Transfert: Les Béninois de deuxièmes divisions dans le monde

Aujourd’hui,  le marché des transferts internationaux fermera ses portes officiellement. Ici nous faisons le point complet de la situation des Béninois, dans leurs clubs respectifs. Entre ceux qui sont jouent la confirmation comme Farnolle, Adéoti, Poté , Johnson et Ogoubiyi ou la relance comme Imorou,  et Kobéna .Découvrez, les Béninois évoluant en deuxième division dans le monde.

Dynamo Dresden (Allemagne) : Poté  ou super Michael !  

 

Il était le béninois le plus courtisé de ce marché, Michael Poté a eu les retombées de la bonne saison réalisée en 2011-2012 avec 12 buts en 24 matches avec le Dynamo Dresden en deuxième division allemande. Greuther Furth, promu en première division allemande,  avait contacté et commencé les négociations avec l’ancien niçois qui a même visité les installations du club, mais Poté ne vas pas s’engager. Puisque le Dynamo Dresden tenait à son meilleur buteur plus qu’on ne le croyait, le club a décidé de le revalorisé avec un nouveau contrat de Poté, qui est lié désormais lié au club jusqu’en 2014 et sa clause libératoire est fixé à deux millions d’euros. Poté réalise déjà des débuts tonitruants avec cinq buts  inscrits en en autant de matches  joués cette saison.

Sheffield Wednesday (Angleterre) : Johnson, like new boss  

 

Réda est de retour dans la championship (D2 anglaise), là où tout avait commencé pour lui avec Plymouth en 2009. Promu de la troisième division en deuxième division anglaise cette saison avec Sheffield Wednesday, Reda Johnson a bien un cap à passer après ses sept inscrits en 30 matches la saison dernière. Très utilisé en club surtout à cause de sa polyvalence en défense et au milieu, après une bonne saison en troisième division, l’ancien amiénois a déjà démarré fort en championship en trois matches joués il a déjà ouvert son compteur-but. Il faut aussi rappeler que l’international béninois est déjà suivi par d’autres clubs de championship et quelques uns de premier league. Petit Réda a presque tout pour devenir grand !

France – Ligue 2

Laval : Adéoti,  ascension méritée

 

Passé par le centre de formation de Toulouse, Jordan Adéoti a du quitter le club un peu plutôt direction : Colomiers en CFA. Adéoti prend son temps pour apprendre au bout de saisons avec les bleus et blancs. A l’issue de la saison 2011-2012, il termine comme meilleur joueur du club avec 8 buts marqués en 22 matches. Pour un joueur qui évolue en milieu défensif ou défense, ses performances ne sont pas passées inapercues. Bordeaux, Sochaux, le TFC, Luzenac étaient déjà sur les rangs. Manuel Amoros lui offre ses quatre premières sélections en équipe national béninois en juin 2012. Juste à la fin de cette campagne sous les couleurs des Ecureuils, Adéoti rentre en France et s’engage pour deux saisons avec Laval en Ligue 2. Sous ses nouvelles couleurs, le néo-international béninois prouve déjà toute sa disponibilité et sa polyvalence en dépannant sur le coté de droit de la défense.Une ascension plutôt méritée.

Lemans : Adénon et la poisse mancelle

Khaled Adénon pensait entamer tranquillement une troisième saison consécutive en tant que pilier sous les couleurs mancelles, avant la décision de la Fifa (Ndlr, suspension pour un an) bouleverse sa petite carrière. Adénon a fait appel et attend la nouvelle décision de la Fifa. En attendant il ne peut plus fouler de pelouses en matches officiels ni en clubs ni en sélection.

Lemans s’est maintenu de justesse en ligue 2 en 2011-2012, et avant d’être autorisé à jouer cette saison le club est passé en commission devant la direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) à cause de situation financière délicate. Alors qu’il y à peine un an, le défenseur béninois sortait d’une très bonne saison attirant les regards des clubs de ligue 1 dont Toulouse, Sochaux et Saint-Etienne, mais l’ancien mimo a préféré prolongé au Mans et apparemment ça lui a porté la poisse vu la tournure des événements…

 

Clermont (France)

–        Farnolle le fidèle

 

Nominé parmi les trois meilleurs gardien de la ligue 2 la saison écoulée, Fabien Farnolle a séduit beaucoup de club de ligue 1 mais le géant (1m96) béninois a préféré rester à Clermont pour confirmer et surtout maintenir sa position de numéro un et faire mieux que la saison écoulée. Certaines rumeurs l’avaient emballé dans les valises de son ex-entraineur à Clermont, Michel Der Zacharian parti à Nantes, mais il n’en était rien ! Farnolle est resté fidèle à son club.

–        Imorou , comme un nouveau départ

 

Il a osé faire le grand saut en quittant la ligue 2 et Châteauroux pour le Sc Braga au Portugal. Entre blessures et forte concurrence Imorou n’aura disputé que trois matches officiels, le pari n’a pas été gagnant. L’international béninois de commun accord avec le club a résilié le contrat de cinq ans signé un an plutôt pour revenir là où tout avait commencé pour lui, en ligue 2. Imorou a signé deux ans à Clermont, où il rejoint un autre Ecureuils, Farnolle avec un seul objectif de se relancer.

Nimes : Ogoubiyi, le petit vieux magique

 

Le joueur le plus titré du football béninois a encore ajouté une belle performance à son tableau déjà bien garni, il a réussi à faire monter Nimes du National en ligue 2 exactement comme il avait fait un an plutôt avec Guingamp qu’il avait quitté pour s’engager avec les crocodiles. Cette fois-ci Ogoubiyi fait bien son retour en ligue 2 au sein d’un effectif où il considérer à 29 ans comme un vrai taulier !

 

Kooteepe (Finlande) : Kobéna découvre l’Europe

 

Sa trajectoire semble modeste mais  constante quand même, Nouhoum Kobéna le milieu offensif  international béninois évolue depuis plus de six mois en Europe, plus précisément en deuxième division finlandaise au FC Kooteepe. Après ses années passées  à l’As Bamako et le Djoliba au Mali, Kobéna est également passé par Al Madina en Lybie, club qu’il a du quitter à cause des événements politiques survenus dans le pays.  Kobéna  s’est déjà adapté au foot scandinave et avait fait des débuts plutôt réussis.

 

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *