Ecureuils : Vers le choix d’un adjoint jeune et moderne

Publié le: 29/06/2018 15:01:13 UTC

 

Annoncé sélectionneur des Ecureuils pour son retour au Bénin, Michel Dussuyer dont la venue pourrait être officialisée le 1er juillet doit maintenant composer son staff mais avec quels profils de techniciens ?

 construire le staff:  premier match de Michel Dussuyer

La réussite d’un entraîneur à la tête d’une équipe ne dépend pas seulement de ce dernier. Dans l’évolution on s’est vite rendu compte de l’importance du staff qui accompagne le manager ou l’entraîneur qui est le principal décideur. Jocelyn Gourvenec a refusé de signer à Nantes cet été parce que le président Kita ne voulait pas qu’il emmène tout son staff chez les Canaris. Rien que ça.

Il y a des tandems qui ont toujours bien fonctionné comme Guy Stephan et Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France.

Nouveau sélectionneur des Ecureuils les premiers choix de Michel Dussuyer seront attendus comme des signaux forts. Lors de son premier passage en 2008 -2010, il avait été secondé par Wabi Gomez  puis Fortuné Glèlè. Avec Oumar Tchomogo comme 2e adjoint. Mais c’était il y a une décennie, une autre époque.

Jeunesse, travail et ouverture d’esprit

Le technicien français a souvent l’habitude de s’adjoindre un local comme lors de sa dernière expérience en Côte d’ivoire, Ibrahim Kamara était à ses côtés. Ce dernier assure l’intérim d’ailleurs depuis son départ. Il ne devrait pas déroger à cette règle au Bénin prochainement. De source proches de la fédération nous avons pris qu’intégrer un technicien local comme adjoint a été négocié lors de sa venue.

Le nouveau sélectionneur pourrait privilégier, un technicien jeune ouvert d’esprit et qui a déjà une certaine expérience dans le football international en tant que footballeur (génération 1990 – 2000). Quelqu’un qui peut être proche des joueurs et également qui a une bonne image.

Moderniser le staff des Ecureuils

Les staffs modernes ne s’arrêtent pas qu’au  numéro 2, son prédécesseur faisait venir ponctuellement un préparateur physique français, Olivier Rouver en plus d’un kinésithérapeute et un entraîneur des gardiens. Sans oublier que Laurent Djaffo occupait le rôle de manager de la sélection. Ils sont tous hors-jeu désormais, Dussuyer repartira de zéro. Il connaît le pays et sait désormais à qui faire confiance.

Autre paramètre important, intégrer la vidéo dans le travail de la sélection devient incontournable pour le suivi des adversaires mais aussi l’analyse de sa propre équipe. Au Sénégal Aliou Cissé par exemple a confié cette fonction spécialement à l’un de ses adjoints. L’analyse vidéo fait désormais partie des obligations des staffs professionnels dans le foot de nos jours. Le précédent sélectionneur n’en faisait pas par exemple.  Michel Dussuyer ayant assuré ce rôle il y a plus de 10 ans dans l’ombre de feu Henri Michel, alors sélectionneur des Eléphants, se débrouillait tout seul lors de son premier passage au Bénin.

Il est évident que Dussuyer reprendra le contrôle et sera pointilleux sur cet aspect qui peut se révéler est une première victoire quand on connait les influences exercées dans les couloirs. La base de sa réussite passera surement par ses futurs collaborateurs. On dit souvent « dis-mois qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es »

Géraud Viwami 

Crédit photo : Aubay Skyblog 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.