Ecureuils : Les clés du match face au Nigéria 

Battu à l’aller à Uyo en novembre 2019, les Ecureuils jouent gros ce samedi au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo face au Nigéria. Alors quelles sont les clés du match? 

 

Bien défendre dans les couloirs

A l’aller les deux buts du Nigéria sont arrivés par les couloirs. Le pénalty concédé par Mickael Poté sur incursion de Samuel Chukwuezé dans la surface à droite et la percussion gagnante de Samuel Kalu en seconde période à droite.  Les béninois doivent prioritairement bien défendre sur les offensives dans les couloirs car les Super Eagles disposent d’ailiers de qualité également comme Henry Onyékuru. Si l’organisation défensive permet de concéder moins de situations sur les flancs, une première bataille serait gagnée.

Résister au milieu

Michel Dussuyer avait opté pour un milieu à trois à l’aller et il devrait refaire pareil samedi prochain. Comme souvent la bataille du milieu sera l’une des clés du match. Face au duo  Ndidi-Aribo  en double pivot et Alex Iwobi en meneur de jeu, les Ecurueils pourraient se retrouver en infériorité dans lutte dans l’entre jeu si le coach aligne un duo. Quand on connait le volume de jeu de Ndidi, le milieu de Leicester , cité parmi les meilleurs récupérateurs du championnat anglais , ça serait bien judicieux de jouer avec trio pour partir une sorte d’égalité de présence des forces dans la zone. Résister ou gagner la bataille du milieu sera essentiel pour l’équilibre de l’équipe béninoise.

Jouer les coups à fond.

Le Nigéria n’est pas défensivement une muraille imprenable, le capitaine Sessègnon avait profité d’un super travail de Jodel Dossou pour ouvrir le score à l’aller. Les verts qui ont changé deux fois de gardien depuis le début de la campagne se sont fait remonter quatre buts par la Sierra Leone lors de la précédente journée n’ont pas une grande sérénité derrière. Les Supers Eagles ont déjà concédé sept buts en quatre journées. Les Ecureuils auront forcément des coups à jouer et il faudra les jouer à fond et faire mal à l’adversaire. Pour obtenir un résultat il faudra aussi être efficace sur les situations offensives. Il n’en faudra pas beaucoup pour faire la différence.

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.