Lettre adressée à Glo Mobile / Assignation de Victorien Attolou pour usurpation de titre : Moucharafou Anjorin débouté par le tribunal

 

 

Lancer un nouveau championnat en dehors de la ligue existante, trouver dans la foulée un nouveau sponsor. C’est ce que Mouchafaraou Anjorin avait planifié de faire avec son nouveau bureau. Victorien Attolou saisit Glo Mobile, sponsor désigné par écrit. Anjorin décide de l’assigner pour usurpation de titre, le tribunal le déboute….

Aubay

L’histoire remonte au 28 juin dernier où Moucharafou Anjorin irrité par les apparitions et agissements de Victorien Attolou en tant que président de la Fbf s’est porté devant la justice. Ce dernier était donc convoqué le mercredi 6 juillet à 8h30 devant la 2e chambre des Citations directes du tribunal de première instance de Cotonou. A travers son avocat, maître Paraïso, Moucharafou Anjorin réclamait : une condamnation à une peine qu’il plaira au ministère de requérir, une déclaration de recevabilité de la constitution de la Fbf en partie civile et surtout une condamnation à payer des dommages et intérêts d’un montant global de 10 millions de francs Cfa.

A la lecture de la citation directe dont nous nous sommes procuré une copie, on comprend que l’élément déclencheur est une lettre de Victorien Attolou adressée à Glo Mobile. En effet, afin de relancer un championnat national de football professionnel, différent de celui organisé par la Ligue du football professionnel, Moucharafou Anjorin avait entrepris de saisir un nouveau sponsor officiel pour accompagner la compétition. La lettre de Victorien Attolou adressée à Glo Mobile, selon nos sources, avertissait le réseau Gsm du piège juridique qui le guettait s’il contractait avec la fédération de Moucharafou Anjorin dans un contexte de crise. Dans cette lettre, Victorien Attolou rappelait l’affaire Mtn pendante devant la justice et qui emmènerait plus tard Moucharafou Anjorin en prison.

Attolou reconnu président de la Fbf ?

A l’analyse des faits et des éléments à lui présentés, le tribunal présidé par Ulrich Togbonon s’est donc refusé à condamner Victorien Attolou pour les motifs évoqués plus haut. Moucharafou Anjorin débouté en première instance le mercredi 5 octobre dernier dispose de 15 jours pour faire appel. Il faut relever ici que c’est la personne de Moucharafou Anjorin qui est condamnée et non la fédération en tant que personne morale. Le juge reconnaît-il implicitement à Victorien Attolou la qualité de président de la Fbf, comme le Tas dans l’affaire contre la Fifa ?

En attendant que les experts reviennent sur la question, il est difficile aujourd’hui de dire que Moucharafou Anjorin est président de la Fbf, sauf selon la Fifa.

La crise joue les prolongations, pendant que le foot sur le terrain se fait désirer…Vivement le foot !

Aubay

  

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *