Centre de formation de football : Tanéka, 14 ans après, état des lieux….

 

Nabil Yarou, international junior,formé au centre Tanéka, défenseur central Aspac, champion 2012

 

Dans un univers où les « académies » pullulent, nous avons voulu jeter un œil critique sur une des plus en vue, située à 600 kilomètres au Nord-Ouest de Cotonou la capitale économique du Bénin. Le « Sport, études, arts et métiers » Tanékas fort de ses 14 ans d’existence doit sa renommée au partenariat fructueux et envié avec l’Aspac, le club portuaire double champion du béninois…

 

Enquête réalisée à Natitingou par Aubay

Une après-midi tranquille à Natitingou, la séance des moins de 15 ans tire à sa fin. Le jeu, sur la pelouse synthétique est un peu haché. On sent bien la rentrée, avec les hésitations, le manque de cohésion collective. A intervalles réguliers après des phases de jeu, le coach Antoine Abatan qui signe son retour cette année stoppe la partie et fait ses mises au point. 3 semaines après la rentrée scolaire, la rentrée sportive du Seam Tanéka débute… Remontant le temps.

Le carder organise un tournoi de jeunes, nous sommes en 1998 dans le département de l’Atacora. A l’issue de la compétition, le président Adrien Houandjinou suggère la mise en place d’une sélection des meilleurs talents. L’idée est acceptée, le centre Sport études, arts et métiers (Seam) Tanékas est né.

Une maison sur une hauteur de Natitingou, puis les locaux de la direction départementale des sports vont tour à tour héberger la première promotion. La dimension associative va perdre son sens au fil du temps, et seul Adrien Houandjinou, raconte son fils, aujourd’hui administrateur de l’académie, va prendre à cœur le développement du Centre.

 

Partenariat et relance de la formation

70 millions de francs Cfa (près de 110 mille euros) pour financer le centre. C’est à peu près la moitié de ce que coûtait le Cifas avant sa fermeture. Mais pour une association, cela reste un gros défi. « Qu’est-ce qu’on y gagne ? » demande l’administrateur du centre.

Deux partenaires, le port autonome de Cotonou et une société privée agro-alimentaire, permettent au Centre de tenir l’équilibre depuis quelques années. Nous évoquerons plus loin, le 3e partenaire, plutôt limité dans le temps, l’Etat béninois à travers le ministère des sports.

« Au moment où les enfants ont commencé à briller en D2 et ont été champions départementaux, nous avons eu des problèmes d’arbitrage qui nous ont recalés 3 fois de suite», rappelle l’administrateur du Centre. « C’est là où, voyant qu’il n’y avait pas d’équipe de D1 dans la région, nous avons été sollicités par l’Aspac alors en D2. Le premier contrat stipulait que 13 joueurs du centre iraient à l’Aspac contre un soutien financier annuel de 13 millions de francs Cfa. » L’Aspac n’est pas un sponsor, mais un partenaire, estime-t-il avant de préciser «Les joueurs sont considérés comme prêtés à l’Aspac. Chaque fois qu’il y a un joueur défaillant, on le remplace. Deux ou trois joueurs ont déjà été dans le même cas. Cela doit faire toujours faire 12 joueurs du Seam Tanéka chaque saison dans les rangs de l’Aspac. »

Les années sont passées, mais le Seam Tanéka n’a pu avoir une promotion aussi brillante que la première. Quelques joueurs talentueux font leur apparition de temps en temps, sans plus. Rodrigue Houandjinou dissèque : « c’est possible pour nous de placer nos joueurs venant de la D2 à l’Aspac malgré le niveau élevé du club portuaire. C’est le cas de Nabil Yarou qui s’est imposé en deux matches comme titulaire. Sur les 3 dernières années, on est restés un peu statiques. Cela n’a pas trop marché. Je pense que nous avons beaucoup regardé la D2, en trahissant un peu notre mission de formateur.»

Pour lui, l’ex-coach principal Akouess Amidou s’est un peu trop concentré sur l’équipe première sans vraiment coordonner la formation.

 

Partenariat avec le ministère des sports

18 jeunes laissés en rade cette année…

(18 millions par an, sur 3 ans)

Ces trois dernières années de statisme coïncident pourtant avec le partenariat initié par le ministère des sports. L’accord a été signé avec le ministre Etienne Kossi. Une sélection de 30 jeunes a été mise en place. A raison de 600.000 Francs Cfa (un peu moins de 1000 euros) de scolarité par an par jeune, le Seam Tanéka bénéficiait de quelques 18 millions de francs Cfa par an.

Deux problèmes se posent à ce niveau. Le ministère des sports en  initiant ce partenariat n’a pas pris les dispositions pour que le centre dispose d’un technicien d’un très bon niveau pour conduire le partenariat. Les quelques initiatives en la matière sont venues du promoteur Adrien Houandjinou qui a sollicité à plusieurs reprises l’ex-sélectionneur Edmé Codjo. Au niveau du ministère des sports, on s’est concentré sur des rapports plus administratifs que techniques.

Le deuxième problème est lié au premier. Dans un pays où on a une direction du sport d’élite, peut-on prétendre qu’en 3 ans on peut faire d’un jeune de 14 ans un footballeur déjà sur le marché ? Même les plus talentueux pris avant 14 ans on besoin de 5 ans, dans un environnement très  structuré pour éclore et s’affirmer. Le ministère des sports en tablant sur 3 ans n’a pas vraiment mûri sa stratégie. « Le partenariat devrait être renouvelé, mais nous avons écrit au ministère des sports, sans suite. Les enfants ont commencé à la veille de la rentrée à appeler. Maintenant, nous avons décidé de récupérer les meilleurs environ 12 qui sont revenus et sont là actuellement», explique Rodrigue Houandjinou. Les 18 autres ayant été priés de rentrer chez eux.

L’argent de l’Etat a servi un temps, mais n’atteindra pas le but visé. Et ce ne serait pas la première fois, car en 1999 déjà, le centre Sainte Luce des Tori avait connu un soutien financier sans une vraie coordination.

 

Le centre aujourd’hui

45 pensionnaires, 4 encadreurs

« Nous avons l’ambition cette année de redorer notre blason, et de nous distinguer dans chaque tournoi de catégorie d’âge organisé », lance Rodrigue Houandjinou. Ainsi, à l’issue de l’année scolaire 2011-2012, beaucoup de jeunes ont été remerciés pour insuffisance de résultat ou pour indiscipline. « Certains étaient juste des cas sociaux dont les parents se débarrassaient en nous les envoyant au Centre.» Durant les détections, à Cotonou, 15 nouveaux jeunes ont été repérés, 8 seront retenus. A Parakou, 6 jeunes sont recrutés par le centre. 31 anciens de l’année précédente sont restés.

Le départ d’Akouess Amidou a changé la donne au niveau du centre. Les deux parties se reprochent des choses. Cette séparation reste « le plus gros transfert » de cette année dans le monde des académies. Les choses ont donc été réorganisées au niveau du Seam Tanéka. On observe le retour d’Antoine Abatan au niveau des moins de 15 ans, de façon ponctuelle. L’ex-capitaine et très talentueux milieu de terrain des Requins de la fin des années 1980, Combiéni Elie hérite des moins de 17 ans et de l’équipe de D2.

Deux autres encadreurs, l’ivoirien Alain Digbeu et le béninois Togo Yari Emmanuel (U13) sont les deux autres membres permanents de l’encadrement du Centre.

 

Equipe D2 et formation, la quête de l’équilibre

Le recours fait à Abatan à qui les moins de 15 ans ont été confiés est jugé comme très important. « Il est un formateur avec lequel on a déjà travaillé. Il revenu avec nous pour former les jeunes. Aujourd’hui, nous comptons 200 centres de formation au Bénin (Ndlr : initiatives de formation) et pour nous, il est question d’être présent à chaque tournoi. En dehors des U13, U15 et U17, deux pôles de formation ont été lancés à Tanguiéta et Djougou. Ces deux pôles fonctionnent comme des clubs de quartiers entraînés sur les horaires libres du programme scolaire. Le but étant, explique Rodrigue Houandjinou, de récupérer les meilleurs des ces pôles dans les catégories du centre.

 

Au-delà de l’Aspac, quel rayonnement pour le centre ?

Cette histoire est typiquement béninoise et reflète le niveau réel de la formation des jeunes footballeurs dans le pays. En 14 ans, quel joueur passé par le centre a pu s’engager en Europe ? Aucun. C’est ça la différence entre un centre dit de référence au Bénin, et qui reçoit des fonds public, et un centre d’un autre pays ouest-africain quel qu’il soit. Mouftaou Adou a bien failli signer en Autriche puis s’est cherché en Suède avant de revenir à Gagnoa en Côte d’Ivoire cette saison pour se relancer…C’est le seul. Pour le reste, le bout du tunnel est long, même si Nabil Yarou et Saturnin Allagbé actuellement titulaires en équipe nationale juniors et doublures chez les A ont des chances de s’expatrier un jour…William Dassagaté parti à l’Asec la saison dernière n’aura fait qu’un tour. Les fruits n’ayant pas tenu la promesse des fleurs, le milieu de terrain est revenu au pays, sans solution, remercié par le club abidjanais.

 

 

Encadré

En savoir plus…

1999 vainqueur coupe Abimbola

2001 stage de perfectionnement en France

Victoires sur équipe des 15 ans de Lyon 2-0

U15 de Relieux-la-Pape 5-0

U17 de Relieux-la-Pape 2-1

2002 et 2004 Championne de la Division2 régionale/ 3e de la D2 nationale

2005 Recrutement de 15 joueurs par l’Aspac

2006 Mondial Saint Pierre à Nantes (France)

5e sur 24 centres de formation

2006 Vainqueur U15 Tournoi international des académies de football de Cotonou

2007 Vainqueur de la coupe filière Coton

2007-2008 Championne de la ligue Donga

Août-Sep. 2008 : demi-finaliste tournoi des centres de formation Afrique de l’Ouest U18 à Niamey, Niger

Sep-Oct 2008 : 8 joueurs (Aspac) en sélections nationales

1 en équipe Espoir ; 2 en équipe U20 ; 5 en équipe U17

 

 

 

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

16 réflexions sur « Centre de formation de football : Tanéka, 14 ans après, état des lieux…. »

  1. Je me présente:
    Nom:Tarnagda
    prénom:Younoussa Age:15ans Date de naissance: 09/10/1997
    POIDS: 43 KG
    taille: 1M70
    nationalité: Burkinabé
    Pays: Burkina faso
    Poste occupé: Milieur defenssif
    J’ai l’honneur de solliciter de votre très haute bienveillance l’obtention d’une demande de candidature au sein de votre club de football.
    Je suis un jeune footballeur je réside en Cote d ivoire ( Abidjan).J’exerce ce métier de footballeur depuis a l age de 6ans et j’en n’ai acquis vraiment une très grande expérience que j’aimerais mètre au service du club Je suis même prêt à me sacrifier corps et âme rien que pour défendre les couleurs du club ; J’en serais très fier de porte le maillot du club et donner le meilleur de moi ; mais j’ai énormément besoin de la couche social de certaine personne comme vous si possible qui peuvent m’aider afin de faire part de mon talent, je suis un joueur vraimment tres polyvalant, technique. Je suis un joueur respectueux, humble, discipliné et j’adore travailler dur.
    Je sais que vous doutez les joueurs qui vous écrivez sur le net, mais par contre moi je suis un très bon joueur par faute de moyens financier je suis obliger de vous écrire sur le net pour voir dans quel mesure vous pouviez m’aidez ; parce que ici au pays seule les parents qui ont les moyens financier peuvent envoyer leurs enfants jouer dans les grand club au pays ou en Europe.moi j ai perdus mon pere depuis a l age de 7ans ;mais cella ne ma pas decourager de la vie . Je suis un jeune démunis qui écrit chaque jour a des correspondant dans le but de trouver un jour un homme de Dieu ou une femme de Dieu qui pourrait m’aider afin d’intégré un club et d’exposer mon talent . Ne doutez pas de moi faite moi confiance ; je vous rassure que vous devrez compter sur moi je ne vais jamais vous décevoir par contre vous serai très fier de moi. Je vous donne ma parole, je ferais briller se club a travers tout le championnat avec mon talent .
    Aidez moi SVP donner moi une chance enfin intègre le club je vous serai très reconnaissance toute ma vie.
    Sil vous plais aidez moi, je serai prêt pour faire un test
    Telephone: (00225)67368199
    ÉMAIL: inoussa_tarnagda33@yahoo.fr Je serai ravi et même très heureux de vous relire Mr.

  2. Bonjour
    je me prenomme anderson j’ai 15 ans je suis un jeune joueur vivant en cote d’ivoire
    je suis polyvalent je joue au poste de lateral droit
    lateral gauche milieu central, libero et stoppeur aussi le milieu de defensif
    alors j’aimerai integrer votre institut de football si possible
    merci bien pour votre reponse a mon email
    sonyblack002@hotmail.fr

  3. Bonsoir Monsieur le Directeur.Mon prénom est Gratias un jeune joueur de nationalité béninoise résidant à Natitingou au nord du Bénin. J’ai l’honneur de solliciter de votre très haute bienveillance l’obtention d’une demande de candidature au sein de votre club de football.
    Je suis un jeune footballeur. j’exerce ce métier de footballeur depuis l age de 6ans et j’en n’ai acquis vraiment une très grande expérience que j’aimerais mètre au service du club Je suis même prêt à me sacrifier corps et âme rien que pour défendre les couleurs du club ; J’en serais très fier de porte le maillot du club et donner le meilleur de moi ; mais j’ai énormément besoin de la couche social de certaine personne comme vous si possible qui peuvent m’aider afin de faire part de mon talent, je suis un joueur vraiment très polyvalent, technique. Je suis un joueur respectueux, humble, discipliné et j’adore travailler dur.
    Je sais que vous doutez des joueurs qui vous écrivent sur le net, mais par contre moi je suis un très bon joueur et par faute de moyens financier je suis obliger de vous écrire sur le net pour voir dans quel mesure vous pouviez m’aidez ; parce que ici au pays seule les parents qui ont les moyens financier peuvent envoyer leurs enfants jouer dans les grand club au pays ou en Europe ;mais cella ne ma pas décourager de la vie . Je suis un jeune démunis qui écrit chaque jour a des correspondant dans le but de trouver un jour un homme de Dieu ou une femme de Dieu qui pourrait m’aider afin d’intégré un club et d’exposer mon talent . Ne doutez pas de moi faite moi confiance ; je vous rassure que vous devrez compter sur moi je ne vais jamais vous décevoir par contre vous serai très fier de moi. Je vous donne ma parole, je ferais briller se club a travers tout le championnat avec mon talent .
    Aidez moi Sil vous plais donner moi une chance enfin d’intègre le club je vous serai très redevable toute ma vie.
    Sil vous plais aidez moi, je serai prêt pour faire un test
    Téléphone: 66-82-09-04
    ÉMAIL: gd_gratias@gmail.com Je serai ravi et même très heureux de vous relire Monsieur le Directeur.
    Merci d’avance!!!

  4. bon jour je suis un jeune camerounais agé de 16ans je suis sortir de mon pays a la recherche dune equipe mais je nai pa trouvé je vous pris d maidé jaimerai evolué au niger plu precise dans votre academy de football je vie actulemn en algeri merci

  5. Je suis un joueur de acp 15 de paris mais jsui venue rester au Bénin et j’aimerais suivre Ma passion c’est pour sa je cherche un bon centre de formation

  6. je suis joueur de ACc Merveille Togo. je fréquente Lycée Hédzranahoé à la classe de second D.j’aime le football mais je cherche un centre de formation pour évoluer vous pouvez me rejoindre mon email.merci

  7. Je suis Farak Alidou jeunes footballeur et en plus pationner du football. Je suis béninois et j’ai 16ans. J’évolue actuellement dans une petite équipe de mon quartier au poste d’attaquant mais aussi perfomant à la défence. Je cherche un centre de formation capable de me rendre plus dingue afin que mon rêve qui est celui de devenir une étoile aussi bien Africaine que mondiale. Mes contact sont: +22962706429 ou 97981604

  8. Bonsoir a vous selectionneur;je vous salue avec tout mes respect.je suis un jeune beninois evoluant au Niger les 3 dernier annes mais la je suis revenu au Benin j’ai 16ans je suis un fou du football j ‘aimerais bien avoir a etre teste dans votre centre de football.je suis un 9 mais aussi un latteral gauche.je joue des deux pied et sa je crois depuis mes 5ans mon pied for c’est la gauche je mesure environ 1m70 j’attend impatiament votre reponse.merci pour votre consideration mon email est atchadejacques@gmail.com merci encore

  9. Je me nomme Jaurès Ebina j’ai 16ans je suis au congo Brazzaville j’étais au centre de foot la fleur a Brazza pour poste avant centre j’aimerai beaucoup apprendre chez vous veuillez me contacter au +242069033619 ou +242066851986 que Dieu vous benisse

  10. Bonjour monsieur
    Je me nomme guei Arthur et je suis un footballeur et je suis ivoirien alors j’aimerais que vous m’aidiez à être ce que je veux être footballeur professionnel car je vis seul je me débrouille car j’ai perdu mes deux parents donc je n’est pas de moyen pour avancer pourtant j’ai tout abandonné pour le football.
    Je suis latéral gauche et je suis aussi polyvalent beaucoup physique et un peu de technique mais travailleur,courageux et surtout très respectueux. J’ai 20ans je fais 180m pour 70kg .
    Merci j’espère vous lire très vite
    +22557934131

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *