Bénin – Ethiopie en direct dimanche 15h GMT sur bjfoot.com : Que va changer Amoros ?

 

Saïd Saladin, buteur éthiopien
Un plan anti-Saladin?

Le Bénin 72e au classement Fifa reste favori devant l’Ethiopie 130e. Plus que deux jours et nous repartirons au stade de l’Amitié pour une deuxième fois en deux semaines pour encourager les Ecureuils du Bénin qui semblent renaître. Faux-pas interdit face à l’Ethiopie. Mais quelle équipe alignera Manuel Amoros ?

Aubay

Quelques incertitudes planent sur l’état physique à 100% de certains joueurs. Normal, en trois semaines de compétition et de trajets, les organismes ont accusé quelque peu le coup. Mais l’essentiel devrait être sauf. Dans un climat pareil, comment composer le Onze entrant ? On a vu à Kigali deux changements dans le onze de départ. Avec Bello Babatundé et Pascal Angan sur le banc. Cette fois-ci, on se demande quelle sera la surprise dans le onze de départ. Dans ce match très physique qui s’annonce dimanche prochain, l’équipe éthiopienne viendra avec une chose certaine : l’envie du combat. Une équipe sans complexe, forte d’un match nul à Johannesburg, et qui viendra à Cotonou piéger le Bénin. Manuel Amoros va-t-il changer de projet de jeu pour autant ? Son 4-4-2 habituel avec une défense basse serait utile face aux qualités athlétiques en face. Seuls restent à changer, quelques pions. L’équipe qui a débuté à Kigali pourrait bien être alignée à nouveau par Amoros. Les hommes et le projet resteront donc les mêmes. Peut-être que quelques remplaçants non utilisés pourraient enfin fouler la pelouse.

Ecureuils : Place à la Can!

 

ecureuils de retour de Kigali
ecureuils de retour de Kigali après le match nul 1-1

Bénin-Ethiopie : Le match le plus important du mois

On a beau battre le Mali, notre priorité reste la Can 2013, même si beaucoup voudraient rêver. Le match nul de Kigali vient nous rappeler que ce sera dur d’accrocher la coupe du monde. Notre objectif réaliste reste la Can et tout passe par ce match-piège face à l’Ethiopie. Le nul 0-0 de fin février dernier était « heureux » selon beaucoup de béninois vu le contexte particulier avec l’arrivée de Manuel Amoros. Les mois sont passés et cette fois-ci, le Bénin commence à se retrouver. Au bout de 4 semaines de préparation, le match le plus abouti devrait être celui où tout faux-pas est interdit : Bénin-Ethiopie. Dimanche prochain, on attendra de l’équipe béninoise qu’elle continue à marquer, et qu’elle présente un jeu séduisant. Mais au bout de deux matches disputés en deux semaines, le Bénin a laissé des plumes. Des traces dans les organismes, et des trajets à digérer. Voilà qui peut faire mal. En face aussi, l’Ethiopie sera à son deuxième trajet après l’Afrique du Sud (1-1) puis le Bénin dimanche prochain. Deux longs trajets qui devraient laisser aussi des traces. Dans ce contexte, le Bénin à la maison reste quelque peu favori. Seulement que son adversaire a engrangé aussi 4 points en deux matches dans l’autre éliminatoire, celle de la coupe du monde 2014. Le point du nul obtenu en Afrique du Sud fait de cette équipe éthiopienne un adversaire plus difficile que ce qu’on pensait. Le Bénin pour passer, devra encore élever son niveau face à un adversaire qui n’a rien à perdre. Marquer le premier sera encore la clé du match à venir. Le Bénin en effet l’a fait avec Omotoyossi contre le Mali et le Rwanda. Pourquoi ne pas récidiver.

Aubay