Can U17 Maroc 2013 Bénin # Gabon (1-1): Les Panthéreaux brisent le rêve béninois


« Nous sommes venu à Cotonou pour vous battre », tels étaient les propos du coach des Panthéreaux gabonais Rigobert Nzamba à leur descente d’avion jeudi dernier. C’est ce qu’ils ont réussi à faire au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo devant le chef de l’Etat béninois, Boni Yayi et le public béninois. Avec un score de (1-1), les Panthéreaux gabonais s’offrent ainsi le billet qualificatif pour la Can de leur catégorie au Maroc l’an prochain. Il a fallu sept (7) petites minutes pour voir les Ecureuils cadets concéder l’ouverture du score. Sur une hésitation défensive à la suite d’un corner, l’attaquant gabonais Loko trouve le fonds des filets. Tout ce complique après la défaite de Libreville (2-1). A (1-0), les poulains de Lafiou Yessoufou manquent l’égalisation sur pénalty à la 12è minute par l’intermédiaire de Roussos Makou. La mi-temps intervient sur ce score étriquée (1-0).  Au retour des vestiaires, le Bénin revient à la marque sur un autre pénalty, cette fois-ci, inscrit par Ulrich Quenum à la 49è minute. Malgré les nombreuses occasions créées par l’équipe béninoise dans ce match, le score n’a pas varié. Les Ecureuils cadets n’ont pu se qualifier pour la suite de la compétition grâce à un gardien gabonais Ménéné Mekosso dans ses beaux jours. L’histoire se répète donc après l’essai manqué en 1997 et 2008. Les Gabonais se qualifient donc pour une deuxième fois consécutive à la Can cadette.

Armel R. Kassavi


« Nous sommes venu à Cotonou pour vous battre », tels étaient les propos du coach des Panthéreaux gabonais Rigobert Nzamba à leur descente d’avion jeudi dernier. C’est ce qu’ils ont réussi à faire au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo devant le chef de l’Etat béninois, Boni Yayi et le public béninois. Avec un score de (1-1), les Panthéreaux gabonais s’offrent ainsi le billet qualificatif pour la Can de leur catégorie au Maroc l’an prochain. Il a fallu sept (7) petites minutes pour voir les Ecureuils cadets concéder l’ouverture du score. Sur une hésitation défensive à la suite d’un corner, l’attaquant gabonais Loko trouve le fonds des filets. Tout ce complique après la défaite de Libreville (2-1). A (1-0), les poulains de Lafiou Yessoufou manquent l’égalisation sur pénalty à la 12è minute par l’intermédiaire de Roussos Makou. La mi-temps intervient sur ce score étriquée (1-0).  Au retour des vestiaires, le Bénin revient à la marque sur un autre pénalty, cette fois-ci, inscrit par Ulrich Quenum à la 49è minute. Malgré les nombreuses occasions créées par l’équipe béninoise dans ce match, le score n’a pas varié. Les Ecureuils cadets n’ont pu se qualifier pour la suite de la compétition grâce à un gardien gabonais Ménéné Mekosso dans ses beaux jours. L’histoire se répète donc après l’essai manqué en 1997 et 2008. Les Gabonais se qualifient donc pour une deuxième fois consécutive à la Can cadette.

Armel R. Kassavi

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *