Ecureuils : Anicet Adjamossi annonce sa retraite internationale !

 

L’arrière gauche de 30 ans Anicet Adjamossi a annoncé la semaine dernière sur les ondes de la Radio Océan Fm sa retraite internationale. En fin de carrière l’ancien bordelais au deux Can avec le Bénin a décidé de tourner la page avec les Ecureuils.

 

On ne verra plus Anicet Adjamossi avec les Ecureuils, l’arrière gauche de Locminé (CFA) en France a décidé de stopper l’aventure avec l’équipe nationale. Il est en fin de carrière et estime qu’il faut laisser les générations suivantes prendre le relais.

Sa dernière apparition remonte aux trois dernières sorties de la sélection nationales contre l’Algérie, le Mali (juin 2013) et le Rwanda (septembre 2013)  à  Porto-Novo.

Adjamossi compte 39 apparitions pour 4 buts sous le maillot national où il a été vice-capitaine puis capitaine. Il a participé à deux Can en Tunisie en 2004 et au Ghana  en 2008. Ses plus beaux souvenirs en sélections reste ses débuts tonitruants lors des éliminatoires de la Can 2014 au stade René Pleven de Cotonou, Adjamossi s’était offert un doublé lors la victoire 4-0 des Ecureuils face à la Tanzanie en septembre 2002. Une campagne au bout de laquelle le Bénin s’est offert sa première qualification à la Can.

L’ancien numéro 15 des Ecureuils garde des moins bons aussi comme sa tentative de crochet manquée sur John Utaka en pleine surface de réparation, lors du 3e match  contre le Nigéria à la Can 2014, ayant occasionné le  deuxième des Super Eagles.  Ou encore le  pénalty décisif , manqué en cours de jeu face à l’Egypte à Cotonou alors que le score était de 3-3.

Formé à Bordeaux

Anicet Adjamossi a été formé aux Girondins de Bordeaux, il fait partie de la même promotion que Marouane Chamakh, l’ancien Gunners qui évolue actuellement à Crystal Palace. Adjamossi avait été repéré par les recruteurs bordelais lors d’un tournoi avec la sélection nationale cadette.

En gironde il n’aura pas sa chance en  équipe professionnelle, natif de Porto-Novo se lance en ligue 2 et en National entre 2004 et 2008. Passé par Pau, Entente, SG, Istres puis Créteil en France.  Il change de cap et signe en Espagne.

L’Espagne aurait pu tout changer !

En 2008-2009, après une saison plutôt réussie au Racing Ferréol en 3e division espagnole, le béninois attise des convoitises d’autres clubs comme Saragosse en Liga. Une trajectoire qui aurait pu tout changer dans sa carrière.  Finalement on l’annonce à Diogyspor en première division en Hongrie. Contre toute attente son transfert va capoter pour des raisons médicales.  Ce fut un coup dur et sa carrière ira au plus bas. Oublié en sélection, il manque la Can 2010.

En 2010, il rejoint Locminé en CFA où il évolue toujours,, Manuel Amoros va le rappeler en sélection en juin 2012 pour le début de la fin avec les Ecureuils.

Bjfoot félicite, Anicet pour les services rendus aux Ecureuils  et lui souhaite le meilleur pour le reste de sa carrière en club.

Géraud Viwami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *