Ecureuils : Dussuyer, rien n’a bougé

Publié le: 29/07/2018 22:00:26 UTC

Annoncé comme futur sélectionneur des Ecureuils depuis fin juin  l’arrivée de Michel Dussuyer à la tête des Ecureuils n’est toujours pas officielle malgré le récent séjour du technicien français à Cotonou , son contrat n’a pas encore été signé. Un flou inquiétant autour du dossier.

Le 24 juin dernier suite à la fuite d’un document officiel transmis par la fédération béninoise de football au ministère des sports que nous avons appris la préférence de la FBF à la nomination de Michel Dussuyer à la tête des Ecureuils au détriment de l’ivoirien François Zahoui dont le nom figurait également sur la shortlist mais l’officialisation du nouveau patron des Ecureuils est loin d’être acquise. Nous sommes bien loin de la configuration de février 2014 où  Didier Ollé-Nicolle avait été présenté en prime time à la télé nationale car  cette fois-ci il y a une longue attente qui perdure.

Il est important de préciser qu’à leur où nous écrivons les lignes suivantes, Dussuyer n’a pas toujours de contrat signé avec le Bénin. Pourtant l’ancien gardien de but de Cannes était à Cotonou récemment pour quelques jours. Selon nos informations, il serait encore en pleines négociations avec les autorités béninoises qu’il a tout de tout même rencontré. Rappelons que le souhait de la FBF de voir le français revenir à la tête des Ecureuils doit être entériné par le ministère des sports car c’est l’Etat qui assure les salaires de ce dernier. Actuellement les dirigeants de la FBF seraient plus préoccupées par la période électorale , le scrutin fédéral étant programmé pour le 25 août prochain.

Le mutisme (absence de communication officielle) du département des sports depuis le courrier de notification de la fin du contrat du précédent sélection laisse planer un gros doute sur son implication  dans le processus actuel même si le ministre Oswald Homeky a eu un entretien avec Dussuyer pendant son passage à Cotonou. Mais rien n’a été concrétisé après cet échange.

Un flou inquiétant qui laisse une situation identique depuis le départ d’Omar Tchomogo en décembre 2017. Le Bénin est sans sélectionneur à six semaines du déplacement de Lomé pour affronter le Togo dans le cadre de la deuxième journée des qualifications de la Can Cameroun 2019. Le retard sportif accusé par le manque de préparation lors des dernières journées Fifa ne serait qu’un moindre mal si le rendez-vous de Lomé se prépare dans la précipitation. Rappelons que pour la dernière campagne de la Can Gabon 2017 , Tchomogo a été nommé à la tête des Ecureuils une petite semaine avant son premier match officiel contre la Guinée Equatoriale à Bata. Les autorités béninoises brilleront une fois encore par leur aptitude à réagir en dernière minute. Alors on recommence ?

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

1 réflexion sur « Ecureuils : Dussuyer, rien n’a bougé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.