Ahouéya forfait pour le dimanche ?

 

C’est la triste nouvelle de la fin de stage. Jocelyn Ahouéya le remuant milieu de terrain des Ecureuils est touché à la cheville. Premier pronostic confié par le joueur jeudi matin à un proche : 3 semaines d’absence des terrains. Penser qu’il serait prêt à jouer dimanche est donc illusoire. A moins que la médecine ne fasse des miracles. Ahouéya depuis 2003 a été impressionnant de régularité en milieu de terrain. Il reste malgré les critiques un des éléments-clés de l’entrejeu. Fort de ses trois coupes des nations, ce petit gabarit vif et explosif est capable de mettre en difficulté les grands gabarits des équipes adverses, tels que Yaya Touré. Son absence serait un coup dur pour le Bénin.

Aubay

 

Jocelyn Ahoueya, Strasbourg

Commentaires sur sa saison

Après deux dernières saisons galères à Sion, Ahoueya a retrouvé la compétition à Strasbourg mémé si c’est en 3e division Française. Malgré ses problèmes de qualification en début de saison. Il a su travaillé pour gagner progressivement dans le onze type. Dans le jeu il va  mieux qu’il y a 2 ans, mais il est loin du niveau qu’on lui connaissait. A noter que son club pourrait être promu en ligue 2.

Matches joués : 18 (7 remplaçants)

But : 1

Cartons jaunes : 4

Ligue 2 : Mouri ou Ahoueya ? Faites vos pronostics !

Ils sont tous deux en National, équivalent de la 3e division Française. A trois journées de la fin du championnat, les clubs respectifs de Mouri Ogounbiyi (Guingamp) et Jocelyn Ahoueya (Strasbourg) se battent pour l’accession à la ligue 2. Mais il ne reste qu’une seule place valable, les deux internationaux béninois se tiennent dans un mouchoir de poche. Qui aura le dessus ?
Géraud Viwami
A trois journée de la clôture de la saison en National. Ogounbiyi et Ahoueya ont une chance de retrouver la ligue 2 la saison prochaine. Actuellement, la 3e division est dominée par Bastia leader avec 90 points qui est assuré de la promotion. Derrière, Amiens pointe à la 2e place avec 80 points et a presque validé son billet pour la ligue 2. Enfin la 3e et dernière place synonyme de montée est âprement disputée par Guingamp et Strasbourg.

Léger avantage pour Ogounbiyi
Même si c’est en 3e division, Mouri Ogounbiyi réalise la plus belle saison de sa carrière en France. A l’intersaison, il était proche d’un départ à Dubaï. Mais il est finalement resté à Guingamp, et tel un moteur diesel il est monté en puissance. Ogounbiyi s’est imposé comme le meneur technique incontesté d’une équipe Guingampaise qui joue le haut de tableau. Et ses statistiques ne trahissent pas ses performances (27 matches, 13 buts). L’ancien joueur des Dragons est le meilleur buteur de son club. Il est aussi important de préciser que Guingamp a la meilleure attaque de National avec 81 buts. Actuellement, il compte un match de moins que Strasbourg mais ils ont le même nombre de points (74). Tout milite en faveur du milieu offensif béninois à lui de confirmer. Amener les siens en ligue 2 ne serait pas une mauvaise idée.
Ahoueya va croiser les doigts
Après ses deux dernières saisons galère à Sion, Jocelyn Ahoueya a retrouvé la joie de jouer avec Strasbourg. Avec une saison globalement positive puisqu’il a réussi à aligner 24 matches pour un but. Et une place de titulaire qu’il est allé chercher au bout de l’effort. Pour accéder en ligue 2, Strasbourg devra réaliser un sans-faute, mais surtout espérer un déclin des amis d’Ogounbiyi. La fin s’annonce excitante et de toute façon on retrouvera un Ecureuil en ligue 2 la saison prochaine.

Encadré
France D3- National
Classement
1- Bastia 90 points + 58
2- Amiens 80 points + 30
3- Strasbourg 74 points + 27
4- Guingamp 74 points + 47 (- 1 m)

Serey Dié : « Je veux jouer pour le Bénin, je ne veux pas un sou »

 

Une rencontre improbable à Sion, dans un stade où Gaspoz et Ahouéya ont fait d belles choses il y a quelques années. Nous avons rencontré pour vous, le milieu de terrain ivoirien Serey Dié qui nous a confié son désir de jouer pour la pays de sa grand-mère maternelle : le Bénin : Exclusif !

Par Aubay

Nous avions appris avant la coupe des nations Angola 2010 que vos souhaitiez jouer pour le Bénin…

Ma grand-mère, la mère de ma mère pour être précis, est béninoise. Elle est décédée quand j’avais 10 ans. J’ai un cousin qui vit actuellement au Bénin. Il a réussi donc à me mettre en contact avec le sélectionneur d’alors (Ndlr : Michel Dussuyer). Il ne m’a pas rappelé. Je me suis dit qu’il n’avait pas besoin de moi…

La Can 2010, comment l’avez-vous vécu dès lors ?

Je me sentais là-bas. J’avais envie de défendre les couleurs béninoises. J’ai eu mal…

Parlons de votre actualité. Sion- Xamax 1-2, vient de se terminer. Vous l’avez suivi depuis les tribunes…

On n’a pas eu un beau spectacle. Je n’ai pas joué parce que je suis blessé depuis la première journée du championnat. Ligaments croisés du genou.

Cela est arrivé après une feinte, mon pied s’est enfoncé dans le gazon et le genou a tourné. J’ai été opéré le 16 août, là je suis une rééducation avec l’hôpital et les médecins du club. Je fais du vélo pour me remettre…

Vous revenez quand alors à la compétition ?

En janvier, je serai sur pied. En février, je reprendrai le championnat. Le staff s bat pour que je revienne au plus tôt.

Et après ce retour, vous penserez toujours au Bénin ?

J’ai du sang béninois dans mes veines. Je n’ai pas fermé la porte. Je ne veux pas jouer tout. Sinon, par exemple, le Burkina m’a sollicité j’ai refusé. Je veux jouer pour le Bénin parce que j’ai du sang béninois. Je ne veux rien d’autre. Pas un sou.

Vous avez grandi à Abidjan en Côte d’Ivoire, comme Sessègnon et  Adénon par exemple. Les connaissez-vous ?

Sessègnon, je l’ai vu plusieurs fois. On l’appelait « Diego Pourri » (Ndlr : en référence à Diego Maradona). S’il me voiyait, il ne me reconnaîtrait pas du tout, mais c’était mon idole. C’est un aîné que j’allais admirer dans les tournois de quartier à Abidjan. En ce moment, il ne jouait encore nulle part. On ne s’est pas revu depuis.

Sinon, Adénon, lui, c’est mon petit frère. En vacances, on loge dans le même hôtel et il me donne les nouvelles de l’équipe du Bénin. Depuis tout petit on a joué ensemble.

Sa fiche technique

Geoffroy Serey Die

Date de naissance : 07/11/1984

 Numéro de maillot : 26

Club actuel : Fc Sion

2008 – 2009 FC Sion Suisse ASL 30  

2009 – 2010 FC Sion Suisse ASL 30 / 2 buts ; Coupe d’Europe : 2 matches

Clubs précédents

EO Goulette Kram Tunisie D2

ES Sétif Algérie D1