Can 2017- Togo : Adébayor « rentrer chez nous et  préparer 2019 »

Sèchement battus par les léopards congolais ce soir à Port-Gentil, le capitaine des Eperviers , Emmanuel Adébayor est revenue sur le visage de son équipe dans le tournoi et sur le cas Kossi Agassa.

Emmanuel Adébayor, attaquant togolais

Sur le match de ce soir

« On a essayé de déposer le ballon en première mi-temps. On leur a posé des problèmes. Mais dès qu’ils ont marqué ce but. Il fallait courir derrière le score, en sachant qu’il fallait égaliser et mettre deux autres buts. Dans la tête franchement on a pris un coup au moral. C’était difficile en seconde période on a essayé de pousser mais bon c’est la  loi du foot. On va rentrer chez nous, préparer la Can 2019.

Franchement dans l’entame de la Can on a montré de belles choses.  On était présent on a fait un bon match contre la Côte d’ivoire. Contre le Maroc, on n’a pas démérité. On prend deux buts à la con sur deux coups de pied arrêté. Ça devient compliqué. Et ce soir contre la RD Congo, les premières minutes même les congolais sur le terrain nous demandaient pourquoi on était si chauds.  On n’a pas su concrétiser nos occasions. A la fin ils ont eu  un Kabananga qui est en superforme. De là c’est devenu dur »

Sur Kossi Agassa

C’est dur.  Ce qui lui ait arrivé c’est vraiment dommage. Avant le match je me suis posé des questions. Si demain je manque un pénalty ? Qu’est –ce qui peut m’arriver ? C’est dommage. Je pensais que les togolais ont vite oublié ce que Kossi Agassa a fait pour le pays. Je me rappelle quand je suis arrivé en 1999 au centre de Metz, Agassa était venu en 2001. Il devait annuler un contrat  avec le club pour pouvoir participer à la Can 2002. Est-ce qu’il l’a fait ? Il a joué la Can et après il a eu la chance de signer à nouveau à Metz. Il a fait beaucoup de sacrifices pour ce pays.  Mais le traiter comme un vaurien, quelqu’un qui n’a jamais rien fait  pour le pays.  C’est vraiment dommage. Mentalement on  a pris un coup. Nous on est plus expérimenté  pour  supporter tout ça. Mais quand tu n’es pas fort mentalement c’est tellement difficile. Les jeunes  se posent des questions. Si demain, ils ratent des occasions qu’est-ce qu’il y aura. On va brûler leur maison ? S’attaquer aux familles ?  Franchement le foot n’a pas besoin de ça. Les togolais nous ont porté dans leur cœur et qu’ils nous portent encore. Agassa a beaucoup fait. Et je pense quand on parle de meilleur gardien togolais, sans manquer de respect à Assogba Yaovi et Nibombé Waké  , le meilleur gardien togolais de tous les temps je pense que c’est Kossi Agassa. »

A Port-Gentil, Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *