La Fifa mal inspirée, toujours disposée à une médiation

(Modeste Kérékou n’a pas remis en cause le président Anjorin)

Le courrier de la Fifa est inspiré d’une correspondance du président Anjorin qui décrit la situation actuelle à travers les deux dernières interventions du ministre des sports.

Une première référence est faite à la sécurisation du siège jugé par la Fifa comme une privation d’accès. Une deuxième référence est faite à la deuxième décision du ministre par rapport aux textes de la Fbf. Le ministre Kérékou n’a à aucun moment dénié à Moucharaf Anjorin son poste et rôle de président. Ce dernier n’ayant pas démissionné reste bel et bien président de la fédération, mais ne peut choisir des membres à la place des démissionnaires.

Le courrier de la Fifa reste donc très éloigné de la réalité de la situation, car la fédération internationale, apparemment, n’a pas eu le courrier du ministre des sports, mais le compte rendu de ce courrier. Là reste toute la nuance.

En avant-dernier lieu, le comité d’urgence évoque les sanctions possibles en donnant un ultimatum au ministre des sports jusqu’au 3 janvier.

Dans un dernier passage plus équilibré que le reste, le courrier signé par Jérôme Valcke montre la disposition de la Fifa à effectuer sa mission comme prévue dans la première correspondance.

Aubay

 

http://aubay.skyrock.com/2964621979-La-Fifa-pose-un-ultimatum-au-ministre-des-sports.html

Auteur : Rolland

journaliste sportif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *