Journal des transferts : Tidjani arrive en Turquie , Dandjinou priorité d’un club ivoirien et Koukpo désiré par des cadors en Tunisie

Chaque vendredi jusqu’à la fin du mercato  on vous propose le point des principales informations à ne pas rater sur les joueurs béninois. Cette semaine : on retiendra : En Turquie , Anaane Tidjani s’engage avec MenemenSpor pendant que Stéphane Sèssegnon quitte Genclerbirligi. En Côte d’ivoire , l’Issia Wazy veut tout miser sur Marcel Dandjinou. En Tunisie , Marcellin Koukpo est sur les tablettes de l’Etoile du Sahel et de l’Espérance de Tunis.  Au Bénin , le coach Richard Bio n’entraînera plus Esae.

Anaane Tidjani arrive en Turquie

Après trois saisons régulières en première division tunisienne , Anaane Tidjani (23 ans) va poursuivre sa carrière à MenemenSpor en deuxième division turque. Il s’est engagé pour les deux prochaines saisons en provenance de l’As Soliman en Tunisie qu’il avait rejoint l’été dernier. Les deux clubs ont trouvé un accord pour le transfert du milieu offensif auteur de 4 buts et une passe décisive en 2019-2020. Recruté par l’Espérance de Tunis en 2015 , il s’est aguerri en prêt à Monastir puis à l’US Ben Guerdane avant de s’épanouir à Soliman. L’ancien d’Alodo va connaître sa première expérience en Europe.

Côte d’ivoire : Issia Wazy vise Marcel Dandjinou

Le gardien international béninois d’Esae , Marcel Dandjinou (22 ans) pourrait bien partir à l’étranger la saison prochaine. Le capitaine des universitaires est fortement courtisé par Issa Wazy , le club promu en première division ivoirienne la saison dernière vise un renfort de taille en voulant s’attacher les services d’un dernier rempart qui a signé 15 clean sheet toutes compétitions confondues la saison dernière au Bénin et en coupe de la Confédération Africaine.

Bénin : Richard Bio et Esae, c’est terminé

Vainqueur de la Coupe du Bénin 2019 et premier coach béninois à avoir hisser un club local en phase de groupe de la coupe de la confédération africaine en 2019-2020 , Richard Bio ne sera plus sur le banc d’Esae la saison prochaine. Arrivé au club en 2016 , l’ancien des Requins quitte le club après la meilleure saison de son histoire et de sa carrière. Il figure d’ores et déjà sur les tablettes de certains clubs locaux.

Tunisie: Des cadors veulent récupérer Koukpo

Auteur de 4 buts en 20 matches en 2019-2020 , pour sa deuxième année sous les couleurs d’Hammam-Lif dans le championnat tunisien , Marcellin Koukpo (24 ans) va quitter le club à l’issue de cet exercice. L’ idée de recruter gratuitement , l’attaquant international béninois qui est en fin de contrat intéresse selon plusieurs médias , l’Espérance de Tunis et l’Étoile du Sahel qui seraient en pôle pour recueillir l’ancien des Buffles.

Turquie : Après Genclerbirligi, Sèssegnon sur les tablettes d’Ankaragucu.

En fin de contrat à Genclerbirligi , Stéphane Sèssegnon (36 ans) est à la recherche d’un nouveau point de chute après deux saisons et demies dans son ancien club. L’ancien parisien est sur les tablettes , d’Ankaragucu et d’Hatyasport , tous sociétaires de l’élite turque. Le capitaine des Ecureuils devrait rapidement rebondir.

Géraud Viwami

Coupe de la Caf : Esae , comme un conte de fée

 

Premier club béninois de l’histoire qualifié pour la phase de groupe de la Coupe de la Caf, Esae débutera dimanche soir son aventure face aux marocains de la RS Berkane à l’extérieur dans un groupe B où ils affronteront également les congolais du DC Motema Pembé et les zambiens de Zanaco. Promu dans l’élite en 2011, le club est parti de loin pour tutoyer la scène africaine huit ans plus tard. Bjfoot.com vous raconte le conte de fée des hommes de Richard Bio.

 

Adjobi devient ESAE

Crée en 1996 et promu en 2011 dans l’élite, Adjobi Fc avait bouclé son premier exercice sans aucune victoire en 22 journées et une triste dernière place récoltée. Initialement relégué,  le club sera sauvé par le processus de remise en route du championnat qui instaure une ligue transitoire la saison suivante. Ayant pris la mesure de la compétition , ils assurent leur maintien en terminant 13e la saison d’après. Petit poucet dans l’arène nationale et basé à Sakété au Sud Est du Bénin, le club va changer de dénomination en 2015. Président du club crée en 1996 et promoteur de l’Ecole Supérieur d’Administration et d’Economie  (ESAE),   Clément Adéchian renomme son équipe de football à l’éponyme de son école. Ainsi, Adjobi devient Esae et sera délocalisé dans la capitale économique, Cotonou.

 

Premier titre, Bio en héros

 

 

 

 

 

 

 

Habitué à lutter pour le maintien, l’arrivée du technicien sur le banc a tout changé  en championnat depuis 2016. Il mène le club à une  troisième place  de son  groupe la même année. Puis, il s’offre une première place  son groupe en 2017 avant d’échouer dans la course au titre pendant les Play Off. La saison dernière le club a bouclé son exercice à une honorable 8e place. Un changement de statut conduit discrètement par le chef d’orchestre qui sera couronné. Arrivé dans la peau d’un outsider face à l’Aspac en finale de la coupe du Bénin, en juin dernier , le club s’impose deux buts à un. Richard Bio offre le premier titre son histoire aux bleus et blancs qui vont découvrir l’Afrique. Un sacre mérité au bout d’un parcours loin d’être tranquille car  ils ont successivement éliminé,  la JS Pobè , la JA Cotonou , Béké FC et les portuaires en finale pour soulever le graal qui sera le sésame d’une histoire encore plus belle dans les mois à venir.

 Baptême en balade 

Un saut dans l’inconnu, au tour préliminaire de la coupe de la Caf,  chez les modestes mauritaniens de l’ASC SNIM, décomplexé et ultra réaliste, Esae surprend et cartonne avec un large succès 0-5 à l’extérieur, le 10 août 2019. Les meilleurs débuts jamais réalisés par un club béninois sur la scène continentale. Un premier signe fort qui booster le capital confiance du club qui ne redescendra pas de sitôt de son nuage. Les burkinabés de Salitas en feront les frais au tour suivant.

Qualification historique 

Après un nouveau succès inattendu à l’extérieur devant les sénégalais de Génération à Dakar en match aller des barrages, une semaine plus tard à domicile, Esae va décrocher une qualification historique au bout d’un match à suspens le 5 novembre dernier au stade René Pleven de Cotonou. Battu à son tour à domicile sur le même score, c’est aux tirs aux buts que la décision se fera. Ils deviennent ainsi le premier club béninois à disputer la phase de groupe d’une coupe africaine grâce notamment à son dernier rempart  et capitaine Marcel Dandjinou.

Marcel Dandjinou, le facteur X chez les Ecureuils

Grand artisan de la qualification, Marcel Dandjinou a rapidement vu sa côte grimpé. Capitaine du club, il n’est pas qu’un simple meneur d’hommes.  Il s’est fait une forte réputation en stoppant des pénaltys. D’abord sur le plan local, il sort deux arrêts décisif en demi-finale de la coupe du Bénin contre Béké. Puis en coupe de la Caf dès sa première apparition en cours de jeu contre les mauritaniens de l’ASC SNIM au premier tour, il sort un arrêt décisif sur pénalty. Puis contre les burkinabés de Salitas et les sénégalais de Génération Foot lors des tirs aux buts au deuxième tour et dans les barrages, il s’éclate encore. Le portier a surtout aligné cinq clean sheet en six matches de coupe Caf cette saison avec un seul but concédé. Des performances qui lui ont valu  deux convocations chez les Ecureuils en septembre et novembre dernier.  Contre le Nigéria à Uyo lors de la première journée des qualifications de la Can Cameroun 2021 , son nom sera couché parmi les dix-huit sur la feuille de match comme deuxième gardien derrière Fabien Farnolle. Une belle récompense. Il devient le premier gardien de l’histoire du club à être convoqué en sélection fanion.

Géraud Viwami