Bénin : La bonne année pour les Ecureuils de Glèlè ?

 Tournoi de l’Uemoa Niamey 2010

Ce week-end, le Bénin et 7 autres pays ouest-africain ayant le franc Cfa et l’intégration économique en commun vont se retrouver pour la 4e fois pour marquer la tradition établie. Ouagadougou (2007), Bamako (2008), Cotonou (2009) puis Niamey pour cette année.  Voici pour vous le parcours des Ecureuils du Bénin retracé à travers les objectifs et les hommes-clés.

Aubay

Des objectifs  flous

Pourquoi le Bénin participe-t-il au tournoi de l’Uemoa ? Parce qu’il est obligé, de par son appartenance à l’institution. Et Parce que les frais de participation sont pris en charge par l’union. L’Etat béninois comme d’autres, dépense beaucoup moins d’argent par rapport aux compétitions continentales. Sur le plan sportif, le Bénin, théoriquement, participe à une compétition qui lui permet de préparer ses meilleurs espoirs. Seul hic, l’équipe à travers les joueurs sélectionnés, a beaucoup changé. D’une année à l’autre, on n’a pas noté une vraie constance dans l’ossature. Les critères de sélection ne sont pas forcément objectifs à chaque fois. Les influences diverses subies par le sélectionneur font de cette compétition une vache à lait, ce qui biaise le résultat final. Uemoa, n’est pas le lieu exclusif de préparation des espoirs du football national. L’équipe Uemoa a souvent peu de temps pour se préparer, ce qui se voit dans la qualité du football proposé à chaque édition. C’est dommage.

Le staff technique au fil des éditions

Fortuné Glèlè : Record de participations, en attendant les résultats

Fortuné Glèlè a été de toutes les batailles, mais n’a encore rien prouvé sur la scène ouest-africaine. A chaque fois, il a été dans l’ombre d’un titulaire qui reste à l’écart afin de le laisser gérer. Il a à chaque fois fait ses équipes, sans succès et surtout sans conséquence pour son poste d’adjoint. Il a survécu aux naufrages, entre Ouagadougou, Bamako et Cotonou. Il va devoir cette fois-ci, tout seul, montrer qu’il est capable de faire mieux que la 3e place acquise à Cotonou en 2009, et la 2e place flatteuse acquise à Bamako (avec 4 points loin derrière le Mali premier avec 9 points).

Critiqué depuis un an en raison de choix tactiques peu justifiables. C’est assez complexe de comprendre pourquoi il est resté en place. Cette fois-ci c’est peut-être la bonne.

En 2007, on a eu droit au duo Gomez-Glèlè avec une priorité pour ce dernier qui en 2007 a dirigé les séances d’entraînement et préparé l’équipe. Cette première édition a servi de prétexte au ministre Soglo qui a décidé de se passer du sélectionneur Gomez pour la coupe des nations suivante, Ghana 2008.

En 2008 à Bamako, Michel Dussuyer déjà en place a suivi les étapes de la préparation mais a laissé la main à son adjoint Glèlè. Une victoire sur la Guinée-Bissau sauve la participation béninoise.

En 2009, on a repris les mêmes et recommencé. Le staff n’a pas changé, le mode de fonctionnement non plus. Dussuyer cette fois-ci étant dans les tribunes, Glèlè subit tout seul les huées du public déçu de son équipe à domicile. Seule satisfaction, une victoire face à la Guinée-Bissau, comme l’année précédente.

2010 marque une année importante. Jean-Marc Nobilo le sélectionneur titulaire étant parti, c’est à l’adjoint qui connaît bien cette compétition, de se faire un nom. Le parapluie habituel du titulaire ne couvrira donc pas Fortuné Glèlè. Mais quoiqu’il en soit, il serait difficile de le virer, car c’est bien le seul qui depuis des années a su rester en place, malgré tout.

Aubay

Les différentes listes des Ecureuils par édition

Uemoa 2007

Valère Amoussou

Robert Agbo

Elysée Zangnon

Yvan Médénou

Abdramane Arouna

Ouzérou Abdoulaye

Constant Soukou

Louis Iréké

Franck David Gnanhoui

Sosthène Soglo

Bio Aï Traoré

De Gaulle Hountonto

Djiman Koukou

Koffi Agbessi

Aboubakar Santos

Marius Oké

Boris Flacandji

Cédric Coréa

Hans Agbo Prince

Uemoa   2008

FABIYI Emmanuel

VIANOU Salomon

NOUMOU Marcel

WILLIAM Felix

AÏ Traoré

SALOMON Junior

KOBENA  Nouhoum

KOUKOU Djinam

ASSANE Mohamed

FRIDAY Martin

FLACANDJI Boris

OKETOLA Jonas

ADANHOUME Gerard

HOUESSINON Paterne

TITO Rodrigue

EHOUSSOU Obed

MOHAMED Ismaïl

LEDENOU Gaël

MAYIWA Ahmed

Uemoa 2009

Jonas Bidé

Salomon Vianou

Valère Amoussou

Junior Salomon

Robert Agbo

Mouftaou Adoun

Moustapha Aziz

Parfait Quenum

Acapko Comlanvi

Patrice Djokoué

Cédric Coréa 

Gérard Adanhoumè

Louis Iréké

Djamal Fassassi

Garel Sossa

Sidoine Oussou 

Hyacinthe Sèwanou 

Ignace Fassinou

Arnaud Séka

Mohammed Assane

Uemoa 2010

Les présélectionnés

NOM PRENOM

ALLA LUDOVIC

ALAGBE SATURNIN

LAZADI FOUSSENI

YACINTHE AKAPOVI

SALOMON JUNIOR

YAYA TOURE FATAO

BARAZE SEIDOU

LOUTE DANIEL

ADANHOUNE GERARD

COREA CEDRIC

DASSAGATE WILLIAM

FASSASSI DJAMAL

SHAKIROU ABIKOYE

MAKARIMI OUSMANE

AGBOSSOU ANOUMOU A.

ADJAI MOUSSA

BESSAN JACQUES

LOUTE ISAAC

AOUDOU MOHAMED

SEKA ARNAUD

ODILO KENET

AGBOKOU JUDICAEL

YACINTE SEWANOU

AKATE GNAMA

SOSSA DIDIER

WAGBE GNOFAM

ORTEGA DJENE

Auteur : Rolland

journaliste sportif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *