Entretien exclusif avec Arsène Mènnèssou « Ça fait trois ans que je pensais venir en sélection»

Publié le: 23/06/2011 21:16:40 UTC

Bénino-ivoirien, Arsène Mènnessou a finalement opté pour les Ecureuils le 05 juin dernier. Ce défenseur latéral droit évoque ici cette expérience. Il parle également de sa carrière tout ceci en exclusivité. Entretien.


Si on devait vous présenter ?

Je suis Arsène Mènnessou Gbougnon, défenseur arrière droit international Béninois de 23 ans. J’ai été forme au Havre en France. J’ai fait mes armes là-bas puis j’ai signé à Beauvais en 2007 où j’ai joué en National jusqu’en 2009.  Ensuite j’ai signé pour Saragosse, où mon contrat s’est expiré cette année.

Après plusieurs annonces, finalement c’est en 2011 que vous découvrez l’équipe nationale Béninoise,  le déclic c’était quoi ?

Au début je pense que le problème était administratif. J’ai aussi eu des soucis avec mon club Saragosse qui m’avait bloqué quand Dussuyer était venu en Espagne. J’étais beaucoup déçu par rapport à cela. Maintenant j’ai réussi à me libérer et j’ai pris ma décision de jouer pour la sélection Béninoise. Aujourd’hui je suis là et je suis très content parce que cela fait à peu près trois ans que je pensais venir ici.

Que dites-vous par rapport aux doutes qui planaient sur votre nationalité Béninoise ?

Moi j’ai des origines béninoises. Du coté de mon père il y a des origines Béninoises et c’est vrai. D’un autre coté il y a aussi beaucoup de rumeurs. Je confirme que j’ai des origines Béninoises et ivoiriennes à la fois. Maintenant j’ai choisi le coté Béninois et j’en suis fier.

Votre première expérience à Cotonou, comment vous avez vécu avec le groupe ?

Avec la chaleur Africaine cela a été un peu difficile au début. J’ai su prendre le rythme. Au niveau du groupe j’ai été très bien accueilli. Je me suis intégré facilement et c’est important.

 

En 2009 vous avez quitté Beauvais pour Saragosse en Espagne, où vous avez eu plus de temps de jeu en équipe B qu’en équipe première, parlez-nous de cette expérience Ibérique ?

En Espagne les équipes réserves peuvent évoluer jusqu’en seconde division. Le niveau est très bon, Saragosse avait une réserve qui évoluait en troisième division. En équipe première, il y avait des joueurs de grandes qualités comme Florent Sinama-Pongole et autres donc c’était un peu difficile. Maintenant j’ai essayé de faire mon trou et j’ai eu mal pas mal d’expérience là-bas. On m’a fait jouer avec la réserve, bon je m’étais donné à fond pour et je suis content de cela.

Après cette saison avec la réserve, pensez-vous être promu en équipe première pour le compte de cette saison?

Non, parce que c’est sûr que je ne vais pas prolonger avec Saragosse. Mon bail arrive à terme. J’ai décidé de partir d’abord à cause de la sélection nationale ensuite j’ai d’autres raisons que je n’aimerais pas évoquer pour l’instant. S’il y a des offres qui arrivent on verra ce que ça va donner.

Quels sont les pistes que vous avez ?

Personnellement je ne pense pas revenir en France. Mais on verra bien ce qu’il y aura de concret. Jusqu’ici il n’y a encore rien.

Un mot à l’endroit de ce public Béninois qui te connait très peu

Je dirais que j’ai découvert un public très chaleureux. J’ai vu des gens qui sont à fond dans le foot. Je leur dis que je suis fier de jouer pour les couleurs nationales.

Propos recueillis par Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV


Auteur : Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.