Europe -Ligue des Champions : Avant Poté , ils ont écrit l’histoire pour le Bénin

Ce soir face au Real Madrid, Michael Poté fera ses grands débuts en phase de groupe de la ligue des Champion face au tenant  du titre. L’attaquant de l’Apoel Nicosie deviendra le sixième joueur d’origine béninoise a disputé ce tour.  Voici ce qui s’est passé avant lui.

 

Michael Poté , le suivant

Il est déjà entré dans le cercle restreint des béninois alignés en Ligue des Champions en disputant le tour préliminaire  en juillet dernier. L’attaquant entrera encore plus dans l’histoire s’il pénétrait la pelouse de Santiago Bernabeu ce soir face au Réal Madrid avec l’Apoel Nicosie. Une multitude de records en vue à battre. Il est tout de même déjà devenu le huitième joueur d’origine  béninoise à avoir disputé la Ligue des Champions (préliminaires + phase de groupe). A

 

Alain Gaspoz , l’ancien

Il était encore un suisse à part entière quand il jouait pour la première en tour préliminaires de Ligue des Champions il  y a dix ans avec le FC Sion en 1997. Une petite mi-temps contre les turcs de Galatasaray avec son numéro 2  dans le dos avant d’être remplacé à la pause. Il fera son retour encore en préliminaire en 2001-2002 au deuxième tour préliminaire avec Lugano, un autre club suisse. Titulaire à l’aller match perdu (3-0), il a brillé au retour en permettant aux siens d’égaliser à la 53e minute après l’ouverture du score du nigérian Julius Agahowa (13e) pour les Ukrainiens. La victoire finale 2-1 sera insuffisante pour renverser la vapeur. Gaspoz premier buteur béninois buteur dans cette compétition aura donc disputé trois matches pour un but avant même de devenir international béninois en 2003.

Govou , le roi Lyon

Il a été international français mais on presque oublié ses origines béninoises. Septuple champion de France  avec Lyon il a connu onze  saisons en Ligue des champions. 73 matches joués dans la prestigieuse compétition pour 11  buts et 14 passes décisives. On se souvient encore de son doublé fracassant face au Bayern Munich en 2000. Il a aussi fait deux apparitions lors de son bref passage chez les grecques du Panathianikos. Govou a  évidemment le plus gros palmarès béninois du tournoi avec une demi-finale en 2010 perdue contre le Bayern Munich. 

Jonathan Ligali, troisième larron

Et oui ! le franco-béninois était champion de France 2012 avec Montpellier. Troisième gardien remplaçant derrière Geoffrey Jourdren et Laurent Pionnier, il a eu la chance de disputer un match entier contre Schalke lors de l’édition 2012-2013 en phase de groupe en profitant d’une double absence des deux préposés au poste.

Jonathan Tinhan, l’éclair

Il était aussi dans le groupe de Montpellier en 2012-2013. Il a signé deux apparitions. Deux entrées en cours de jeu contre Olympiakos et Schalke. Le milieu offensif franco-béninois a même été auteur d’une passe décisive pour une égalisation tardive du Sénégalais Souleymane Camara 90e dans un match nul 2-2.  Un éclair inoubliable dans sa carrière.

Rod  Fanni , l’olympien

Régulier à l’Olympique de Marseille le défenseur franco-béninois y a cumulé  11 matches de ligue des champions en 2011, 2011-2012 et  2013-2014.

Bello  Babatoundé, le béni (Photo) 

Il n’a joué qu’une seule édition avec les slovaques du Zilina en 2010-2011 et il a bien réussie son unique passage.  Avec une dizaine de matches joués tour préliminaire plus phases de groupe. Le milieu offensif est entré dans l’histoire grâce à son unique but face à Chelsea en novembre 2010 à Stamford Brigde ( défaite 2-1) . Il est jusqu’ici  l’unique international béninois avoir disputé et marqué les phases de groupe.

On pouvait également citer Daniel Didavi était dans le groupe de Stuttgart en 2009 – 2010 sans jouer.

Géraud Viwami

Journal des transferts : Imorou prêté en Belgique , Ligali en National 1 ,Sogbo arrive en Israël , Djigla pisté par  un club anglais et Gestede n’ira pas à Everton.

Chaque vendredi retrouvez les dernières infos sur l’actualité du mercato des joueurs béninois  pendant tout ce mercato estival. Cette semaine  à la une : c’était la fermeture dans les principaux pays européens et pas moins de trois officialisations pour les béninois. Deux prêts, celui de l’arrière gauche Emmanuel Imorou (28 ans) de Caen vers la deuxième division  belge et le gardien de Montpellier Jonathan Ligali (26 ans)  cédé temporairement  à Dunkerque en National 1. L’attaquant Joël Sogbo (18 ans) quant à lui l’ancien de Gbikinti (Togo) s’est engagé  à l’Hapoel  Hadera en deuxième division Israélienne. Enfin on a eu vent des rumeurs  anglaises qui parlaient d’un intérêt d’Everton pour Rudy Gestede (27 ans)  et de Bristol Rovers pour David Djigla (22 ans) .

 

 

Imorou à la relance en Belgique

Apparu avec Caen à une seule reprise en Ligue 1 cette saison et barré par Vincent Bessat  , l’arrière gauche Emmanuel Imorou (28 ans) va chercher du temps de jeu en Belgique. L’international béninois lié au club normand jusqu’en juin 2019 a été prêté sans option d’achat au Cercle Bruges 3e de la D2 belge (6 points en 3 points). Ce sera la deuxième expérience d’Imorou à l’étranger après l’échec de Braga en 2011-2012. Formé à Châteauroux il avait réussi à se relancer en deux saisons en Ligue 2 française à Clermont (62 matches pour 1 but) puis à Caen en Ligue 1 (55 matches pour 1 but) avant de galérer la saison dernière à cause de blessures à répétitions. Il n’a participé qu’à 9 pour 8 titularisations sur l’exercice précédent en Ligue 1 française. Espérons qu’il renaisse en Belgique.

Sogbo arrive en Israël

Joël Sogbo (18 ans) va poursuivre sa carrière en Europe, l’attaquant international béninois passé par Gbikinti dans le championnat togolais la saison dernière s’est engagé avec l’Hapoel Hadera en deuxième division israélienne pour les deux prochaines saisons. Promu cette saison le club est actuellement sixième du championnat avec trois points après deux journées.

Présenté comme l’une des belles promesses du football béninois le géant attaquant (1m90) a convaincu le club fraîchement promu pendant son essai. Sogbo a marqué  à cinq reprises et délivré trois passes décisives en six matches amicaux.

Devenu international l’année dernière, Sogbo est connu sous le maillot de la sélection nationale pour avoir été convoqué dans le groupe des juniors disqualifiés en mai 2016 avant de participer au tournoi de l’Uemoa  avec les Ecureuils locaux en novembre 2016 au Togo.

 

Ligali prêté en National 1

Second couteau à Montpellier le gardien franco-béninois Jonathan Ligali (26 ans, photo) est prêté à Dunkerque en National 1 (D3 française) jusqu’à la fin de la saison. Formé dans le Hérault où il ne s’est jamais imposé (13 matches en Ligue 1) , Ligali champion de France en 2012 va enfin pouvoir relancer sa carrière.

Everton a pensé à Gestede

Everton, actuel 12e de PL anglaise et qualifié pour les phases de groupe de la ligue Europa avait des  vues sur Rudy Gestede selon certains médias locaux. Ils évoquaient offre d’environ 17 millions d’euros pour signer l’attaquant béninois de M’Boro.

Djigla était pisté par Bristol Rovers 

De retour de blessure, David Djigla (21 ans)  va rester à Niort encore pour au moins six mois. Mais l’ailier international béninois selon certains medias anglais figurait dans les petits papiers de Bristol Rovers  (D3 Anglaise). L’ancien pensionnaire de l’Usp n’a pas eu de proposition concrète et reste chamois.

Géraud Viwami

Ecureuils : Quels choix pour Tchomogo ?


Les Ecureuils reçoivent le Mali, le 06 septembre prochain pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017, à quelques jours de l’annonce de la liste des joueurs retenus par le sélectionneur Omar Tchomogo, Bjfoot.com a tenté de jeter les dés.

Une lutte pour Aifimi et Ligali ?

Le numéro un Saturnin Allagbé de Niort va tenir sa place et la hiérarchie ne bougera pas puisque Fabien Farnolle , blessé à la main il y a un mois vient de reprendre les entrainements avec LeHavre et parait trop juste pour être convoqué. En revanche, le sélectionneur pourrait bien donner une première apparition à Christophe Aifimi, le gardien ivoiro-béninois, fraîchement champion de Côte d’Ivoire avec l’As Tanda où il a aligné 18 matches sans encaisser en 26 journées de championnat. Selon les rumeurs, il figurerait dans les petits papiers du sélectionneur ivoirien, Michel Dussuyer qui pourrait bien en faire un concurrent pour Sylvain Gbohouo qui a été lancé dans des conditions similaires après son sacre national dans les cages du Séwé Sport. Chiper ce natif de Sakété aux portes des Eléphants, privé de Copa Barry retraité international, ne serait pas une mauvaise idée. Enfin Jonathan Ligali (photo) ? Tout le Bénin l’avait presque oublié avant de le revoir enchaîner quelques matches de Ligue 1 la saison dernière. Le numéro 2 de Montpellier aurait déjà donné son accord au manager de la sélection nationale, son arrivée serait une vraie plus value pour la concurrence. Ce dernier serait d’ailleurs courtisé par le sélectionneur nigérian Sunday Oliseh pour rejoindre les Super Eagles, la preuve que c’est le moment ! Tchomogo pourrait aussi choisir de renouveler l’expérience avec Steve Glodjinon , le gardien d’Energie, mais avoir un deuxième gardien sans compétition depuis février dans un match aussi important comme face au Mali est risqué vu l’enjeu du match.

Imorou forfait, quid de l’arrière droit

Ici la hiérarchie ne devrait pas être trop bousculée, de retour à la compétition avec son club, Réda Johnson absent en Guinée-Equatoriale devrait effectuer son retour. En adaptation à Niort, David Kiki lancé à Bata ne devrait pas souffrir de la concurrence sur le côté gauche puisqu’Emmanuel Imorou victime d’une élongation le week-end dernier est déjà forfait. A moins que Tchomogo prennent tout le monde à contre-pied en rappelant Isaac Louté (Ex-Kano Pillars), l’ailier replacé arrière gauche depuis deux saisons dans le championnat nigérian. L’autre quid demeure le poste d’arrière droit, si Seidou Baraze, qui devrait être logiquement présent, a dépanné lors de la première journée, il nécessaire qu’un spécialiste du flanc occupe désormais le poste. Fousséni Lazadi , fraichement recruté dans le championnat nigérian est une alternative crédible , tout comme un retour de Nana Badarou , le défenseur du Wac Casablanca serait bien plus qu’utile. Pour le reste les présences d’Adénon et Salomon titulaires en juin ne font aucun doute.

Aucune surprise en vue

« J’ai hâte de retrouver les Ecureuils » a déclaré le milieu défensif de Caen, Jordan Adéoti cette semaine même dans une interview accordé à Bjfoot.com, son vœu devrait être exaucé par Tchomogo puisqu’il n’était pas présent à Bata. C’est la seule interrogation majeure de l’entrejeu, sinon d’Almeida, Koukou , Babatoundé , Seibou et le capitaine Sèssegnon tiendront leur poste.

du beau monde en attaque

Sur la ligne d’attaque le sélectionneur pourrait bien faire face à un casse-tête. Déjà auteur de trois réalisations cette saison, Frédéric Gounongbé va certainement signer son retour chez les Ecureuils presqu’un an après ses premiers pas sous le maillot jaune, tout comme Rudy Gestede particulièrement brillant en club depuis une saison. Un duo d’attaque, jamais aligné ensemble, qui fait déjà rêver les supporters qui sera épaulé par Michael Poté , titulaire à la pointe de l’attaque en Guinée-Equatoriale. Mohamed Aoudou (CR Belouizdad) et Jacques Bessan (Ittihad Alexandrie) pourraient bien faire les frais de ces retours. Sur les flancs, intéressants face à la Guinée-Equatoriale, Abdel Fadel Suanon et David Djigla ne manqueront pas le rendez-vous. Mais ils pourraient faire avec la concurrence d’un Jodel Dossou de retour en grâce avec son nouveau club d’Austria Lustenau. Indisponible en club, Mouri Ogounbiyi sera absent.
Sauf grosses surprises, voici les choix qui s’offrent à au sélectionneur Tchomogo , rendez-vous dans quelques jours pour voir si on a vu juste.
Géraud Viwami