France : Saturnin Allagbé “C’est un match à élimination directe contre Lille. Tout peut se passer”

Attendu dans les cages de Dijon qui accueille Lille ce mercredi  soir en 32e de finale  de la coupe de France ,  le gardien international   béninois Saturnin Allagbé (27 ans, 4 matches en L1 cette saison) s’est présenté en conférence ce mardi matin en compagnie de son entraîneur David Linarès. Morceaux choisis. 

 

Sur le retour sur le terrain 

“je me sens bien. Depuis le début de la saison je me prépare tout le temps , chaque semaine comme si j’allais jouer en week-end.”

Sur le fait d’avoir été relégué sur le banc 

“Ce n’est pas facile. Quand tu arrives et que tu enchaînes quelques matches et après tout change au niveau du staff. Le nouveau coach prend une décision , je la respecte. Ce n’est pas facile mais je continue de travailler à fond à l’entraînement toutes les semaines. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Après ça fait partie du foot. C’est à moi d’être déterminant. Aujourd’hui ce n’est ma personne qui est en jeu , c’est le club. C’est ce qui est le plus important. Quelque soit celui qui joue c’est que le club puisse se maintenir en Ligue 1.”

Sur les preuves à faire contre Lille 

“Non ! je n’ai rien à prouver. Je ferai mon match. On sait que cela ne sera pas facile. Il faut rester déterminé  avec l’équipe qu’on a. C’est un match à élimination directe. Tout peut se passer.”

Sur le parcours en Coupe de France 

“Je pense que c’est un match qui va nous permettre de nous changer les idées par rapport au championnat. Cela va nous permettre de penser à autre chose. Nos résultats en championnats sont compliqués. Ce match de coupe peut nous permettre de revenir dans notre dynamique qu’on a eu pendant quelques mois. C ‘est à nous d’être déterminé.

Sur le nouveau format de la compétition

“C’est une compétition comme les autres. On a  jamais minimisé une compétition. Pour nous c’est match déterminant , il faut le jouer à fond. Demain, c’est l’objectif et c’est ce que nous allons faire. Aucun match n’est facile. Contre une équipe de National ou Ligue 1.  C’est vrai qu’aujourd’hui Lille est une équipe qui joue les compétitions internationales. C’est quelque chose qui devrait nous motiver sachant qu’on joue une équipe qui est première de Ligue 1 , qui joue le haut de tableau. La motivation va venir de nous-même. On sait que cela ne sera pas facile.

Sur les tirs aux buts 

“Je suis à l’aise mais les tirs aux but ce n’est pas une science exacte. Demain c’est au feeling qu’on va voir comment ça se passe. En sélection ,  j’en ai déjà stoppé contre le Maroc en huitième de finale de la Can 2019. Le plus important c’est de se qualifier. Si c’est aux tirs au but ou dans le temps règlementaire”

Sur la défaite contre Montpellier le week-dernier 

“On est tous des compétiteurs même si on se dit que c’est compliqué , quand tu perds un match on n’est jamais content. On est des pères de famille.  Quand tu rentres chez toi et que tu perds souvent , c’est difficile. On s’est parlé entre nous. Le match était compliqué et l’a rendu encore plus compliqué nous-même. On sait ce qu’on doit faire prochainement. Au départ on menait à la pause. A la mi-temps on s’était dit de rester concentré de ne pas commettre les mêmes erreurs qu’à Lorient. Après ça s’est passé autrement. On est pas à l’aise dans cette situation. On va continuer à travailler , il y a encore de l’espoir. On y croit toujours.

 

 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.