France : Steve Mounié ou le talisman des Pirates

Sur un nuage avec Brest actuellement , Steve Mounié (27 ans) cumule déjà quatre réalisations cette saison en Ligue 1 dont trois sur les trois dernières rencontres en douze apparitions. Une belle série. Le buteur béninois a bien lancé sa saison chez les Pirates où sa bonne forme coïncide avec le retour vers la lumière du club. Talisman. 

Le talisman des Pirates

Alors que Brest vivait un début de saison compliqué sans victoire après 12 journées, il a fallu que son numéro 15 se réveille pour que la dynamique s’inverse. Titulaire onze fois en douze apparitions en Ligue 1 , le statut de Mounié n’a pas changé malgré l’arrivée de Michel Der Zakarian sur le banc brestois. Invaincu depuis cinq matches avec une série en cours de trois victoires d’affilée. L’attaquant international béninois qui était bloqué à une réalisation depuis août en a signé trois sur les trois derniers matches.Un réveil brutal et nécessaire. Une performance qu’il n’avait plus réalisé depuis février 2017 à Montpellier. Brest, désormais 13e de Ligue 1 respire bien loin de la zone rouge à cinq journées de la fin de la première phase du championnat. Auteur de 9 buts en 31 matches sur le précédent exercice, il est bien parti pour soigner cette statistique et rêver de battre son record de 14 pions inscrits avec Montpellier en 2017. Pour l’instant, il est le deuxième meilleur buteur de son club derrière Romain Faivre et ses 5 buts dont 3 penaltys. A chaque fois que Mounié a ouvert le score cette saison, Brest n’a jamais perdu avec deux victoires et clean sheet à la clé. Talisman.

Tueur de grosses affiches

Le natif de Parakou est un attaquant désormais redouté dans l’élite française où il était le joueur qui gagnait le plus de duels aériens en 2020-2021. Seul ou en duo en pointe, il a retrouvé son efficacité, son influence. Mounié a marqué dans les matches qui comptent cette saison. Contre des pointures du championnat français comme  le PSG en août puis contre Monaco pour offrir un premier succès crucial à Brest après 12 journées. Ensuite, capitaine lors du derby breton contre Lorient au Moustoir, l’ancien héraultais a remis ça. Il assume bien lors de ce derby où il avait déjà marqué la saison dernière. Face à Lens, quatrième, l’une des belles surprises de Ligue 1 actuellement, il a lancé le festival (4-0) des siens avec un but de la tête. Son premier coup de casque gagnant sur cet exercice puisqu’il n’avait pas encore utilisé son arme fatale sur ces trois premiers buts. L’Ecureuil confirme le développement de sa palette de finition à l’image des deux derniers buts internationaux inscrits avec le Bénin. Le bijou enroulé contre la Tanzanie en octobre et la finition pleine de sang froid à Cotonou devant le Madagacar ce mois-ci pendant les qualifications du Mondial Qatar 2022. Air Mounié a bel et bien pris son envol cette saison jusqu’où va t-il atterrir?

Géraud Viwami 

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.