Nigéria : Antonin Oussou nommé pour le titre du joueur du mois d’Avril

Auteur de 4 buts en 6 matches courant avril, l’attaquant d’Heartland , Antonin Oussou est nommé pour décrocher le titre du joueur du mois du championnat nigérian.  Oussou avait déjà été désigne comme joueur du mois de son club par ses propres fans, la consécration nationale ne serait que la cerise sur le gâteau de la bonne première partie de saison réalisée par l’ancien joueur d’Asos. Il sera en concurrence avec Okiki Afolabi  (Sunshine Stars) , Chinonso Okonkwo (Rivers United) et Esosa Igbinoba (Nasarawa United).  Le vainqueur sera désigné dimanche prochain.

Géraud Viwami

Nigéria –J14: Heartland chute malgré Oussou

Il est décidément l’homme fort de Heartland sur cette première partie de saison, Antonin Oussou (22 ans, en rouge sur la photo) a encore fait la différence, hier lors du déplacement de son club à Ikorodu United.  Passeur la semaine dernière il a retrouvé le chemin des filets. L’ancien buteur d’Asos , a ouvert le score pour les siens de la tête à la 11e minute.  Malheureusement derrière, Heartland va sombrer et perdre 3-1. Oussou compte désormais 3 buts en championnat en 10 apparitions. suite à cette défaite , Heartland reste en milieu de tableau 11e avec 18 points.

Géraud Viwami.

Nigéria-J12 : Antonin Oussou (Heartland)  marque contre Fabiyi (Shooting Stars)

Auteur de son premier but en championnat la semaine dernière Antonin Oussou (22 ans, en rouge sur la photo)  a récidivé cet après-midi à l’occasion de la 12e journée de championnat, son club Heartland jouait contre Shooting Stars du gardien Emmanuel  Fabiyi (30 ans) qui était aussi titulaire dans les buts adverses. Mené 1-0 à la 51e minute, Heartland n’a pas mis du temps à réagir par Oussou.  A la retombée d’une frappe de son partenaire Ubido , il   égalise à la 56e minute. 1-1.Son deuxième but de la saison. L’ancien joueur d’Asos sera remplacé à l’heure de jeu. Malheureusement derrière,  Heathland concède un deuxième but à la 71e minute.  Victoire de Shooting Star 2-1. A noter qu’ Issac  Louté (24 ans)  est entré en jeu pour Heartland à la 85e minute.  A noter aussi que Fabiyi a sorti une parade décisive pour Shooting Stars à la 79e minute sur une grosse frappe d’Anjuwa. Les internationaux ont brillé cet après-midi.  Au classement Heartland est 12e avec 14 points et Shooting Stars 11e avec 15 points.

Géraud Viwami

Nigéria : Louté à la recherche du second souffle.

Face à l’irrégularité des compétitions locales, certains joueurs béninois ont réussi ou réussissent à faire  leur trou  chez le voisin nigérian avec plus de visibilité pour percer plus haut. Notre quatrième  partie du sujet spécial consacré aux béninois du championnat nigérian est consacré à  l’ailier ou arrière gauche Isaac Louté (24 ans) de Heartland, l’ancien fer de lance de Soleil tente de se relancer sur sa terre natale.

On  pourrait se demander comment se fait-il qu’il soit encore dans le championnat nigérian ? Parce que quand on se remémore ses prestations avec Soleil dans le championnat béninois entre 2010-2011 et notamment ses performances avec les Ecureuils locaux au tournoi de l’Uemoa 2011 à Niamey,  ce gaucher  ailier ou attaquant avait la percussion et la technique pour espérer  percer. Il a d’ailleurs eu sa chance avec deux essais non concluants en Norvège en 2011 à Sogndal puis à Viking. Derrière il ne manque pas d’offres. Neuchâtel Xamax en 1e division Suisse à l’époque était chaud sur lui mais sa carrière ne décollera jamais. Il fera des piges  à Manga Sport au Gabon en 2012 puis à l’Uss Kraké au Bénin avant de rejoindre son pays d’origine, le Nigéria. D’abord à Sharks en 2013 il ne sera resté qu’une demi-saison avant de rejoindre Kano Pillars.  Il sera replacé arrière gauche et participe activement au titre de champion décroché par le club en 2014.L’international béninois  dispute même la ligue des champions en 2015. Cette saison il a rejoint Heartland  (11e) où il est déjà apparu à quatre reprises après 11 journées. Il espère retrouver un second souffle dans sa carrière, à 24 ans  tout porte à croire qu’il a laissé passé le train. Mais qui sait ?

Géradu Viwami