Ecureuils: Et maintenant ?

Publié le: 4/08/2014 11:17:47 UTC


Eliminés par le Malawi aux tirs aux buts lors du match retour du 2e tour des préliminaires de la Can Maroc 2015, samedi, à Blantyre les Ecureuils seront hors course pour la prochaine Can. Alors on se demande comment la fédération et Ollé-Nicolle vont réagir ou plutôt s’organiser ?

Le scénario catastrophe que l’on craignait est malheureusement arrivé samedi après-midi, comme un drame national au lendemain du 54e anniversaire d’indépendance de notre pays. Ironique.
La grande mauvaise nouvelle : Les Ecureuils n’accèderont pas à la phase de groupe des éliminatoires de la Can Maroc 2015. Ce sera le Malawi qui complètera le groupe B, où le Mali, l’Ethiopie et l’Algérie attendaient le quatrième invité. L’absence du Bénin peut s’interprété comme un mal pour un bien finalement ?

La bonne occasion pour reconstruire.

Les performances de l’équipe nationale sénior sont souvent comme une obstruction aux différents maux qui minent le football national. Depuis la première participation du Bénin à la Can 2004 en Tunisie, très peu de choses ont bougé positivement. Si ce n’est l’éternelle guéguerre de leadership entre les dirigeants pour les postes à la fédération. A titre d’exemple si en 2004, on avait recruté une vingtaine de joueurs âgés de 10 ou 12 ans pour le projet Goal, aujourd’hui il serait des joueurs de talents exploitables comme Jodel Dossou (22 ans). Mais comme d’habitude on a rien fait et on s’appuie toujours sur des générations spontanées ou les binationaux , pas formés au Bénin et qui révèlent au grand jour.
La prochaine grande échéance accessible est la Can Lybie 2017 dont les qualifications débutent après la Can marocaine pas si loin que ça. Nous sommes à quelques mois du début des qualifications mais on peut commencer à y en penser en profitant des journées Fifa pour donner plus de visibilité et d’homogénéité à travers les matches amicaux.

Le projet Ollé-Nicolle ?

Lié au Bénin pour deux ans depuis le printemps dernier, il a souhaité travaillé de façon professionnelle c’est le moment de le prouver. S’il y a un réel plan d’action pour bâtir une équipe d’avenir ou si tout se limitait aux qualifications de la Can 2015.
Aussi il ne faut pas négliger que le technicien français aura besoin de moyens et de compétition. Une direction technique nationale active et complète serait utile et un championnat national régulier (D1 et D2) est plus que jamais nécessaire afin de lui permettre de superviser les joueurs locaux assidument pour dégager une base d’éléments sélectionnables.
Enfin la fédération devra se lever tôt pour programmer régulièrement des matches amicaux avec des adversaires d’un calibre respectable sur toutes les journées Fifa jusqu’au début des qualifications. Aucune fédération n’a jamais eu ce réflexe de prévision, Ahouanvoebla ( sur la photo avec Sèssegnon) et son équipe savent ce qu’ils ont à faire. Par exemple il y aura six journées Fifa possibles entre septembre prochain et novembre. On attend les réactions.
Le Bénin est éliminé mais le Bénin n’est pas mort. Et maintenant ?

Géraud Viwami


3 réflexions sur « Ecureuils: Et maintenant ? »

  1. Je salue avant tout le grand travail du doyen Géraud VIWAMI pour nous fournir chaque fois ces informations. Le coach Didier Ollé-Nicole est aussi à féliciter parcequ’il a fait mieux avec l’effectif qu’il a pour ces matches aller-retour. Ma question serait de savoir pourquoi les joueurs n’ont pas repondu à l’appel et aussi il y avait plusieurs gadiens qui ont pris par les ecureuils qu’on connait; pouquoi ne sont-ils convoqués en lieu et place de ce jeune gardien qui manque d’expérience pour ces genre de compétions. Le Benin ne joue jamais les journées FIFA. Aucun match amical n’est organisé depuis l’arrivée de ce coach. Personnellement le Benin honnit et ceci à cause des dirigeants que nous avons à la tête du football béninois. J’en suis déçu.

  2. bjr ses un faux sujet ca ce selectionneur a rate son travail de plus a til vu a l oueuvre les joueur locaux pour l echeance de novembre2014 au togo si il est vraiment un pro quil montre son travail

  3. Félicitation naturellement à toute l’équipe de bjfoot qui ne cesse de nous informer sur la santé footballistique de notre cher pays le Bénin. Personnellement moi je reconnais que ce pays pourrait mieux faire; j’avoue que le nouvel entraineur doit être maintenu et son contrat reconduit après les deux ans! il ne servirai à rien au Bénin de battre le record de changement de sélectionneurs en Afrique pendant qu’il a mieux à faire et que tout le monde sait qu’une bonne sélection nationale passe par le sérieux; un bon entraineur acquis à la cause avec des dirigeants dévoués aussi serait le souhait de tout le peuple! le moment est donc venu qu’aucune journée FIFA ne soit négliger afin que le bloc équipe se forme à travers la répétition des match amicaux car il ne servirait plus à rien de vanter les qualités personnels de nos joueurs mais plutôt de vanter la cohésion d’une équipe comme la Zambie à la Can surpassée!! On a les qualités nécessaires!! On est au milieu des nations qui savent s’y prendre tant bien que mal le Nigeria le Togo le Burkina-Faso ! Fini l’improvisation et l’à peu près dans notre football! Fini la corruption dans toutes ses formes dans notre football vous avez 4ans pour nous montrer de quoi vous êtes capable vous avez 4ans pour nous montrer que le sérieux y ait désormais et que le Bénin est un stylo dans le domaine du football qui va désormais couler son encre sur le parchemin du football en Afrique et au delà!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *