Bjfoot Awards 2017 : joueur de l’année , les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  joueur de l’année

Khaled Adénon (32 ans , Amiens – France ) 

Il a vécu une fin de saison 2017 incroyable en Ligue 2 avec la montée d’Amiens dans l’élite française. Vice-capitaine, il est incontournable dans la charnière centrale picarde même en Ligue 1 et considéré comme l’un des patrons du vestiaire. Il revit avec des prestations régulières en L1, une dizaine d’année après son arrivée en Europe et sa suspension.  Il signe un retour au premier plan remarquable.

Michael Poté (33 ans ,Adana Demirspor – Turquie puis Apoel Nicosie Chypre)

Auteur de 23 buts sur l’année civile il a encore terminé meilleur buteur en D2 turque avant de revenir à Chypre à l’Apoel Nicosie avec une première partie de saison presque idyllique.  Il est entré dans l’histoire du football béninois en ligue des champions. Premier béninois à fouler la pelouse de Bernabeu et le record de buts en phase finale (2 buts). Il s’est bonifié avec l’âge apparemment.

Steve Mounié (23 ans, Montpellier – France puis Huddersfield – Angleterre)

Il a enfilé 13 buts sur l’année civile.  Sur la seconde partie de saison en France il est devenu un titulaire indiscutable pour son premier exercice seulement dans l’élite. Le natif de Parakou secoue l’été avec un transfert lucratif (13 millions d’euros) en Angleterre qui fait de lui le béninois de le plus cher de l’histoire et la plus grosse vente du club héraultais devant le français Olivier Giroud. Une très belle année.

La Rédaction. 

Bjfoot Awards 2017 : meilleur joueur local , les nominés !

 

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  meilleur joueur local.

Christian Kotchoni (29 ans , JA Cotonou).

Il a sans doute connu une année inattendue sous les couleurs de la JA Cotonou. Meilleur buteur du championnat local avec 10  réalisations, il porté son club jusqu’au  Play Off pour le titre de champion. Il a fait son retour en sélection nationale six  années après sa dernière apparition. Sélectionné chez les A en octobre et titularisé aussi chez les A’ dans le même mois. Un super come-back.

Abdel Bouraima (24 ans , Aspac)

Meilleur passeur du championnat l’ailier a distillé pas moins de 10 passes décisives pour son club qui a lutté pour le titre.  Influent offensivement, il a été l’un des piliers offensifs pour une deuxième saison d’affilée au Bénin après l’Europe, il a fait fort.En sélection  nationale , il était aussi décisif avec les A’ dans les qualif’ du Chan notamment. Joli parcours.

Marcellin Koukpo (22 ans , Buffles)

C’est lui l’élément X des Buffles champion du Bénin 2017, avec lui l’équipe a assurément eu une plus-value en créativité. Avec 6 buts et 5 passes au compteur, il a été le moteur offensif du club parakois.  Brillant avec les A’ pendant les qualif’ du Chan et le tournoi de l’Ufoa, il a été lancé au mérite chez les A. Une année presque parfaite pour l’attaquant polyvalent au dribble facile.

La Rédaction

 

Bjfoot Awards 2017 : but de l’année, les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  but de l’année   

Vous voulez voir des bijoux ? Vous allez avoir l’embarras de choix. Entre les reprises acrobatiques de Rudy Gestede et Michael Poté. Quel est le plus beau ?  Les boulets de canons de Sessi d’Almeida et Stéphane Sèssegnon, lequel est plus impressionnant ? Ou vous préférez enchaînement, appel en profondeur puis frappe en angle fermé avec transversale de Giscard Tchato. Régalez-vous sur le lien ci-dessous mais surtout votez !

Bjfoot Awards 2017 : les nominés pour le prix Médard Zanou (meilleur espoir)

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  Prix Médard Zanou (meilleur espoir) 

Ibrahim Ogoulola (17 ans , Requins)

Milieu relayeur ou meneur  il a séduit par sa vista et sa débauche d’énergie sous le maillot de la sélection nationale A’ pendant les qualif’ du Chan et le tournoi de l’Ufoa. Il compte déjà  4 buts internationaux. Propulsé dans le groupe A, il poursuit son apprentissage. En club il est déjà considéré comme un cadre malgré son âge et  se fait courtiser  par l’Europe qui voit lui un futur grand.

Chabel Gomez  (16 ans , ESAE)

Il a vécu un conte de fée. Parti de son quartier il a fini en sélection nationale fanion. Doué techniquement il a une science du dribble qui ne passe pas  inaperçue. Auteur de 8 buts et 3 passes  dec’ avec Esae en championnat il a porté son club jusqu’au Play Off presque tout seul. Retenu dans l’équipe type du tournoi de l’Ufoa 2017 au Ghana. Il a déjà tout d’une vraie pépite.

Marcellin Koukpo (21 ans , Buffles)

C’est lui l’élément X des Buffles champion du Bénin 2017, avec lui l’équipe a assurément eu une plus-valu en créativité. Avec 5 buts au compteur, il a été le moteur offensif du club parakois.  Brillant avec les A’ pendant les qualif’ du Chan et le tournoi de l’Ufoa, il a été lancé au mérite chez les A. une année presque parfaite pour l’attaquant polyvalent au dribble facile.

La Rédaction

Bjfoot Awards 2017 : meilleur joueur évoluant en Afrique , les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  meilleur joueur évoluant en Afrique.

Junior Salomon  (31 ans ,Plateau United/ Nigéria)

Installé comme titulaire indiscutable dans l’axe de la défense de Plateau United. Le puissant défenseur a activement participé au sacre de son équipe en championnat en 30 apparitions pour 1 but. Nommés à plusieurs reprises dans l’équipe type par ligue nigériane, il  a sorti plusieurs matches de haute facture à la faveur des siens. Le colosse a bien assuré.

Giscard Tchato (23 ans, MFM-  Nigéria)

Avec 3 buts en 34 matches, il est devenu indéboulonnables dans le milieu de terrain du vice-champion du Nigéria avec une lutte acharnée jusqu’à l’ultime journée. Chouchou des supporters, il a rendu des copies très convaincantes dans son rôle de relayeur, il a fait l’unanimité au point d’être désigné meilleur joueur étranger du championnat par la ligue nigériane en fin de saison. Un exercice accompli.

Arsène Loko (23 ans, Africa Sports – Côte d’ivoire puis DC Motema Pembe – RD Congo)

Avant de quitter le championnat ivoirien et l’Africa Sport pour le DC Motema Pembé, il réalisé une belle année 2017 avec les Oyés avec un titre en coupe nationale. Milieu relayeur reconnu pour sa patte technique, le DCMP a miser gros en sortant le chéquier afin de renforcer son entre-jeu en vue des joutes continentales. L’international béninois est donc très attendu chez les verts.

La Rédaction

Bjfoot Awards 2017 : les nominés pour le prix Yessouffou Sèmiou (meilleur gardien)

 

 

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  Prix Yessouffou Sèmiou (meilleur gardien)  

Fabien Farnolle (33 ans,Le Havre – France puis Yeni Malatyapor –Turquie)

Avant de quitter le Havre et la Ligue 2 pour Yeni Malatyaspor en Turquie, le géant gardien a encore sorti une seconde partie de saison de haute facture en Normandie (7 cleans sheet). Il a d’ailleurs été nommé aux trophées UNFP en mai.  Intouchable dans les buts, il  a conservé à juste titre sa place dans les cages des Ecureuils où il est désormais considéré comme un socle de l’arrière garde.

Saturnin Allagbé (24 ans, Niort – France)

Ce n’est pas pour rien que Niort a tout fait pour le prolonger en juin dernier alors que des clubs de Ligue 1 étaient à l’affût pour le récupérer. Le « Chat » poursuit sa progression sur les pelouses de Ligue 2 où sa qualité ne fait plus débat. Avec 11 clean sheet sur l’année civile. Il n’a plus qu’un seul palier à franchir si ce n’est devenir numéro un chez les Ecureuils. Sinon il a fait une bonne année.

Harrison Hessou (23 ans , Ethiopia Bunna-Ethiopie )

Maillon fort des Bunnas , son autorité dans la surface ainsi que ses arrêts réflexes ont largement contribué à la 5e place décrochée par son équipe en championnat avec 16 clean Sheet sur 30 apparitions. Le gardien international béninois poursuit sa progression sur la terre des Selasie où il est devenu au fil des saisons une vraie référence à poste.  Une constance à saluer.

La Rédaction

Bjfoot Awards 2017 : meilleur binational , les nominés !

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  meilleur binational. 

 

Jules Koundé (19 ans , Bordeaux-France)

2017 sera une année inoubliable pour le  prometteur défenseur des girondins. Capitaine des U19 Champion de France en juin, il a signé pro en octobre puis intégré au groupe pro à part entière. Il a fait ses premières apparitions dans le groupe en Ligue 1 française en fin d’année. Le franco-béninois il montre déjà à petit feu qu’il  à de l’avenir.

Yannick Aguémon (25 ans ,OH Louvain- Belgique)

Passé d’US Saint Gilloise à Louvain en D2 belge, ses stats en disent long sur sa progression. Déjà auteur de 9 buts sur la première partie de saison. Il doublé son total de l’exercice passé. Il cumule 11 buts sur l’année civile. L’ailier franco-béninois épate en Proximus League et attire les regards et pas que des clubs. Il figure aussi dans les petits papiers des Ecureuils qui ne le laissent pas insensible.

Daniel Didavi (27 ans , Wolfsbourg- Allemagne)

Après un premier exercice galère, l’été dernier son départ a été évoqué mais il a su revenir en force chez les Loups. Meilleur passeur du club et deuxième  meilleurs passeurs du championnat sur la première partie de saison (5 passes). Il a aussi marqué déjà plus de buts que toute la saison dernière (5) avec une place de titulaire indiscutable. L’allemand d’origine béninoise est d’un autre niveau presque.

La Rédaction

Bjfoot Awards 2017 : les nominés pour le Prix du développement du football

 

Bjfoot.com dévoile en exclusivité ce soir les nommés pour les Bjfoot Awards ce soir  , voici la catégorie :  prix du développement du football. 

Imorou Bouraïma : Directeur des sports  et la formation sportive au Ministère des Sports

Plus de 10 ans après avoir lancé avec un groupe d’amis le club As Cotonou qu’il a emmené de la D3 Régionale en Ligue 2, Imorou Bouraïma gravit bien les paliers. Au sein de la Fbf, il a déjà occupé des fonctions importantes (Secrétaire Général) et semble comme un trait d’union entre le système administratif public (Ministère des sports) et l’esprit d’entreprise ou d’association. Sa nomination dans cette catégorie « Prix du développement du football », il la doit à son travail de fond sur le sujet de la formation des jeunes sportifs dans le cadre du Projet lancé à cet effet par le ministère des sports. Le projet peine à être visible, mais ses actions, à lui, sont déjà entrées dans les annales. Il a notamment réussi à mettre en place une ligne à suivre dans les disciplines principales.

Magloire Oké, Président USS Kraké : Une dizaine d’années après l’accession à la Première division, l’UsS Kraké met en place son académie. Le club de Magloire Oké devient ainsi le premier de la Ligue1 béninoise à se lancer cet immense défi.Cette initiative fera certainement des émules auprès de ses collègues « millionnaires » et ne peut que faire prendre au Bénin et à son football un nouveau virage.

Wahabou Adam Chabi : L’Aspac (club du Port autonome de Cotonou) a un peu plus de 10 ans et pendant ce temps, il a beaucoup appris le rôle de dirigeant de football. De secrétaire général à Président de l’Aspac Football Club, il a su mener le club du Port jusqu’en ligue africaine des champions en privilégiant le recrutement de jeunes joueurs issus des centres de formation béninois. Saturnin Allagbé issu de cette politique, est aujourd’hui gardien de but titulaire des Chamois Niortais en Ligue 2 française. Il a une grande capacité à privilégier les intérêts des joueurs, en les laissant partir, pour leur permettre de progresser ailleurs. Désormais Président de la Ligue de football, au moins jusqu’aux prochaines élections, Wahabou Adam Chabi est une compétence dont le football béninois aura longtemps encore besoin pour faire éclore des talents.

La Rédaction

Bjfoot Awards 2017 : les nominés dévoilés ce soir à 21h

Les 26 nommés pour les Bjfoot Awards  2017 seront connus ce à 21h de Cotonou en exclusivité sur Bjfoot.com. Ils seront 26 désignés dans huit des neuf catégories. Détails.

 

Le principe

Depuis 2014 nous célébrons l’excellence du foot béninois, Bjfoot.com récompense les meilleurs acteurs sur l’année civile. Ce sont donc les performances établies entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017 qui sont prises en compte.

Le détail des catégories

Joueur de l’année : c’est l’équivalent du « ballon d’or » béninois il récompense le joueur béninois le plus performant ou ayant marqué l’année civile en club comme en sélection nationale.

Vainqueur 2016 : Stéphane Sèssegnon

Prix Médard Zanou : il récompense la plus belle promesse du football béninois ayant moins de 23 ans en d’autres termes le meilleur espoir.

Vainqueur 2016 : Steve Mounié

Prix Yessoufou Sèmiou : ce prix est attribué au meilleur gardien béninois sur ces performances aussi bien en club qu’en équipe nationale.

Vainqueur 2016 : Saturnin Allagbé

Meilleur joueur évoluant en Afrique : cette récompense est attribuée au joueur béninois ayant le plus brillé dans les championnats africains exclusivement.

Vainqueur 2016 : Harrison Hessou

Prix du dévéloppement : c’est un prix exclusif qui récompense un particulier , une initiative ou une entreprise qui contribue au développement du foot béninois.

Vainqueur 2016 : Tic2f

Meilleur binational : récompense attribuée au footballeur d’origine béninoise de la diaspora qui a le plus brillé sur l’année civile à travers ses performances en club.

Vainqueur 2016 : Jonathan Tinhan

But de l’année : récompense le plus beau de l’année dans une sélection de cinq bijoux  retenus.

vainqueur 2016 : Jacques Bessan

Meilleur joueur local : il distingue le joueur ayant été le plus régulier sur la scène locale aussi bien en club qu’en équipe nationale. Ce prix revient avec le retour du championnat national.

Soulier d’or : récompense le joueur béninois ayant marqué le plus de buts en matches officielles sélection + club sur l’année civile.

Vous savez tout ou presque rendez-vous à 21h.

Les votes

Vous aurez comme lors des  précédentes éditions le droit de vote sur l’onglet qui y sera réservé sur bjfoot.com . Chaque visiteur aura le droit de voter dans toutes les catégories une fois. Le vote du public compte pour 30% et le suffrage des choix de la rédaction est à 70% pour la désignation des vainqueurs dans chaque catégorie. A noter que seule la catégorie du soulier d’or est exempté du vote car c’est un décompte automatique sur le nombre de buts marqués sur l’année civile.

Les dates à retenir

30 janvier : annonce des nominés

1er février : début des votes du public sur bjfoot.com

24 février : fin du foot du public sur bjfoot.com

26 février : Annonce des vainqueurs

La rédaction

Journal des transferts : Sèssegnon arrive en Turquie, Suanon courtisé en Europe, un club algérien sur Tamou, Fc San Pédro n’a pas oublié Koukpo enfin un gardien international béninois signe aux Buffles.

Chaque lundi jusqu’à la fin du mercato hivernal on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine, Stéphane Sèssegnon a finalement quitté Montpellier pour la Turquie. L’attaquant de l’As Douanes (Niger) Affissou Tamou avait une touche en Algérie. Le Fc San Pédro pense toujours à Marcellin Koukpo. Brillant en Arabie Saoudite, un club européen fait les yeux doux à Abdel Fadel Suanon enfin au Bénin, Buffles a enrôlé un gardien international béninois signe aux Buffles.  

Sèssegnon arrive en Turquie

Un an et demi après son retour en France, Stéphane Sèssegnon (33 ans) a finalement quitté l’Hexagone. Désormais ex-montpelliérain, il s’est engagé  pour une saison et demie avec Gencerbirlirgi 14e de première division turque. L’ancien parisien a d’ailleurs réussi ses débuts vendredi dernier avec un but et une passe décisive pour une victoire 2-1 contre Konyaspor.

Après, Requins, Créteil, Lemans,  Paris SG, Sunderland, West Brom et Montpellier, Sèssegnon découvre ainsi le huitième club de sa carrière.

un club norvégien approche Suanon !

Auteur de 6 buts sur la première partie de saison en deuxième division saoudienne, Abdel Fadel Suanon (22 ans)  figure dans les petits papiers du Ranheim, promu en  première division norvégienne.  Le club voudrait enrôler le buteur international béninois dans les jours à venir pour renforcer sa ligne d’attaque pour la prochaine saison qui débute en mars. En fin de contrat dans six mois à Damac, Suanon serait en contacts avancés avec le club mais rien n’est encore acté.

Un club Algérien était sur Tamou

Auteur d’un bon début de saison avec l’As Douane au Niger Affissou Tamou (22 ans, 6 matches, 2 buts),  a été courtisé pendant ce mercato hivernal. Selon nos sources, l’attaquant était sur les tablettes de l’US Biskra actuel 12e du championnat algérien. Le promu en quête de renforts offensif avait coché le nom de l’ancien buteur de l’Aspac qui n’a finalement pas levé le camp jusqu’à la clôture du marché algérien à la mi-janvier.

Fc San Pédro n’a pas oublié Koukpo

Alors qu’on évoquait déjà un intérêt du Fc San Pédro en début de saison, le club n’a pas oublié Marcellin Koukpo (22  ans).  Non retenu après son essai au Club Africain de Tunis, l’attaquant international béninois suscite toujours l’intérêt du club ivoirien qui a soumis une nouvelle offre en vue de l’enrôler pour la seconde partie de saison. Le marché ivoirien ferme ses portes le 2 février prochain et l’actuel 6e de la ligue 1 ivoirienne serait tenter de faire le forcing pour dégoter le champion du Bénin désigné comme une priorité par la direction.

Glodjinon aussi rejoint les Buffles

Champion du Bénin 2017 , Buffles en quête de renforts sur l’échiquier national avant de défier l’Asec Mimosas (Côte d’ivoire) le mois prochain en Ligue des Champions a réussi à convaincre le gardien Steve Glodjinon de rejoindre la troupe. Brillant avec les Ecureuils locaux à l’Ufoa et pendant les qualifications du Chan 2018, le portier de la JA Cotonou devrait dans les buts du club de la cité des Kobourous pendant la campagne Africaine.

Géraud Viwami

Chan Maroc Maroc 2018 : les affiches des demies

A l’issue des derniers quarts de finale  hier , on connaît le carré d’as du Chan Maroc 2018.

Longtemps menés sur un but de Va (55e)  par l’Angola , le, Nigéria a d’abord refait son retard grâce à Okpotu aux bouts des arrêts de jeu (90+1) pour finir s’imposer dans les prolongations sur un but d’Okéchukwu (109e).

Dans la seconde affiche ,  Makiesse (37e)  a répondu à l’ouverture du score d’Al Taher (15e). 1-1 à l’issue des 120 minutes. Aux tirs aux buts , les Libyens ont été plus adroits avec 5 tirs réussis contre 3 pour les Diables Rouges dont le gardien a manqué la troisième tentative des siens.

Les deux équipes du groupe C filent en quarts où ils défieront celles du groupe A.

On aura donc, mercredi à 16h30  un duel arabe entre le Maroc et la Libye à Casablanca puis une belle affiche entre le Nigéria et le Soudan à Marrakech à 19h30.

Géraud Viwami 

Afrique Sud : Débouto buteur, Witbanks Spurs rattrapé

Ghislain Débouto (22 ans , 12 matches 3 buts) a longtemps cru avoir donné la victoire à Witbanks Spurs sur le terrain de Jomo Cosmos cet après-midi en deuxième division sud-africaine.  L’attaquant international béninois a rapidement ouvert le score à la 11e minute d’une belle reprise. Mais les Spurs vont concéder l’égalisation à une minute du terme. Débouto soigne ses statistiques avec son 3e but de la saison. Witbanks Spurs reste en milieu de tableau, 8e avec 25 points après 19 journées.

Géraud Viwami.

Bordeaux : Koundé « jouer le plus de matchs possibles »

Titulaire depuis trois matchs avec les Girondins de Bordeaux, Jules Koundé impressionne par sa maturité sur le terrain. Le jeune défenseur central  encore titulaire face à Lyon cet après-midi s’est confié à nos confrères de  Foot Mercato sur son ascension fulgurante au sein du club aquitain avant le duel face aux Gones.

 

Vous avez signé votre premier contrat professionnel en octobre dernier. Trois mois plus tard vous effectuez vos premières apparitions en Ligue 1 avec Bordeaux. Comment vit-on à 19 ans ce début de carrière en accéléré chez les professionnels ?

On est tout d’abord très content d’avoir cette opportunité même si cela arrive dans une période un peu délicate pour le club au niveau des résultats. On m’a donné ma chance et j’ai su la saisir et après cela s’est enchaîné. Je suis ravi vraiment.

Vous avez joué les trois derniers matchs de championnat avec Bordeaux, comment se déroule votre découverte de la Ligue 1 ?

Cela se passe plutôt bien, c’est venu crescendo. On a affronté, Troyes, Caen et Nantes samedi dernier. J’ai essayé d’aborder les matchs en me mettant une pression positive, pour ne pas être bloqué et donner le maximum de moi-même tout en montrant ce dont je suis capable. Le premier match s’est bien passé donc ensuite on engrange de la confiance et c’est plus facile par la suite.

 

 N’est-ce pas compliqué justement de démarrer sa carrière professionnelle avec son club formateur dans ces conditions si particulières ?

C’est sûr que cela peut perturber même si il faut bien démarrer un jour. C’est vrai qu’on se dit que c’est toujours mieux de débuter quand les résultats sont positifs, mais dans le football il faut savoir saisir sa chance que le club marche bien ou pas. Quand on nous donne l’opportunité de jouer, il faut donner le maximum sans penser au reste.

Vous découvrez le haut niveau depuis quelques matchs, et vous surprenez les observateurs par votre maturité sur le terrain. D’où provient cette sérénité si surprenante pour votre poste et à votre âge ?

Cela fait partie de mon caractère, je suis assez calme dans la vie et je prends les choses comme elles viennent, sans me mettre de pression. Dans les catégories inférieures, on m’a toujours dit qu’une de mes qualités était de ne pas m’affoler, de rester serein en toutes circonstances. Cela vient aussi du fait que techniquement, même si il me reste encore beaucoup de progrès à réaliser, quand on est à l’aise dans la relance cela aide beaucoup à notre poste. On a un peu plus de temps, on voit plus vite, on peut anticiper une passe adverse.

Vous avez été titulaire à trois reprises avec les Girondins, deux fois avec Paul Baysse et une fois avec Pablo. Comment jugez-vous vos associations successives avec ces derniers ? Vous ont-ils distillé quelques petits conseils ?

Mon association s’est bien passée avec Paul. Je crois qu’on a eu deux ou trois séances d’entraînement ensemble avant mon premier match, pareil avec Pablo. Paul c’est quelqu’un qui communique beaucoup, et pour une première c’est rassurant d’avoir quelqu’un comme ça à ses côtés. C’est un joueur qui a beaucoup d’expérience, qui connaît très bien le championnat, le poste de défenseur central. Pour me guider c’était l’idéal, on l’a vu sur les images, on a beaucoup échangé sur le terrain, je me suis senti à l’aise. Avec Pablo on a aussi beaucoup communiqué, ça m’a permis d’être bien dans mon match malgré le manque d’automatismes entre nous.

Votre petite taille (1m78) pour un défenseur central constitue-t-elle un frein dans votre jeu ? Etes-vous obligé de compenser ce déficit de taille ?

Je ne pense pas que la taille soit un problème quel que soit notre poste. Même si c’est vrai qu’en défense centrale la tendance fait que les joueurs sont plutôt grands et athlétiques. Pendant ma formation, on m’a souvent dit que ma taille pouvait poser problème en fonction des entraîneurs. J’ai toujours essayé de compenser par ma technique, par la relance, c’est très important. J’ai axé mon travail sur ce point. Sur mes trois premiers matchs en Ligue 1 j’ai eu de sacrés clients avec Suk, Santini et Sala. Je n’ai pas trouvé que c’était un problème. C’est vrai que des fois au niveau de la taille on ne peut pas toujours rivaliser dans le jeu aérien mais on peut toujours gêner l’adversaire. J’ai toujours eu un bon timing, j’aime le jeu aérien et je saute relativement haut, forcément ça aide. Mais ma petite taille ne constitue pas un problème pour moi.

Juste après votre victoire à Nantes, le président des Girondins Stéphane Martin annonçait l’arrivée de Gustavo Poyet. Quels ont été ses premiers mots au groupe ? La classe biberon girondine aura-t-elle son mot à dire dans cette 2eme partie de saison ?

 

Je pense qu’il va s’appuyer sur les jeunes. C’est aussi à nous de montrer aux entraînements que nous sommes à 200%, il faut prouver. Quand il y a changement d’entraîneur, les cartes sont redistribuées. La concurrence existe, personne ne peut être tranquille. Il nous a dit qu’il n’allait pas tout chambouler d’un coup, qu’il allait procéder progressivement. Il va nous guider sur ses envies, sa manière de voir le football. Je pense qu’il va s’appuyer sur nous les jeunes. C’est à nous de faire nos preuves. C’est quelqu’un qui axe beaucoup ses séances sur le ballon. Nous n’avons fait que deux séances donc c’est difficile de juger mais on sent qu’il aime que son équipe se projette vers l’avant, qu’elle propose du jeu tout en ayant une très bonne assise défensive.

Vous avez renoué avec le succès à Nantes samedi dernier, pensez-vous que ce succès soit suffisant pour ôter les doutes ?

Suffisant je ne pense pas. Il va falloir lancer une série, cela passe par Lyon ce week-end. La victoire nous permet d’engranger de la confiance, surtout dans notre position actuelle. On a essayé d’être bien en place défensivement et d’exploiter au maximum les coups offensivement. Et on savait que quand Nantes est mené au score, c’est beaucoup plus difficile pour eux de faire le jeu. On a réussi à marquer ce but et on a été très rigoureux, solidaires, on faisait les efforts collectivement. Dans l’ensemble on a mérité notre succès.

Comment voyez-vous la suite de la saison pour les Girondins ?

Je pense que nous pouvons revenir vers des eaux plus calmes au classement. On sait que même si on a une équipe qui manie bien le ballon, à l’aise techniquement, on a besoin d’intensité dans nos efforts comme à Nantes. Le football passe par les duels gagnés, si on ne remporte pas les duels, et que nous ne sommes pas à l’aise techniquement, c’est compliqué. On a besoin d’être agressifs sur le terrain, d’harceler le porteur du ballon. Si on joue à notre véritable niveau, je pense qu’on peut remonter au classement et peut-être atteindre l’objectif fixé en début de saison.

 

Sur un plan personnel, quels sont vos objectifs personnels pour cette fin de saison ?

Quand on goûte au plus haut niveau, on a envie que cela se poursuive c’est évident. Mon objectif sera de m’imposer à cette place, de jouer le plus de matchs possibles et progresser un maximum, en me confrontant aux meilleures équipes en Ligue 1. Engranger le plus d’expérience possible sur le terrain et jouer régulièrement. Je ne suis pas effrayé par la concurrence, dans les catégories inférieures cela m’a toujours servi, cela m’a poussé à travailler davantage. Je suis dans un grand club, à Bordeaux il y a forcément de la concurrence, cela ne m’effraie donc pas.

Source : footmercato.

Chan Maroc 2018 : Le groupe A sera en demies

Les deux premiers quarts de finale du Chan 2018 se sont joués ce jour.
A Casablanca, le pays hôte, le Maroc , premier du groupe A s’est débarrassé de la Namibie 2-0 grâce à des buts d’El Kaabi (36e) et Saidi (55e). El Kaabi creuse l’écart en tête du classement des buteurs avez 6 buts.
Dans la seconde affiche à Marrakech, le Soudan a surpris la Zambie 1-0. buteur à la 32e minute, Bakhit a été le héros des crocodiles du nil.
Les deux équipes issues du groupe A filets en demies et connaîtront leurs adversaires demain.
G.V

Angleterre: Mounié débloque son compteur en FA Cup

Déjà auteur de 4 réalisations en championnat, Steve Mounié (23 ans) a débloqué son compteur en FA Cup avec Huddersfield. Il a ouvert le score contre Birmingham cet après-midi à la 21e minute d’une tête puissante. Malheureusement les Terriers vont concédé le nul 1-1 en seconde période et devront disputer un match retour à l’extérieur pour espérer passer ce quatrième tour. 

Belgique: Aguémon «Ça serait une fierté pour le pays et tout le peuple béninois. »

Formé à Toulouse, le milieu offensif de 25 ans s'est exilé en dehors de l’hexagone en Belgique pour éclore au haut niveau. Focus sur l'une des révélations de la Proximus League (D2 Belge).

Yannick Aguemon, un pari gagnant en Belgique. Présent parmi les meilleurs buteurs de la D2 Belge avec l’OH Louvain, le joueur de 25 ans a choisi cette trajectoire pour arriver à cette reconnaissance. Sa carrière débute à Toulouse où il a signé son premier contrat professionnel. Il découvre la Ligue 1 avec son club formateur lors de la saison 2011/2012 en réalisant deux entrées contre Auxerre et Bordeaux. Par la suite, le natif de Cotonou disputera une rencontre en Coupe de la Ligue dans la même saison et une autre en Coupe de France durant l’exercice 2013/2014. Son aventure toulousaine s’arrête 2014 avec un sentiment inachevé.

 

Des moments compliqués en France

Il revient sur cette première expérience : « J’ai fais toutes mes classes à Toulouse. Ce sont les choix du coach. Il pensait à ce moment là que je n’étais pas apte à aider le groupe à avoir des résultats ou il avait peur de me lancer dans le grand bain. Moi je pensais autrement à ce moment là. » Après la page TFC, il reste en France et file à Vannes puis à Strasbourg en National sans parvenir à prendre son envol malgré plusieurs rencontres disputées. Cette impasse sportive oblige le Béninois à faire un choix fort en quittant la France. « J’arrivais en fin de contrat (à Strasbourg, ndlr). Je cherchais vraiment un autre challenge. J’avais envie de partir de la France. Je voulais découvrir un autre football. Je ne pensais pas arriver en Belgique mais il y a cette proposition qui est arrivée et je me suis dis pourquoi pas. Il fallait que je me relance et c’était un challenge un peu particulier. Je l’ai saisi et je ne regrette pas du tout mon sort. »

Un exode bénéfique

Un nouveau départ s’amorce donc en Belgique à l’Union Saint Gilloise (2e division belge). Là-bas, Yannick Aguemon se fait remarquer en marquant 6 buts et 4 passes décisives. Après une année à l’Union Saint Gilloise, il rejoint l’OH Louvain l’été dernier et s’explique sur ce choix. « C’est un club qui a des ambitions énormes avec un gros projet à monter avec les investisseurs de Leicester. Le discours du coach m’a plu, les infrastructures m’ont plu et la façon de travailler aussi. C’est pour ça que je suis parti là-bas. Aujourd’hui on fait partie des clubs qui espèrent à la montée et c’est à nous de faire en sorte de réussir pour que le projet puisse prendre forme. » En effet, l’OH Louvain lutte pour monter en Jupiter League (D1 Belge). Dans le jeu, Yannick Aguemon joue un rôle essentiel dans cette réussite et poursuit sa progression en figurant parmi les meilleurs buteurs de la Proximus League.

En plus de 20 matches, il compte 9 buts et 6 passes décisives. Une remise en question l’a permis de réaliser ces statistiques. « Beaucoup de travail, c’est bien d’avoir permis à mon équipe de contribuer aux bons résultats. Dans une année sportive, on va nous juger sur une saison et pas sur une moitié de saison donc à moi de continuer à travailler. J’ai aussi compris certaines choses dans le football qu’il fallait être efficace et que les passements de jambes pour régaler les camarades c’était pas la priorité. J’ai compris que la priorité était l’efficacité et j’ai travaillé pour être efficace aujourd’hui. Il y a aussi la confiance que me donne le coach qui me permet de me libérer et d’être un peu plus serein. »

Louvain, sa nouvelle maison

En pleine période de mercato, ses performances avec l’OH Louvain ne sont pas passées inaperçues. Plusieurs recruteurs parcourent le Plat pays pour surveiller quelques éléments de ce championnat notamment Yannick Aguemon. Sous contrat jusqu’en juin 2019 avec l’OH Louvain, le joueur de 25 ans donne sa position sur son avenir. « Je vais terminer la saison à Louvain. Le club a un énorme projet et j’en fais partie. Le coach a confiance en moi. J’ai envie de remplir le défi de monter en D1. Je suis encore sous contrat avec Louvain et content d’être là. Je travaille avec des personnes qui connaissent mes objectifs et avec qui j’ai une relation fraternelle. Ils savent que je ne veux pas qu’on me perturbe durant ce mercato. Je me sens bien à Louvain et je veux terminer et remplir les objectifs du club et ils connaissent ma position pour cela. »

Dans un environnement favorable à son évolution, Yannick Aguemon envisage de prolonger l’aventure belge en cas de montée avec l’OH Louvain. « Si je parviens à monter avec Louvain, je pense que ça sera le meilleur club pour continuer ma progression. C’est un club qui est extrêmement serein. Les personnes savent où ils veulent aller et où ramener le club. Ils n’ont pas peur de dire à tout le monde qu’ils veulent devenir un club majeur en Belgique. Ce sont des clubs comme ça qui affichent leurs ambitions qui m’intéresse et ce club détient toutes les caractéristiques pour remplir mes critères. »

L’opportunité béninoise

Très ambitieux avec l’OH Louvain, Yannick Aguemon étend sa soif de compétition avec les sélections nationales. Lors de ses débuts chez les pros, il porte le maillot de l’équipe de France des moins de 20 ans en participant notamment au tournoi de Toulon. Il ne connaîtra pas d’autres occasions à cause de sa situation avec le TFC comme il nous a confié : « J’ai signé mon premier contrat pro à Toulouse à l’époque et je ne jouais pas avec l’équipe première donc c’est pour ça que j’ai jamais fait de match officiel avec les Espoirs. » Séduite par ses performances actuelles à Louvain, la fédération béninoise le contacte en 2017 et expose son projet dont l’objectif principal est de se qualifier pour la CAN 2019 au Cameroun. Pas insensible à cet intérêt, Yannick Aguemon reste concentrer sur sa saison en cours avec Louvain mais se tient prêt à représenter le Bénin en cas de convocation.

« Quand on réalise des bonnes performances, on attire les regards et ça serait une fierté de représenter mon pays. Il y a une superbe génération en ce moment au pays et l’objectif est très clair. Quand j’ai eu le sélectionneur au téléphone, l’objectif était de se qualifier pour la prochaine CAN (CAN 2019 au Cameroun, ndlr). On est dans un groupe qui est quand même difficile mais qui est à notre portée avec la nouvelle réforme : les deux premiers passent et on peut espérer se qualifier. Au sélectionneur de mettre la meilleure équipe possible et le meilleur état d’esprit sur le terrain pour qualifier le pays à la CAN. Ça serait une fierté pour le pays et tout le peuple béninois. »

Toulouse, sa première maison

En attendant cette première internationale, Yannick Aguemon suit toujours l’actualité de son club formateur. Il échange de temps en temps via les réseaux sociaux avec la génération Wissam Ben Yedder. «  Toulouse ça reste une partie de ma vie où j’ai passé de superbes moments, j’ai grandi la-bas. Je suis toujours en contact avec eux via Snapchat et Facebook. J’ai des bons amis là-bas comme Steeve Yago. » Actuellement dans la zone de relégation, le club sudiste a décidé de se séparer de son coach Pascal Dupraz.

Michaël Debève a pris les rênes de l’équipe première et a dirigé Yannick Aguemon par le passé.« Je l’ai eu en réserve. J’’espère qu’ils vont redresser la barre. Ils l’ont fait lors des années précédentes. Avec l’expérience qu’ils ont, ils auront les moyens de remonter. Toulouse mise beaucoup sur la formation. C’est un groupe très jeune. Il connaît chaque joueur avec leurs qualités et leurs défauts et il saura en tirer le meilleur de chacun. J’espère qu’ils se sauveront. » Si le chemin de Toulouse s’annonce indécis en Ligue 1 celui de Yannick Aguemon s’éclaire depuis son départ de France.

Source : Footmercato

France : Niort tombe malgré la première de Djigla

De retour dans le onze niortais après sa blessure , David Djigla (22 ans , 11 matches , 1 but) a débloqué son compteur en Ligue 2 française. Son club Niort recevait Valenciennes  et s’est incliné 2-1 malgré l’ouverture du score de l’ailier international béninois. Bien servi par Aliou Dembélé , l’ancien de l’Usp a fait mouche en 73 minutes pour 4e titularisation seulement de l’exercice  .

Niort reste en milieu de tableau , 15e avec 26 points après 23 journées.

Géraud Viwami

Turquie : Sèssegnon débute très fort !

Titulaire pour sa première apparition en Turquie , Stéphane Sèssegnon (33 ans) a fait très fort avec Genclerbirligi  (15e) dans un duel de mal classés contre Konyaspor (17e) . Le milieu offensif international béninois a été l’origine du bon résultat de son nouveau club. Il a  d’abord égalisé pour les siens dès la reprise à la 46e minute  avant d’offrir le but de la victoire à Uludag 66e.

Ce succès 2-1 permet aux rouges de gagner deux places et d’être 13e avec 20 points après  20 journées. Sèssegnon réalise des débuts tout en réussite.

Géraud Viwami

Niger : Tamou enchaîne et offre une première l’As Douane !

L’attaquant international béninois Affissou Tamou (22 ans, 6 matches , 2 buts)  a offert à l’As Douane sa première victoire de la saison en première division nigérienne après 6 journées. Il a marqué l’unique but de la rencontre face à Espoir Fc cet après-midi. Il a obtenu et transformé un pénalty en seconde période.

Tamou enchaîne ainsi son deuxième but d’affilé en 6 apparitions. L’As Douane respire mais reste en bas de classement avec 5 points.

Géraud Viwami

Amical : Buffles tombe face au champion du Ghana !

En stage de préparation au Ghana , Buffles s’est incliné hier en match amical 1-0 à Accra contre Aduana Stars le champion en titre du Ghana. Le club béninois répète ses gammes avant de défier les ivoiriens de l’Asec Mimosas au premier tour de la Ligue des Champions le mois prochain.