Transfert : Tamou arrive à l’ As Douane (Niger) !

L’As Douanes du Niger vient de réaliser un super coup double en signant deux internationaux béninois.  L’attaquant Affissou Tamou et  le défenseur Eric Tossavi se sont engagés avec les douaniers cette semaine.

L’As Douane, 4e du dernier championnat du Niger vient de boucler la venue d’un attaquant international béninois, Affissou Tamou (22 ans).

Pisté l’été dernier par les israéliens de l’Hapoel Rishon Lezion , L’ancien  buteur de  l’Aspac s’est engagé pour une saison. Les douaniers appelés à jouer le haut de tableau la saison prochaine viennent d’entamer la préparation de la prochaine saison annoncée pour décembre au pays du Sahel. Tamou est donc attendu comme un véritable renfort pour l’exercice à venir.

Tossavi pour remplacer  Danvidé

Après Affissou Tamou , l’As Douanes s’est  offert également Eric Tossavi (25 ans) défenseur central  international béninois. Récemment sociétaire de l’As Police dans le championnat local, Tossavi formé à l’Asec en Côte d’Ivoire a été capitaine d’Avrankou Omnisports pendant quelques saisons. Il arrive pour remplacer numériquement Appolinaire Danvidé, un autre international béninois qui a passé quatre années au club puis transféré au Séwé Sports en Côte d’ivoire.

Géraud Viwami

Transfert – Exclu : Séwé Sports (Côte d’ivoire) engage Danvidé !

Le défenseur international béninois Apollinaire Danvidé (23 ans) vient de s’engager pour deux ans avec le Séwé Sports de San Pédro dans le championnat ivoirien en provenance de l’As Douane du Niger où il était en fin de contrat.

On aura un international béninois en première division ivoirienne pour la saison qui démarre le 14 octobre prochain. Le défenseur central polyvalent Apollinaire Danvidé (23 ans) a signé un bail de deux ans faveur du 8e du dernier championnat de Côte d’ivoire, Séwé Sports de San Pédro. Après quatre exercices au Niger sous les couleurs de l’As Douanes, Danvidé a tout connu dans le Sahel. Avec deux titres de champions (2013 et 2015) , une coupe nationale (2016) et une super coupe (2013).  Il a aussi découvert le haut niveau Africain en participant à la ligue des champions et à la coupe Caf. Brillant Danvidé a été désigné en 2016 dans l’équipe type du championnat comme meilleur défenseur.

Joueur  tonique et appliqué, il arrive comme un renfort dans l’arrière garde du club triple champion ivoirien (2012,2013 et 2014) et finaliste de la Coupe Caf en 2014. Il signe un retour sur une terre qu’il connait bien la Côte d’ivoire pour y a avoir été formé à l’institut Cissé.

Danvidé est international béninois depuis 2014, convoqué à plusieurs reprises chez les A  il a fait ses grands débuts lors du dernier tournoi de l’Uemoa au Togo au poste d’arrière droit.

Géraud Viwami

Ligue des  champions-1er Tour : Danvidé « Ne pas répéter certaines erreurs »

A la veille du match aller du premier  tour préliminaire de la ligue des champions qui opposera son club , l’As Douanes , champion du Niger en titre au Wydad de Casablanca, champion du Maroc , le défenseur  Apollinaire Danvidé (22 ans) après la dernière séance d’entrainement  en exclusivité du duel continental  qui se jouera ce dimanche à 20h30 de Cotonou. Formé à l’Institut Cissé en cote d’ivoire, l’international béninois arbore le maillot des douaniers depuis 2012 et fera des retrouvailles avec une équipe du WAC où il a passé quelques semaines de stage il y a quelques années. Entretien.

 

Dans quel état d’esprit allez-vous aborde le duel tant attendu de ce soir?

Un bon état d’esprit. Même si nous n’avons pas eu assez de temps pour nous préparer mais nous sommes  bien arrivés. Nous allons essayer de ne pas encaisser. Il y a beaucoup de jeunes dans l’effectif, nous allons viser le nul et s’il y a moyen de faire mieux on le fera pour pouvoir se qualifier au match retour. Pour l’instant tout le monde est motivé on va se battre !

Vous avez trois matches de championnat dans les jambes, comment vivez-vous le décalage climatique entre la chaleur du Niger et le froid du Maroc ?

Nous sommes leaders en championnat tout se passe bien, nous sommes invaincus après trois journées (ndlr : 7 points),  la ligue des champions c’est autre chose. Déjà vous évoquez le climat, c’est délicat pour nous parce que nous ne sommes pas habitués. Ca n’a rien à voir avec le Niger. Nous avons quand  même eu l’occasion de nous adapter puisque nous arrivés depuis mardi. Nous allons jouer à 19h 30 locale, c’est encore différent. Ce soir nous nous sommes entrainés dans les conditions du match. Nous allons faire fi de la fraicheur et jouer.

En 2014, vous faisiez déjà partie de l’effectif du club qui avait été éliminé au même niveau de la compétition par les géants égyptiens du Zamalek, vous êtes l’un des rares rescapés de cette époque, cette expérience sera-t-elle dans votre tête ce  soir…

Oui mais la plus part des éléments de l’équipe ont changé. Nous avons recruté beaucoup de jeunes dont c’est la première participation à la ligue des champions, ils découvrent le haut niveau africain.  C’est un peu compliqué mais nous sommes là pour les guider.  Ce n’était que deux matches mais ça compte afin de ne pas répéter certaines erreurs.  On sait déjà à quoi s’attendre, notamment avec le public et parfois l’arbitrage. On  essaye de préparer psychologiquement nos partenaires pour qu’on puisse tous ensemble faire un bon match face à notre adversaire qui est un gros morceau. Nous avons 90 minutes pour nous battre.

Justement pour battre, quelles seront vos armes dans ce match aller ?

Nous jouons à l’extérieur, le match va peser sur nous. Nous allons essayer de bien défendre en priorité. C’est une équipe joueuse qui va vouloir nous imposer  son jeu.  Nous allons bien défendre ensuite procéder surement par contre. Nous avons de belles individualités aussi qui peuvent faire la différence devant.  Exploiter aussi leurs erreurs pour marquer.

En compagnie de l’attaquant Nicolas Dognon et du défenseur, Olympe Gantin dernier arrivé, vous formez une bonne colonie béninoise dans le vestiaire…

Dognon et moi nous étions ensemble depuis quelques années, Gantin nous a rejoints récemment. Franchement  on s’entend bien. On traine ensemble on se soutient. Ce n’est pas facile quand tu es nouveau dans un groupe on essaye de le guider aussi.

Pour finir quel serait le scenario idéal pour vous ce soir ?

Je connais quelques joueurs de l’équipe actuelle que j’ai côtoyé quand j’étais chez eux avec les espoirs il y a quelques années. Ils sont rapides et techniques. Ils vont vouloir creuser l’écart pour venir défendre leur avantage à Niamey. Donc je pense que si nous obtenons un nul ça ne serait pas déjà mal et à domicile on sera capable de tout !

Entretien réalisé par Géraud Viwami