Ecureuils : Les grandes interrogations avant mars

Dans un mois jour pour jour les Ecureuils recevront le Nigéria pour le compte de la cinquième journée des qualifications de la Can Cameroun 2022 puis trois jours après ils se déplaceront à Freetown pour y défier la Sierra Leone pour l’ultime journée. Nous avons fait un état des lieux actuel. 

 

Le contexte

Après quatre journées , les Ecureuils sont deuxièmes du groupe L avec sept points derrière le Nigéria. Théoriquement le Bénin tient donc l’une des places qualificatives, pour s’en assurer définitivement un succès face au grand voisin le 27 mars à domicile bouclera l’affaire. Le défi est là. Sinon, il faudra aller  à Freetown comme en 2007 pour décrocher la qualification pour une cinquième Coupe d’Afrique.

Classement Groupe L :

1- Nigéria 8 points + 3 

2- Bénin 7 points + 1 

3- Sierra Leone 3 points – 1

4- Lesotho 2 points – 3

Les Cas épineux ?

A l’heure actuelle , le sélectionneur Michel Dussuyer surveille attentivement les formes de ses poulains en club. Après la dernière fenêtre internationale bien des choses ont bougé. Dans les buts par exemple Fabien Farnolle s’est retrouvé sans club au mercato d’hiver pendant que le prometteur Marcel Dandjinou  a signé son premier contrat professionnel à JDR Stars en Afrique du Sud.

En défense ,  le sélectionneur doit faire face à un casse-tête en France  concernant sur les côtés car la N3 (D5 française) est arrêtée depuis décembre et ne reprendra pas avant la prochaine trêve internationale , ce qui rend Emmanuel Imorou ( Evian), cadre au sein du groupe, sans compétition ,  non sélectionnable. A droite , Seidou Barazé  (Schiltigheim) est dans un cas similaire même s’il a disputé deux matches en coupe de France et que la N2 (D4 française) va reprendre le 13 mars.

Une nouvelle qui enchante aussi le milieu Mama Seibou qui est aussi en attente avec le SC Toulon en N2. Jordan Adéoti a quitté la Norvège et Sarpsborg pour une pige à Annecy en troisième division française.

Le cas Stéphane Sèssegnon  est aussi sous les regards car le capitaine n’a toujours pas de club depuis le début de la saison , son retour en Ecureuils est bien hypothéqué pour l’instant.

Il y a également des interrogations sur la ligne offensive. Les ailiers David Djigla (Niort) qui est en phase de reprise , tout comme Yannick Aguémon (Louvain) blessé au genou en début de saison qui  n’a toujours pas rejoué en  compétition. Cèbio Soukou (Arminia Bielefeld) , blessé , aussi joue moins depuis plusieurs semaines en Bundesliga. Depuis fin novembre , entre blessure et choix du coach il n’a eu que 130 minutes de jeu.

A quoi pourrait ressembler la liste? 

En tenant compte des joueurs indisponibles et des états de forme , le sélectionneur pourra puiser dans le championnat local qui a repris depuis fin janvier.Nous avons choisi d’intégrer  deux latéraux notamment. En misant sur Abdel Bouraima à droite puis Djalilou Ouorou à gauche. Le premier pourra apporter sa qualité de centre et sa vitesse , le second revient dans un groupe qu’il a déjà côtoyé. Dans l’axe nous avons préféré Moise Adilehou qui retrouve du temps de jeu ( cinq apparitions d’affilée) depuis à janvier à Yohan Roche (Rodez) qui est moins utilisé sur la même période.

Au milieu, nous avons parié sur Arsène Loko pour apporter sa touche technique et sa vista dans un secteur où les profils comme le sien ne se bousculent pas.

En attaque , nous avons choisi de rappeler Rudy Gestede qui retrouve des couleurs en Australie , idem pour Abdel Fadel Suanon dont la vitesse et la finition peuvent faire du bien  tout comme Jacques Bessan qui brille à nouveau en Tunisie après avoir éloigné des Ecureuils depuis mars 2019.  Au détriment de Chabel Gomez et Désiré Azankpo qui brillent moins en club.

Enfin dans les buts , nous avons décidé de voir Harrison Hessou , le gardien qui cumule 3 clean sheet en 8 apparitions en Ethiopie où il enchaîne une cinquième saison d’affilée en tant que numéro un. C’est notre choix pour être numéro trois.

Puis en tenant compte des risques de coronavirus , nous avons par précaution élargi notre liste à 25 joueurs.

 

Notre liste des 25

Gardiens (3) : Saturnin Allagbé (Dijon/France), Harison Hessou (Bahar Dar Kenema/Ethiopie), Marcel Dandjinou (JDR Stars/Afrique du Sud)

Arrières droits (2)Youssouf Assogba (Amiens/France), Abdel Bouraima (Ayéma)

Arrières gauche (2): Djalilou Ouorou (JA Cotonou) , David Kiki (PFC Montana / Bulgarie)

Arrières centraux (4): Olivier Verdon (Ludogorets/Bulgarie), Cédric Hountondji  (Clermont/France), Khaled Adénon (Avranches/France), Moise Adilehou (NAC Breda/ Hollande)

Milieux (7): Rodrigue Kossi  (Club Africain/Tunisie), Jordan Adéoti (Annecy/France)  Sessi d’Almeida (Valenciennes/ France), Mattéo Ahlinvi (Nîmes/France), Arsène Loko (Al Nasr/Oman), Jérôme Agossa (Djoliba /Mali),Anaane Tidjani (Menemenspor/Turquie),

Attaquants (7) : Jodel Dossou (Clermont/France),  Abdel Fadel Suanon (Free State Stars/Afrique du Sud) ,  Marcellin Koukpo ( CR Belouizdad/Algérie)  Mickael Poté (Bandirmaspor/Turquie), Steve Mounié (Brest/France), Jacques Bessan (Olympique Béjà/Tunisie), Rudy Gestede  (Melbourne Victory/Australie).

Géraud Viwami

Author: Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Geraud V.

Rédacteur en chef ! Passionné de foot un peu trop attaché aux Écureuils du Benin. @GerovinhoV

Une réflexion sur “Ecureuils : Les grandes interrogations avant mars

  • 27 février 2021 à 14 h 38 min
    Permalien

    Comme nous jouons contre une équipe du Nigeria, misons surtout sur l’espérance, tout en rappelant Stéphane, et sebio soukou
    Car nous devons tout faire et gagné ce match.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.