Ecureuils: Après la Côte d’ivoire, le Rwanda : Ils ont à nouveau souillé notre drapeau

Le Bénin est à terre à l'image de Rédah Jonhson

Eliminés bien avant l’ultime journée des éliminatoires 2012, le Bénin s’est incliné  à nouveau à domicile, hier, c’était à Porto-Novo face à la modeste équipe Rwandaise 1-0.  Les Ecureuils présentent un bilan, catastrophique et humiliant à domicile (1 point sur  6).


Terminer cette campagne éliminatoire sur un sursaut d’orgueil, c’était le souhait du public sportif. Le point du nul ramené de Bujumbura donnait espoir.  Hélas hier à Porto-Novo, on a eu droit à un spectacle désolant et triste. Où les Amavubis Rwandais, ont profité de l’apathie d’une défense béninoise trop statique pour ouvrir le score dès la 5e. Sur un  centre de Charles Tinbigana , bien repris par Kagéré Médé.

Derrière les Ecureuils n’auront pas les ressources qu’il faut pour remonter la pente malgré les tentatives. D’abord les jaunes vont perdre Sidoine Oussou, sorti sur blessure juste avant la mi-temps. Bien avant la plus grosse occase des locaux  était intervenue à la 13e. Sur un coner de Djamal Fassassi, bien remis par Sidoine Oussou pour Brice Gozo, mais la tête de ce dernier sera dégagé sur la ligne. Les Rwandais défendent à dix dans leur camp et jouent en contre attaque.

En seconde période, rien n’a changé, le jeu béninois est resté aussi insipide, statique, et bourré d’approximations. Outre quelques initiatives d’éclat de capitaine-Sèssegnon. Edmé Codjo, va tenter le coaching offensif sans rentabiliser. Lanignan Gbenga et Jacques Bessan vont entrer en jeu.  Le premier va offrir un centre de qualité au second à l’heure de jeu, mais la tête de l’attaquant de Soleil sera dégagée sur la ligne. Deux minutes plus tard encore, Lanignan Gbenga, cette fois-ci il combine avec Louté dont le tir à ras le sol va flirter avec le poteau gauche de Jean-Claude Ndoli. Les Béninois manquent cruellement d’organisation et c’est sur coup de pied arrêté que le danger arrive.  Capitaine- Sèssegnon trouve le cadre des 20 mètres mais Jean-Claude Ndoli était à la parade. Les derniers espoirs d’égalisation s’envoleront avec ce tir de Jacques Bessan qui meurt dans le petit filet, après un service de Sèssegnon.

La poignée de supporters présente a applaudi l’abnégation des Rwandais et longuement hué l’incapacité des locaux. Le Rwanda rend ainsi la monnaie de sa pièce au Bénin après la défaite d’octobre 2010 à Kigali (3-0). Le Bénin termine avec 5 points.

Feuille de match

Arbitre : Jean-Michel Moukoko

Bénin – Rwanda 0-1

But de Kagéré Médé 5e

Cartons jaunes : Frédéric Ndaka (Rwanda), Isaac Louté (Bénin)

Composition

Bénin : G. Bèménou- R. Johnson, J. Salomon, A. Menessou, A. Hounsa- B. Gozo, S. Barazé (Bessan 51e), D. Fassassi ( Aboki 59e), S. Oussou (G.Lanignan 43e), S. Sèssegnon, I. Louté.

Non  entrés : S. Allagbé, S. Mama, J. Ajavon, G. Akpagba.

Rwanda : J.C Ndoli- E. Gasana , M. Kalisa, A. Ngabo, O. Karekezi, H. Nyonzima (J. Tuyinsenge 92e ), K. Médé, F. Ndaka, J.B Mugiraneza , C. Tinbigana ( E. Uzamukuda 75e ).

Non entrés :

Non entrés : J.L. Ndayinshiyé, N. Ismail, B. Andrew, J.C  Iranzi

Coach : Alfred Nshimymana

Géraud Viwami

1 réflexion sur « Ecureuils: Après la Côte d’ivoire, le Rwanda : Ils ont à nouveau souillé notre drapeau »

  1. mon frére aubay le resultat est a limage de lentraineur et du mininstre en question,le football au footballeur et le football est une continuté,edmé na plus le niveau de garder une celection nationale ses diplomes et methode de travaille sont revolus sinon perimés,le foot evolue est kil sait méme kon ne joue plus en 4 4 2 si et seulement cest circonstantiel.edmé est a limage de son employeur de voulais la dissolution de lequipe nationale,je disais plus haut ke le foot est une continuté ou est passé le groupe du tournoi de luemoa passé ? Acakpvi hyacinthe,gerad adanhoumé,koréa,adjai moussa,lazadi,dassagaté,et autres ???on les a laissé pr exposé des jeunes inexperimentés,certains sans championnat dautre a peine 5matchs de championnat en D1 ds kel pays sommes nous ou kel aveugle ont ils pris pr etre celectinneur,sa va finir quand ce desordre,coach edmé vs mavez tenu au mogas ms vraiment comme vs le dites vous méme laissez les choses avant que les choses ne vous lachent ou carrement repartez a un bon recyclage pr au moins 2ans par pitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *