Et si Sagnol se concentrait sur ses diplômes ?

Football : les Africains, des joueurs “pas chers, combatifs et puissants”… c’est tout ?

 

Mardi 4 novembre, lors d’une rencontre avec les lecteurs du quotidien régional “Sud-Ouest”, Willy Sagnol s’est laissé aller sur les qualités des joueurs africains. Tendancieux.

Ce n’est ni le premier ni le dernier. Mais Willy Sagnol y est allé de sa petite réflexion concernant les footballeurs d’origine africaine. “Tant que je serai entraîneur des Girondins, il y aura beaucoup moins de joueurs africains qui rejoindront les rangs de Bordeaux parce que je n’ai pas envie de me retrouver avec douze joueurs, qui, une fois tous les deux ans se barrent pendant deux mois (pour la Coupe d’Afrique des Nations en janvier-février, NDLR)”, lâche ainsi l’entraîneur bordelais.

Un argument déjà entendu à de multiples reprises, qui oppose les Africains aux Européens notamment, dont le championnat continental a lieu après la fin des championnats du vieux continent.

“Le foot c’est aussi de l’intelligence, de la discipline”

Mais Willy Sagnol enchaîne sur des propos plus tendancieux : “L’avantage du joueur typique africain, c’est un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu’on peut qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot ce n’est pas que ça. Le foot c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline. Il faut de tout. Des nordiques aussi, c’est bien les nordiques, ils ont une bonne mentalité. C’est un mélange, une équipe de foot, c’est comme la vie, c’est comme la France, c’est un mélange.”

(JeuneAfrique)

 

Gonflé, facile et bête…

Pour lui qui a connu le football de haut niveau, c’est un peu bizarre de faire ce genre de déclarations. Quelques années après l’affaire des quotas qui a nui à l’image de Laurent Blanc, alors sélectionneur des Bleus, voici un ancien sélectionneur (Espoirs) qui croit tout savoir. Après si une grande ville comme Bordeaux préfère plus vendre du vin que développer son club de foot, ce n’est pas la faute aux africains « pas chers » que le club appartenant à M6 achète régulièrement ! Sa déclaration cache un certain malaise du football français. D’un autre côté, Sagnol n’a pas dû avoir des cours de football international durant ses diplômes d’entraîneurs (qu’il passe encore). Les africains viennent jouer la coupe des nations, mais ceci ne les empêchent pas de briller. Eto’o a fini meilleur buteur et plus régulièrement dans le top 3 des buteurs en Espagne alors qu’il partait pour 8 matches. Ses concurrents européens ou sud-américains n’ont pas pour autant pu le surpasser. Pareil pour Drogba en Angleterre. Meilleur buteur de Chelsea, pendant que de bons européens comme Torres qui n’allaient pas disputer la coupe d’Afrique battaient des records d’inefficacité.

Les clubs européens se plaignent de tout. Des africains, de ceci, de cela, et même des sud-américains qui font plus de 20 heures de vol pour disputer deux matches et qui reviennent fatigués. Au final, le quadruple ballon d’or, c’est qui ? Messi. Et il joue tout le temps pour l’Argentine et a battu des records que des européens sont encore incapables de battre malgré le « bon » calendrier dont l’Uefa se prévaut. Le Talent n’est pas dans les calendriers. Sagnol, tu l’as ou tu ne l’as pas !

 

Aubay