Ecureuils : Les gagnants et les perdants de la liste

Michel Dussuyer a finalement dévoilé les 23 joueurs retenus pour le stage international qui doit conclure les qualifications de la Can Cameroun 2022. Qui sont les gagnants et les perdants ? Nos réponses.

 

Les gagnants 

 

Marcellin Koukpo

Après deux saisons pour rentrer dans le moule professionnel en Tunisie , il a traversé la frontière pour cartonner en Algérie. Installé comme titulaire intouchable au CR Belouizdad, dans un rôle d’attaquant libre , il fait parler sa science du dribble et son intelligence technique. En Ligue des champions comme en compétition domestique , il fait fort. Résultat : quinze matches , cinq buts , trois passes décisives toutes compétitions confondues. Et parmi ces buts on y retrouve quelques bijoux. Difficile de se priver de lui en ce moment.

Jacques Bessan

Auteur de cinq buts en dix-huit matches. Buteur , samedi dernier il s’est même rapproché du meilleur buteur du championnat (sept buts). Il n’a pas mis du temps pour gagner sa place dans le XI de l’Olympique Béja. De retour en terrain connu , en décembre dernier , il n’a pas eu besoin de période d’adaptation pour monter en régime.Privé de Can 2019, il revient dans le groupe à un moment décisif. En espérant que cela dure cette fois. Mérité.

Fabien Farnolle

A 36 ans , il était encore sans club il y a une dizaine de jours après son départ de la Turquie. Mais l’ancien bordelais vient de s’engager en faveur de Sidama Coffee. Puisqu’il a retrouvé un club quasi in extrémis , il est redevenu sélectionnable même s’il n’a pas encore pris du service avec son nouvel employeur. C’est Suffisant pour être retenu dans le trio des gardiens. On verra si ce sera assez pour conserver sa place de numéro  un dans les buts. Verni.

 

Les perdants 

 

Le championnat local 

C’est l’une des rares fois où le sélectionneur national n’a retenu aucun joueur local malgré la reprise du championnat fin janvier. La faiblesse du niveau local est pointé du doigt. Les avis sont partagés sur la compétitivité du championnat actuel dont le format fait débat. Le choix de convoquer des joueurs de N2 et N3 française à l’arrêt depuis fin 2020 rend la pilule bien amère. On aurait aimé voir des doublures locales comme précédemment sur les postes de latéraux notamment. La renommée du championnat prend un vilain  coup de vent.

Les bloqués 

Si le gouvernement français a finalement accordé des dérogations à tous les internationaux sans exception , d’autres n’ont pas cédé. Les Bulgares de Ludogorets ont retenu le défenseur Olivier Verdon qui doit passer une quatorzaine à son retour et manquer deux matches notamment. L’attaquant Rudy Gestede de Melbourne est resté en Australie pour les mêmes raisons. Dommage.

Le duo Hessou –  Loko

Avec cinq clean sheet en onze apparitions et une quatrième place pour Bahar Dar Kenema , on ne peut  reprocher grand-chose sportivement au portier de 26 ans qui enchaîne une sixième saison en Ethiopie. Mais le sélectionneur a déclaré en conférence ne pas connaître le joueur. Pas très malin. Peut-être que l’arrivée de Farnolle chez le 11e du championnat ramènera la lumière sur lui.

Il ne semble être dans les plans du coach , à l’image d’Arsène Loko, laissé sur le carreau malgré une première partie de saison réussie à Al Nasr en Oman avec cinq passes décisives délivrés en dix apparitions. Ce n’est pas suffisant pour espérer être sélectionné.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.