Ecureuils seniors / Eliminatoires Can 2012: Un technicien français attendu? (Une équipe sans sélectionneur à un mois du match…)

Moucharafou Anjorin - Modeste Kérékou
Moucharafou Anjorin - Modeste Kérékou, derrière, les officiels font défaut. Signe des temps.

« Le brésilien Rubi est cher » a confié à l’Afp un responsable de la fédération sous anonymat. Il est vieux aussi, peut-on ajouter dans d’autres milieux. Ça tombe bien ! La nouvelle piste qui s’ouvre pour les Ecureuils senior est française…

Aubay

Au Bénin, le cas par cas est notre meilleure arme, car malgré 50 ans, on a du mal à gérer plusieurs dossiers à la fois. Deux sélections de jeunes en course, une démission à gérer et puis voilà les seniors qui doivent quand même débuter le 5 septembre prochain leur campagne face au Burundi. Franchement, ça fait beaucoup pour le ministère des sports et son nouveau locataire. L’héritage Kossi est lourd à porter et il va falloir trouver la porte de sortie, ou d’entrée. C’est selon votre position !
Au moment où le gouvernement a noyé le sport en général, le football en particulier dans les méandres d’Icc Services et du cinquantenaire, les Ecureuils seniors ne sont pas d’actualité. Le conseil des ministres n’a plus le temps ! Même le dernier match des juniors n’a pas attiré les officiels. Les sièges des ministres étaient vides tout comme ceux des députés. Les temps changent. La bulle « Ecureuils » a éclaté avec la dissolution et voilà que l’échéance nous attend.
Un français peut-être, mais sans staff et test-match

LIRE SUR JEAN-MARC NOBILO
Alors, les mains secourables de Sébastien Ajavon seront bien utiles. Après avoir réussi à faire de d’Almeida le patron des juniors, et du dossier de Rubim un éléphant presque blanc, le milliardaire mécène ou homme d’affaires (c’est à vous de voir) pourrait offrir aux Ecureuils seniors un nouveau patron. Ce dernier serait français. Prêt à cumuler Dtn et sélectionneur seniors. Prêt également à respecter les consignes : pas de joueurs en dessous de Ligue2, selon nos sources. Et puis quoi encore ? On verra bien. Le chrono tourne, et une chose est sûre, le Bénin classé 3e de son groupe en janvier dernier en Angola derrière l’Egypte futur champion et le Nigeria sacré 3e, est en train de manquer la journée Fifa du 11 août prochain ! Pour un pays qui se veut une nation de football, c’est presque un sacrilège. Le Burundi arrivera vite, sans préparation, sans staff (le contrat de l’adjoint Glèlè n’étant pas renouvelé) et avec une équipe bien expérimentale.
Aubay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *