Gala des centres de formations : Abi Sports s’empare du trophée François Mensah, tout ce qu’il fallait savoir sur la compétition.

La première édition du tournoi des centres de formations “François Mensah“ a connu son épilogue ce samedi sur la pelouse du stade de l’amitié de Kouhounou. Autrefois dénommé « Tournoi Académie Séssègnon », ce festival du ballon rond est dédié à la mémoire de François Mensah, illustre journaliste reporter sportif de Canal 3 Bénin, disparu le 1er Octobre dernier.
Le tournoi a réuni huit équipes dont deux étrangères. Au terme de la compétition, Abi Sports s’offre le trophée en venant à bout de Bes Académie (2-0).


La finale action par action

17e : Albert Dossa fauche Romaric Amoussou dans la surface de vérité. Le verdict est sans appel.
18e : Simon Adingla transforme le pénalty et porte son compteur but à trois réalisations. 1-0
39e : Au retour de l’intermède, Romaric Amoussou pénètre les 16m de Bes Académie à toute vitesse avant d’émettre une frappe croisée, repoussé par Richard Hounga mais repris dans la foulée par Manzuru Ogbe. 2-0

Groupe A: Abi Sports, Abi Fc, Word Stars, Bes Académie

Abi Sports – Abi Fc 2-1 ; Word Stars – Bes Académie 1-1; Abi Sports – Word Stars 0-0; Abi Fc – Bes Académie 0-1; Abi Sports – Bes Académie 1-0; Abi Fc – Word Stars 1-1
Groupe B: Onze 11, Académie Séssègnon, Eveil. (Amazing du Nigéria, absent lors de la première journée, n’a pas pu participer).

Demi-finales : Abi Sports – Eveil 2-0

Académie Séssègnon – Bes Académie 0-0 (5-6 tab)
Match 3e place : Académie Séssègnon – Eveil 2-1
Finale : Abi Sports – Bes Académie 2-0

Cette finale du gala des centres de formations a été agrémentée par les présences de la veuve François Mensah et de sa fille Maeva , Franck Houessou (Cousin de François Mensah), puis de quelques mécènes dont Mouftaou Adissa pour la remise des prix.

Le palmarès

Meilleur gardien : Osias Houefonde (Académie Séssègnon)
Meilleur buteur : Dieudonné Noumonvi, 4 réalisations (Académie Séssègnon)

Meilleur joueur/Vice meilleur buteur : Simon Adingla, 3 réalisations
Equipe fair-play : Bes Academie
Lot de participation : 2 ballons et 1 jeu de maillots

Depuis Bj Foot Challenge 1 et Trophée François Mensah, Abi Sports demeure la meilleure équipe des tournois officiels de catégories d’âges.

Quelques réactions

Soulé Djissa (Promoteur de l’Académie Séssègnon/ Initiateur du tournoi):
« Quatre plus tôt, en l’absence du championnat des catégories d’âges, nous avons créé le gala des centres de formations. Lors de la troisième édition, François Mensah nous a accompagné et a confié qu’il avait projet pareil en cours. Deux semaines avant son tragique décès, nous avons tourné le reportage du projet. J’ai voulu lui rendre hommage pour lui dire malgré son départ que ses idées restent. Ma satisfaction est grande. Je remercie sa famille qui nous a assisté ».

Adissa Mouftaou (Mécène) :
« En tant qu’envoyé du général Robert Gbian, il faut soutenir ces genres d’évènements pour réveiller le football béninois actuellement léthargique sachant que le championnat est à l’arrêt. Nous sommes tous jeunes et partageons la passion du football. C’est une réussite et je tire un coup de chapeau au promoteur Soulé Djissa ».

Franck Houessou :

« Je tiens à remercier les initiateurs du tournoi. Juste après les obsèques, notre frère a été oublié. Il a fallu des personnes comme Soulé Djissa pour rehausser l’image de François Mensah ».

Antoine Lohento (Coach Bes Académie):
« Abi Sports a été meilleur que nous. En premier lieu, j’apprécie ceux qui ont pris l’initiative et je respecte François Mensah. Les jeunes manquent cruellement de compétitions, surtout dans les catégories d’âges. A l’avenir, nous souhaitons que ce tournoi se pérennise car les centres de formations en ont besoin ».

Coach Abi Sports :
« Je suis content de la prestation de mes joueurs. Les efforts fournis à l’entrainement ont fini par payer. C’est grâce à l’endurance que nous avons pu gagner ce trophée car les trois jours de compétitions ont été très éprouvants pour tous ».

Simon Adingla :
« C’est Dieu qui nous a accordé cette victoire. Je voulais être le meilleur buteur mais la volonté de Dieu était autre. Je vais y travailler les fois à venir ».

Léandro CODO TOAFODE

Journal des transferts : Tinhan a signé à Amiens, Kiki futur niortais, D’Almeida au PSG ? Et Farnolle a repris au Havre

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Désormais chaque, vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois sur le marché des transferts. Cette semaine à la une : l’ailier Jonathan Tinhan a signé à Amiens, David Kiki (photo) va signer à Niort, D’Almeida pourrait rejoindre la réserve du PSG et Fabien Farnolle a repris le chemin de l’entraînement au Havre.

Tinhan rejoint Adénon à Amiens

Jonathan Tinhan change encore de club, arrivé au Red Star en Janvier en provenance d’Istres, l’ailier vient de poser ses valises à Amiens (National). Un transfert très étonnant puisque le Red Star vient d’accéder à la Ligue 2. L’ancien grenoblois retrouvera un autre béninois, le défenseur Khaled Adénon (30 ans) qui a signé il y a quelques semaines.

Kiki , futur niortais

Arrière gauche ou milieu international béninois, David Kiki (21 ans) va s’engager avec les Chamois Niortais (Ligue 2) . Promu en National avec Belfort, le gaucher découvrira le monde professionnel. Sa venue devrait être officialisée rapidement puisqu’il a repris avec le club. Il retrouvera deux autres internationaux béninois, le milieu Djiman Koukou et le gardien Saturnin Allagbé.

Farnolle vers Le Havre

Après son départ du Dinamo Bucarest, le gardien international béninois, Fabien Farnolle (30 ans) est de retour en France. Il a repris le chemin de l’entrainement cette semaine avec Le Havre (Ligue 2). L’ancien bordelais prendra part à la préparation avec le club avant une éventuelle signature. A suivre !

Sessi D’Almeida au PSG ?

Avant de rejoindre la sélection nationale au début du mois, il avait disputé un match amical avec la réserve du PSG, Sèssi d’Almeida (19 ans) pourrait rejoindre les rangs de l’équipe réserve des champions de France. Laissé libre par Bordeaux, le milieu défensif ne devrait pas avoir de mal à rebondir.

Géraud Viwami

Transfert : un an après son départ de Clermont, Farnolle n’a toujours pas trouvé mieux !

En fin de saison en juillet 2014, il n’a pas caché son désir de rejoindre un club plus huppé à un niveau supérieur que la ligue 2 française où il a tout prouvé avec Clermont en quatre saisons. Recalé par quelques clubs, il a rebondit en Roumanie au Dinamo Bucarest en février sans y faire long feu, nous retraçons comment Fabien Farnolle (30 ans) l’un des meilleurs gardiens de la ligue 2 française 2013-2014 a passé presque toute sa saison à carreau.

En 110 matches à Clermont, il a parfaitement réussi son pari de s’imposer aux yeux du foot français. En ligue 2, il était régulièrement comme l’un des plus régulier au poste de gardien de but. Pourtant libre en juin 2014, Fabien Farnolle n’arrive pas à trouver un nouveau club. L’international béninois a dû s’entrainer pendant six mois avec son club formateur Bordeaux avant de rejoindre le Dinamo Bucarest en février. L’aventure roumaine tourne court et il est à nouveau sans club. Une traversée du désert compliquée que nous avons essayé de décrypter pour vous.

Créteil, premier recalé

L’un des tout premiers clubs à s’intéresser à lui était Créteil (Ligue 2) l’été dernier, Farnolle décline l’offre puisqu’il était en quête d’un challenge à l’échelon supérieur. Ce refus a refroidit d’autres clubs du même niveau qui avaient un faible pour lui. Farnolle rêvait de Ligue 1.

Nice l’a énervé

Ensuite, Nice, club de Ligue 1 française, à la recherche d’un gardien après le départ d’Ospina pour Arsenal, est accroché par son profil. L’intérêt était bien réel mais il n’était pas seul, le club a également coché le nom du gardien français Simon Pouplin, qui était une simple doublure à Sochaux la saison précédente. Finalement c’est ce dernier qui s’engagera avec les Aiglons. Farnolle accuse le coup et se lâche sur Twitter « On préfère quelqu’un qui a été nul en Ligue 1 à quelques qui a été très bon en ligue 2 ». Frustré.

Blackburn ça passe pas , ça coince en Pologne

Quelques jours après Farnolle traverse la manche et effectue un essai à Blackburn Rovers en deuxième division anglaise. L’essai sera non-concluant. Il ne signera pas en Angleterre.
D’autres rumeurs circulent pendant ce temps. On l’annonce en Grèce à l’OFI Crète. Farnolle ira même négocier avec Korona Kielce club polonais. Les discussions ont échoué « On n’a pas réussi à s’entendre financièrement » va-t-il confié
Le marché ferme le 02 septembre 2014, sans club, il revient à Bordeaux là où tout a commencé pour lui. Il s’entraine en attendant.

Retour au bercail

Sans contrat, Farnolle doit maintenir sa forme physique, il rentre alors à Bordeaux où il obtient l’autorisation de s’entrainer avec la réserve girondine en attendant de trouver un employeur. Son club formateur lui offre un soutien psychologique et technique dont il avait grandement besoin. Le géant patientera jusqu’au marché des transferts de janvier 2015.
Entre temps, Farnolle retrouve les cages avec la sélection nationale à Agadir en Novembre 2014, le Bénin coule 6-1. Même si la défense béninoise était à la rue ce soir-là, le gardien béninois n’a pas vraiment aidé quand on se souvient de son match héroïque contre l’Ethiopie en Février 2012. L’urgence de retrouver de la compétition n’était plus à démontrer.

Blacklisté en France !

Au soir du 31 janvier 2015, date officielle de clôture du marché d’hiver, il n’avait toujours pas de club. Pourtant il a été sollicité notamment en France. L’ancien clermontois ayant revu ses exigences salariales à la baisse ne reçoit pas d’offre concrète même en Ligue 2. Etonnant. Dans une interview accordé à Francefootball , sans mâcher ses mots , il a révélé pourquoi « J’ai l’impression d’avoir été blacklisté, et pour de mauvaises raisons. Si j’avais fait des conneries encore, j’aurais compris, mais là… On m’a collé une image complètement erronée par rapport à mon mode de vie. Un club intéressé a très vite dit à mon agent que certains anciens dirigeants avaient raconté des choses sur moi. Pour mettre les choses au clair, j’ai donc contacté ce dirigeant, qui a nié. OK… Mais je n’ai plus eu de nouvelles d’autres clubs intéressés, dont un qui me suivait depuis le mois de décembre… Et cette rumeur est revenue cet hiver : mon nom a été soufflé à un club de L2, qui a refusé catégoriquement ! »
Il a donc été presque contraint à l’exil

L’aventure roumaine tourne court, Farnolle toujours sur le marché

Il atterrit curieusement en février dernier en Roumanie « Le club m’a fait savoir qu’il était intéressé, mais qu’il aimerait me voir à l’œuvre quelques jours, comme je n’avais pas joué depuis six mois. J’ai donc rejoint le groupe en stage à Marbella, participé aux entraînements et aux matches amicaux, et je suis ensuite parti à Bucarest pour signer mon contrat. ». C’était sa deuxième expérience hors de la France après le Portugal entre 2005 -2006 au Vitoria Sétubal. Sa mission principale était de retrouver une place de titulaire indiscutable dans les cages le plus vite possible. Il avait fait ses débuts en coupe le 17 février contre Pandurii (défaite 2-1). Comme à Clermont il arborait avec son numéro fétiche le 30. Ses concurrents directs étaient le macédonien Kristijan Naumovski, habituel numéro 2 et le roumain titulaire Alexandru Marc.
On croyait à la relance idéale mais il ne reste pas longtemps, il jouera qu’un seul match en terre roumaine. L’ancien clermontois avait signé jusqu’à la fin de la saison plus une année en option. En avril dernier, il quitte le Dinamo Bucarest avant même la fin de la saison. Et depuis Farnolle cherche encore un club !

Fiche du joueur

Fabien Farnolle
30 ans
Taille : 1.96m
Poids : 90 kilos
Club formateur : Bordeaux
Clubs précédents : Victoria Sétubal, Libourne, Clermont Foot, Dinamo Bucarest
Club actuel :
International béninois (7 sélections)

Géraud Viwami

Le Gala des centres de formations 2015 rend hommage à François Mensah

(La compétition débute jeudi matin au stade de l’Amitié)

8 centres de formations dont une venue du Nigéria seront aux prises du jeudi 25 au samedi 27 juin 2015 pour tenter de remporter le premier trophée François Mensah en hommage à notre brillant confrère décédé l’année dernière.

Aubay

Soulé Djissa, ancien joueur des Requins de l’Atlantique et fondateur de l’académie Sessègnon a eu en 2014 quelques bonnes discussions avec François Mensah qui a partagé avec lui la vision d’un tournoi réservé aux départements. Le décès du brillant journaliste a fait germer son idée. Le gala des centres de formation habituellement organisé change donc d’orientation dès cette année et visera progressivement les centres venus des départements du pays, explique Soulé Djissa.

Afrique Plus françois  mensahd’Abomey et les Nigérians de Word Stars feront le grand déplacement pendant qu’Eveil foot de Porto-Novo et Bes Académie de Tori feront la trentaine de kilomètres pour rallier Cotonou. Abi-Sport et Abi tout comme Académie Sessègnon et Onze défendront les couleurs de la capitale économique.

Cette compétition qui s’ouvre demain matin connaîtra sa finale le samedi 27 juin 2015. Elle est la première en hommage à notre confrère François Mensah.

 

 

 

académie sessegnon participera à la compétition
académie sessegnon participera à la compétition

 

Groupe A

Académie Bénin Investissement Sport

Abi

Word Stars – Nigéria

Bes Académie

 

Groupe B

Afrique Humanité Plus d’Abomey

Académie Sessègnon

Académie Onze

Eveil Foot Académie – Porto-Novo

 

Programme complet

Jeudi 25 juin 2015

8h Abi – Abi Sport

9h Afrique Humanité Plus – Académie Sessègnon

10h Word Stars – Bes Académie

11h Académie Onze – Eveil foot

12h Abi Sport –Word Stars

13h Afrique Humanité Plus – Académie Onze

14h Abi – Bes Académie

15h Académie Sessègnon- Eveil foot

 

Vendredi 26 juin 2015

8h  Abi Sport – Bes Académie

9h Afrique Humanité Plus – Eveil foot

10h Abi- Word Stars

11h Académie Sessègnon – Académie Onze

 

Demi-finales

15h 1er A – 2e B

16h 1er B – 2e A

 

Samedi 27 juin

14h30 – 3e place

16h – Finale

Transfert : David Kiki va rejoindre Niort !

Sous réserve de la traditionnelle visite médicale, le néo international béninois, milieu ou arrière gauche de Belfort (National) David Kiki devrait s’engager avec Niort en Ligue 2 française dans les jours à venir.

Quelques jours après sa première cape chez les Ecureuils contre la Guinée Equatoriale à Bata, David Kiki va signer son premier contrat professionnel avec Niort cette semaine.
Auteur d’une belle saison avec Belfort fraîchement promu en National (21 matches, 3 buts) David Kiki va rejoindre les Chamois Niortais, 11e de Ligue 2 la saison dernière.

Kiki sera présent demain matin à la reprise de l’entraînement à en croire le site officiel du club et devrait passer la traditionnelle visite médicale avant de parapher son futur contrat.
Polyvalent arrière ou milieu gauche, l’ancien pensionnaire de l’académie France Benin Football est un nouveau pari pour les Chamois.

Géraud Viwami

BJ FOOT CHALLENGE 2: Académie Sèssegnon en finale , suite et fin le 11 juillet !

BJ FOOT CHALLENGE 2 – Demi-finales

Académie Sessègnon domine Alodo Sports 1-0

La deuxième édition du BJ Foot Challenge a connu une première phase samedi 20 juin
sur le terrain annexe1 du stade de l’amitié de Kouhounou. Les quatre
formations sont en lice sont Académie Séssègnon, Alodo Sports,
Abi Sports (vainqueur de la 1ere édition) et Cefes.

Académie Séssègnon # Alodo Sports 1-0

L’Académie Séssègnon et Alodo Sports ont déclenché les hostilités de
ces deux demi-finales. A la 25e minute, Hugues Djikpessé, sur un coup
de pied arrêté, dépose le ballon sur la tête de Wilfried Gohoungo, qui
l’ajuste à l’angle opposé. Dans une partie très équilibrée avec de nombreuses occasions pour Alodo Sports, c’est donc sur coup de pied arrêté que la décision s’est faite. L’Académie
Séssègnon qui s’impose sur la plus petite victoire (1-0) se hisse pour la finale qui se disputera le 11 juillet prochain.

Cefes # Abi Sports, rendez-vous le 11 juillet

La rencontre qui a opposé Cefes de Cocotomey à Abi Sports a connu un premier round samedi 20 juin. Abi Sports a ouvert le score dès la 11eminute, avant une égalisation presque dans la foulée par le Cefes. Sous une pluie battante qui est montée en intensité, le corps arbitral a décidé de mettre un terme à la deuxième demi-finale en sa seconde période.
Rendez-vous est donc pris pour le 11 juillet avec déjà une affiche très attendue entre Cefes et Abi Sports. Le match de classement et la finale de la deuxième édition du Bjfoot Challenge auront lieu le même jour.

Ecureuils : Le top 10 des internationaux fantômes !


Il y a de ces joueurs internationaux que vous avez vu le temps de quelques sélections ou que vous avez une fois et depuis rien ! Outre la génération qui était à la Can 2004 dont l’histoire est particulière, en cette semaine internationale, Bjfoot a retracé depuis 2005 le top 10 des Ecureuils fantômes.


1- Wallis Debourou, 20 ans

Fils d’un député à l’époque, son père aurait usé de son pouvoir politique pour l’imposer dans liste des 21 écureuils juniors retenus pour la Can 2013. Son maillot floqué du numéro 2 ne verra aucune pelouse en Algérie pendant le tournoi. Depuis il est retourné aux USA où il jouait dans le championnat universitaire. La belle arnaque au moment des joueurs comme William Dassagaté et Djibril Naim étaient laissés sur le carreau. D’ailleurs des membres du staff de l’époque avaient reconnu qu’il n’avait point le niveau international ça se passe de commentaire. Inédit.

2- Rachid Rouga , 27 ans

Il a débarqué à la veille de la Can 2008, à l’époque il évoluait dans l’équipe réserve de Rennes en France. Arrière droit, il était annoncé comme le renfort idéal au poste. Aucune apparition au Ghana durant le tournoi et on ne l’a plus jamais revu dans le sillage de la sélection. Il a quitté Rennes depuis 2008. Vrai fantôme.

3- Sylvère Tchegnon Zola (photo), 30 ans

Il n’aura tenu que 54 minutes contre le Mali lors des éliminatoires de la Can 2008, en mars 2007 à Cotonou. Son défaut de niveau s’est vite fait ressenti. Son physique déjà paraissait trop rond pour le calibre international, joueur en CFA à l’époque au FC Balma. C’était sa première et dernière sélection en mars 2007. Il végète dans les divisions amateurs en France. Insuffisant.

4- Benoit Tardieu, 29 ans

Gardien avec une bonne stature et pensionnaire de la réserve d’Auxerre, on l’annonçait comme la relève dans un contexte où le Bénin cherchait un successeur à Rachad Chitou. Doublure chez les juniors au Mondial 2005, il fera quelques titularisations dans les cages chez les A lors des éliminatoires de la Can 2010. Sa dernière sélection remonte au 12 mars 2008. Son déclin international est dû à ses choix de carrière peu valorisants. Il a beaucoup squatté dans les divisions amateurs françaises. Inconstant.

5- John Glélé, 29 ans

Il y avait beaucoup d’espoir lors de sa venue. Arrière gauche utile, il avait débuté en amical contre l’Algérie en février 2009 puis titularisé contre le Soudan à Cotonou en juin 2009, en éliminatoire de la Can 2010. Son unique sélection. Après ses choix de carrière aussi ont tôt fait de l’enterrer. Passé par la Chypre et les divisions amateurs suisses, il a perdu de sa compétitivité. Déclin.

6- Daniel Gbaguidi , 27 ans

Il faisait des choses intéressantes avec la prestigieuse réserve de l’Olympique de Marseille, annoncé comme très prometteur par une certaine presse, une seule apparition contre l’Angola à Luanda en juin 2008 aura suffi à tous pour se rendre compte qu’il n’avait pas encore le niveau international. Depuis il est allé de relance en relance de la 2e division grecque au National cette saison. Son statut de sélectionnable en a pris un sacré coup ! Feu de paille.

7- Noel Séka , 30 ans

Proche de Stéphane Sèssegnon ils avaient signé à Créteil ensemble. Aujourd’hui, Sèssegnon est le capitaine de la sélection et Séka est déjà à la retraite anticipée. Et oui ! C’est vrai. Pourtant il était robuste et solide à l’époque à Créteil. Le choix de carrière qui l’a plongé a été son départ de Créteil pour le FC Fyn en 3e division au Danemark en 2006. Ensuite il a fait des piges en Oman pour finir au Bénin avec rondeurs indignes d’un footballeur. Inactif depuis 2009.Chute libre.

8- Adou Mouftaou , 24 ans

Capitaine de l’Aspac championne du Bénin en 2010, il était la référence locale à son poste d’arrière droit . Dussuyer le récompense en le sélectionnant pour la Can 2010 suite à son bon tournoi de l’Uemoa. Il a même été utilisé pendant les qualifications. Dans la foulée il s’exile en Suède après une signature manquée à Sturm Graz en Autriche. Le début de carrière parfait croyait-on avant que tout part en vrille. Embrouille avec son club et retour en Côte d’ivoire à Gagnoa en 2012 puis aux Dragons au Bénin. Il a disparu des radars, certaines rumeurs l’annoncent au Nigéria. Il y a cinq ans le Bénin pensait avoir trouvé la relève sur son côté droit. Catastrophe.

9- Abou Maiga 30 ans

Il formait avec Razack Omotoyossi la paire d’attaque qui a fait briller le Bénin à la Can puis au Mondial junior de 2005, il avait pourtant bien débuté sa carrière. Proche de Stéphane Sèssegnon il a débarqué à Créteil en Ligue 2 au même moment que l’ancien parisien en 2004. Sa carrière ne décollera jamais dans l’hexagone, prêté en National il n’a jamais convaincu. Il squatte en CFA en France depuis plusieurs saisons. Présent à la Can 2008, il ne retrouvera plus le haut niveau avec les Ecureuils ni en club d’ailleurs. Irrégulier.

10- Guillaume Bèmènou , 30 ans

Courtisé pendant plusieurs années, il a rejoint les Ecureuils au meilleur moment de sa carrière en 2010, il sortait très bonne épopée avec Chambéry en Coupe de France. Il va confirmer contre la Cote d’Ivoire en mars 2011 à Accra. Son départ de Chambéry lui coutera tout. Manque de manque compétition en club, il réalise des performances peu convaincantes face à l’Algérie et Saturnin Allagbé lui a été préféré. La saison dernière il a rejoint Echirolles en CFA 2. Malgré ses sept sélections il reste un flop !
Géraud Viwami

Ecureuils : Allagbé « Si les deux buts de Poté n’avaient pas été refusés… »

Au lendemain du nul 1-1, le gardien niortais, titulaire dans les buts dimanche après-midi, Saturnin Allagbé revient sur le match des Ecureuils face à la Guinée Equatoriale avec un arrière gout amer et lâche des indices sur où il jouera la saison prochaine. Entretien.

Comment peut-on qualifier ce point obtenu à l’extérieur ?

(Soupir) on peut dire que c’est un bon point pris à l’extérieur et c’est déjà bien pour la suite.

Vous aurez pu mieux faire, est-ce que vous avez des regrets ?

Oui ! Parce que dans le match on sentait qu’on pouvait gagner et on n’a pas pu. On a des regrets mais comme je l’ai dit c’est un bon point.

L’équipe avait les moyens de faire mieux, comment jugez-vous votre match ?

Globalement on a fait le match qu’il fallait. Même si tout le monde ne misait pas sur nous. Nous étions concentrés sur notre objectif et on a bien travaillé en si peu de temps et on était au maximum.

La Guinée Equatoriale a été plus prenable que prévue?

Aucun match n’est facile à jouer. Nous aurions pu gagner, on a fait ce qu’il fallait.
Si les deux buts n’avaient pas été refusés à Poté , un peu injustement je pense. Le score serait tout autre. On continuera le travail la suite nous dira.

Le Mali est leader du groupe grâce à sa victoire sur le Soudan du Sud, la prochaine journée en septembre le Bénin reçoit les Aigles, comment entrevoyez vous ce match ?

On prendra chaque match comme il arrive, les uns après les autres. Le plus important c’est de gagner tous les matches à domicile. Ne rien laisser filer sur nos terres.

Nous sommes en pleine période des transferts, les rumeurs disent que plusieurs clubs s’intéressent à vous en vue d’un prêt ?

(Il coupe) Non c’est des rumeurs. Je serai encore à Niort la saison prochaine. Je me sens bien et je veux travailler pour bien progresser. Je serai numéro deux donc je ne brulerai pas les étapes. Le meilleur viendra

Réalisé par Géraud Viwami

Bjfoot Challenge2 : rendez-vous le 20 juin !

Après le sacre initial d’Abi le mois dernier à l’occasion de la première édition, le Bjfoot Challenge 2 se jouera le samedi 20 juin prochain sur le terrain annexe du stade de l’Amitié de Kouhounou avec quatre équipes locales.Attention spectacle!

Le concept

Dans un contexte bénino-béninois où les plus jeunes sont désœuvrés en terme de compétition, Bjfoot.com innove avec un tournoi appelé à devenir mensuel. Chaque mois quatre académies (U-17) seront invitées pour un tournoi avec formule changeante. L’objectif numéro un est d’offrir une source de compétitivité régulière aux académies béninoises qui ne demandaient que ça. Le second d’objectif est d’ouvrir la porte à la sous-région avec une ou plusieurs académies invitées par mois. Ainsi naquit le Bjfoot Challenge. Le nouveau baromètre de la formation à la béninoise.

Abi remet son titre en jeu

Cefes , Académie Sèssegnon , Alodo Sports (photo) et Abi Sports , le champion en titre animeront la deuxième édition du Bjfoot Challenge. Le tournoi se jouera dans un système à élimination directe avec les demies puis troisième place et finale. Un nouveau test grandeur nature pour juger de la qualité de la formation locale .

Le programme

Samedi 20 juin

9h30 : Académie Sèssegnon – Alodo Sports

10h40 : Cefes – Abi Sports

le match pour la 3e place et la finale se joueront l’après-midi

Qualif’Can 2017 : Guinée Equatoriale – Bénin 1-1

Les Ecureuils sont entrés en lice cet après-midi à Bata pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Stéphane Sèssegnon a ouvert le score pour les Ecureuils juste avant la pause à la 42e minute. 1-0 à la pause. A la reprise les locaux ont égalisé grâce à Emiliano Nsue à la 48e minute. Les Ecureuils débutent donc par un nul encourageant à l’extérieur. En septembre le Bénin accueillera le Mali pour le compte de la deuxième journée.
Compo du Bénin : Allagbé- Kiki , Adénon , Salomon, Baraze- Koukou, Sèssegnon , Bello, Sèssegnon- Suanon, Djigla-Poté

Groupe C

Mali – Soudan du sud 2-0
Guinée Equatoriale – Bénin 1-1

1-Mali 3 pts + 2
2- Bénin 1 pt + 0
3- Guinée Equatoriale 1 pt + 0
4- Soudan du Sud 0 pt – 2

Ecureuils : Kiki d’entrée, Ahlinvi sur le banc (la compo officielle)

Omar Tchomogo n’a pas vraiment surpris dans sa composition officielle, il vient de réveler les onze qui débuteront cet après-midi à 16h contre la Guinée Equatoriale . Le sélectionneur a tout simplement confirmé notre probable d’hier (lire :http://bjfoot.com/2015/06/13/ecureuils-quelle-equipe-contre-la-guinee-equatoriale-compo-probable/) . Comme informations majeures, David Kiki sera titulaire arrière gauche pour sa première sélection et Seidou Baraze va évoluer sur le flanc droit. Poté sera en pointe. Le montpelliérain joris Ahlinvi sera remplaçant.

Compo : Allagbé – Barazé, Adénon, Salomon, Kiki- Koukou, Bello, Sèssegnon- Suanon, Djigla- Poté
Banc de touche : Glodjinon, Kassa, D’Almeida, Seibou, Ahlinvi, Bessan , Aoudou.
Géraud Viwami

Guinée Equatoriale – Bénin : Les Ecureuils en terrain inconnu

Cet après-midi , la Guinée – Equatoriale accueille les Ecureuils à Bata, le Nzalang National pourra compter sur ses cadres tous présents face à une un équipe du Bénin encore diminuée. Présentation du match.

L’adversaire du jour, la Guinée Equatoriale, 4e de la dernière Can bénéficie d’une meilleure côte que les Ecureuils dont la dernière présence à la messe continentale remonte à 2010. Au delà de sa place dans le dernier carré et le quart de finale contestable face à la Tunisie , la Guinée Equatoriale a d’abord séduit par son jeu et c’est là que ça devient intéressant. Influencé par le style latino de son entraineur argentin, le Nzalang national est une équipe joueuse, très joueuse même doit-on dire ?

Et elle peut compter sur ses individualités notamment son milieu offensif Balboa (photo) , le joueur formé au Réal Madrid reste le danger numéro un face à la défense béninoise.
Après l’euphorie de la Can à domicile, la Guinée Equatoriale a poursuivi sur sa lancée avec trois matches amicaux. En mars, une défaite contre l’Egypte 2-0 , trois jours plus tard ils ont décroché un nul 1-1 contre la Cote d’ivoire à Abidjan et il y a une semaine ils ont battu Andorre 1-0. Une bonne préparation somme toute.

L’expérience avec le Bénin

Malgré sa spirale négative, de l’élimination dans la course à la Can 2015 aux cartons encaissés face à la Tanzanie et le Maroc en fin 2014 , l’ambiance a bien changé chez les Ecureuils. L’arrivée d’Omar Tchomogo a changé la donne, l’ancien buteur grenoblois a fait ses choix et se présente avec une philosophie nettement plus offensive. Mais c’est la défense béninoise qui reste la grosse interrogation avec les absences de Badarou, Adeoti, Imorou et Johnson.

Le Bénin a tout de même un facteur à son avantage, la majorité des joueurs à l’expérience des éliminatoires contrairement l’adversaire qui ne sait jamais offert son ticket à la Can via les qualifications. A Priori, Sèssegnon and Co connaissent mieux le mode d’emploi. Aussi, condamnée à jouer à huit clos, la Guinée – Equatoriale sera privé d’un soutien du public qui serait très utile car ce genre de matches se gagnent parfois au caractère.

L’exploit reste possible si la Swaziland est allé chercher une victoire surprenante 2-1, face à la Guinée au Maroc, hier les Ecureuils sont capables d’aller faire un résultat à Bata à huit clos.

Géraud Viwami

Ecureuils: Kiki « Sèssegnon a proposé que je danse… »

Il vit sa première avec les Ecureuils, le petit nouveau David Kiki nous a fait un témoignage osé. Des détails de son bizutage et quelques trucs que vous ne saviez pas sur le groupe. Avec le sourire , c’est parti.

On dit que votre bizutage a été un franc succès ?

Ah ! Je devais chanter donc j’ai fredonné une chanson d’un groupe de mon village, Missrété. Les gars ne connaissaient pas trop la chanson donc le capitaine Stéphane Sèssegnon a proposé que je danse. Et je l’ai fait sur morceau de Dj Arafat et Toofan.

C’est qui l’animateur attitré du groupe ?

C’est tous les cadres on va dire, il n’y a personne de particulier.

Le plus puissant physiquement ?

Je doute un peu mais je crois que c’est Djiman Koukou“

Le dribleur qui veut toujours mettre des petits ponts par exemple ?

Bello Babatundé

Le plus difficile à passer ?

Euh moi, on ne me passe pas (rires) je crois que c’est Khaled Adénon

Le plus élégant ?

Sèssegnon. Joris Ahlinvi aussi n’est pas mal.

Celui qui a toujours le sourire ?

Steev Glodjinon , c’est Monsieur Bonheur

Le plus farceur ?

Mohamed Aoudou

L’intello ?

Là je démissionne (rires)

Réalisé par Géraud Viwami

Guinée Equatoriale : Ils sont tous là !

Le sélectionneur argentin de la Guinée Equatoriale , Becker n’a pas créé de grandes surprises dans sa liste de joueur retenus pour affronter le Bénin. On y retrouve une grosse partie de l’effectif présent à la Can 2015 dont les leaders Balboa et Nsue.

Gardiens : Felipe OVONO (sans club), Aitor EMBELA (Málaga -Juvenil-, Espagne) y Melchor Mba NGUEMA (Deportivo Mongomo).

Défenseurs : IGOR Engonga (Tropezón, Espagne), Diosdado MBELE (Leones Vegetarianos), Armando Bohale « SIPO » (AEK Lárnaca, Chypre), Carlos AKAPO (Valencia B, Espagne), Juan Mbo Ondo « Helguera » (Sony de Elá Nguema), ESTEBAN Mba Eko Nchama (Leones Vegetarianos), Rui Fernando da Gracia Gomes (Hibernians, Malte).

Milieux : Rubén BELIMA (Real Madrid B, Espagne), Emilio NSUE (Middlesbrough, Angleterre), José Antonio Miranda Boacho « JOSETE » (Getafe -Juvenil-, Espagne), Iván ZARANDONA Esono (Rangers, Hong Kong), Cristóbal Alogo Micha « DECO » (Sony de Elá Nguema), Viera Ellong Doualla (sanc club), Fréderic Bikoro (Sony de Elá Nguema).“

Attaquants : Javier BALBOA (Estoril, Portugal), Enrique Boula Senobua « KIKE » (Mallorca B, Espagne), Iván Salvador Edú « IBÁN » (Valencia B, Espagne), Francisco Salvador Elá « CHUPE » (Hougang United, Singapour), Gorka LUARIZ-Ayerdi Roná (Arenas, Espagne).

Qualif Can 2017 : Le Mali se débarasse du Soudan du Sud

Les hostilités sont lancées dans le groupe C pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Can 2017. Le Mali prend provisoirement la tête du groupe grâce à sa victoire 2-0 sur le Soudan du Sud ce samedi soir à domicile. Les aigles se sont imposés grâce à des réalisations de Modibo Maiga 17e minute et S. Coulibaly à la 29e minute. Pour rappel , la Guinée Equatoriale accueille les Ecureuils demain.

Ecureuils : Quelle équipe contre la Guinée Equatoriale? (Compo probable)

Omar Tchomogo dirigera son troisième match officiel en tant que sélectionneur des Ecureuils et le premier de l’ère Tchomogo 2. A la veille du match, nous vous proposons les choix possibles du sélectionneur béninois privés plusieurs cadres, Johnson, Adéoti, Imorou, Ogounbiyi, Gestede et Gounongbé.

Gardien : Allagbé sans contestation

Dans les buts il n’y a pas de suspens, Saturnin Allagbé sera aligné. Fabien Farnolle n’ayant pas rejoint le groupe, Steev Glodjinon sera numero 2.

Défense : Barazé sur le côté droit ?

Voici le premier gros chantier du sélectionneur. Rappelons qu’il est privé du défenseur central Réda Johnson et de l’arrière gauche Emmanuel Imorou et qu’il a choisi de ne pas convoquer Nana Badarou malgré sa bonne saison en Algérie.
Junior Salomon a été rappelé et il devrait être associé à Khaled Adénon dans l’axe de la défense à quatre. Sur le côté gauche, David Kiki sera aligné à un poste où il évolué toute la saison en club.
Le côté droit demeure le casse-tête. Les Ecureuils ont rarement un spécialiste à ce poste depuis la Can 2004, Souka-Boco-Gaspoz-Singbo-Tchègnon- Menessou-Badarou et Tossavi ont été utilisé dans ce couloir. A Bata demain, il y aura un nouvel arrière droit et ce sera probablement le polyvalent Seidou Baraze qui va dépanner à ce poste. Habituel défenseur central ou milieu défensif, Baraze a déjà joué arrière gauche avec les Ecureuils pendant une heure de jeu contre le Burundi en 2012, il avait remplacé Imorou blessé.

Milieu : Sèssegnon au cœur du jeu

Ici on retrouvera une configuration similaire à celle qui avait permis au Bénin de battre le Rwanda à Porto-Novo en septembre 2013. Djiman Koukou sera devant la défense, il fera le sale boulot derrière un duo de meneur de jeu composé de Bello Babatundé et le capitaine Sèssegnon qui aura les clés du jeu.

Attaque : Poté en pointe et la la jeunesse sur les flancs

Michael Poté retrouvera son poste de prédilection pour la première fois avec les Ecureuils il devrait être aligné en pointe. Il bénéficie notamment de l’absence de Gestede et Gounongbé. L’animation sur les flancs devrait être assurée par les deux « gamins » David Djigla (19 ans) à gauche et Abdel Fadel Suanon (19 ans) à droite.

Géraud Viwami

BENIN COMPO.jpg

Journal des transferts : Bouraima atterrit en Irlande , Watford sur Gestede, Ahlinvi vers l’Angleterre, Badarou sur le départ et Suanon revient à Sousse.

Suivez en exclusivité sur Bjfoot.com, l’actualité des transferts des joueurs béninois durant tout le mercato estival. Désormais chaque, vendredi nous vous proposons les dernières informations sur les mouvements des joueurs béninois sur le marché des transferts. Cette semaine à la une : Bouraima a un nouveau club en Irlande , Watford s’intéresse à Gestede, Ahlinvi vers l’Angleterre , Badarou a des pistes en Europe et Suanon est rentré à Sousse à la fin de son prêt à la JS Kairouan.

Bouraima rejoint FC Limerick (Irlande)

Formé à l’académie Right To Dream du Ghana, l’attaquant international béninois, Abdel Bouraima (22 ans, photo) a signé en première division en Irlande au Fc Limerick. Après 17 journées le club est lanterne rouge du championnat et est toujours à la recherche de sa première victoire de la saison. Ce sera son troisième club sur le vieux continent après ses deux piges de six mois au BK Hacken et Orgyte en Suède en 2013. Bouraima avais pris part aux éliminatoires de la Can Junior 2013. C’est le moment idéal pour relancer sa carrière.

Watford sur Gestede !

Auteur de 20 buts en deuxième division anglaise sous les couleurs de Blackburn Rudy Gestede (26 ans) intéressent plusieurs clubs de Premiere League. Le promu Watford a des vues sur le buteur des Ecureuils et aurait transmis une offre aux Rovers . Ces derniers réclament pas moins de 1O millions d’euros pour lâcher l’ancien messin.

QPR et Stoke City négocient Ahlinvi

Débarqué à Montpellier l’été dernier en provenance de Valenciennes, l’ailier Joris Alhinvi est en partance pour l’Angleterre. Actuellement en Guinée Equatoriale avec les Ecureuils, le départ du joueur qui a joué avec la réserve héraultaise est négocié par le président Louis Nicollin en personne.

Badarou va quitter l’ASO Chlef

Auteur d’une excellente saison personnelle malgré la relégation de son club, Nana Badarou (23 ans, 20 matches ) va probablement quitter l’Aso Chlef. L’international béninois est suivi par des clubs français et portugais selon la presse Algérienne. A un an du terme de son contrat le club algérien pourra réaliser une belle affaire.

Suanon revient à Sousse

Preté six mois à la JS Kairouan en Janvier dernier , l’attaquant Abdel Fadel Suanon (19 ans) est revenu à l’Etoile du Sahel à la fin de la saison. En une dizaine d’apparition il a bien contribué au maintien de Kairouan.

Géraud Viwami

Ecureuils: Aoudou « Au moins ramener un point »

Dimanche prochain les Ecureuils entreront en lice à l’occasion de la première journée des éliminatoires de la Can 2017 contre la Guinée Equatoriale. A la veille du départ des Ecureuils pour Bata, l’attaquant Mohammed Aoudou s’est confié à nous, il parle l’importance de cette première rencontre. Entretien.

Le premier match d’une campagne est toujours important, vous pensez que ce déplacement en Guinée Equatoriale l’est ?

Oui oui ! Dans ce genre de mini-tournoi chaque point pris comptera à la fin. Tout le groupe le sait et nous allons faire le maximum pour ramener au moins un point pour commencer. Ce serait déjà bien pour la suite

La Guinée Equatoriale , 4e de la dernière Can , vous les craignez un peu ?

Non pas du tout. Il y pas d’équipe imbattable dans le football, souvenez-vous de notre victoire contre le Ghana à Kouhounou en 2009. Tout est possible. Ils ont fait une bonne Can et ils sont mieux cotés que nous mais c’est pour le papier. Nous on retiendra la vérité du terrain. On a nos chances.

En parlant justement de terrain , la préparation a débuté depuis lundi comment sentez-vous le groupe ?

On travaille bien dans une bonne ambiance. Tout le monde est à cent pour cent aux entraînements donc on lâchera rien . On a de bonnes capacités.

En l’absence de Gestede et Gounongbé , vous êtes considéré comme l’attaquant le plus expérimenté du groupe, ça vous met la pression ?

Rires. Non non , je suis habitué à ce genre de situation. Rien n’est encore décidé il y a d’autres joueurs mais si le coach m’accorde du temps de jeu je ferai mon job pour mon pays.

Le fait que la rencontre se jouera à huit clos est un avantage pour vous qui jouez à l’extérieur ?

Je ne crois pas. Même si on n’aura pas la pression du public par exemple mais celle du résultat sera là et c’est pour ça que nous devons rester concentré.

Géraud Viwami

Ecureuils: Arrivé à Malabo ce matin , ils joueront à huit clos dimanche

ils ont quitté Cotonou hier nuit et ils sont à Malabo depuis ce matin, les Ecureuils sont déja à Malabo. Coté effectif, Fabien Farnolle n’a pas rejoint le groupe comme annoncé. Le défenseur Junior Salomon présent depuis le début du stage va suppléer l’absence de Réda Jonhson.
Le match se jouera le dimanche à 16H de Cotonou à huit clos parce que la Guinée Equatoriale est sous le coup d’une sanction de la Caf liée aux derniers évènements survenus pendant la Can 2015. Le match se tiendra sur le stade de Bata et sera dirigé par un trio sud africain.

Guinée Equatoriale – Bénin : A huit clos , dimanche à 16H de Cotonou

Les Ecureuils ont quitté Cotonou hier pour Bata via Malabo pour y défier le Nzalang National pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Le match sera jouera dimanche à 16h de Cotonou et ce sera à huit clos parce que la Guinée Equatoriale est sanctionnée par la Caf à cause des incidents survenus après le quart de finale contre la Tunisie à la dernière Can. Le match sera dirigé par un trio sud africain.