettre à l’actif des joueurs qui, au fil des journées n’ont pas perdu de vue l’objectif. Je les félicite d’ailleurs pour cet état d’esprit.Depuis la première journée de la ligue pro jusqu’au soir du 30 juin 2021.

A quel moment vous avez su que le titre était jouable parce que vous avez été longtemps derrière les Buffles et Béké ?

Depuis la première journée de la Super ligue pro, on y croyait déjà. Nous avions démarré avec une précieuse victoire sur les Dragons de l’ouémé (3-2 à domicile). Nous avions enchaîné avec une seconde victoire. Puis un nul contre Requins avant de buter contre Béké à Kandi. Après nous avons renoué avec la victoire et gardé notre constance avec pour objectif, rester coller au peloton. Nous n’avons jamais été réellement distancé. Donc nous sommes restés concentrés sur chaque match tout en corrigeant ce qui n’allait pas.

Le match du déclic , selon vous ?

La défaite à domicile face à Béké FC (1-2, 14e journée). Vous savez, ce match nous a réveillé de notre torpeur. Une défaite qui a créé un réveil à notre niveau. Cela a été une bonne piqûre de rappel pour l’objectif et le parcours restant.

Comment décrirez vous votre équipe?

Une équipe soudée. Un mélange de débutants et d’avertis. Malgré un bon nombre d’entre les jeunes qui découvrent pour la première fois de leur vie un championnat d’élite, il y avait la rage de jouer un match et de tout donner. À cela, je peux ajouter l’expérience de certains qui encadrent les plus jeunes. C’était un groupe qui faisait de ses hauts et bas, une affaire collective.

 On parle d’ambition sur le plan local, vous allez découvrir le haut niveau africain au niveau des clubs , quelles sont les attentes?

Vous savez, être champion c’est difficile. Ce qui l’est encore plus, c’est de conserver le titre. Nous aurons alors la double mission de défendre un titre qui est devenu encore plus convoité avec la consolidation des autres équipes locales. Sur le plan continental, la ligue des champions, ce sera une première pour le club sur ce tableau. Et l’essentiel ne sera pas d’y participer. Nous aurons à prouver en tant que petit poucet, notre capacité de faire douter et d’aller au niveau acceptable si Dieu le veut. Ce sera un gros challenge. Un gros défi que tous, des dirigeants aux joueurs en passant par l’encadrement technique, nous essayerons de relever.

Le recrutement sera un point clé , vous avez déjà bouclé deux arrivées à savoir : Olympe Gantin et Mama Bah-Yéré en défense. Vous attendez quoi comme renforts supplémentaires ?

Les autres renforts, vous les constaterez les jours à venir (sourire). Nous y travaillons avec le Directeur Sportif. Mais c’est avant tout, avoir des doublures à des postes qui n’en avaient presque pas. Après si les pistes que nous étudions nous permettent également de nous consolider en capital expérience.

Faisal Bashir a été un homme clé en étant meilleur buteur  avec 11 réalisations, que pouvez-vous nous dire que ce joueur ?

Un joueur fabuleux. Généreux dans l’effort et qui apporte gros à son équipe. Il lui reste encore à mûrir. Il lui reste à apprendre, à parfaire pour faire de lui un tueur patenté. C’est un jeune qui est à l’écoute. Je sais qu’il y arrivera.

Le soir du titre , quel a été votre premier bilan ?

La remise en cause. Il ne faut surtout pas se reposer sur ses lauriers. J’ai savouré, ce titre est important et mérité mais ce n’est pas fini. Les prochaines échéances arrivent vite.

Comment appréciez vous globalement le niveau du championnat cette saison ?

C’est un niveau qui monte au fil des années. Comme j’ai l’habitude de le dire, la régularité du championnat bonifie les joueurs. Les coaches aussi gagnent en expérience et les dirigeants comprennent que le championnat devient de plus en plus exigeant. Et face à cette réalité, chaque acteur de la chaîne se prend au sérieux.

Entretien réalisé par Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.